Baboukou

 

 


Il s'agit d'un sommet de 2 650 m situé au sud du col d'Artouste (200 m au-dessus du col) entre Migouélou et le Soussouéou (au-dessu des lacs d'Estibére, encore un nom que l'on retrouve souvent) et à proximité du Courouaou (2 692 m). Georges LEDORMEUR (carte des Pyrénées Centrales de 1966) l'orthographie "Baboukou". De son côté, Robert Ollivier dans ses différents topo-guides (Pyrénées Occidendales, Tome II, "de la vallée d'Ossau au val d'Azun", pp. 207) l'orthographie aussi "Baboukou". Toutefois, sur le croquis du Docteur G. Boisson (pp. 202) il est orthograhié "Bat-Boucou". Dans son fascicule 1 de "Pyrénées, Itinéraires skieurs", le même Robert Ollivier, page 126, orthographie ce sommet "Bat-Boukou". Ou est donc la bonne orthographe ?

Il est probable que l'évolution soit partie du nom de "Bat" qui signifie vallon. On retrouve cette racine dans "bat letouso", la vallée à lait, mais aussi dans "balaïtous" c'est à dire "bat laytouse" ou "bat leitouso", la vallée dont l'herbe donne du bon lait (encore valable aujourd'hui selon les bergers locaux). Les noms avec "Bat" se retrouvent un peu partout entre Aspe et Bigorre. On a ainsi "bat beterègro" (le vallon où va dormir les vaches avec leurs veaux), "Batcrabére" en Azun, la vallée aux chèvres, ou bat de bun, etc... Le nom de "bat" est parfois décliné en "baigt" ou "batch" mais il signifie toujours un vallon. Dans le cas qui nous intéresse, il existe bien un vallon et ce serait donc le "vallon de Boucou". Reste à savoir ce que peut bien signifier le reste du nom c'est à dire "Boucou" ou "Boukou".

Et IGN sur sa TOP 25 n° 1647 OT "Vignemale' nous indique : "Pic de Batbielh ou de Batboucou" sans que l'on puisse correctement déterminer s'il s'agit du sommet de 2 586 m ou de 2 651 m. Dommage que cette institution de référence n'approfondisse pas plus ce qu'ils écrivent.

 

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Jeux des noms....