Environnement et protection de la nature dans les Pyrénées en Espagne

 

La protection de l'environnement montagnard des Pyrénées est une préoccupation de tous les jours que ce soit en France, Andorre ou Espagne. de nombreux parc et réserves existent déjà sans parler des zones de protections diverses et variée. De ce fait, les Pyrénées espagnoles offrent une diversité rare d'espèces animales et végétales différentes du versant nord français ainsi qu'une diversité de paysage.

 

Régles communes à l'Espagne
La protection des Pyrénées Les Parcs et Réserves Les conseils et événements
La Convention de Berne et les recommandation de l'Union Européenne
Règles ou événements spécifiques aux autonomies
Catalogne et Val d'Aran Aragon Navarre et Pays-Basque

L'UIAA et l'IUCN : L'Union Mondiale pour la protection de l'environnement et l'UIAA, (Fédération Internationale de la montagne et de l'escalade) unissent leurs efforts pour promouvoir la protection des montagnes du monde. Ils coopéreront ensemble pour le développement durable et la paix. (version anglaise)

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées

 

L'Union Européenne condamne l'extension de la station de ski de Baqueira-Beret


L'Union Européenne considére que le vall d'Àrreu à proximité du Parc National d'Ayguestortes (Val d'Aran - Catalogne) est un espace naturel exceptionnel de valeur écologique qui doit être protégé.

 

La Unió Europea prohibeix ampliar l'estació d'esquí de Vaquèira-Beret

La Unió Europea considera que la vall d'Àrreu és un espai natural d'especial valor ecològic i que ha d'estar protegit pel dret comunitari. La UE també ha determinat que el projecte d'ampliació de l'estació d'esquí de Vaquèira-Beret afecta l'hàbitat de l'ós bru i el dels ocells i té un elevat impacte ambiental.

La Generalitat ja ha anunciat que assumirà aquesta decisió i paralitzarà el projecte d'ampliar les pistes d'esquí cap al Pallars Sobirà. A més, ha assegurat que presentarà, en les pròximes setmanes, la seva proposta de Xarxa Natura 2000, a la qual es podran presentar al·legacions.

Pels ecologistes, aquesta carta europea crea una obligació a la Generalitat d'incloure la vall d'Àrreu a la Xarxa Natura 2000 i, per tant, impedir l'ampliació de les pistes d'esquí al Pallars Sobirà.

L'accés més pròxim des del Pallars Sobirà a les pistes de Vaquèira és des del telecadira de la Peülla, al peu del port de la Bonaigua. La Generalitat ha respost la carta de la Unió Europea, l'assumeix i ha avançat que ampliarà la protecció de la zona.

El director general de Medi Ambient, Ramon Luque, ha assegurat que recuperaran aquest espai natural i no només perquè així ho ha ordenat la UE, sinó perquè el govern català, ha dit, "aposta per aquest territori".

La Generalitat presentarà, en les pròximes setmanes, la seva proposta de Xarxa Natura 2000, a la qual es podran presentar al·legacions.

Source : FEEC

Haut de page

L'exposition 2008 sur le développement durable : Saragosse se veut déjà en haut de l'affiche


C'est un méandre de l'Ebre envahi de grues et de tractopelles, un immense chantier au nord-ouest de la ville. Saragosse prépare dans ce site naturel l'exposition internationale 2008. Engagée dans un processus de développement à grande vitesse depuis l'implantation des usines Opel et de leurs sous-traitants en 1982, puis l'arrivée du TGV en 2002, la capitale de l'Aragon s'installe au cœur de son fleuve pour s'adresser au monde.

L'État, le gouvernement régional et la ville ont uni leurs efforts d'abord pour obtenir, dans une compétition serrée entre trois villes, l'Expo 2008 qui aura pour thème l'eau et le développement durable ; ensuite pour organiser cette même expo tout en changeant la ville.

L'ambition est affichée : « Saragosse veut attirer 7,5 millions visiteurs entre le 15 juin et le 15 septembre 2008, réunir toutes les sommités internationales sur l'eau afin de préparer un grand plan mondial de protection de la ressource », explique Javier Callizo, ministre du tourisme du gouvernement de l'Aragon. Quelque 200 permanents travaillent déjà à l'organisation et à la promotion de l'événement qui doit fédérer tout l'Aragon.

CHANGER LA VILLE
À mi-chemin entre Madrid et Barcelone sur la carte de la péninsule, comparable à Toulouse par sa population et son économie, Saragosse veut saisir l'occasion d'entrer dans la cour des grands d'Europe. « En 1908, la ville a été transformée par l'exposition hispano-française. Cent ans après, l'expo doit nous permettre d'inventer une ville exemplaire et dynamique du point de vue du développement durable » poursuit Javier Callizo. Les investissements publics s'élèveront au total à 1 600 M€. Des partenaires privés sponsorisent aussi l'expo proprement dite à hauteur de 100 M€. Ces crédits aideront les pays les plus pauvres d'Afrique subsaharienne et des Caraïbes à installer leurs pavillons à côté de ceux des 50 participants déjà inscrits.

Plus de 2000 appels d'offres pour des travaux ont été passés. Au total, 4 000 contrats seront signés autour de l'expo. De l'architecture des pavillons aux uniformes du personnel, tout est choisi par concours selon des critères de transparence et de qualité préétablis. 80 % de ces investissements concernent des infrastructures qui resteront : des routes, des hôtels, un Palais des Congrès, un aquarium réunissant toutes les espèces d'eau douce, un site de loisirs, des espaces naturels préservés… Le gouvernement d'Aragon installera par la suite ses fonctionnaires dans un des pavillons. La Tour des eaux( à droite), 73 m de haut en forme de gouttelette, abritera des sièges d'entreprise. Le dernier équipement sera le téléphérique qui reliera l'expo à la gare blanche et ultramoderne de Delicias inaugurée en 2002 pour accueillir les TGV. L'expo et la gare, deux vitrines pour une ville qui a réduit de moitié son chômage en huit ans (6,4 %) et doublé les effectifs de ses facs. En démontrant qu'entre Barcelone et Madrid, une autre Espagne bouge aussi.

Auteur : Pascal Jalabert
Source : La Dépêche du Midi du 6 octobre 2006

Haut de page

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées