ETHS BANDOLETS

 

Les paroles des chants traditionnels des Pyrénées

 

Vous voulez apprendre les chants deths Bandolets... ils vous proposent les paroles pour mieux suivre.

 

Les paroles des chants du répertoire
Paroles des titres du CD "Drin de tot"

1. Flower of Scotland
2. Le refuge
3. Las alas dera vielha mola
4. Suzette
5. Dessus las lanas de Bordeù

6. Oh rien d'aussi charmant
7. Quan hèn l'amor
8. Le métro
9. Som-som
10. Le cochon est noir

11. Eth perràc arroi
12. L'ancienne méthode
13. Bella ciao
14. Liberté
15. Se canti

D'autres chansons des Pyrénées

 

Paroles des titres du CD "Drin de tot"
Chanson 1 - FLOR D'ESCÒSSIA
Version bigordana Bernard Dubarry e adobaments deths Bandolets - Cette version n'est pas sur le CD
Chanson 1 - Flower of Scotland
Hymne Ecossais (couplet bigourdan : Bernard Dubarry, arrangements : deths Bandolets)
- Version chantée du le CD


Ò, flor d'Escòssia,
Quan tornaram
Véger eth primtemps
Qui't hè beròi florir ?
Eths qui an combatut e son morts
Entad aqueth tròç dera Tèrra mairana
E s'an quilhat davant era,
Er'armada d'Edward
Bremba te'n encòra.

Pelada ara ei'ra hoguèra
E'ras huelhas cajudas
Hèn un palhat espés e doç
Sus aqueth país ara tant vergonhós
De qui eths vielhs èran tant fièrs
E s'an quilhat davant era,
Er'armada d'Edward
Bremba te'n encòra.

Qu'ei passat aqueth temps ara
Tot aquerò qu'ei eth passat
Mès qu'ei temps encòra de's quilhar tots amassa
E de tornar èster un pòple
E s'an quilhat davant era,
Er'armada d'Edward
Bremba te'n encòra.
Haut de page


O flower of Scotland
When will we see
Your like again
That fought and died for
Your wee bit hill and glen
And stood against him
Proud Edward's Army
And sent him homeward
Tae think again

Ces jours sont loin
Et dans le passé
Ils doivent rester
Mais nous pouvons encore
Nous soulever maintenant
Etre la nation
Contre laquelle s'est dressée
L'armée du fier Edouard
Penses-y encore

Eras hoguèras
Eras huelhas cajudas
Hèn un palhat
Sus aqueth país vergonhós
De qui eths vielhs tant fièrs
E s'an quilhat
Decap davant era
Er'armada d'Edward
Bremba te'n encòra

Chanson 2 - LE REFUGE - Edmond Duplan Chanson 14 - LIBERTE
Chant Traditionnel


1. Je sais dans la montagne, un refuge perdu
Qui se mire à l'eau claire des lacs verts d'Orgélus
Ouvert aux quatre vents aux montagnards perdus,
Dans la brume et la neige, comme un port du salut.

Refrain :
Qu'il fait bon s'endormir
Au refuge le soir
Près du feu qui s'éteint
Au pays des isards.

2. Je sais dans la montagne, un refuge perdu
Entouré d'asphodèles, de sapins chevelus
Une histoire d'amour a commencé là-bas,
Quand une nuit d'octobre, j'ai dormi près de toi.

Refrain

3. Ton cœur est mon refuge, et tes yeux sont pour moi
Ces lacs verts où se mirent mon bonheur et l'amour
Et dans ma solitude, j'y viens chercher souvent
Un sourire qui rassure, un regard apaisant.

Refrain
Haut de page

Sur les monts orageux, j'ai bâti ma chaumière
Et près des noirs sapins, j'ai toujours habité
J'y vis comme l'aiglon, tranquille dans son aire
Ici le ciel est bleu : c'est la liberté !

Refrain :
Liberté, liberté chérie
A toi mon cœur, à toi ma vie,
Liberté, liberté chérie
A toi l'aurore et le soir de mes jours.
Ô montagnard, ô montagnard, soit fidèle toujours.

Si partout sous mes pieds, dans la vallée profonde,
Les grands flots menaçants coulent dans la cité ;
Si j'entends sous mes pieds la tempête qui gronde
Ici le ciel est bleu : c'est la liberté !

L'âme plus près de Dieu se trouve ainsi plus forte
Elle emprunte aux sommets leur sauvage fierté
Et la voix du torrent qu'un dernier souffle emporte
Redit : " Ô montagnard, garde ta liberté ! "

Chanson 3 - ERAS ALAS DERA VIELHA MOLA
Paroles originales et musique : Dorde Novrovic
Traduction et arrangements : Eths Bandolets
Chanson 3 - traduction
LES AILES DU VIEUX MOULIN


Qu'ei dabi en'autona, eths dróles que segan
E qu'ei dejà entrat eth boès.
Tu en unifòrme, dab d'autes òmes
Plan luenh d'ací qu'ès partit, tu que cantavas

Arrepic :
En eth sorelh e en eth vent,
Viran' ras alas d'era vielha mola.
Que viraran autan longtemps
Tant que seram man ena man.

Drin de possièra sus era tabatièra
Me disan plan qu'ès luenh d'ací
Mes qu'em semble enténer aqueth doç repic
Que l'an passat entàm berçar que'm cantavas.

Arrepic

Ier eth tue amic qu'ei tornat de guerra
Que s'ei carat, mes qu'ei compres
Dab era tua cadena, tua blosa de lana
Que james mes ne torneras ta recantar.

Arrepic :
Viran las alas en eth sorelh
Vira eth temps, arren n'a cambiat
Mes en mié cor, despuch ier
Era vielha mola s'ei estangada
Haut de page


C'est presque l'automne, les enfants moissonent
Et j'ai déjà rentré le bois
Toi en uniforme, avec d'autres hommes
Très loin d'ici tu es parti,toi qui chantais.

Refrain :
Dans le soleil et dans le vent
Tournent les ailes du vieux moulin
Elles tourneront aussi longtemps
Que nous serons main dans la main.

Un peu de poussière sur la tabatière
Me prouve bien que tu es loin
Mais je crois entendre le refrain si tendre
Que l'an dernier pour me bercer tu me chantais.

Refrain

Ton ami hier est rentré de guerre
Il n'a rien dit, mais j'ai compris
En voyant ta chaîne, ton blouson de laine
Que plus jamais tu ne viendrais me rechanter.

Dernier refrain :
Tournent les ailes dans le soleil
Tourne le temps, rien n'a changé
Mais dans mon cœur, depuis hier
Le vieux moulin s'est arrêté.

Chanson 4 - SUZETTE
Chanson traditionnelle (version canadienne)

Chanson 6 - OH RIEN D'AUSSI CHARMANT
Chant
traditionnel


Suzette se promène
Dans son joli jardin } bis
Sur le bord de l'île
Dans son joli jardin
Sur le bord de l'eau
Sur le bord du ruisseau .

Elle aperçoit une barque
De trente matelots } bis

Le plus jeune des trente
Chantait une chanson} bis

Chansonnette jolie
Je voudrais la savoir } bis

Montez sur cette barque
Et l'on vous l'apprendra } bis

Quand elle fut sur la barque
Elle se mit à pleurer } bis

Qu'avez vous donc la belle
Qu'avez vous à pleurer } bis

Je pleure mon pucelage
Que vous m'avez volé } bis

Montez sur cette barque
Et l'on vous le rendra } bis

Non ce n'est pas dit-elle
Comme de l'argent prêté } bis
Haut de page


1. Oh rien d'aussi charmant
Que la bergère aux champs
Quand elle voit venir la pluie
Désire le beau temps
Afin que la bergère
Puisse employer son temps } bis

2. Son amant va la voir
Le matin et le soir
En lui disant bergère
Bergère levez-vous
Je suis devant la porte
Le soleil est partout } bis

3. Quand la bergère entend
La voix de son amant
Quitte sa robe verte
Et met son blanc jupon
S'en va ouvrir la porte
A son berger mignon } bis

4. Berger, mon doux berger
où irons-nous les garder
Là-haut sur la montagne
Dans un gazon qu'il y a
Nous cueillerons ensemble
Le romarin nouveau. } bis


5. Berger, mon doux berger
Qu'aurons-nous pour manger
Un plat d'alouette,
Un autre de gâteau
Et ce bon vin d'Espagne
que j'ai sous mon manteau } bis

6. Berger, mon doux berger
J'entends quelqu'un passer
C'est peut-être mon père
Qui vient pour nous chercher
Couchons-nous sur l'herbette
Et laissons le passer } bis

7. Berger, mon doux berger
Où irons-nous coucher
Là-haut sur la montagne
Dans un château qu'il y a
Nous dormirons ensemble
Sur un bon lit qu'il y a } bis

 

 

Haut de page

 




Chanson 5 - DESSUS LAS LANAS DE BORDEU
Chant traditionnel des Baronnies
Chanson 5 - Traduction - SUR LA LANDE DE BORDEAUX
Chant traditionnel des Baronnies


Dessus las lanas de Bordèu (bis)
Qué y avé una bère aulhère
Dira la, la la la
Qué y avé una bère aulhère.

Un beth mossur ven a passar (bis)
Qui dé loengh l'arregardaba

Qu'arregardaba mossuret (bis)
Jo qué soi maridada

Dab un aulher de noste endret (bis)
Qui de longtemps m'a cortisada

De vint a trente cavaliers (bis)
Qui dé tots m'en soi trufada

Autan harrei de vos mossur (bis)
A la permère rencontrada

Estacat lo voste chivalet (bis)
A bestia voi dar virada

L'arrevirada qué jo ei da (bis)
E l'Ador que l'an passada

Estenetz lo voste mantolét (bis)
E au cas dé la fresque arrosada.
Haut de page


Sur la lande de Bordeaux,
Il y avait une jolie bergère

Un beau monsieur vient à passer
Qui de loin la regardait.

Que regardez-vous petit monsieur ?
Moi, je suis mariée.

Avec un berger de chez nous
Qui m'a longtemps courtisée.

De vingt à trente cavaliers
De tous, je me suis moquée

J'en ferai autant avec vous
A la première rencontre

Attachez votre petit cheval
Je vais faire promener le bétail

J'ai promené le bétail
Il a traversé l'Adour

Etendez votre manteau (sur l'herbe)
En prévention de la fraîche rosée.

Chanson 7 - QUAN HEN L'AMOR
Air traditionnel
Chanson 7 - Traduction - QUAND ELLES FONT L'AMOUR
Air traditionnel


Quan hèn l'amor, las joénas gojatas
Quan hèn l'amor, las joénas gojatas
Rojas que son com l'escarlata,

Repic :
Deu cap au pè
Qu'ètz béra Isabè
Com l'arrosa, com l'arrosa
Deu cap au pè
Qu'ètz béra Isabè
Com l'arrosa a l'arroser.

Quan hèn l'amor, los joèns gojats
Quan hèn l'amor, los joèns gojats
Tan vau los arrats au palhon.

Quan hèn l'amor, las praubas vièlhas
Quan hèn l'amor, las praubas vièlhas
Tan vau embraçar un punh d'abelhas.


Quan hèn l'amor, los praubes vielhs
Quan hèn l'amor, los praubes vielhs
Tant vau ua garba shens cabelhs.
Haut de page


Quand elles font l'amour, les jeunes filles
Sont rouge écarlate.

Refrain :
De la tête aux pieds,
Vous êtes jolie Isabelle
Comme la rose (bis)
De la tête aux pieds,
Vous êtes jolie Isabelle,
Comme la rose au rosier.

Quand ils font l'amour, les jeunes garçons
Font comme les rats dans la meule de paille.

Quand elles font l'amour, les pauvres vieilles
Autant vaut embrasser une poignée d'abeilles.

Quand ils font l'amour, les pauvres vieux
Autant vaut une gerbe sans épi

Chanson 8 - LE METRO de Eric Platel Chanson 10 - LE COCHON NOIR
Paroles originales : Sangria gratuite (Daniel Epi - Laurent Delpech - Pascal Gibeaux) - arrangements : Eths Bandolets

I
C'est une île, un refuge à deux pas du métro
C'est beaucoup plus qu'un bar, dix fois mieux qu'un bistro
Et si tu aim' le vin, les chansons, le rugby
Tu vas je te préviens y passer la nuit

Refrain
T'as du bleu à l'âme,
t'as le mal du pays
C'est loin Notre-Dame
Loin du Pic du Midi
Pour changer d'air,
Vas chez Jean-Pierre
Le rendez-vous des amis
Viens faire la fête,
Chante à tue-tête
Dans ce p'tit coin de Bigorre à Paris

II
Si t'as un gros coup d'blues, y'a l'sourire de Christine,
Si t'as un petit creux, Jean-Pierre f'ra la cuisine
Et aux cheveux de Claire, tu reverras briller
L'or d'un soleil d'avril sur les Pyrénées

III
C'est ici comme là-bas d'la garbure au brebis
Ferme les yeux un instant, tu te crois au pays
Et si l'ours tarbais entrait boire un café,
Non personne au comptoir ne s'rait étonné

Refrain
T'as du bleu à l'âme,
t'as le mal du pays
C'est loin Notre-Dame
Loin du Pic du Midi
Pour changer d'air,
Vas chez Jean-Pierre
Le rendez-vous des amis
Viens faire la fête,
Chante à tue-tête
Dans ce p'tit coin de Bigorre à Paris ce soir c'est fête
Les Bandolets
Chantent chez Jean-Pierre la Bigorre à Paris


Refrain :
Oui, le cochon est noir,
Oui, le cochon est mort,
Oui, le cochon est bon,
Dadou ronron ron dadou ronron


Chez Loulou, on a tué le cochon, dadou ronron ron dadou ronron (bis)

Avec les cuisses, on a fait du jambon, dadou ronron ron dadou ronron (bis)

Avec le jambon, on a bu du bon vin, dadou ronron ron dadou ronron (bis)

Avec le sang, on a fait du boudin, dadou ronron ron dadou ronron (bis)

Avec le museau, on a fait de la hure, dadou ronron ron dadou ronron (bis)

Avec le lard, on a fait la garbure, dadou ronron ron dadou ronron,
Et à la fin on avait la biture, dadou ronron ron dadou ronron.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

Chanson 9 - SOM - SOM
Chant traditionnel
Chanson 9 - Traduction - SOM - SOM
Chant traditionnel

Répic :
Som-som, veni, veni, veni
Som-som, veni, veni, donc bis


Lo som-som ne vou pas venir dondène
Lo som-som ne vou pas venir
L 'enfanton ne vou pas dromir

Lo som-som que vienera dondène
Lo som-som que vienera
L'enfanton que s'adromira

Lo som-som qu'ey arribat dondène
Lo som-som qu'ey arribat
L'enfanton que s'ey anidàt
Haut de page

Refrain :
Sommeil, vient, vient, vient
Sommeil, vient, vient, donc


Le sommeil ne veut pas venir
L'enfant ne veut pas s'endormir

Le sommeil viendra
L'enfant s'endormira

Le sommeil est arrivé
L'enfant a fait son nid.

Chanson 11 - ETH PERRAC ARROI
Auteur Maurice Vidalin - Compositeur Michel Fugain
Version bigordana Bernard Dubarry e adobaments deths Bandolets
Chanson 11 - Traduction - LE CHIFFON ROUGE
Auteur Maurice Vidalin - Compositeur Michel Fugain

Estaca't en còr
Un tròç de perrac arroi
Ua flor color de sang.
Si at vòs totun
Que cambièsse e que botgèsse
Lheva-te qu'ei encòra temps.
Anem dret en davant
Cap era halha
Ensenhant eths punhs
E'n sarrar eths caishaus ;
Que desvelharam
Era tèrra entièra
E doman eth dia cantarà.

Répic
Companhon de colèra
Companhon de combat
Tu qui hasèvan cara
Tu qui non cantavas pas,
Que vas poder totun portà-u
Eth perrac arroi dera libertat
Car eth monde serà çò que'n haràs
Plen d'amor, de justícia e plaser.

Estaca't en còr
Un tròç de perrac arroi
Ua flor color de sang.
Si at vòs totun
Que cambièsse e que botgèsse
Lheva-te qu'ei encòra temps.
Que crebavas de hami
Ena misèra
Que venèvas tués braç
Entà un tròç de pan
Mès n'ajas pas páur
Eth dia que's lhèva
Que harà bon víver doman.
Haut de page

Accroche à ton cœur
Un morceau de chiffon rouge
Une fleur couleur de sang
Si tu veux vraiment
Que ça change et que ça bouge
Lève-toi car il est temps
Allons droit devant
Vers la lumière
En montrant le poing
Et en serrant les dents
Nous réveillerons
La terre entière
Et demain, nos matins chanteront.

Refrain
Compagnons de colère
Compagnons de combat
Toi que l'on faisait taire
Toi qui ne comptais pas
Tu vas pouvoir enfin le porter
Le chiffon rouge de la liberté
Car le monde sera ce que tu le feras
Plein d'amour de justice et de joie

Accroche à ton cœur
Un morceau de chiffon rouge
Une fleur couleur de sang
Si tu veux vraiment
Que ça change et que ça bouge
Lève-toi car il est temps
Tu crevais de faim
Dans ta misère
Tu vendais tes bras
Pour un morceau de pain
Mais ne crains plus rien
Le jour se lève
Et il fera bon vivre demain

Chanson 12 dédiée à Bruno... : L'ANCIENNE METHODE
Traditionnel des Baronnies
 


Autrefois quand le monde vivait
Oui tous ensemble l'on se voyait
Comme des frères l'on se respectait
C'était l'ancienne méthode
Mais il n'est plus de même à présent
Chacun se tient très bien dans son rang
On est bien vu quand on a de l'argent
Voilà les gens à la mode.

Autrefois quand un garçon faisait la cour
Il disait ses sentiments tout court
Et voilà qu'il était marié en huit jours
C'était l'ancienne méthode
Mais il n'est plus de même à présent
On fait la cour de cinq à six ans
Et quelques fois on y perd son temps
Voilà la cour à la mode.

Autrefois quand un mari mourait
C'était sa femme qui le pleurait
De temps en temps elle le regrettait
C'était l'ancienne méthode
Mais il n'est plus de même aujourd'hui
Pour éviter cet éternel bruit
Elle pense plutôt à un autre qu'à lui
Voilà la femme à la mode.

Chier par terre ou bien dans son pantalon
Dans ses culottes ou bien dans un buisson
Dans un pot de chambre ou bien dans sa maison
C'était l'ancienne méthode
Mais il n'est plus de même à présent
On ne mange que des mets échauffants
On ne chie qu'à force de lavements
Voilà la chie à la mode.
Haut de page

Apprenez les chants avec Eths Bandolets en achetant leur CD "Drin de tot"
Chanson 13 - BELLA CIAO
Air populaire Italien
Version originale - Chant de travail et de révolte des ouvriers qui, transformé, devint chant symbole de la Résistance italienne
Chanson 13 - Traduction - BONJOUR LA BELLE
Air populaire Italien
C'est le chant d'une femme contrainte à un dur travail avec d'autres.


Alla mattina appena alzata
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Alla matina appena alzata
In risaia mi tocca andar

E fra gli insetti e le zanzare
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
E fra gli insetti e le zanzare
Un dur lavoro mi tocca far

Il capo in piedi col suo bastone
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Il capo in piedi col suo bastone
E noi curve a lavorar

O mamma mia o che tormento
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
O mamma mia o che tormento
Io t'invoco ogni doman

Ma verrà un giorno che tutte quante
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Ma verrà un giorno che tutte quante
Lavoreremo in libertà.
Haut de page


Le matin à peine levée
Bonjour la belle, bonjour la belle
Le matin à peine levée
C'est à moi d'aller à la rizière.

Et parmi les insectes et les moustiques
C'est à moi de faire un dur labeur.

Le chef debout avec son bâton
Et nous courbées à travailler.

O mère, quel tourment
Je t'invoque tous les jours.

Mais viendra un jour où toutes ensembles
Nous travaillerons en liberté.

Chanson 15 - AQUERAS MONTANHAS
(Se canti)
Chant traditionnel attribué à Gaston Fébus (Hymne des Pyrénées)
Chanson 15 - Traduction - CES MONTAGNES


Aqueras montanhas
Que tan hautas son
M'empéchan de véder
Mas amors on son

Répic :
Se canti, que canti
Canti pas per jo
Canti per ma mia
Qu'ey auprès de jo.

Si sabi las véder
O las rencontrar
Passeri l'aïgueta
Shens paur d'em negar.

Aqueras montanhas
Be s'abaishéran
E mas amouretas
Que pareisheran.
Haut de page


Ces montagnes
Qui sont très hautes
M'empêchent de voir,
Où sont mes amours.

Refrain :
S'il chante ce qu'il chante,
Ce n'est pas pour moi,
Chante pour ma mie,
Qui est près de moi !

Saurais-je où les voir ?
Où les rencontrer ?
Je passerais l'eau,
Sans peur de me noyer !

Ces montagnes,
S'abaisseront
Et mes chers amours,
Apparaîtront.

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les Bandolets