La Glére ou la Glaire ?

 

Tous les pyrénéistes connaissent le refuge de La Glére mais nous voyons parfois ce nom écrit à tort « Glaire ». L’EDF l’écrit exclusivement « Glaire ». Tout semble venir de l’orthographe choisi par Marcel Lavedan, un ingénieur ayant dirigé les études pour le complexe hydroélectrique de de Pragnères dans les Hautes-Pyrénées.

« Glére » a une signification. Ce nom de lieu n’existe pas par hasard. C’est d’ailleurs le cas pour tous les noms de lieux des Pyrénées. Il faut le lire en « patois », plus exactement en gascon de la Bat det Baredge aujourd’hui plus connu sous le nom de Pays Toy (ou des Toys). Mais on le retrouve aussi en haut Béarn, dans les vallées d’Aspe et d’Ossau.

En vallée d’Aspe comme en Pays Toy on trouve « eth glérè » (la glére) et en Ossau « la gléro » ou « lou glérè ». Sur le canton de Luz on trouve également « era gléro ». La signification de tous ces mots (en fait les mêmes) est : la pierraille, les éboulis… les gravières.

Nous voyons donc qu’en aucun cas nous pouvons et nous ne devons écrire « glaire » qui rappelle autre chose de beaucoup moins appétissant.

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Jeux des noms....