Pas d'introduction d'ours en Navarre ?

 

Depuis plus de 30 ans il est toujours difficile de connaître la vérité en matière d’ours. Mensonges, manipulations, actions discrètes pour ne pas dire secrètes de la part des organisations écologistes mais aussi de l’administration française et espagnole ne participent pas beaucoup à la démocratie comme a pu nous le montrer dans son ouvrage, Stéphane Chétrit.

 


Nous pensons savoir que sur l’ouest de la chaîne des Pyrénées, au 10 novembre 2012 il n’y a que deux ours : un en Bigorre, probablement en Pays Toy et un autre en Béarn, probablement à proximité du massif de Sesque entre Ossau et Aspe. Pour les zoolâtres, baptiseurs institutionnels d’ours, il s’agirait de Cannellito en Bigorre et Néré en Béarn.

Les petites phrases intéressantes

Sur le site Web du FAPAS, l’organisation écologiste des Asturies spécialisée dans la défense de l’ours dans le massif des Cantabriques en Espagne, mais opposée au déplacement d'ours des Cantabriques vers les Pyrénées, nous trouvons ce dialogue le 31 octobre 2012 dans la rubrique : réponse aux adhérents (Contestando a los socios) - Nombre: Iurgi - Número de socio : 21659 :

¿Sabéis de indicios de presencia de oso en la zona de Belagua (Navarra) o Lescun (Bearn) después de la desaparición de Camille? Se ha desplazado al Este Nere?
Hace tiempo que no se oye nada. Hay alguna posibilidad de reintroducir en la zona?

Poca información está llegando de esos territorios. Pero todo indica que no hay presencia osera. En cuanto a la reintroducción, parece ser que el Gobierno de Navarra se opone.

Y a-t-il des indices de présence d’ours dans la zone de Belagua (Navarre) ou Lescun (Béarn) depuis la disparition de Camille ? Néré s’est-il déplacé vers l’Est ? Il y a longtemps que nous n’avons aucune nouvelle. Y a-t-il quelque possibilité de réintroduction dans la zone ?

Peu d’informations nous parviennent de ces territoires. Mais tout indique qu’il n’y a pas d’ours présent. Quant à la réintroduction, il semble bien que le Gouvernement navarrais s’y oppose.

Une petite phrase intéressante venant du FAPAS très au fait de ces questions : le gouvernement navarrais s'opposerait à des réintroductions. Parlons au conditionnel car les retournements de situation dans ce domaine sont toujours possibles. Nous en avons eu de nombreux exemples. Néanmoins, la situation économique peut parfois aider…. Si cette information est confirmée, elle est intéressante dans le cadre de la seconde mouture prévue du programme Life que l'Espagne tenterait de monter suite au rejet récent du programme proposé à l'Europe. Rien n’est donc gagné pour les opposants aux introductions d’ours comme pour les favorables. Tout reste à faire pour tout le monde. Mais il semble de plus en plus difficile aujourd’hui de monter des projets. Rien ne peut plus se faire dans le secret sous peine d’être frappé de nullité.

Et puis, l’Europe ne peut pas nier la consultation publique française de février 2011. Les sondages n’étant que des foutaises pour faire impression mais sans aucun intérêt. En attendant, un lâcher en Navarre est momentanément écarté.

Louis Dollo, le 12 novembre 2012

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées
L'ours en Europe
Ours en Espagne