Amalgame chez les écologistes

 

En matière d'écologie, de protection de l'environnement, d'association de protection de la nature, le mensonge est souvent une institution, une règle de conduite depuis des décennies. Une autre technique a également cours parmi les associations de protection de l'environnement face à leurs interlocuteurs, c'est l'amalgame. Mais c'est quoi et comment l'utilise-t-on ?


L’amalgame, en dentisterie, désigne un matériau utilisé pour obturer les cavités résultant caries tandis qu’en métallurgie c’est un alliage de matériaux métalliques. En langage militaire, c’est la fusion de plusieurs corps d’armée. Dans ces trois cas, l’amalgame est visible, lisible et quantifiable. Mais la situation se complique lorsque le terme est utilisé dans deux autres cas :

  • En sémantique où il devient synonyme de confusion
  • En communication où la confusion est utilisée pour lier abusivement des personnes, des groupes ou des actions de nature différentes.

Ce sont ces deux derniers cas qui nous intéressent dans l’analyse de certains propos des mouvements écologistes auxquels il faut ajouter une bonne dose de mensonges. Ce qui rend difficile le trie pour trouver la vérité.

Si le mot "amalgame" désigne une combinaison de deux éléments différents, il peut également désigner la confusion, souvent volontaire, de deux idées différentes. Ainsi, faire un amalgame entre deux choses, c'est "rapprocher" ces deux choses sans qu'elles soient liées naturellement, et sans qu'il soit raisonnablement possible de les lier entre elles. C'est une technique de désinformation simple et efficace souvent utilisé en communication notamment par les mouvements écologistes.

L’amalgame en communication

Pris au sens figuré en communication, l’amalgame est un procédé de langage, bien connu des communicants, consistant à associer abusivement des personnes, des groupes ou des idées comme nous l’avons dit plus haut. Mais il faut bien retenir le caractère abusif de l’association. Si le lien correspond à une réalité montrée et prouvée, il ne s’agit plus d’amalgame. Par contre, même avec des preuves matérielles, les écologistes qui manient à merveille l’amalgame autant que le mensonge, vous diront que vous faite un amalgame.

Par exemple, et c’est le cas le plus fréquent, on parle "d’un amalgame quand on associe intentionnellement ou non un groupe criminel du passé sur lequel un consensus est établi quant à sa nocivité (tels que les nazis) à un groupe, une personne ou une action contemporaine qui ne méritent pas ce rapprochement extrême, quels que soient leurs défauts éventuels". (1)

Nous pouvons également préciser que : "Le nazisme, les sectes, le fascisme, entre autres, sont des termes au fort pouvoir émotionnel parfois utilisés de manière plus ou moins malveillante pour discréditer une personne, un groupe ou une action par amalgame". (1)

D’un autre côté, lorsqu’on fait référence à des liens avec ces mêmes courants de pensée qui arbore ostensiblement leurs convictions liées à ces mouvements idéologiques et politiques, il ne s’agit plus d’amalgame mais de faits prouvés. C’est le cas de liens entre le MSR en Espagne et Europe Ecologie en France unis pour la défense de l’ours dans les Pyrénées.

L’intérêt de l’amalgame est de permettre de "contourner le dialogue en provoquant une réaction immédiate chez l’interlocuteur, les lecteurs ou l’auditoire, interdisant souvent une analyse plus approfondie du sujet traité". De plus, faire des liens incohérents a pour effet de laisser sans voix l’interlocuteur de bonne foi qui cherche à analyser un contexte et à se référer à la réalité. Ce sont souvent ces méthodes qui sont employées par les écologistes dans des débats à la radio ou la télévision. Ce qui a pour effet de rendre le débat stérile et de laisser l’auditeur sur une vision sentimentale de l’écologie et non sur une vision pratique, réaliste et concrète de la problématique.

Tout l’art de la communication…..

Louis Dollo, le 15 avril 2010

(1) Extrait de l’encyclopédie en ligne Wikipedia

Haut de page

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement
Les écologistes militants