Environnement et protection de la nature en montagne dans les Pyrénées françaises

 

Share/Bookmark

La protection de l'environnement montagnard des Pyrénées est une préoccupation de tous les jours que ce soit en France, Andorre ou Espagne. de nombreux parc et réserves existent déjà sans parler des zones de protections diverses et variée. De ce fait, les Pyrénées offrent une diversité rare d'espèces animales et végétales qui est agréable de voir à la conditon qu'elles soient respectées.

Espaces dialogue "Nature - Environnement - Développement Durable"


Il est de plus en plus difficile de trouver un forum, une liste ou un groupe de dialogue sérieux pour parler de sujets liés à l'environnement, la biodiversité, le milieu naturel ou le développement durable. Beaucoup d'amateurs très aproximatifes avec des certitudes dogmatiques et idéologiques s'expriment sans grand intérêt. Pour éviter ce type de dérive, nous avons créé plusieur groupes Facebook clairement identifiés quant à leurs orientations egt où les débordements sont immédiatement sanctionnés par une exclusion.

Le monde de la montagne et des Pyrénées

Développement durables des territoires ruraux

Elevage de montagne

Biodiversite des Pyrénées

Ours, loup, biodiversite et développement durable dans les Pyrénées

L'ours a-t-il encore sa place dans les Pyrénées

Non à l'ours dans les Pyrénées

Contre le retour du loup en France

Ces pages ont été sélectionnées comme "meilleur répertoire environnemental" pour son sujet par :

ENVIR_bestdir.gif (4742 octets)

La protection du milieu naturel pyrénéen

La protection des Pyrénées

Institutions environnementales

Les conseils - Etudes - Réflexions

Ours dans les Pyrénées

Loup dans les Pyrénées

Les associations de protection du pastoralisme
Les THT des Pyrénées
La Traversée Centrale des Pyrénées (TCP)
Les véhicules à moteur en montagne et dans les espaces dits "naturels"
Suivre l'essentiel du "Grenelle de l'environnement"

Développement durable


Energie renouvelable

Mijanes, l'exemple d'une station de ski confrontée à l'environnement
Vers une nouvelle gestion des grands carnivores prédateurs : ours et loups ?

L'hydroélectricité et l'environnement
Europe Ecologie et les mouvements fascistes espagnols

Les prairies fleuries
Extension de la station de ski de Piau-Engaly ?
Protection des vallées de Saux et de la Géla

Eau de montagne
Grands prédateurs et pastoralisme : Scientifiques, chercheurs, intellectuels indépendants

 


Les Parcs Nationaux de France

Le Parc National des Pyrénées
Législation concernant les espaces naturels de montagne

Ecologie, un vrai problème manipulé de façon inquiétante


L'évolution du climat en montagne et ailleurs...


" Le WWF, une multinationale verte de notables "


Les fédérations sportives de nature en montagne et l'environnement

UICN, liste rouge et ours bruns

La biodiversité appliquée à la montagne et dans les Pyrénées

Les écologistes - environnementalistes et l'argent public et... privé

La Convention de Berne et les recommandation de l'Union Européenne

Climat et évolutions climatiques en montagne

Chambres d'Agriculture et syndicats agricoles pour la biodiversité en zone d'élevage
Les séismes dans les Pyrénées

Droit de l'environnement

La chasse dans les Pyrénées

Directive "oiseaux" et ZPS
(Zones de Protection Spéciales)

Directive habitats faune et flore

Directive sur la responsabilité environnementale

Les parcs animaliers des Pyrénées

La pollution agricole en montagne

Pollutions diverses en montagne

La Foret de montagne et des Pyrénées


Groupe de travail "Grands carnivores" à l'Union Européenne
Le rewilding ou ré-ensauvagement

-----------------

Biodiversité et la marchandisation, la finance, les activités économiques.... un bon business

La compensation agricole et écologique

 

Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages
Paysages des Pyrénées
Loi Montagne - Acte II

Introductions d'ours de loups et de lynx : Discussion, interrogations et compensation écologique

Agence Française pour la Biodiversité - AFB

 

 

Quelques informations sur les carrières et les mines et leurs conséquences environnementales

UICN : L'Union Mondiale pour la protection de l'environnement
Etude sur la nature des mouvements écologistes et leurs véritables objectifs
L’environnement et les modalités de mise en œuvre des mesures compensatoires
Rencontres Pyrénéennes des Territoires et des Savoirs 2012
"Droit sur le sol, usage des herbes et semi-liberté du bétail : un système pastoral original"
LCIE - Large Carnivore Initiative for Europe - Initiative pour les grands carnivores en Europe

Les loups "hybrides" ou chiens-loups

Projet de recommandation de la Convention de Berne

Législation liée à la protection du milieu naturel
Les transports Le droit français et européen Informations diverses
Les véhicules à moteur en montagne et dans les espaces dits "naturels"
Associations de protection de l'environnement
Etude sur la nature des mouvements écologistes et leur véritable objectifs
Polémique autour de l'UICN-France

LCIE - Large Carnivore Initiative for Europe - Initiative pour les grands carnivores en Europe

DG Environnement de la Commission européenne

Plateforme européenne sur la coexistence entre les populations et les grands carnivores

La directive Habitats
Réseau Natura 2000
Ours, chasse et chasseurs
La Convention de Berne et les recommandation de l'Union Européenne
Le comité de massif des Pyrénées
Rapport d'information de l'Assemblée Nationale sur les modes de financement et de gouvernance des associations de protection de la nature et de l’environnement
LCIE - Large Carnivore Initiative for Europe - Initiative pour les grands carnivores en Europe

 

Les structures représentatives du milieu de la montagne en France
FFME COSIROC FFCAM - CAF Mountain Wilderness
Informations diverses

Adresses utiles

Pour votre information

Bibliographie

  • "Ecologiquement correct ou protection contre nature" chez Edisud. Auteur :  Jean-Claude Genot

 

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées
Environnement et protection de la nature
Retour Escalade   Retour ski alpinisme   
Retour alpinisme
    Retour canyon
Retour randonnée    Retour raquettes

Le syndrome “NIMBY” (Not In My Back Yard – Pas dans mon jardin) devrait être applaudi et pas méprisé!


Il existe une série de clichés bien connus, qui sont bien plus que de simples abréviations paresseuses. Ce sont des clichés de l’esprit et du cœur. Ce sont de véritables substituts de la réflexion qui constituent des armes redoutables pour ceux qui défendent les intérêts économiques et politiques de quelques factions. Ces abrégés simplificateurs éteignent tout débat de manière méprisante.

L’exemple parfait, c’est ce petit mot bien propre: “nimby”. Plus besoin de le définir. Nous savons tous que c’est l’exemple même de l’égoïsme, de la priorité donnée à l’intérêt personnel plutôt qu’au bien commun, n’est-ce pas ?

Les gens atteints de nimbysme se cachent derrière leur petite haie privée pour crier « pas dans mon jardin ! », pendant que le monde se réchauffe et que des emplois doivent être créés.

Ces témoins d’une petite bourgeoisie engoncée dans son confort et ses courtes vues, veulent protéger leur qualité de vie et la valeur de leur bien. Quelle sottise ! Ils ne pensent qu’à eux-mêmes. Ils sont irresponsables. Ce sont les ennemis du progrès; disons même les ennemis de notre petite planète bleue.

C’est le ton du cliché « nimby », qui est largement répandu par les politiciens et la presse. En Grande-Bretagne, très récemment; un des « facilitateurs éoliens » du gouvernement travailliste se plaignait de l’opposition grandissante aux parcs à éoliennes dans le pays. Le problème selon lui, était causé par les conseillers communaux « nimby », qui s’opposaient à l’octroi de permis de construire des parcs à éoliennes.

Il est en fait peut-être temps de regarder au-delà du cliché et de se demander ce que défend le nimby. Ce que la personne atteinte de nimbysme défend, c’est ce que défendaient jusqu’il y a peu tous ceux d’entre nous qui étaient sensibles aux questions d’environnement. Le nimby croit que pour contribuer à l’amélioration du monde, il faut commencer là où on a un peu d’influence, c'est à dire dans sa communauté locale et dans son paysage.

Cette influence peut s’exercer à propos de collecte d’ordures, de vandalisme, de transport, d’utilisation des sols. Au cœur même, se retrouve l’idée que l’intérêt local doit être pesé face à l’intérêt national. Travailler dans son petit coin est rarement très excitant ; c’est une question d’application, mais le nimby croit que ce travail est plus valable que tous les grands discours sur l’état de la Planète Terre. Le nimby protège le petit contre le puissant.

Ceux dont le « jardin est menacé » (une petite phrase assassine et méprisante qui pourrait représenter le pays tout entier) connaissent maintenant la puissance de l’argent, de la politique et du populisme ambiant.

Je ne l’ai vraiment compris que lorsqu’un parc industriel à éoliennes a été proposé dans ma région, entre quatre villages voisins. Je ne me rendais pas compte de l’émotion et du venin que ce projet allait susciter.

Quelque chose d’étrange s’est passé: les gens dont je croyais partager les idéaux écologiques se trouvaient subitement être des partisans enthousiastes de ce projet qui allait détruire un paysage façonné par l’homme depuis des siècles et où la vie sauvage et l’homme coexistent de manière harmonieuse. Encore plus curieux, le héros du jour était le promoteur, une firme importante, clairement motivée par les profits potentiels et la manne des subsides publics. Ceux qui étaient diabolisés, c’étaient les humbles villageois qui tentaient de se défendre contre cet énorme développement qui allait complètement changer leur vie au village. C’étaient eux les égoïstes, les « nimbies » !

Ce discours culpabilisateur est partout autour de nous. On l’inculque à nos enfants à l’école. Nous devons tous “faire notre effort”. Ces quelques formules consacrées suppriment tout effort de réflexion. Plus besoin de réfléchir aux énergies renouvelables. Elles ne peuvent qu’être parfaites! L’émotion remplace la réflexion

Lorsque le monde des affaires s’allie aux politiciens « verts » pour discréditer toute personne qui aurait l’impertinence de se poser des questions sur les vraies motivations de chacun, d’autres clichés font surface. L’opposition est alors « composée d’une petite minorité locale très excitée ». Tout département ministériel qui se poserait trop de questions se voit immédiatement accusé de « traîner » ou d’être « encombré ».

Face à cette propagande et à ces idées préconçues, il faut du courage pour être un « nimby ». Les beautés d’un petit coin tranquille seront insignifiantes face au sort de la planète. Face à ces tableaux statistiques « sexy » qui présentent l’avenir de l’humanité, qu’est-ce que la défense d’une lande de bruyères, d’un petit bois, d’une chapelle ombragée, d’un village ? Ridicule…

Et bien non, ce ne l’est pas ! C’est dans ces humbles villages que réside l’esprit d’une nation. On ne peut l’effacer tout simplement sous les slogans nébuleux d’intérêts nationaux mal définis.

Il y a longtemps que l’on sait cela. Bien que les clichés d’aujourd’hui noient les pauvres « nimbies » courageux ; ils seront compris dans l’avenir. Entretemps, quiconque aura le courage de défendre les « nimbies » dans ce pays, ne mérite pas les quolibets. Il a droit a toute notre gratitude.

Le nimby est l’un des héros inconnus de notre temps.

Traduit et adapté de Terence Blacker, “THE INDEPENDENT” par LucRivet / 4 janvier 2008

Haut de page

La performance environnementale de l'agriculture dans les pays de l'OCDE depuis 1990


Il s'agit quatrième volume de la série de rapports de l’OCDE sur les Indicateurs environnementaux pour l’agriculture, qui est publié en deux rapports, sous le titre La performance environnementale de l’agriculture:

  • La performance environnementale de l'agriculture : Panorama - présente un résumé des principales conclusions.
  • La performance environnementale de l’agriculture dans les pays de l’OCDE depuis 1990 – couvre l’ensemble complet des indicateurs agro-environnementaux de l’OCDE par thème environnemental et pour les 30 pays membres depuis 1990.

Nous pouvons lire notamment (traduction de l'anglais) :
" D'une manière générale, d'après le ministère de l'Agriculture, la diversité des paysages agricoles a fortement diminué. Ceci a été en grande partie dû à la standardisation des pratiques agricoles, à la rationalisation des systèmes de production et à l'agrandissement de la taille des champs, alors que l'urbanisation a envahi les paysages agricoles. Dernièrement, il apparaît cependant que l'hétérogénéité des paysages agricoles pourrait être en train d'augmenter [33], bien que les d'animaux d'élevage et les superficies des pâturages aient diminué dans les régions de montagne, au détriment des paysages et de la biodiversité [7], malgré les programmes de soutien destinés à maintenir ces régions [15, 34]. "

Notes :
[7] Institut Français de l'Environnement (IFEN) (2002), L'environnement en France, édition 2002, Orléans, France (L'IFEN a été dissout en 2008)
[15] OCDE (2005), Examens environnementaux de l'OCDE : France, Paris, France.
[33] Slak, M-F et A. Lee (2003) "Indicators of Landscape Dynamics: Incipient land cover changes", dans OCDE, Agricultural Impacts on Landscapes: Developing Indicators for Policy Analysis, Paris, France
[34] Mottet, A., S.Ladet, N.CoquŽ et A. Gibon (2006), "Agricultural land-use change and its drivers in mountain landscapes : A case study in the Pyrenees", Agriculture, Ecosystems and Environment Vol. 114, pp.296-310.

En savoir plus....

Haut de page

Nathalie Kosciusko-Morizet change d'environnement


Nathalie Kosciusko-Morizet quitte son poste de secrétaire d’Etat à l’Ecologie pour devenir secrétaire d'Etat à la prospective et au développement de l’économie numérique...

Nathalie Kosciusko-Morizet quitte donc l'ombre de son ministre de tutelle Jean-Louis Borloo pour venir en pleine lumière développer l'économie numérique.
Pour le moment aucun(e) remplaçant(e) n'est prévu (e) bien que Jean-Louis Borloo ait indiqué qu’il allait proposer "un ou une remplaçante" pour NKM.
Du côté écologiste on ne semble pas se satisfaire de ce départ "surprise". "Dorénavant personne ne s'occupe plus de l'écologie" alors que "sera très prochainement étudiée la loi Grenelle II, loi fondamentale qui mettra en place les décisions du Grenelle I", a déclaré Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, dans un communiqué.

Source : Agrisalon du 15 janvier 2009

Haut de page

 

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées
Environnement et protection de la nature
Retour Escalade   Retour ski alpinisme   
Retour alpinisme
    Retour canyon
Retour randonnée    Retour raquettes