L'ours observé par Gaston Phébus

 

Gaston Phébus, comte de Foix (1331-1391), auteur du Livre de la chasse, dont le précieux manuscrit enluminé est l'un des trésors de la Bibliothèque nationale, nous offre cette observation de l'ours probablement faite dans les Pyrénées.

" Les ours sont assez communes bêtes et sont de deux conditions, les uns grands, les autres petits de leur nature. (...) Toutefois, leurs vies et moeurs sont toutes unes, mais les grands sont les plus forts et ceux qui mangent parfois les bêtes privées. Ils sont merveilleusement forts, hormis la tête qu'ils ont très fragile, tellement que s'ils y sont frappés, ils sont étourdis et tombent morts si le coup est fort. L'ours se baigne, se souille et boit à la manière d'un sanglier, mais il mange comme un chien. Ils vont leurs amours en décembre, ou plus tôt ou plus tard selon qu'ils sont plus ou moins repus. Et quand l'ours fait sa besogne avec l'ourse, ils la font à la manière d'homme et de femme, tout étendus l'un sur l'autre. Et plus tard, comme l'ourse a conçu, elle se réfugie dans une caverne dans les rochers, où elle demeure jusqu'à ce qu'elle ait mis bas. Pour cette raison, on prend rarement des ours gravides. Les ours mâles demeurent dans des cavernes pendant quarante jours, sans manger et sans boire. Cependant, ils sucent leurs mains et, au quarantième jour, sortent dehors. "


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées