ONCFS - Le loup dans les Pyrénées au 30 juin 2015

 


Alt Ripoles et Puigmal @G. Lampreave / CAR

Selon l'ONCFS, dans les Pyrénées, "toujours pas de meute mais 2 nouvelles ZPP". Dans le numéro 33 du 30 juin 2015 de son bulletin d'information du réseau loup, l'ONCFS fait le point sur la présence du loup dans les Pyrénées, c'est à dire l'Aude, l'Ariège et les Pyrénées-Orientales


Le massif pyrénéen est concerné par la présence du loup depuis 1997 pour les premiers indices de présence. Après plusieurs années où seuls des indices ponctuels étaient relevés, la première ZPP Pyrénéenne du CarlitCampcardos (66-09- Catalogne) en 2007/2008 puis celle du Madres (66-11-09) en 2012-2013 permettaient d’ identifier la présence territorialisée d’au moins un animal sur chacun de ces territoires. Les analyses génétiques pratiquées en routine depuis lors ont montré que plusieurs individus se sont succédés entre 2000 et aujourd’hui, toujours isolés sur leur territoire. La présence simultanée d’un mâle et d’une femelle avait pourtant été mise en évidence dans le Carlit lors de l’hiver 2003/2004 sans reproduction identifié l’été d’après (probable mort d’un des animaux qui n’apparaitra plus dans les analyses génétiques postérieures).

Les profils ADN montraient que ces loups provenaient de la lignée italienne, identique à celle présente dans l’ensemble des Alpes. Les profils ADN individuels identifiaient leurs origines (Cf Bulletin N°18) avec notamment le premier d’entre eux détecté trois années auparavant dans le Mercantour (06) en 1997, un deuxième venu de la Haute Tinée (06) et enfin un troisième originaire du Queyras (05). Bon an mal an, la situation perdure et la présence du loup reste figée dans ces deux massifs toujours sans signe de constitution en meute. Un individu mâle identifié depuis 2007 est encore détecté en 2014 sur la ZPP du Carlit.


Traces massif du Puigmal @ONCFS/SD66

Un nouvel animal territorialisé sur la frontière franco-espagnole

Par ailleurs, au sud des Pyrénées Orientales, la présence récurrente d’au moins un animal est identifiée au travers des indices de présence sur la chaine montagneuse Ces deux derniers hivers 2013/2014 et 2014/2015 on note une augmentation significative des indices sur l’ensemble de la zone surveillée aussi bien coté français qu’espagnol. Plusieurs analyses génétiques sur le Canigou, le Puigmal et sur le Versant catalan espagnol identifient la lignée Canis lupus italicus. Le profil génétique de l’une d’entre elles fait ressortir l’identité d’un mâle (S41-1) encore jamais détecté (et différent des typages réalisés sur le Carlit voisin).

En regard de cet état des lieux, la présence d’un individu mâle sur cette nouvelle ZPP transfrontalière Puigmal-Carança-Canigou (pour le versant français)/Alt Ripollès (pour le versant Catalan) est caractérisée, individu qui selon toute vraisemblance reste indépendant de la ZPP du Carlit déjà existante. Il s’agit de la deuxième ZPP franco-catalane après celle du Carlit-Campcardos.

Lire la suite de l'article complet de l'ONCFS.... (pdf)

Bulletins d'information du réseau loup

Haut de page


Le Grand Charnier
 

Accueil du Monde des Pyrénées
Loup dans les Pyrénées
Le loup