Un casting pour la TV… même pour l’ours

 

Tout le monde ne passe pas à la TV comme il le veut. Même pour parler de l’ours, il faut être "casté". Le Physique est plus important que ce que l’on a à dire. Puis l’expression. Et avec ceci, si vous raconter des âneries, aucun problème. Plus vous êtes ridicule, plus vous avez une chance de passer dans certaines émissions dites de "divertissement".

D’ailleurs, en général, ça ne vole pas haut et il est préférable d’éviter d’y participer. C’est souvent le cas avec Ruquier et certaines émissions de Stéphane Bern…. Ce qui est arrivé à Madé Maylin, bergère en vallée d’Ossau dans les Pyrénées.

 

Madé, la TV sans le son : a-t-elle été censurée ?


DÉBAT. --Invitée de Stéphane Bern face à Nelly Olin, la bergère de Laruns n'a pas pu obtenir le micro

Si vous avez regardé l'émission de Stéphane Bern « l'Arène de France » sur France 2, mercredi 25 octobre, vous avez peut-être reconnu Madé Maylin? de dos ! La bergère de Laruns, réputée pour son franc-parler et sa dernière prise de bec avec Nelly Olin, à Arbas (31), a bien été invitée (tous frais payés) mais n'a pas pu s'exprimer. Elle était censée apporter la contradiction à la ministre de l'écologie sur le thème de « L'homme menace-t-il la planète ? » avec en toile de fond, la bataille sur l'ours.

Panique générale.
Vendredi 13 octobre, Madé Maylin arrive au studio de la Plaine Saint-Denis pour l'enregistrement de l'émission. Yann Arthus-Bertrand, Danielle Mitterrand, Nelly Olin, Yves Contasseau et Madé la Béarnaise doivent se partager le plateau. Tout à coup, le studio est plongé dans le noir complet. Une panne de courant de toute la Plaine Saint-Denis crée la panique générale. Public et invités sont dirigés vers une cafétéria. L'attente dure trois quarts d'heure ! Le temps pour Madé Maylin de croiser le regard de la ministre. « Elle m'a vue et je suis sûre qu'elle m'a reconnue ! Il faut dire qu'à Arbas, elle avait eu l'occasion de tester ma capacité de réaction ! » Aucun sourire entre les deux femmes, ni de salut. L'électricité revient et tout le monde reprend sa place? sauf Madé Maylin : « un journaliste me dit qu'on n'a plus le temps à cause du problème technique. Je m'installe près d'un écran. Le débat continue sans moi ! Puis quelqu'un vient me chercher ! On me fait assoir sur le plateau et là je fais signe à Stéphane Bern. Il n'a pas le temps de m'interroger, on me dit à nouveau, « c'est terminé ». Alors là, je me mets en colère en demandant « c'est quoi ce bazar, on se moque du monde ! » À l'issue de l'émission, Stéphane Bern et le rédacteur en chef Yves Azéroual, s'excusent platement et invoquent la panne de courant. Le lendemain, ils lui envoient un bouquet de fleurs.

"On m'a censurée".
L'éleveuse de brebis a une autre explication. « Quand on est revenue de la cafétéria, la ministre a été accompagnée par le producteur de l'émission. Elle a largement eu le temps de lui dire de ne pas me donner la parole. » Yves Azéroual, qui pilote l'émission lors des enregistrements, joint hier par Sud-Ouest, s'insurge contre cette accusation. «C'est moi seul qui dirige l'entrée et la sortie des invités du plateau. J'ai 23 ans de carte de presse, jamais un ministre ne m'a dit ce que je dois faire. A aucun moment, ni la production ni personne ne m'ont donné la moindre directive ! Ce qui est certain, c'est que nous avons eu une énorme galère avec cette panne. J'avais deux émissions derrière et nous avons vraiment été pris par le temps. »
Madé ne regrette pas son voyage dans le monde de la télé « avec des gens charmants » mais reste persuadée qu'elle a été victime de la censure.

Auteur : Odile Faure
Source : Sud-Ouest du 3 novembre 2006

Commentaires


Difficile d'affirmer que Madé ait été censurée. Mais difficile, également, de ne pas croire le contraire. Lorsque tous les autres intervenants ont pu s'exprimer sauf elle, le doute peut exister.
Lui envoyer des fleurs pour s'excuser... méthode bien parisienne et bien connue pour dire poliment "ferme là, on t'a assez vu !". La solution pour le producteur serait de tenter de récupérer la situation en ouvrant un autre débat sur le thème : "L'homme a-t-il encore une place dans la nature, notamment dans les Pyrénées ?"

Il est vrai qu'après le congrès de l'ANEM d'Ax les Thermes et les diverses procédures judiciaires en cours, les convictions de Nelly Olin sur les ânes et les imbéciles des Pyrénées doivent être fortement perturbées.


Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Projet de renforcement en 2005
Renforcement d'ours en 2006
Environnement des Pyrénées