Les vautours fauves en Suisse

 

Les vautours n'attaquent pas que les troupeaux des Pyrénées. Des témoignages parviennent également du canton du Valais en Suisse. Sans consultation préalable entre éleveurs, nous pouvons remarquer une très grande similitude des procédures d'attaque sur les bêtes vivantes, pas forcément en mauvaise santé ou affaiblies. Il semble donc que la fermeture des décharges espagnoles ne soit pas LE problème et leur réouverture LA solution. Il faudra sans doute mener une recherche scientifique, et non de simples techniciens oud 'amateurs associatifs, pour savoir d'où vient cette évolution des comportements d'un animal normalement charognard.
Les expériences d'introduction de quelques apprentis sorciers dites " méthode cévenole " serait-elle en cause ?


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées
Vautour fauve
Vautour fauve dans les Pyrénées

 

Après le loup, gare aux vautours !

Des rapaces auraient attaqué un troupeau de moutons à Barme.
Avec une tactique mortellement efficace: piquer l'arrière du troupeau pour précipiter les bêtes à l'avant dans le vide. Six victimes et des questions.

Les moutons ont décidément la vie difficile dans le Chablais. Après l'annonce cette semaine de huit bêtes tuées vraisemblablement par le loup à Susanfe, non loin de Champéry, on apprend que six autres ovins ont été victimes de plusieurs vautours fauves tout près de là, sous Barme.
Les faits remontent au 29 juin. Au lieudit Le Champ du miel, trois charognards auraient attiré les moutons près d'une falaise pour les faire chuter. Ils les ont ensuite dévorés. Deux autres rapaces de la même race se sont joints aux trois premiers pour terminer le festin, selon le propriétaire des bêtes, Edouard Gillabert, qui a assisté en partie à cette scène tout à fait inhabituelle issue. Les moutons de tête, acculés par le reste du troupeau, sont alors tombés dans le vide." Edouard Gillabert a déplacé le reste du cheptel plus en hauteur. "Pour le protéger, car on m'a dit que les vautours avaient besoin de fortes thermiques pour monter très haut." Il y a une dizaine de jours, les rapaces ont quitté Champéry, descendant la vallée.
"Mais je crains qu'ils ne reviennent encore plus nombreux l'an prochain.
Pour moi, ils ont été réintroduits par des gens qui espèrent que ces animaux fassent disparaître les carcasses
"Jamais vu ça en quarante ans" "Quand nous sommes arrivés là-haut, c'était la pagaille. En quarante ans d'élevage, je n'avais jamais vu cela.
Alors que le pâturage est plat presque partout, les bêtes étaient regroupées sur la seule pente du coin. Volant derrière le troupeau, les vautours avaient piqué des dizaines de moutons, sur la tête et le corps.
Les rapaces les ont poussés dans une vire…..

Prédateurs ?
Alors que l'on croyait que les vautours n'attaquent pas les animaux vivants, ce " témoignage champérolain fait écho à la polémique pyrénéenne. " Les vautours, dont les ailes peuvent atteindre 2,50 mètres d'envergure, y sont régulièrement accusés d'attaquer des brebis et même des vaches vivantes.
Auraient-ils changé leur comportement alimentaire en devenant prédateur ? Selon Radio Chablais, la station ornithologique de Sempach ne croit pas à ce genre d'agression.
Yvan Tariel, responsable rapaces à la Ligue française, abonde dans ce sens.
Cité par le site terre-net.fr, il souligne que les "vautours ne sont pas des prédateurs mais des charognards et ceci depuis des millions d'années". Il admet qu'ils peuvent attaquer des animaux en difficulté, lors de la mise bas par exemple.
"Ces spécialistes n'ont pas vu les blessures de coups de bec et de griffes sur mes moutons vivants", rétorque l'éleveur de Champéry. "Plusieurs dizaines de bêtes ont été touchées", ajoute son fils Julien.

Auteur : Gille Berreau
Source : Un journal local suisse du Valais

Haut de page

La famille Gillabert témoigne

Nous avons été contacté par Julien Gillabert et sa mère. Voici ce qu'ils disent :

En Suisse ,à Champéry au lieu dit "champ du miel" on a aussi eu des attaques de vautours sur des moutons j'ai pu constater les dégâts avec mon père et voir les vautours à coté du troupeau.

Je ne les pas vu attaquer les moutons mais à voir l'emplacement des cadavres, j'en ai la certitude que se sont les vautours qui les ont attaqués. Les vautours poussait les moutons dans des rochers pour les faire tomber Sur une des photos ci-joint on voit un mouton pendu par une patte dans des racines. La 001 le mouton c'est retrouvé piégé dans des branchages et des arbres déraciné. J'ai pris d'autres photos et pris des vidéos.

Signé : Julien

Je vous fais parvenir en fichier-joint l'article paru le vendredi 4 août 2007 dans le journal 24 Heures de Lausanne, Vaud en Suisse. Celui-ci relate l'attaque que notre troupeau de moutons à subi à Champéry, près du Col de Cou, jouxtant la frontière française. Nous possédons encore l'article paru dans le journal de notre Canton ( le Valais ), soit le Nouvelliste du 2 août 2007.
.....
Après discussion avec un ornithologue, il s'avère que ces gens sont d'une mauvaise fois sans mesure.

J'espère que ce témoignage apportera une goutte d'eau au moulin des gens qui cherchent simplement à gagner leur vie en élevant des animaux paisibles et agréables comme les moutons, mais je sais que le chemin sera difficile à l'heure ou les "Ecolos" vivent confortablement en ville et ne comprennent rien aux réalités de la vie sur le terrain.

.....
Signé : Danielle Gillabert, Champéry

Haut de page


Le Grand Charnier
   

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement des Pyrénées
Vautour fauve
Vautour fauve dans les Pyrénées