L'ADDIP demande que le Préfet de Région soit dessaisi du dossier ours

 


Le Préfet de Région, Dominique Bur, s'était distingué devant les caméras de télévision lors de la réunion du Groupe National Ours du 18 décembre 2008, en jetant à terre un rapport sur les mensonges de l'Etat.

Le même Préfet se distingue le 24 juin 2009 à l'issue de la réunion du Groupe National Ours en annonçant que tout allait pour le meilleur des mondes puisque tous les acteurs avaient discuté autour d'une table. Notre Préfet de région avait tout simplement oublié de mentionner la très grande majorité d'absents.

Quelques jours avant cette réunion, le 18 juin, il prend une décision de nomination de ce qu'il qualifie d'experts pour faire les constats de dommages d'ours. Cette décision est transmise à la Chambre d'Agriculture des Hautes-Pyrénées seulement le 24 juillet, soit un mois plus tard. Voilà des services de l'Etat d'une efficacité redoutable.

Face à cette situation, l'ADDIP a sollicité du Président de la République et du Premier Ministre, que ce Préfet Bur soit dessaisi du dossier ours.

Dans ces lettres, nous pouvons lire :

" Il s'inscrit en cela dans la continuité de son prédécesseur : nous avons en effet démontré et maintes fois rendues publiques, sans que cela n'entraînât aucun démenti, les manipulations des données et mensonges dont M. le Préfet d'Aubigny, comme la DIREN, ont accompagné la soi-disant "concertation" antérieure aux importations d'ours slovènes de 2006.
" Cette attitude partiale et mensongère du plus haut représentant de l'Etat au niveau de notre Région est intolérable : elle déqualifie l'Etat directement, et contribue à jeter de l'huile sur un feu bien inutilement allumé.
" Nous sollicitons donc de votre part que le dossier ours soit retiré à l'actuel Préfet de Région. "

 


Le Grand Charnier

Le Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
ADDIP