Suivi des ours en 2016

 

L’ONCFS continue à nous alimenter d’informations internes, jamais diffusées au grand public, dont la qualité est souvent approximative et discutable. Où sont les ours ? Combien sont-Ils ? Exercice dont nous pouvons constater qu’il ne s’agit que d’approximation, de supputations qui ne valent pas plus que les rumeurs de présence.

Pas grave, cela ne change rien au problème de la présence de ce grand prédateur en milieu d’activités humaines, notamment de pastoralisme. La solution est connue depuis des siècles mais le lobby pro-ours en a décidé autrement pour des raisons strictement financières et idéologiques afin d’alimenter la polémique.

 

Suivi de l'ours brun dans les Pyrénées françaises
Rapport annuel de l'ONCFS - 2015

Le suivi des ours en 2015

Le nombre d'ours au 31 décembre 2015

Vidéos et photos automatiques d'ours brun, avril 2016 - Equipe Ours ONCFS

 

Haut de page

Nombre d'ours au 31 décembre 2015


Nous ne retiendrons ici que les propos du rapport annuel de l'équipe de suivi de l'ours de l'ONCFS. Toutefois, dans un mail interne, il est précisé par l'ONCFS aux membres de l'équipe de suivi : "Il s’agit d’une synthèse, rédigée par l’Equipe ours de l’ONCFS, sur la base des observations de terrain collectées en 2015, d’abord sur le versant français mais aussi sur l’ensemble des Pyrénées par les différents services ayant en charge cette mission en Navarre, en Aragon, en Catalogne et en Andorre. Nous espérons que ce document resituera votre travail de terrain de 2015 dans un contexte général et qu’il permettra de garder votre motivation intacte pour les opérations de terrain à venir...... (Certaines pages doivent encore être mises à jour)". Voilà qui inspire pour la fiabilité des informations

Extrait de la page 28 du rapport annuel

"Cette analyse de la tendance de l’Effectif Minimal Retenu (voir paragraphe 2.2) permet de réajuster sur les années antérieures, donc a posteriori, la tendance démographique générale à partir d’éléments nouvellement collectés et/ou analysés l’année n+1 voire plus (voir § 4.3.4). Cette réactualisation annuelle vise à représenter l’évolution démographique de la population au plus près de la réalité (Graphe n°13)."

Extrait de la page 29 du rapport annuel

"Dans la sous-population occidentale, l’Effectif Minimal Détecté (EMD) 2015 est de 2 individus. L’Effectif Minimal Retenu (EMR) 2014 est également de 2.

"Dans la sous-population centrale, l’Effectif Minimal Détecté (EMD) 2015 est de 27 individus. L’Effectif Minimal Retenu (EMR) 2014 est de 31.

"La comparaison de ces deux courbes (graphe n° 13) montre que l’EMD sous-estime, voire surestime, quelque peu la taille de la population mais reflète relativement bien la tendance de l’EMR. L’EMD, seul paramètre annuel disponible en temps réel une année n, permet donc de représenter de façon relativement correcte la tendance réelle des effectifs représentés de façon plus précise par l’EMR les années suivantes."

Nous ne disposons donc que d'une "tendance" et non d'un nombre exact d'ours. Ce qui permet à chacun de dire tout et son contraire selon les mêmes principes que pour le loup. Pour être clair, nous ne disposons d'aucun chiffre fiable, tout est approximatif, ce qui permet de faire gober des mouches à tous les naïfs.

 

L'Echo des Tanières N° 28 de juillet 2016....... en savoir un peu plus avec vidéo


Dans ce numéro de l'Echo des Tanières nous pouvons constater l'observation suivante :

« Le 08 juillet, une piste d’ours est découverte sur les berges de la Neste, commune de St Lary Soulan dans les Hautes-Pyrénées. Dans un premier temps, l’ours Goiat fut suspecté car ayant été localisé par GPS les jours précédents, sur la commune de Gouaux, toujours en vallée d’Aure. Toutefois, les données GPS transmises plusieurs jours après (faute de couverture GSM) par l’équipe de suivi espagnole, révèleront que Goiat n’a jamais été localisé à moins de 8 km de ce secteur limitrophe de la commune de Tramezaïgues. Les relevés d’empreintes, réalisés le lendemain par le Parc National des Pyrénées lors de la vérification du témoignage, permettent aussi de constater que les dimensions de ces dernières correspondent à la classe de taille d’un mâle adulte mais d’un gabarit inférieur de celui de l’ours Goiat. Néanmoins, aucun indice biologique (poils, crottes) n’a pu être collecté pour un éventuel génotypage. L’hypothèse d’un ours provenant de la population des Pyrénées centrales semble la plus probable au vu des deux pistes d’ours (non attribuables à Goiat) relevées depuis le début de l’année entre la Garonne et le département des Hautes-Pyrénées. »

En clair, une fois de plus, nous ne savons pas grand-chose hormis le fait que des ours se baladent un peu partout, y compris en zone d'activités humaines, sans qu'aucune information sérieuse ne puisse être donnée. Quant à l'information du public, elle est, bien entendu, inexistante. Tout reste confiné dans un certain milieu depuis plus de 30 ans.

Compilation de Vidéos de l'ONCFS et autres.....

Sur cette vidéo, il est mentionné la présence d'ours à :

  • Néré probable, le 1er juillet 2016 à 20h56, commune de Luz-Saint-Sauveur (65)
  • Cannellito probable, le 3 juillet 2016 à 6h49, commune de Luz-Saint-Sauveur (65)
  • Ours indéterminé, le 18 juillet 2016 à 22h26, commune de Laruns (64)

Haut de page

 
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées