Ours des Pyrénées et la promotion des vallées d'Ax

 

Voici la réaction de Pierre Enoff (publié avec son autorisation et à sa demande) à l'action du député de l'Ariège, Augustin Bonrepaux auteur d'un amendement pour renvoyer les ours en Slovénie. Il est intéressant de comparer les réactions de l'année 2000 et la situation réelle en 2014.


Pierre Enoff est éleveur de chevaux (plus de 100 chevaux) à Porta dans les Pyrénées-Orientales, juste derrière le col du Puymorens par rapport à l'Ariège. Il a un gîte à Porta d'excellente qualité (il est à recommander) et un centre équestre.E-mail : info@equi-libre.fr Site : www.equi-libre.fr . Il est également accompagnateur équestre et propose des circuits jusque dans la vallée d'Orlu où se trouve les ours. Il a également été Maire de Porta. Il est donc directement concerné par le sujet.

Il constate que le député de l'Ariège (PS), Augustin Bonrepaux, participe à la gestion (en qualité d'élu) de l'Office de Tourisme des vallées d'AX. Cet OT  base sa promotion sur le fait qu'ils ont des vallées "nature" www.vallees-ax.com/index_hiver_fr.html (1). Pierre Enoff se pose la question de savoir si, dès lors où on ne veut pas de l'ours, les vallées sont bien "nature sauvage" et terre d'accueil comme le prétend la publicité.
Vous trouverez ci-dessous le texte de la lettre qu'il a adressé à l'OT d'Ax.
Vous pouvez contacter directement Pierre Enoff et envoyer votre avis à l'OT d'AX.

Louis Dollo, le 3 avril 2000

(1) Lien mort. Mais les orientations promotionnelles sur le thème de la "nature" n'ont pas changé

Commentaire complémentaire


Avec le recul 14 ans plus tard, nous pouvons constater que :

Il apparait que, quelle que soit la vallée des Pyrénées, au nord comme au sud, l’ours n’est pas et n’a jamais été porteur pour le tourisme. Nous constatons également que la cohabitation ours et habitants de l’Ariège n’existe pas plus en 2014 qu’en 2000, 1996 ou au Moyen-Âge. Cette idée n’était qu’un pur fantasme idéologique mis en œuvre par manipulation et mensonges par quelques associations non représentatives démocratiquement et quelques hauts fonctionnaires ministériels.

Quant au terme de « nature » employé par de nombreux acteurs du tourisme des Pyrénées il n’est pas lié au seul animal emblématique qu’est l’ours. Certes, la propagande écologiste purement idéologique, dans l’esprit de "rewilding" (ré-ensauvagement) prévu en 1997 par le WWF a fait son œuvre. Pour les associations écologistes pro-ours, « nature » doit se marier avec « sauvage », ensauvagement indispensable des territoires de montagnes pour faire des Pyrénées un vaste zoo de la « frontière sauvage » comme se plaisait à diffuser l’ADET à cette époque.

Tout ceci était sans compter sur les populations locales qui n’ont jamais été vraiment consultées. La nature existe sans ours ni loup. Le tourisme est possible sans les grands carnivores prédateurs des troupeaux et la biodiversité reste riche sans ces animaux mais grâce à l’action conjuguée des bergers et leurs troupeaux. C’est ce que nous pourrions appeler le Développement durable, terme banni du vocabulaire de l’écologie profonde.

Louis Dollo, le 14 décembre 2014

 

Haut de page


De : "enoff" <enoff@wanadoo.fr>
À : vallees.ax@wanadoo.fr
Objet : pub mensongère?
Date : Dim 2 avr 2000 16:01

Bonjour,

Très étonné par l'accroche de votre page internet (magnifique site!)

Télescopage maladroit avec l'amendement "Ours" de  l'élu local.
Comment nos clients potentiels ne pourraient-ils pas penser que c'est plus un espace de bêtise qui  se trouve aujourd'hui préservé et non plus un espace montagnard ? Vous n'ignorez pas que la symbolique a des règles qu'il serait imprudent d'ignorer.

Etes vous surs que l'espace proposé en vallée d'Ax soit bien perçu comme étant un espace de "toute liberté".

Comment peut-on concevoir que l'image "amendement Ours" véhiculée par le principal élu des vallées d'Ax ne soit pas néfaste à l'identification affective de la région.

Dans ce désordre d'images, quel est le positionnement de Vallées d'Ax :

  • Pour cet amendement ?
  • Prêt à se démarquer en dénonçant sans ambiguïté  cet amendement ?

En l'absence de réponse ou d'explication claire il serait dommage d'associer "Vallées d'Ax" au "qui ne dit mot consent" et donc de ranger, par défaut , l'image de "Vallées d'Ax" dans la catégorie "pour l'amendement Ours".

La politique de l'autruche présenterait un risque très dangereux capable de ruiner les efforts d'une promotion soigneusement élaborée.
Il est fort probable de voir intervenir, non sans ravages et à un moment inattendu, les nombreux internautes qui ont du mal à saisir la démarche anachronique de l'élu local Vallées d'Ax...

Pour le moins des explications sont absolument nécessaires si il est réellement souhaité de garantir une non intervention massive. Vous le savez l'information sur internet se diffuse vite...

Parce que le combat va être rude et la médiatisation démesurée, il serait souhaitable de communiquer rapidement la position de Vallées d'Ax pour éviter un amalgame désastreux pour l'image du pays et surtout n'oublions pas d'imaginer une accroche différente!
(à éviter: vallée d'Ax terre d'accueil...).

Merci de votre réponse.
Cordialement.
Pierre Enoff.

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Coup de gueule et libre expression