Ours, écologistes et Collectif du 31 octobre 2009

Une manipulation minable !

 

Le milieu de l'écologie sectaire et politique est habituée à créer des " collectifs " dans lesquels ont y met tout sans jamais bien savoir qui y est. Ce sont des nébuleuses qui fleurissent au gré de l'actualité lorsque des associations plus politiquement correct ou bénéficiant d'importantes aides de fonds publics ne veulent pas se mouiller. Le cas de la mort de Cannelle avec ses nombreuses et multiples retombées judiciaires en est un…


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées

 

 

La lettre du collectif....


Le courrier suivant a été expédié à Mme Chantal Jouanno accompagné des trois journaux comportant la page souvenir des 5 ans de la mort de Cannelle.

 

Le Collectif du 31 octobre 2009

xxxxxxxxxx

xxxxxxxxxx

xxxxxxxxxx

contact@collectifdu31octobre2009.net

à Madame Chantal JOUANNO

Madame la Ministre,

Nous, citoyens français membres du Collectif du 31 octobre 2009, souhaitons attirer votre attention sur l’âge déjà avancé des derniers ours mâles encore présents dans les Pyrénées occidentales, dont les ultimes représentants de la lignée pyrénéenne.

En l’absence d’ourses et d’oursons c’est un héritage remontant à la nuit des temps qui risque de disparaître. Des "roitelets" opportunistes du Haut-Béarn (Pyrénées-Atlantiques) ont profité des aides de l’Etat et de l’Europe pour sauver l'ours des Pyrénées, ours dont ils ne veulent plus désormais. Pourtant à l’heure où toute la biodiversité de notre planète est menacée, ils jouent sur des peurs d’un autre âge.

Dans le sud-ouest de la France, lors de fêtes de l’ours, l’ourse était vénérée : elle représentait le lien avec la terre mère et la fécondité à la venue du printemps. C’est un chasseur qui dès 1955 a alerté l’Etat sur le risque d’extinction de l’ours des Pyrénées.

A l’heure actuelle, la pseudo tradition de la chasse en battue menace toute la faune sauvage par ses dérangements et ses tirs (instinctifs). Depuis plus de 150 ans aucun humain n’a été victime de l’ours, mais combien de personnes tuées dans des accidents de tir lors de battues ?

Des pays comme la Slovénie pratiquent la chasse à l’affût, beaucoup plus sélective et moins perturbante pour le reste de la faune, et plus efficace contre la prolifération de certains gibiers comme par exemple les sangliers. Quand l’Inde réussit le pari de sauver ses tigres, la France devra-t-elle subir l’affront de voir l’ours, roi des animaux européens et emblème de nos Pyrénées, disparaître de cette chaîne de montagnes ?

Nous sommes bien conscients que pour sauver le "noyau" relictuel d’ours à cheval sur les Pyrénées occidentales franco-espagnoles, il faut un courage politique exemplaire dont peu d’hommes sont capables. Nous espérons qu’une femme comme vous aura cette résolution qui a tant manqué pour faire appliquer et respecter les lois de la République.

« Le minimum requis pour sauver la planète est bien supérieur au maximum possible pour gagner les prochaines élections » Al Gore, ex vice-président des Etats-Unis

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre considération en ces temps difficiles pour notre unique planète et sa biodiversité si durement menacée.

Fait à Pau, le 13 novembre 2009

Haut de page

Commentaires sur le contenu de la lettre


Cette lettre, à priori anonyme, est un monument d'âneries, inexactitudes et stupidités. En jouant partiellement sur la sensiblerie pour infléchir les décisions des pouvoirs publics et donner l'impressions de l'importance du nombre par m'expression de " Collectif ", la manipulation est assez minable.

Analysons cette lettre….


" Des "roitelets" opportunistes du Haut-Béarn " contrairement aux auteurs de cette lettre, ils sont légitimes et élus par le peuple. Vouloir imposer son point de vue à une population cela s'appelle de la dictature.

" La biodiversité de notre planète est menacée,… " par des énergumènes urbain qui n'ont qu'une connaissance ludique et livresque de la nature. L'ours n'est pas un animal en voie de disparition en Europe selon l'UICN. Il n'est que protégé en France alors qu'il n'existe plus d'ours d'origine pyrénéenne. Le fait qu'il ne soit plus dans les Pyrénées n'affecte en aucun cas la biodiversité. Par contre, la disparition du pastoralisme et l'ensauvagement de la montagne avec une perte de diversité paysagère contribue très fortement à une perte de biodiversité.

"...fêtes de l'ours "… Elles ont toujours existé comme carnaval ou les feux de la Saint Jean issus des fêtes du solstice d'été. Est-ce pour autant que nous devons revenir aux fêtes païennes notamment pour vénérer l'ours ? Est-ce à des personnes extérieures au pays de décider des fêtes locales et de leur avenir ? Dans ces conditions, pourquoi ne pas aller mettre des ours en Alsace ou la fête de l'ours existe également ? Pourquoi ne pas en mettre dans toute la France ?

" C'est un chasseur qui dès 1955 a alerté l'Etat… ". Faux et preuve d'une totale méconnaissance de l'histoire des Pyrénées de la part du ou des auteurs de cette lettre de manipulation. Non seulement l'histoire de l'ours n'est pas la même d'un bout à l'autre de la chaîne des Pyrénées. Si fin 1899 les aspois se lamentaient de ne pas avoir assez de chasseur d'ours (les journaux d'époque atteste du fait ce qui met à mal toutes les thèses de cohabitation), c'est dans un ouvrage du Club Alpin Français de 1934 que les premières inquiétudes se manifestent. Mais là encore, ce sont des urbains qui font part de leur souhait de conserver des ours et non ceux qui y sont confrontés journaliérement. Nous pouvons également noté que ce sont les chasseurs qui les premiers ont indemnisés les victimes de prédation et non le FIEP comme les environnementalistes veulent le faire croire.

" La pseudo tradition de la chasse en battue ". L'auteur est-il chasseur pour se permettre d'apprécier telle ou telle méthode ?

" Depuis plus de 150 ans aucun humain n'a été victime de l'ours,… " Faux et mensonger. De nombreux ouvrage en font état. Il suffit d'aller à la bibliographie pour en trouver. L'histoire de Paneille de Gèdre-Dessus n'est qu'une anecdote parmi de nombreuses autres. Les recherches dans les archives départementales nous le prouve.

" La Slovénie pratiquent la chasse à l'affût,… " Outre le fait que la Slovénie n'est pas la France et que chacun à son histoire et son vécu, la Slovénie chasse des ours depuis des miradors installés face aux charniers de nourrissage des ours. Ce n'est plus de la chasse mais du tir sur cible. Est-ce cela qui est recommandé ? Et puis, ce n'est pas aprés les avoir importé qu'il faut réfléchir aux moyens. Entre 1990 et 1995 l'ADET a voulu faire cavalier seul. C'est son choix mais c'est un fiasco. Les Pyrénéens doivent-ils payer le fiasco de l'incompétence des associations environnementalistes qui avaient la charge de l'introduction expérimentale de 1996-1997 ?

" Quand l'Inde réussit le pari de sauver ses tigres,… ". Non seulement l'Inde n'a pas résolu l'avenir de ses tigres malgré une culture religieuse largement favorable à la faune mais il est créé des vastes réserves d'où l'on déporte les populations en périphérie. En Europe, les pays où il y a encore des ours sont ceux qui sortent d'une dictature où des populations ont été déportées. Est-ce que les écologistes veulent déporter les populations des montagnes pyrénéennes au profit de l'ours ? L'idée a existé et a été développée avant 1992 notamment par Gilbert Simon ex-directeur de la nature et des paysages au Ministère de l'Ecologie et actuel vice-président de FERUS et du WWF. Cherchez l'erreur !
Cette même idée apparaît dans plusieurs rapports officiels du CEMAGREF et dans le cahier des charges de la rénovation de la RN 134 de la vallée d'Aspe.

" …. l'ours, roi des animaux européens et emblème de nos Pyrénées,… ". L'ours n'a jamais été le roi sauf dans quelques livres pas plus qu'emblème des Pyrénées qui n'avaient d'ailleurs aucun emblème. A moins que nous revenions au paganisme…..

" …ours à cheval sur les Pyrénées occidentales franco-espagnoles,… ". Exact ! Mais demandons-nous l'avis des espagnols à ce sujet. Il convient de lire la motion adoptée par le Sénat espagnol

Nous voyons que les auteurs de cette lettre manquent pour le moins de compétence et connaissances historiques. Mais leurs actions mensongères ou erronées peuvent avoir une influence sur les ministres. D'ailleurs, toute l'histoire de l'ours n'est faite que de mensonges.

Haut de page

Qui est derrière le nom de domaine ?


Derrière le terme de " collectif " nous aurions tendance d'imaginer qu'il s'agit d'un groupe d'associations qui se réunissent pour une action ou une cause ponctuelle. Nous aurions également pu imaginer la création d'une association qui aurait pour but d'assurer la mémoire d'une ourse tout comme il existe des associations d'anciens combattants qui maintiennent la mémoire de ceux qui ont disparu à l'occasion de dates anniversaires.

Ici, il n'en est rien. A partir de l'adresse Internet, nous avons pu déterminer le nom de domaine et rechercher qui est derrière.

Outre le fait que le site internet http://www.collectifdu31octobre2009.net/ n'est pas créé, nous avons les informations ci-dessous concernant le propriétaire du nom de domaine. Et là, surprise… enfin pas vraiment… Nous découvrons qu'il s'agit d'un certain Grégory Carbonnaux demeurant 5, rue Honoré de Mirabeau, 95 190 Chatenay en France. Non seulement il habite loin des Pyrénées mais il a un nom qui ressemble fortement à celui qui est considéré comme étant l'idéologue de FERUS, Stéphan Carbonnaux, rédacteur du rapport à mi-parcours de FERS, ADET et WWF sur l'ours et considéré comme étant l'idéologue de FERUS en voulant revenir 2000 ans en arrière.

En définitive, il d'agit une fois encore de l'initiative d'un individu avec quelques copains qui laisse croire a un nombre important de porteurs d'idées. Une manipulation assez lamentable.

-------------------------

Domain ID: D116104285-CONE
Domain Name: collectifdu31octobre2009.net
Domain Name ACE: collectifdu31octobre2009.net
Domain Language:
Registrar ID: CORE-104 (Domaine.fr (French-Connexion))
Created On: 2009-11-02 10:59:12 GMT
Last Updated On: 2009-11-02 10:59:25 GMT
Expiration Date: 2010-11-02 09:59:12 GMT
Maintainer: http://www.domaine.fr
Status: member-lock
Registrant ID: COCO-5674715
Registrant Name: Carbonnaux Gregory
Registrant Organization:
Registrant Street: 5 rue honore de mirabeau
Registrant City: chatenay en france
Registrant State/Province:
Registrant Postal Code: 95190
Registrant Country: FR
Registrant Phone:
Registrant Phone Ext:
Registrant Fax:
Registrant Fax Ext:
Registrant Email: gregch2o@club-internet.fr
Admin ID: COCO-5674715
Admin Name: Carbonnaux Gregory
Admin Organization:
Admin Street: 5 rue honore de mirabeau
Admin City: chatenay en france
Admin State/Province:
Admin Postal Code: 95190
Admin Country: FR
Admin Phone:
Admin Phone Ext:
Admin Fax:
Admin Fax Ext:
Admin Email: gregch2o@club-internet.fr
Tech ID: COCO-5674715
Tech Name: Carbonnaux Gregory
Tech Organization:
Tech Street: 5 rue honore de mirabeau
Tech City: chatenay en france
Tech State/Province:
Tech Postal Code: 95190
Tech Country: FR
Tech Phone:
Tech Phone Ext:
Tech Fax:
Tech Fax Ext:
Tech Email: gregch2o@club-internet.fr
Billing ID: COCO-5674715
Billing Name: Carbonnaux Gregory
Billing Organization:
Billing Street: 5 rue honore de mirabeau
Billing City: chatenay en france
Billing State/Province:
Billing Postal Code: 95190
Billing Country: FR
Billing Phone:
Billing Phone Ext:
Billing Fax:
Billing Fax Ext:
Billing Email: gregch2o@club-internet.fr
Name Server: dns2.french-connexion.com 216.15.153.90
Name Server ACE: dns2.french-connexion.com 216.15.153.90
Name Server: dns4.french-connexion.com 216.15.189.194
Name Server ACE: dns4.french-connexion.com 216.15.189.194

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées