Fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne

 

La Fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne regroupe des association du milieu pastoral des Pyrénées-Atlantiques du Pays Basque et du haut Béarn jusqu'à l'Ouzoum aux limites des Hautes-Pyrénées. Elle est membre de l'ADDIP.
Certaines estives sont d'ailleurs communes à celles des Hautes-Pyrénées ou des transhumants des Pyrénées-Atlantiques viennent dans les Hautes-Pyrénées. D'où les implications croisées que nous pourrons constater.


Cirque d'Anéou, Pic de Peyreget et
Pic du Midi du Midi d'Ossau

Introduction d'une ours en Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques

 

Contacter la Fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne des Pyrénées-Atlantiques

Siège social :
Mairie
Place de la Mairie
64440 LARUNS

Adresse postale :
BP 17
64440 Laruns

Président :
Jean-Pierre Pommiès
Mail

Manifestation du Val d'Aran
Samedi 6 décembre 2008

La Grande Marche des Pyrénées
du 13 mars 2010 à Tarbes


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
ADDIP-Coordination pyrénéenne

 

 

 

La Fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne solidaire du chasseur René Marquèze


Communiqué de presse de la Fédération Transpyrénéenne des éleveurs de montagne des Pyrénées-Atlantiques :

Les éleveurs de montagne des Pyrénées-Atlantiques de la Fédération Transpyrénéenne expriment leur solidarité envers le chasseur René Marqueze et dénoncent l'acharnement dont il fait l'objet de la part des associations environnementalistes.

Contact presse :
Pierre Casassus-Lacouzatte
64 - Aste Béon
Tel : (06) 86 92 43 40
Mail

Haut de page

Marre des accusations mensongères


Le Président du FIEP a estimé opportun de déposer une nouvelle plainte contre la communauté des éleveurs de montagne.

Le 9 juin 2006, suite à des prédations de l’ourse Franska dans la vallée de l’Ouzoum, il avait été déposé la carcasse d’une brebis devant le domicile du Président du FIEP ainsi que deux brebis devant le domicile d’un vétérinaire de Nay ayant participé aux réintroductions.

Cette démarche a été effectuée à titre pédagogique pour montrer les dégâts occasionnés par un ours importé sur plusieurs brebis et manifester notre colère et notre inquiétude sur la forme de communication du FIEP.

Contrairement à ce qui a été affirmé par le Président du FIEP, il n’y a eu aucune violation de domicile, ni insulte et encore moins des menaces de mort. Le seul but de ces accusations est de décrédibiliser le milieu pastoral et perturber la paix sociale dans les vallées.

Nous condamnons fermement cette attitude irresponsable.

Communiqué de la Fédération Transpyrénéenne des Eleveurs de Montagne (FTEM)

Asson, le 20 mars 2008

Contact Presse :
Pierre Casassus-Lacouzatte
64 - Aste Béon
Tel : (06) 86 92 43 40
Mail

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
ADDIP-Coordination pyrénéenne