Etat des principaux sites et itinéraires des Pyrénées

Archives 2008

 

 

Attention !

Avertissement à tous les pratiquants de la montagne pyrénéenne.

Au 14 juin 2008 : enneigement important à partir de 2200 m et conditions hivernales à partir de 2400 mètres avec neige fraîche et départs naturels d'avalanches. Ces risques de conditions hivernales devraient se maintenir encore une quinzaine de jours si il n'y a pas d'autres chutes de neige.

Voir autres conditions

Nous essayons, dans la mesure où nous en avons connaissance, de fournir des informations sur l'état et les conditions des sites, sentiers, chemins et itinéraires dans les Pyrénées, que ce soit en randonnée, alpinisme,ski de montagne, raquette à neige, canyon, via ferrata ou escalade. Ces conditions peuvent évoluer entre le moment où l'information est connue et mise en ligne et le moment où vous serez sur le terrain. Cette information n'est donc qu'une aide à la décision qu'il appartient à chacun de vérifier et d'apprécier en fonction de ses compétences, de son expérience, de sa condition physique et du moment choisi. Nos informations n'ont donc aucune valeur contractuelle. Elles sont fournies à titre indicatif. Il appartient à chacun de savoir les interpréter et les utiliser conformément aux régles de sécurité de la FFME.

Si vous avez connaissance d'informations qui ne seraient pas mentionnées ici, merci de me contacter . Vous pourrez rendre service à d'autres pratiquants.

 

 

Météo montagne

Conseils des unités de secours des Hautes-Pyrénées

Secours et sécurité en montagne et escalade

Bilans des accidents et secours en montagne

Secours, sécurité et responsabilité

Le Tour de France dans les Pyrénées en 2009 : ses conséquences sur les activités de montagne et d'escalade

Recherche sur Pyrénées-Pireneus


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées

 

Randonnée en montagne
Avertissement

Le terme randonnée est utilisée lorsque l'évolution ne fait pas appel à l'usage spécifique de matériel ou de technique de l'alpinisme tel que encordement pour assurage, piolet, crampons, etc...
Ceci exclu des itinéraires tel que la voie normale de l'Ossau ou du Pic Long ou des itinéraires glaciaires tel que la voie normale de la Pique Longue du Vignemale (et sommets voisins), Anéto (Néthou), Mont-Perdu (Monte-Perdido), Munia, etc...

En raison du passage du Tour de France dans les Pyrénées, en juillet, la circulation sera perturbée plusieurs jours.

Nouveau : La présence d'ours et de chiens de protection est toujours possible sur l'ensemble des itinéraires de randonnée dans les Pyrénées en France, Espagne ou Andorre. Prendre connaissance de la conduite à tenir face à un ours et un chien de protection et de la localisation des ours dans les Pyrénées
Conditions générales
Massif du Néouvielle : Fermeture de route automnes 2006


Fermeture des routes départementales n°s 177 et 929 à Aragnouet - Pour permettre la réalisation des travaux de reconstruction d'un mur de soutènement au lieu dit "Pont-de-Sounère" , la circulation des véhicules, à l'exception des besoins du chantier, sera interdite sur la route départementale 177, à partir du lac d'Orédon jusqu'au lac d'Aubert, ainsi que sur la route départementale 929, à partir du lac de Mule, lieu dit "Parking d'Artigusse", jusqu'au parking du lac de Cap-de-Long, sur le territoire de la commune d'Aragnouet.
Ces mesures prendront effet à compter du lundi 18 septembre, à 8h, et resteront en vigueur jusqu'au vendredi 20 octobre, à 18h
Source : Lourdes-Infos du 1er septembre 2006

Nouveau : La présence d'ours et de chiens de protection est toujours possible sur l'ensemble des itinéraires de randonnée dans les Pyrénées en France, Espagne ou Andorre. Prendre connaissance de la conduite à tenir face à un ours et un chien de protection et de la localisation des ours dans les Pyrénées
Actualité de la montagne de Co-Errances avec Benoît Dandonneau, guide de haute montagne

Son rassemblées sur cette page, les flux de divers sites donnant des informations sur les courses en montagne réalisées récemment dans les Pyrénées. Alpinisme, Escalade, Ski de Montagne et quelques autres thèmes car ces sites ne sont pas tous à vocation unique.

Conditions printemps - été - automne 2008

  • 1 juin 2008 : la route de l'hospice de Rioumajou est fermée suite à un éboulement. Laisser la voiture à Tramezaygues
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 4 juin 2008 : A la suite de fortes pluies les terrains de moyennes montagne sont trés humides et la végétation herbeuse trés importante. Les risques de glissades sur les pentes fortes sont à craindre. La plus grande attention est exigée.
  • 8 juin 2008 : beaucoup de neige au-delà de 2200 m.
  • 14 juin 2008 : Prudence en montagne - Ce week-end, la plus grande prudence est recommandée en montagne. Des risques majeurs existent du fait d'un manteau neigeux important et instable par endroits. Les services de secours insistent sur les dangers de rupture de ponts de neige
  • 8 juillet 2008 : un mort dans le massif du Montcalm en Ariège
  • 9 juillet 2008 : Voir les statistiques d'accidents en montagne dans les Hautes-Pyrénées et les conseils des unités de secours :
  • 10 juillet 2008 : Encore beaucoup de neige. Les unités de secours en montagne des Hautes-Pyrénées appellent à la prudence. La préfecture des Hautes-Pyrénées publie les statistiques d'accidents (déjà 9 morts depuis le début de l'année) et diffuse des conseils.- Voir le Mémento de sécurité.

Haut de page

GR 10
  • Attention : erreur sur le topo de la FFRP pour ce qui est du numéro de téléphone de CITRAM Pyrénées (autobus en vallée d'Ossau - Laruns et Gourette). Le bon numéro est 05 59 27 22 22. Autres infos pratiques sur les transports.
  • 12 septembre 2006 : l'ours femelle Franska est signalée à proximité du Pré du Roy sur le GR 10.1 (vallée de Batsurguère) entre Lourdes et le Gîte - auberge de Haugarou. Il s'agit également un lieu de chasse à partir d'octobre.
  • Depuis plusieurs mois, l'ours Franska peut se situer dans le secteur du GR10.1 entre la vallée de Batsurguère et le col d'Espandelle. Voir les localisations depuis ici. - Voir également les recommandations aux randonneurs. Cette situation est valable jusqu'à l'été 2007 sauf évolution nouvelle.
  • 10 juin 2007 : L'ours Hvala et ses 2 ourson était à proximité du GR 10 dans le secteur de Melles
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, ette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 4 juin 2008 : A la suite de fortes pluies le sterrains de moyennes montagne sont trés humides et la végétation herbeuse trés importante. Les risques de glissades sur les pentes fortes sont à craindre. La plus grande attention est exigée.
  • 8 juin 2008 : La Pierre saint Martin - Lescuns très enneigé. Déconseillé à ceux qui ne maîtrises pas cette technique. Egalement déconseillé la variante Cauterets - Gavarnie par le refuge de baysselance. D'autres col du GR peuvent être enneigé comme le col d'Ilheou.
  • 14 juin 2008 : Prudence en montagne - Ce week-end, la plus grande prudence est recommandée en montagne. Des risques majeurs existent du fait d'un manteau neigeux important et instable par endroits. Les services de secours insistent sur les dangers de rupture de ponts de neige
  • 18 juin 2008 : Montée au lac de Gaube par la télésiège ou la piste bleue de ski interdite en raison de chutes de pierres importantes entre le la gare supérieure du télésiège et le lac. L'accès est possible par le chemin traditionnel rive droite. Départ du chemin sur la piste piétonne légèrement en aval du Pont d'Espagne. Un balisage permanent existe. L'interdiction pourrait se poursuivre jusque vers le 22 juin. A noter que cette variante du GR 10 est très enneigée à partir du refuge des Oulettes de Gaube
Nouveau : La présence d'ours et de chiens de protection est toujours possible sur l'ensemble des itinéraires de randonnée dans les Pyrénées en France, Espagne ou Andorre. Prendre connaissance de la conduite à tenir face à un ours et un chien de protection et de la localisation des ours dans les Pyrénées
GR 11
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 4 juin 2008 : A la suite de fortes pluies les terrains de moyennes montagne sont trés humides et la végétation herbeuse trés importante. Les risques de glissades sur les pentes fortes sont à craindre. La plus grande attention est exigée
  • 8 juin 2008 : de nombreux itinéraires au-dessus de 2200 m sont enneigés voir même en conditions hivernales.
  • 14 juin 2008 : Prudence en montagne - Ce week-end, la plus grande prudence est recommandée en montagne. Des risques majeurs existent du fait d'un manteau neigeux important et instable par endroits. Les services de secours insistent sur les dangers de rupture de ponts de neige
  • 9 juillet 2008 : Voir les statistiques d'accidents en montagne dans les Hautes-Pyrénées et les conseils des unités de secours :
  • 10 juillet 2008 : Encore beaucoup de neige au-dessus de 2400 m et surtout en zone frontalière. Les unités de secours en montagne des Hautes-Pyrénées appellent à la prudence. La préfecture des Hautes-Pyrénées publie les statistiques d'accidents (déjà 9 morts depuis le début de l'année) et diffuse des conseils.- Voir le Mémento de sécurité.
Autres GR et PR


Nouveau : La présence d'ours et de chiens de protection est toujours possible sur l'ensemble des itinéraires de randonnée dans les Pyrénées en France, Espagne ou Andorre. Prendre connaissance de la conduite à tenir face à un ours et un chien de protection et de la localisation des ours dans les Pyrénées
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 4 juin 2008 : A la suite de fortes pluies les terrains de moyennes montagne sont trés humides et la végétation herbeuse trés importante. Les risques de glissades sur les pentes fortes sont à craindre. La plus grande attention est exigée
  • 18 juin 2008 : Montée au lac de Gaube par la télésiège ou la piste bleue de ski interdite en raison de chutes de pierres importantes entre le la gare supérieure du télésiège et le lac. L'accès est possible par le chemin traditionnel rive droite. Départ du chemin sur la piste piétonne légèrement en aval du Pont d'Espagne. Un balisage permanent existe. L'interdiction pourrait se poursuivre jusque vers le 22 juin. A noter que cette variante du GR 10 est très enneigée à partir du refuge des Oulettes de Gaube
  • 8 juillet 2008 : un mort dans le massif du Montcalm en Ariège
  • 9 juillet 2008 : Voir les statistiques d'accidents en montagne dans les Hautes-Pyrénées et les conseils des unités de secours :
  • 10 juillet 2008 : Encore beaucoup de neige. Les unités de secours en montagne des Hautes-Pyrénées appellent à la prudence. La préfecture des Hautes-Pyrénées publie les statistiques d'accidents (déjà 9 morts depuis le début de l'année) et diffuse des conseils.- Voir le Mémento de sécurité.
HRP

 

Le refuge de Belagua "Angel Oloron"

Anciennement propriété du Club deportive Navarra créé en 1971 vient de changer d'affectation suite à la rénovation qui est en cours. La Junta de Roncal n'a même pas accédée aux demandes des clubs navarrais pour en faire un lieu de convivialité montagnarde
Sans être dévié "de facto", une étape de la HRP s'en trouve modifiée. D'autres étapes sont suggérées.
De refuge il devient bar restaurant
Ce phénomène n'est pas unique puisque de nombreux refuges se transforment petit à petit en restaurant d'altitude pour touristes du dimanche. L'exemple le plus frappant est celui de "Lizarra" au pied du Visaurin versant Sud. Il nous est rpécisé qu'il deviendrait auberge avec quelques chambres dans une seconde phase d'investissements. A suivre....

Il n'y a plus de refuge ni de camping à Bious Artigue en vallée d'Ossau (Pyrénées-Atlantiques)
ATTENTION ! Il n'y a plus de refuge ni de camping à Bious Artigue en vallée d'Ossau (Pyrénées-Atlantiques). Il faut descendre à Gabas ou rester à Pombie ou Ayous ou prévoir un bivouac sans ravitaillement.
  • 1 juin 2008 : la route de l'hospice de Rioumajou est fermée suite à un éboulement. Laisser la voiture à Tramezaygues
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 4 juin 2008 : A la suite de fortes pluies les terrains de moyennes montagne sont trés humides et la végétation herbeuse trés importante. Les risques de glissades sur les pentes fortes sont à craindre. La plus grande attention est exigée
  • 9 juin 2008 : tous les itinéraires au-dessus de 2200 m d'altitude sont enneigés avec souvent des conditions hivernales au-dessus de 2400 m d'altitude. Une maîtrise des tachniques d'alpinisme s'impose actuellement pour parcourir la HRP. Cette situation pourrait perdurer jusqu'à la fin juin au moins sur de nombreuses portions de la HTP. Pour info : certains sommets se sont faits à ski ces derniers jours.
  • 14 juin 2008 : Prudence en montagne - Ce week-end, la plus grande prudence est recommandée en montagne. Des risques majeurs existent du fait d'un manteau neigeux important et instable par endroits. Les services de secours insistent sur les dangers de rupture de ponts de neige
  • 8 juillet 2008 : un mort dans le massif du Montcalm en Ariège
  • 9 juillet 2008 : Voir les statistiques d'accidents en montagne dans les Hautes-Pyrénées et les conseils des unités de secours :
  • 10 juillet 2008 : Encore beaucoup de neige notamment au-dessus de 2400 m et en zone frontalière. Les unités de secours en montagne des Hautes-Pyrénées appellent à la prudence. La préfecture des Hautes-Pyrénées publie les statistiques d'accidents (déjà 9 morts depuis le début de l'année) et diffuse des conseils.- Voir le Mémento de sécurité.
Nouveau : La présence d'ours et de chiens de protection est toujours possible sur l'ensemble des itinéraires de randonnée dans les Pyrénées en France, Espagne ou Andorre. Prendre connaissance de la conduite à tenir face à un ours et un chien de protection et de la localisation des ours dans les Pyrénées
Autres itinéraires
  • Plusieurs interventions de secouristes en montagne - Hier après-midi, les gendarmes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas ont effectué plusieurs sorties en montagne pour aider des randonneurs en difficulté. Heureusement, rien de grave à signaler. Mis en ligne lundi 24 juillet 2006 - 8h00
  • Secours en montagne - Les CRS de Gavarnie aidés de l'hélicoptère de la Sécurité Civile et du médecin du SAMU ont porté secours à deux personnes victimes de traumatismes crâniens. La première, une Bordelaise de 58 ans, avait chuté du rocher-école d'escalade du Pont d'Espagne à Cauterets. La seconde, un Allemand de 51 ans, a chuté sur une partie escarpée de la voie normale du Néouvielle, en vallée d'Aure. Outre le traumatisme crânien, l'homme souffrait d'un traumatisme aux côtes et d'une fracture du coude. Il a été transporté au centre hospitalier de Tarbes. Mis en ligne jeudi 27 juillet 2006 - 8h00
  • Cirque de Gavarnie : chute fatale - Après avoir bivouaqué durant la nuit au refuge des Sarradets, une randonneuse qui faisait partie d'un groupe qui regagnait Gavarnie, a glissé et a été déséquilibrée par son sac, provoquant sa chute dans un ravin. Elle a dévalé la pente sur 200m. A l'arrivée des secouristes du poste de Gavarnie qu'accompagnait le médecin du SAMU, la malheureuse touriste était décédée. Son corps a été transporté à la morgue par l'hélicoptère de la Sécurité Civile. Mis en ligne samedi 29 juillet 2006 - 8h00
  • Mont-Perdu 20 août 2006 : Conditions presque hivernales. Beau mais froid et de la neige.
Nouveau : La présence d'ours et de chiens de protection est toujours possible sur l'ensemble des itinéraires de randonnée dans les Pyrénées en France, Espagne ou Andorre. Prendre connaissance de la conduite à tenir face à un ours et un chien de protection et de la localisation des ours dans les Pyrénées
Actualité de la montagne de Co-Errances avec Benoît Dandonneau, guide de haute montagne

Son rassemblées sur cette page, les flux de divers sites donnant des informations sur les courses en montagne réalisées récemment dans les Pyrénées. Alpinisme, Escalade, Ski de Montagne et quelques autres thèmes car ces sites ne sont pas tous à vocation unique.

  • 1 juin 2008 : la route de l'hospice de Rioumajou est fermée suite à un éboulement. Laisser la voiture à Tramezaygues
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 4 juin 2008 : A la suite de fortes pluies les terrains de moyennes montagne sont trés humides et la végétation herbeuse trés importante. Les risques de glissades sur les pentes fortes sont à craindre. La plus grande attention est exigée
  • 9 juin 2008 : Neige à partor de 2200 m d'altitude avec conditions hivernales au-dessus de 2400 m pratiquement sur tous les itinéraires.
  • 14 juin 2008 : Prudence en montagne - Ce week-end, la plus grande prudence est recommandée en montagne. Des risques majeurs existent du fait d'un manteau neigeux important et instable par endroits. Les services de secours insistent sur les dangers de rupture de ponts de neige
  • 8 juillet 2008 : un mort dans le massif du Montcalm en Ariège
  • 9 juillet 2008 : Voir les statistiques d'accidents en montagne dans les Hautes-Pyrénées et les conseils des unités de secours :
  • 10 juillet 2008 : Encore beaucoup de neige notamment au-dessus de 2400 m et en zone frontalière. Les unités de secours en montagne des Hautes-Pyrénées appellent à la prudence. La préfecture des Hautes-Pyrénées publie les statistiques d'accidents (déjà 9 morts depuis le début de l'année) et diffuse des conseils.- Voir le Mémento de sécurité.

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées

 

Ski de montagne et raquettes à neige
Avertissement


La pratique du ski de montagne et de la raquette à neige en terrain d'aventure n'est pas une promenade touristique sur un itinéraire balisé ou matérialisé sous diverses formes.

Problèmes d'accessibilité aux sites de pratique

26 mars 2008 : Risque d'avalanche dans les Pyrénées

 

Conditions générales
A voir avant de partir...

Eléments de comparaison :

  • en 1980 : 1er novembre, il y avait 1 mètre de neige au chalet CAF de gabas, et autant fin décembre
  • en 2000 : le 23 décembre, on pouvait monter en voiture jusqu'au parking de Bious, il y avait de la neige à partir de 1800 m et la température avait frisé les 20 °C (ah le vent du Sud...)
  • en 2004.... vous pouvez y aller voir. La route de Bious est évidemment fermé depuis leChalet CAF de Gabas.
  • 25 octobre 2004 : la neige a fait son apparition. Pour avoir une idée de l'enneigement à certaines altitudes, consultez les stations Nivose de Météo France
  • 11 novembre 2004 : 40 cm de neige à Payolle. 11 novembre 2005 : pas de neige à Payolle.
  • 14 novembre 2005 : Photos panoramiques des Pyrénées prises à Campsaur au-dessus de l'Hospice de France sur le secteur de Luchon en dit long sur l'effort d'enneigement indispensable. Panorama 1 - Panorama 2

23 décembre 2007 - Un randonneur originaire de Tarbes et résidant dans la région toulousaine a trouvé la mort en montagne aujourd'hui dimanche en étant emporté par une coulée de neige près du Pic de Sarrouyes (2 667 m) sur la commune d'Azet dans les Hautes-Pyrénées au-dessus de Saint Lary et à proximité de la station du Val Louron.

Il était accompagné d'un homme et d'une femme également originaire de Tarbes et habitant à Saint-Jory (nord de Toulouse). Ils ont été légèrement blessés et très choqués.

Arrivés rapidement sur place avec un hélicoptère, les militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte Nestalas (Hautes-Pyrénées) ils n'ont pas pu sauver l'homme enseveli.

Quoique le risque d’avalanche soit indiqué d’un niveau de risque limité de 2 (évaluation générale sur une échelle de 5) par Météo-France, le faible manteau neigeux (50 cm environ à 2400 m d’altitude) ne permet pas de disposer d’une couche stable notamment sur des pentes herbeuses non entretenues et non broutées par les troupeaux. La plus grande prudence s’impose pour les prochains jours plus particulièrement sur des pentes fortes.

De nombreux sommets et itinéraires faciles l’été peuvent présenter des dangers en hiver. Dans ce secteur, c’est le cas pour la montée au lac, au pic de Sarrouyes et au pic d’Estos y compris à raquettes.

Risque d'avalanche durant le week-end de Pâques 2008 - (Communiqué de la Préfecture) - "D'importantes chutes de neige accompagnées de fortes rafales de vent sont annoncées en montagne à partir de la nuit de vendredi 21 mars jusqu'au mardi matin 25 mars 2008. La présence de plaques à vent peut provoquer le déclenchement de coulées de neige et d'avalanches. Le ski hors-piste est particulièrement dangereux. La préfecture rappelle les consignes de sécurité impératives suivantes :

– Ne pas sortir des pistes ouvertes et sécurisées
– Se conformer aux instructions et consignes de sécurité en vigueur dans les stations de ski et communes de montagne
– Consulter les bulletins spécialisés de Météo France, les informations locales et les professionnels de la montagne.
– En cas de doute ne pas hésiter à annuler une sortie prévue.

La préfecture recommande aux skieurs et aux randonneurs de s'équiper systématiquement d’un appareil de recherche de victimes en avalanche.

  • 26 mars 2008 : Risque d'avalanche dans les Pyrénées
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 8 juin 2008 : de nmbreux itinéraires se font encore à ski. C'est le cas du Néouvielle fait cette semaine depuis le lac d'Auber. On chausse et déchausse les ski au barrage.
  • 14 juin 2008 : Prudence en montagne - Ce week-end, la plus grande prudence est recommandée en montagne. Des risques majeurs existent du fait d'un manteau neigeux important et instable par endroits. Les services de secours insistent sur les dangers de rupture de ponts de neige
Conditions particulières

ATTENTION : Glacier du Petit Vignemale en cours de disparition ? (Hautes-Pyrénées)


Jean Thomas Ara, gardien du refuge des Oulettes de Gaube souhaite mettre en garde les alpinistes qui auraient l'intention de gravir la voie des Séracs au Petit Vignemale : ceux-ci ont connu une déstabilisation importante au cours de l'été 2006, de nombreuses zones de fracture sont apparues et des glaciologues évoquent un risque prochain de glissement massif jusqu'au rocher.

Si un tel glissement avait lieu, le glacier disparaîtrait définitivement.

Pour cet hiver, éviter de monter à la Hourquette d'Ossoue par le glacier. Prendre l'itinéraire par le chemin du Centenaire comme en été. Riques de coulées dans la pente au départ du refuge.

Les effets du climat et du réchauffement climatique sur les espaces de montagne

Actualité de la montagne de Co-Errances avec Benoît Dandonneau, guide de haute montagne

Son rassemblées sur cette page, les flux de divers sites donnant des informations sur les courses en montagne réalisées récemment dans les Pyrénées. Alpinisme, Escalade, Ski de Montagne et quelques autres thèmes car ces sites ne sont pas tous à vocation unique.

Les infos du site de Rémi Thivel, guide de haute montagne
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 8 juin 2008 : de nmbreux itinéraires se font encore à ski. C'est le cas du Néouvielle fait cette semaine depuis le lac d'Auber. On chausse et déchausse les ski au barrage

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées

 


Alpinisme, cascades de glace et randonnée alpine
Avertissement

La randonnée alpine est celle qui fait appel à un matériel spécifique d'alpinisme (piolet, crampons, encordement) et/ou une technique d'alpinisme. Nous assimilerons cette pratique à l'alpinisme.
C'est le cas, en particulier sur des itinéraires tel que la voie normale de l'Ossau ou du Pic Long ou des itinéraires glaciaires tel que la voie normale de la Pique Longue du Vignlemale (et sommets voisins), Anéto (Néthou), Mont-Perdu (Monte-Perdido), etc... Mais ce peut être également le cas pour des itinéaraires plus classiques en début de saison lorsque ceux-ci sont encore enneigés.

