Langues officielles et minoritaires européennes

 

L'Union Européenne a défini un certain nombre de langues officielles et considéré les autres comme langues minoritaires. Certaines de ces langues minoritaires sont des langues officielles de pays non encore entrés dans l'Union et d'autres sont des langues officielles au sein d'un pays de l'Union. Ce découpage artificiel est assez surprenant et permet de comprendre certaines tensions culturelles.

Langues officielles européennes Langues minoritaires européennes

L'Union Européenne reconnaît officiellement 20 langues.

Allemand
Anglais
Castillan
Danois
Estonien
Finnois
Français
Grec
Hongrois
Italien
Letton
Lituanien
Maltais
Néerlandais / Flamand
Polonais
Portugais
Slovaque
Slovène
Suédois
Tchèque

Dans les Pyrénées (Voir les langues Pyrénéennes)
Langues officielles européennes
  • Français
  • Castillan
Langues officielles dans leur pays
  • Catalan (Andorre - Espagne)
  • Basque (Espagne)
  • Aranais (Espagne) - Non mentionné dans les langues minoritaire européennes - Discussion

 

 

 

 

 

 

 

 


Haut de page

Il s'agit des langues reconnues par le "Bureau Européen pour les Langues Moins Répandues", ONG financé par la Commission Européenne. A noter qu'il est employé le générique "occitan" pour toutes les langues pyrénéennes autres que le basque et le catalan y compris pour l'aranais, langue officielle en Espagne. (source)

Albanais ~
Arabe ~
Aragonais
Arménien ~
Aroumain
Asturien
Bas-allemand / Bas-saxon *
Basque *
Biélorusse ~
Breton
Bulgare / Pomaque +
Cachoube
Catalan *
Cornique
Corse
Croate +
Finnois tornédalien *
Francoprovençal
Frioulan *
Frison *
Frison saterois *
Frison septentrional *
Gaélique écossais
Gaélique irlandais *
Galicien *
Gallois *
Judéo-langues
Ladin *
Langues d'Oïl
Lapon
Livonien
Luxembourgeois *
Macédonien ~
Mirandais
Occitan
Rom (telles que le romani et ses variantes)
Roumain +
Russe ~
Sarde
Scots
Serbe ~
Sorabe *
Tatar
Turc / Karaïme +
Ukrainien (dont Ruthène) ~

+ sera officielle à terme
* déjà officielle au niveau étatique
~ langue d'état


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Espace gascon
Les langues pyrénéennes

 

Discussion sur les différences
Questions après observation de la liste ci-dessus

1/ Pourquoi mettre le drapeau du Val d'Aran et ne pas mentionner l'aranais comme langue minoritaire alors que celle-ci est une langue officielle en Espagne ?
2/ Pourquoi prendre le générique " occitan " pour toutes les langues qui le compose alors que le Ministère de la culture français différencie les différentes variantes dans une bibliographie

Réponse possible...


Les classements sont simples. Ils reposent sur un caractère politique, linguistique et culturel des minorités qui sont étudiées. Ils sont bien évidemment arbitraires car le sujet est sensible, mais reflète une certaine réalité. La ligne de conduite consiste à ne pas disloquer les Nations minoritaires en micro-zones.

Pour le Val d'Aran il est signalé spécifiquement du fait de sa position dans l'État espagnol et la Principat de Catalunya, tout comme il est signalé l'existance de "Las Valadas" en Italie. L'aranais n'est pas une langue. Il est une variante de l'occitan.

Pour évitier les amalgames entre linguistique et politique, voici un extrait du rapport "Langues de France" remis par Bernard Cerquiglini au gouvernement français .

"(...) Cette disjonction entre le français "langue nationale standard" et les franc-comtois, wallon, picard, etc. tenus à bon droit comme langues régionales, est à opposer à la situation que montre l'occitan. Celle-ci pourrait être qualifiée de conjonction, l'occitan étant la somme de ses variétés. L'unité linguistique est en effet fort nette, même si une diversité interne est perceptible. Cinq grands ensembles au moins sont repérables : gascon, languedocien, provençal, auvergnat-limousin et alpin-dauphinois. Des subdivisions plus fines sont possibles (vivaro-alpin ? nissard ?) ; elles relèvent toutefois moins de la linguistique que de la géographie, voire de la politique. (...)"

Laissons à chacun le soin d'apprécier les choix qui ont été fait.

NDLR : il s'agit d'un rapport fait au ministre de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie et à la ministre de la culture et de la communication

Autres discussions

Nous invitons les lecteurs à engager la discussion et le débat sur :

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Espace gascon
Les langues pyrénéennes