Cabanes et abris des Pyrénées françaises

 


Les cabanes et abris de montagne ne sont pas des refuges.

Les cabanes que vous trouvez en montagne dans les Pyrénées sont des bâtiments, le plus souvent pastoraux, pouvant éventuellement servir d’abri en cas de nécessité pour se protéger. S’agissant de cabanes pastorales ou d’abris pastoraux, ceux-ci son prioritairement réservés aux bergers et éleveurs rendant visite à leurs troupeaux. Des cabanes, peuvent être habitées tout l’été par un berger seul ou en famille. Il ne faut donc pas s'attendre à y trouver un certain confort. Par ailleurs les cabanes, qui ont toutes un propriétaire, peuvent être fermées, partiellement ouvertes ou occupées, l'été, par un berger. Le pratiquant de la montagne, plus spécialement le randonneur, n'y est jamais prioritaire.

Les abris, peuvent être des cabanes pastorales dépouillées de tout confort mais peuvent également être des toues ou des orries, abris de pierres sèches à l'usage pastoral. Ils ne sont pas toujours fermés mais beaucoup sont en ruine sans pour cela que cet état ne soit mentionné sur les cartes ou les topos.
Dans tous les cas, ces cabanes et abris, ne doivent être utilisés que pour dépanner en cas de nécessité. Ils ne doivent pas être des objectifs d'étapes. Pour cela, il existe les refuges gardés ou non gardés, clairement identifiés et destinés pour la pratique de la montagne.

Les bergers sont les premiers habitants de la montagne depuis des millénaires. Depuis 5 à 6 000 ans, la montagne pyrénéenne est habitée. Il n’existe plus, depuis de nombreux siècles, d’espace sauvage et très peu d’espaces naturels. Partout, l’homme et ses bêtes l’ont façonnée et entretenue à partir d’un réseau de cabanes et abris.
Ces cabanes et abris sont, selon les vallées et régions,  la propriété de familles, de communes, de groupements pastoraux ou de commissions syndicales. Les bergers paient, soit une redevance (la vacade) pour l’estive incluant la cabane, soit en nature par l’entretien. Le randonneur est le bienvenue mais reste un usager à titre gratuit et ne peut, en aucune manière, se comporter comme s’il était chez lui. Contrairement à certaines idées diffusées dans certains milieux, la montagne n’appartient pas à tout le monde. Elle a toujours un propriétaire.

Tout ceci impose aux randonneurs de respecter l’ensemble du milieu, qu’il s’agisse de l’eau, de l’herbe, nourriture des bêtes, ou les cabanes même sans confort ou d’apparence abandonnées. Elles peuvent être utiles à d’autres, bergers ou randonneurs.

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de sports de nature des Pyrénés
Hébergements de montagne des Pyrénées