Conditions générales
  • Pour les accès, voir les conditions des itinéraires de randonnée
  • En raison du passage du Tour de France dans les Pyrénées, en juillet, la circulation sera perturbée plusieurs jours.
  •  L'hiver peut arriver mi-août
  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, ette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 8 juin 2008 : de nmbreux itinéraires se font encore à ski. C'est le cas du Néouvielle fait cette semaine depuis le lac d'Auber. On chausse et déchausse les ski au barrage
Conditions particulières

A voir les avis des pratiquants sortis récemments - Nombreuses informations récentes

  • Secours en montagne - Les CRS de Gavarnie aidés de l'hélicoptère de la Sécurité Civile et du médecin du SAMU ont porté secours à deux personnes victimes de traumatismes crâniens. La première, une Bordelaise de 58 ans, avait chuté du rocher-école d'escalade du Pont d'Espagne à Cauterets. La seconde, un Allemand de 51 ans, a chuté sur une partie escarpée de la voie normale du Néouvielle, en vallée d'Aure. Outre le traumatisme crânien, l'homme souffrait d'un traumatisme aux côtes et d'une fracture du coude. Il a été transporté au centre hospitalier de Tarbes. Mis en ligne jeudi 27 juillet 2006 - 8h00
  • Pic d'Ardiden : un jeune Orthézien se tue - Encore un drame de la montagne hier après-midi. Un jeune pompier volontaire d'Orthez qui figurait dans une cordée de trois pyrénéistes a chuté d'une soixantaine de mètres alors qu'il effectuait avec ses deux compagnons l'ascension du pic d'Ardiden. En deux jours, c'est la deuxième victime de la montagne dans le secteur de Gavarnie. Mis en ligne dimanche 30 juillet 2006 - 8h00
  • Marboré : une cordée en difficulté récupérée - Samedi après-midi, une cordée de deux randonneurs qui s'était trompée d'itinéraire s'est retrouvée en difficulté à la crête des Druides, à 2500 m d'altitude, sous le Pic du Marboré. Ils ont été secourus par les CRS de Gavarnie, le médecin du SAMU 65 et évacués par l'hélicoptère de la sécurité civile. Mis en ligne dimanche 30 juillet 2006 - 8h00
  • Mont-Perdu 20 août 2006 : Conditions presque hivernales. Beau mais froid et de la neige.
  • Voir les conditions d'alpinisme et cascades de glace
  • WE de cascades de glace 13 et 14 janvier 2007 : route d'Héas ouverte
Actualité de la montagne de Co-Errances avec Benoît Dandonneau, guide de haute montagne

Son rassemblées sur cette page, les flux de divers sites donnant des informations sur les courses en montagne réalisées récemment dans les Pyrénées. Alpinisme, Escalade, Ski de Montagne et quelques autres thèmes car ces sites ne sont pas tous à vocation unique.

Les infos du site de Rémi Thivel, guide de haute montagne
ATTENTION : Glacier du Petit Vignemale en cours de disparition ? (Hautes-Pyrénées)


Jean Thomas Ara, gardien du refuge des Oulettes de Gaube souhaite mettre en garde les alpinistes qui auraient l'intention de gravir la voie des Séracs au Petit Vignemale : ceux-ci ont connu une déstabilisation importante au cours de l'été 2006, de nombreuses zones de fracture sont apparues et des glaciologues évoquent un risque prochain de glissement massif jusqu'au rocher.

Si un tel glissement avait lieu, le glacier disparaîtrait définitivement.

Pour cet hiver, éviter de monter à la Hourquette d'Ossoue par le glacier. Prendre l'itinéraire par le chemin du Centenaire comme en été. Riques de coulées dans la pente au départ du refuge.

Les effets du climat et du réchauffement climatique sur les espaces de montagne

  • 2 juin 2008 : conditions hivernales en hautes montagne suite à des chutes de neige importantes ces derniers jours.
    Neige pourrie à partir de 2000 mètres. A partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est reouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches.
  • 4 juin 2008 : Chute mortelle de randonneurs à l'échelle des Sarradets
  • 8 juin 2008 : de nmbreux itinéraires se font encore à ski. C'est le cas du Néouvielle fait cette semaine depuis le lac d'Auber. On chausse et déchausse les ski au barrage
  • 8 juillet 2008 : un mort dans le massif du Montcalm en Ariège
  • 9 juillet 2008 : Voir les statistiques d'accidents en montagne dans les Hautes-Pyrénées et les conseils des unités de secours :
  • 10 juillet 2008 : Encore beaucoup de neige surtout au-dessus de 2400 m d'altitude et en zone frontalière. Les unités de secours en montagne des Hautes-Pyrénées appellent à la prudence. La préfecture des Hautes-Pyrénées publie les statistiques d'accidents (déjà 9 morts depuis le début de l'année) et diffuse des conseils.- Voir le Mémento de sécurité.

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées

 
 

 

Escalade
Avertissement

Il ne s'agit que des sites naturels d'escalade équipés. Pour des raisons de simplification, le terrain d'aventure sera considéré comme étant de l'alpinisme.

Conditions générales
  • Petit risque au-dessus de Gourette.
    Comme toutes les stations de ski, Gourette tire des flèches explosives pour déclencher artificiellement les avalanches dans le cadre du Plan d'Intervention pour le Déclenchement des Avalanches. Une de ces flèches a été tirée dans l'échelle des Isards au Pic de Ger et n'a pas explosé. Si l'explosif est inerte, le détonateur peut exploser en manipulant la flèche.
    Cette flèche est constituée d'un tube alu de 2 m de long, de 4 cm de diamètre avec à son bout un empennage jaune fluo muni d'ailerons. Ne pas y toucher. Bien repérer le lieu. Le signaler à l'aide d'un cairn par exemple ou tout autre moyen visible et prévenir immédiatement la gendarmerie de Laruns 05.59.05.49.87 et/ou à la station de Gourette 05.59.05.12.60.
  • En raison du passage du Tour de France dans les Pyrénées, en juillet, la circulation sera perturbée plusieurs jours.
Conditions particulières

Voir chacun des sites

  • Sites d'escalade du refuge de Larribet - Un éboulement a eu lieu sur le secteur Ruby (constat du 21 août 2004). Le site a été endommagé par 2 gros blocs descendus jusqu'au lac de Batcrabère (Bath Crabère). Tant que le secteur n'est pas stabilisé, l'escalade y est déconseillée.
  • Secours en montagne - Les CRS de Gavarnie aidés de l'hélicoptère de la Sécurité Civile et du médecin du SAMU ont porté secours à deux personnes victimes de traumatismes crâniens. La première, une Bordelaise de 58 ans, avait chuté du rocher-école d'escalade du Pont d'Espagne à Cauterets. La seconde, un Allemand de 51 ans, a chuté sur une partie escarpée de la voie normale du Néouvielle, en vallée d'Aure. Outre le traumatisme crânien, l'homme souffrait d'un traumatisme aux côtes et d'une fracture du coude. Il a été transporté au centre hospitalier de Tarbes. Mis en ligne jeudi 27 juillet 2006 - 8h00
Actualité de la montagne de Co-Errances avec Benoît Dandonneau, guide de haute montagne

Son rassemblées sur cette page, les flux de divers sites donnant des informations sur les courses en montagne réalisées récemment dans les Pyrénées. Alpinisme, Escalade, Ski de Montagne et quelques autres thèmes car ces sites ne sont pas tous à vocation unique.

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées

 


Canyons
Avertissement
 
Conditions générales
  • Les sites des Hautes-Pyrénées ont fait l'ojet d'un rééquipement en 2003.
  • En raison du passage du Tour de France dans les Pyrénées, en juillet, la circulation sera perturbée plusieurs jours.
Conditions particulières
Actualité de la montagne de Co-Errances avec Benoît Dandonneau, guide de haute montagne

Son rassemblées sur cette page, les flux de divers sites donnant des informations sur les courses en montagne réalisées récemment dans les Pyrénées. Alpinisme, Escalade, Ski de Montagne et quelques autres thèmes car ces sites ne sont pas tous à vocation unique.

Les infos du site de Rémi Thivel, guide de haute montagne

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées

 

 

A propos de la montée à la Brèche de Roland

Cet itinéraire n'est pas un itinéraire de randonnée pédestre. Il s'agit d'un itinéraire en terrain d'aventure non sécurisé qui peut nécessité parfois une connaissance technique en neige (usage des crampons et du piolet) sur des pentes fortes. Ceci peut également être valable pour la montée au refuge depuis le col de Boucharo.

Avertissement :
Il est probable que la chaîne installée à la cascade sous le col des Sarradets soit déposée en début d'été 2004. Cette chaîne constitue une fausse sécurité à un endroit sans intérêt et hors passage normal.
En cas de neige, le sentier n'est pas visible. L'itinéraire normal ne doit pas remonter le long du rocher où est installé la chaîne. Il traverse la pente pour aller jusqu'au rocher en face puis remonter en restant à gauche de la cascade (rive droite horographique).
Si vous ne vous sentez pas capable de suivre cet itinéraire, il est préférable de revenir à Boucharo.


Col de la Munia

Un auteur de topo guide a cru intéressant d'indiquer un itinéraire de randonnée partant de Troumouse jusqu'à Pinède (Pineta) en passant par le col de la Munia. Cet itinéraire se déroule sur la voie normal de la Munia jusqu'au col et reléve de l'alpinisme (PD).
Le couloir qui permet de franchir la muraille de Troumouse est souvent enneigé (voir même glacé) selon les périodes et les années. Ce couloir se termine par quelques pas d'escalade (II +) de préférence sur la partie de droite pour éviter les chutes de pierres, traverse ce qui est ou fut (selon les années) le petit glacier pour atteindre le col. Il n'xiste pas, à priori, d'équipement permanent sur place.
La descente sur Pineta est plus aisée.


