Le Ministre de l'agriculture, Michel Barnier, parle ré-introduction de l'ours

 

 

Après les dernières introductions d'ours de 2006, curieusement nous ne trouvons plus personne pour imaginer des introductions d'ours. Parti d'un objectif de 15 introductions début 2005, nous en sommes à 5 début 2006. En 2007 on nous sort une nouvelle donne : "l'on ne réintroduit pas l'ours contre l'avis des acteurs locaux". C'est pourtant ce qui a été fait en 1996, 1997 puis en 2006. On se paierait la tête des pyrénéens, on ne ferait pas mieux.

Michel Barnier à Masseube parle des réintroductions


Question du journaliste à Michel Barnier :
Vous avez été ministre de l'Environnement, vous êtes désormais à l' Agriculture, quel est votre sentiment par rapport à la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées ?

Réponse de Michel Barnier : "Une chose est certaine, c'est que l'on ne réintroduit pas l'ours contre l'avis des acteurs locaux. On l'a oublié dans cette affaire sensible . Il faut recréer la confiance et surtout les partenariats. En ce sens, ce qu'avait organisé l' IPHB est un exemple de ce que pourrait être le départ de nouvelles orientations avant tout repeuplement ". - Cf. Propos de Michel Barnier à Masseube ( Gers ) recueillis par Philippe Delvallée pour laRépublique des Pyrénées 19 septembre 2007

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées