Le régime alimentaire de l'ours brun dans les Pyrénées

 

 

Share

Le discours officiel français sur le régime alimentaire de l'ours a toujours été de dire qu'il " se nourrit de mammifères sauvages surtout en avril, à la fin de l'hibernation. Au printemps il recherche activement de la nourriture. L'essentiel de sa nourriture est constitué de fruits, trèfle rampant, baies diverses, etc... D'avril à novembre. En automne, il se nourrit surtout de glands et de faines ".

Certains auteurs osent préciser que " des ours bruns se sont spécialisés dans la nourriture carnée comme en Amérique du Nord (saumons et ongulés) ". Fort heureusement, personne ne nie que " l'ours polaire est essentiellement carnivore, ce qui le diffère à cet égard de l'ours brun et le rend plus dangereux pour l'homme ". Début octobre 2009, Farid Benhammou ose dire dans une émission de radio d'une chaîne public qu'il se nourrissait de céréales. Alors, introduisons des ours en Beauce et Brie !

La réalité et tout autre….


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées

 

 

Informations erronées ou mensongères sur l'alimentation de l'ours brun ?


Depuis plusieurs décennies il nous est présenté le discours ci-dessus dans toutes les publications françaises. Il est apparaît que ce discours est erroné ou mensonger comme beaucoup d'autres au sujet de l'ours ou du loup.
Dans un rapport en anglais publié en 2000 sous le titre " Action Plan for the conservation of the Brown Bear (Ursus arctos) in Europe " (Plan d'action pour la conservation de l'ours brun en Europe), il est écrit pages 18-19, chapitre 2-3-1 Food, " Most studies of brown bear food habits are based on fecal analysis, and have underestimated the importance of animal matter, especially large mammals, in the diet ". Traduction : " De nombreuses études sur le comportement alimentaire de l'ours brun sont basées sur des analyses fécales, elle sous-estiment la part importante des animaux, et notamment des grands mammifères, dans leur régime alimentaire."
Les auteurs sont Jon E. Swenson, Norbert Gerstl, Bjørn Dahle, Andreas Zedrosser
Convention on the Conservation of European Wildlife and Natural Habitats (Bern Convention) - Nature and environment, No. 114.

Ce qui signifie que tout ce qui est avancé aujourd'hui sur la nature de l'alimentation de l'ours brun est erroné. Cette situation devait être connu au moment des importations d'ours slovéne en France puisqu'il est par ailleurs connu et reconnu que la Slovénie nourri ses ours à partir de nombreux charniers pour tenter des contenir en un lieu déterminé. Pourquoi nier une telle évidence ?
Pour des motifs idéologiques afin d'imposer ces introductions ?

Haut de page

La pédagogie selon le FIEP


Le dossier pédagogique "L'ours des Pyrénées" édité pat le FIEP et le Ministère de l'Environnement, fait aparaître des affirmations pour le moins étonnantes. Ce document disponible dans les CRDP sert de référence aux éducateurs et enseignements de l'éducation nationale.

Les spécialistes de l'ADDIP, coordination pyrénéenne s'interroge sur ce qui peut être une sorte de scandale pédagogique quant aux informations fournies aux enfants mais aussi au fait que le Président du FIEP, Gérard Caussimont, soit consulté par les tribunaux et occupe les fonctions de vice-président du Conseil scientifique du Parc National des Pyrénées.

La pédagogie selon le FIEP

- « …végétaux et insectes représentent 80 à 90 % de son alimentation /./ Comme une vache au printemps, l’ours mange l’herbe tendre des pâturages de moyenne montagne /./ A noter : un milieu riche en nourriture. Les ours des Pyrénées n’ont pas besoin d’être nourris. Le milieu naturel Pyrénéen est assez riche pour nourrir une population viable de 70 à 100 ours sur toute la chaîne ». Dossier pédagogique-L’ours des Pyrénées- (FIEP, groupe ours, ministère de l’environnement) édition 1999.

- « L’ours est un omnivore se nourrissant de végétaux à 80%, il consomme des insectes, des charognes, et son instinct de prédateurs ressurgira parfois au détriment d’une tête de bétail ». Dossier pédagogique- Les pâturages des Pyrénées en altitude (FIEP, groupe ours, édition 2007).

A l’encontre de toutes les classifications, l’ours brun y est représenté à l’identique du sanglier : omnivore. 

Pour une meilleure compréhension, il est souhaitable de se reporter au document complet établi par l'ADDIP.

Haut de page


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées