Aymar d’Arlot comte de Saint-Saud (1853-1951)

 

Aymar d'Arlot comte de Saint-Saud a connu deux siècles et trois guerres. Originaire d'une vieille famille du Périgord, il fonde la section du Sud Ouest (Bordeaux) du Club Alpin Français en 1876. Après avoir fait l'ascension du Taillon en 1877 avec Schrader, il se consacre à la cartographie.
En 1880, il démissionne de sa charge de juge suppléant à Lourdes lorsqu'il constate que la restauration de la monarchie est peu probable. . A partir de ce moment, il se consacre à parcourir et explorer les Pyrénées plus particulièrement en Espagne en Catalogne, Aragon et surtout dans les Picos de Europa (chaîne Cantabrique) où il fera pas moins de quatre voyages. Un premier de 1890 à 1893, un second de 1906 à 1908, un troisième accompagné de sa fille en 1924 et un dernier en 1925. Il meurt à 98 ans.


Considéré en France comme historien, généalogiste, géologue féru de pyrénéisme, il est parfois perçu en Espagne comme étant un "espion" pour le compte de l'armée française en raison de ses activités de cartographe. Il fit ses explorations avec Paul Labrouche et le guide de Gavarnie François Bernat-Salles.

Il laisse un impressionnant fond documentaire qui peut être consulté aux archives départementales de Gironde à Bordeaux. Il a écrit plusieurs ouvrages sur la généalogie des grandes familles du Périgord.

Haut de page

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Histoire des Pyrénées