Ces ours qui tuent et qui blessent

 

A partir des années 1970 et de manière plus visible à partir de 1982, il fallait à tout prix sauver l’ours des Pyrénées. Pour ce faire, tout était bon "au nom de la cause" comme se plaisait à la dire dans les écoles un Président d’une association écologiste des Pyrénées-Atlantiques. "Pour la cause", mensonges et manipulations étaient devenus une institution jusqu’au plus profond de l’administration française, qu’il s’agisse de l’ONCFS, ONF, Parc National, DIREN (devenue DREAL) et au Ministère de l’écologie en passant par les Préfets et autres hauts fonctionnaires tels qu’inspecteurs généraux de l’environnement. Pour tout ce petit monde, l’ours était un nounours. Aucune raison d’en avoir peur, il est "discret et craintif". Mais alors, pourquoi prend-on autant de précaution dans les parcs animaliers ?


Il n’a jamais tué…. en France. Evidemment, il n’y en a plus ou si peu. Mais pour savoir il suffisait d’aller voir dans les pays voisins et dans les archives départementales et nationales françaises. Mais ça, JAMAIS un seul des défenseurs de l’ours ne l’a fait et JAMAIS, il n’a été fait une quelconque étude historique et sociologique avant les introductions de 1996 et 1997 dans les Pyrénées. Et pourtant, c’était si facile à trouver avec, encore à cette époque, des témoins vivants. Mais "pour la cause", il fallait tout cacher et ne prendre que des morceaux d'histoire qui ne posent pas de problème, ces morceaux où il n'y a pas d'accidents connus du public. Mais il était préférable de mentir pour faire passer un projet délirant. Et pourtant..... Aujourd'hui nous savons....

Ils ont dit... : "Si il arrive parfois que l'ours s'attaque à des brebis, il est plus que rarissime qu'il s'attaque à l'homme".... "L’ours brun a peur de l’homme"..... "L’ours est par nature discret, surtout vis-à-vis de l’homme"..... Mensonges !

Attaques sur personnes par des ours en Roumanie

Ours qui tuent et blessent aux Etats-Unis

Haut de page

 
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées

 

 

Le point de vue des pouvoirs publics


Parc National des Pyrénées
- Réponse à Céline Cazaux le 27 octobre 2001 sur le forum en ligne

"Si il arrive parfois que l'ours s'attaque à des brebis, il est plus que rarissime qu'il s'attaque à l'homme. Au cours des 60 dernières années on peut citer au maximum deux cas alors même que les ours étaient beaucoup plus nombreux qu'aujourd'hui. Vous pouvez donc continuer à vous promener tranquillement en vallée de Luz-Gavarnie".

Recommandation de la DIREN Midi-Pyrénées dans la presse le 30 mai 2006 : "Aidez l'ours à vous identifier"

Plaquette du Ministère de l’Ecologie distribuée en 2012 (le même contenu depuis 2006)

L’ours brun a peur de l’homme.Toutefois sa force physique peut le rendre dangereux, comme tout animal sauvage de grande taille (cerf, sanglier…) lorsqu’il est surpris ou se sent menacé. Il faut donc faire attention.
L’ours est par nature discret, surtout vis-à-vis de l’homme. Il a une bonne ouie, un très bon odorat et une vue moyenne. S’il vous entend ou détecte votre odeur, il cherchera à vous éviter. Pour l’aider à vous repérer, vous pouvez manifester votre présence en faisant un peu de bruit.
Ne suivez jamais des traces d’ours. Ne cherchez pas à vous approcher d’un ours même si vous êtes à grande distance, qu’il soit accompagné d’oursons ou seul. Gardez votre chien à proximité, ne le laissez pas divaguer car il pourrait provoquer l’ours.

L'ours est dangereux : l'ONCFS avoue !

Haut de page

Le point de vue des associations écologistes / environnementalistes

Haut de page

La réalité historique et actuelle

Haut de page


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées

Quelques observations simples


Si l'ours n'est pas dangereux comme nous l'explique plusieurs associations environnementalistes favorables à l'importation d'ours :

  • Pourquoi dans les zoos et parcs animaliers, tant de précautions sont elles prises pour protéger le public ?
  • Pourquoi, dans les Pyrénées, lorsqu'un ours s'approche de Toulouse, il est capturé pour le relâcher en montagne ?
  • Pourquoi, dans les Pyrénées, lorsqu'un ours s'approche d'une station touristique comme La Mongie ou Barèges, des affichettes sont mises, sur ordre du Préfet, dans tous les lieux publics, pour informer la population d'un risque ?
  • Pourquoi il existe des conseils de prudence ?
  • Pourquoi impose-t-on aux populations des villages de montagne de vivre avec le risque de l'ours ?
  • Pourquoi au Canada les écoles sont protégées par de grands grillages et pas les écoles des Pyrénées ? Et encore moins les rues des villages.

Par contre, nous constatons que :

  • Le berger doit cohabiter même lorsqu'il se fait massacrer ses moutons, gardés ou non, avec ou sans chiens de protection.
  • Les habitants des villages de montagne ne sont jamais tenus informés du lieu de présence de l'ours
  • Lorsqu'il est dangereux pour les villes, on le ramène en montagne… parce qu'il n'est sans doute plus dangereux dans un village de montagne ?
Précautions à prendre face à l'ours

Haut de page


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Ours dans les Pyrénées
Environnement des Pyrénées