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées

 

 

 

Val Louron - Avalanche mortelle pour un randonneur


Ils étaient aguerris, habitués à ce genre de balade hivernale, équipés des balises de détection de victimes en avalanche. Les trois randonneurs connaissaient parfaitement cette montagne, le pic de Sarrouye au-dessus de la station de Val Louron (Hautes-Pyrénées). Hier matin, ils ont décidé de partir sous le soleil et sur la neige qui recouvrait ce secteur pour une sortie en skis à peaux de phoque… À 13 h 15, alors qu'ils viennent de quitter le sommet de la station, une plaque de neige se dérobe soudain sous leurs skis. L'avalanche grossit immédiatement, emportant les trois personnes dans la pente. Un des skieurs, Stéphane Sabathé, 35 ans résidant à Saint-Jory (Haute-Garonne) et originaire de Tarbes, enseveli par la coulée, n'a pas survécu. Son épouse Audrey, 31 ans, ainsi qu'un ami, Régis Barnole, 32 ans, résidant également à Saint-Jory, sont parvenus à rester sur le sommet de l'avalanche et ont pu se dégager au moment où les secours arrivaient.

« Nous les avions croisés quelques minutes plus tôt. Et puis, nous avons entendu un bruit énorme. Et nous avons vu l'avalanche. Elle est passée juste à côté de nous et nous pouvions voir les trois skieurs . Lorsque la coulée a cessé, nous nous sommes portés à leur secours immédiatement. Nous avons trouvé les deux premiers tout de suite, ils étaient parfaitement conscients, en surface, et nous nous sommes mis en position de recherche. Grâce à la balise nous avons trouvé le troisième et nous avons tenté de le réanimer » témoigne Jean-Philippe Ravier, pisteur à Val Louron. Louis Léger médecin anesthésiste-réanimateur à la clinique Pasteur de Toulouse était également tout près du lieu du drame. Il a tenté lui aussi de réanimer la victime : « Les secours ont été exemplaires, mais il n'y avait hélas plus rien à faire ».

Ce type d'accident est fréquent lorsque les conditions météo varient brutalement dans les secteurs montagneux. Après les températures très basses de la semaine dernière, il y a eu beaucoup de vent ces derniers temps : des plaques se sont formées. Elles constituent de véritables pièges pour les randonneurs qui se lancent dans des hivernales sur des zones très pentues.

Auteur : Hélène Dubarry
Source : La Dépêche du Midi du
24 décembre 2007

Haut de page

Un Tarbais décède dans une avalanche


Un ciel bleu, une neige scintillante, une nature intacte et éblouissante: la journée idéale pour une randonnée en haute montagne.

Trois jeunes gens, un couple, Stéphane Sabaté, 35 ans et son épouse Audrey, 31 ans, ainsi qu'un ami, Régis Barnole, 32 ans, ont décidé de profiter à fond de cette journée.

Ce sont des randonneurs aguerris, qui ne partent pas au petit bonheur: ils sont parfaitement entraînés, parfaitement habitués à ce genre de course et surtout parfaitement équipés.

Chacun d'eux est muni d'une balise DVA, détecteur de victime en avalanche, autrefois appelé ARVA.

Avant la Noël, les jeunes gens, originaires de Tarbes et habitant Toulouse, avaient décidé de s'offrir un grand bol d'air et de montagne.La randonnée a tourné au cauchemar.

En milieu de journée, les trois pyrénéistes empruntent le télésiège qui les conduit derrière la station de Val Louron, en face du vallon du Sarrouyes.De là, ils partent en peaux de phoques vers le Pic de Sarrouyes, sur sa face Est.

Il a bien neigé sur les pentes, mais surtout, il y a eu beaucoup de vent ces derniers temps: les plaques à vent se sont formées, un véritable piège qui attend les skieurs.

À 13h15, une plaque se détache sous leur poids et c'est la catastrophe: l'avalanche grossit immédiatement, emportant les trois personnes.Un des skieurs, Stéphane, sera tué quasi instantanément, selon le témoignage d'un médecin sur place. Audrey et Régis vont s'en tirer, physiquement du moins.

Secours très rapides
Les skieurs randonneurs n'étaient pas seuls sur le secteur: un pisteur, Jean-Philippe Ravier et un autre employé de la station de Val Louron, étaient présents, tout près de là, ainsi qu'un médecin toulousain, parti lui aussi en randonnée, seul.

Les pisteurs, au plus près de l'avalanche, l'ont vue se déclencher et ils ont vu les trois jeunes gens en perdition.Aussitôt, ils se sont portés sur lieux et ont effectué, avec l'aide de la jeune femme, indemne, les premiers gestes de secours.Mais pour son mari Stéphane, c'était trop tard, hélas.

Le pisteur est resté sur place, tandis que son compagnon dévalait la pente pour avertir les secours.En chemin, il croise le médecin et lui demande de monter. Les secours, c'est-à-dire le PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) est prévenu à 13h38.Ils seront à pied d'œuvre dans les minutes qui suivent:

«Nous avons envoyé aussitôt l'hélicoptère avec quatre gendarmes, dont deux secouristes, et un médecin du SAMU.Quand nous sommes arrivés, les trois personnes étaient désensevelies.»

En attendant les secours, les deux survivants, qui n'ont été pris dans la neige que jusqu'à la taille, sont parvenus à dégager leur compagnon, pour lequel tout était malheureusement déjà terminé.«C'est terrible de perdre la vie comme ça, pour l'aventure», déplorait Michel Pélieu, le conseiller général. «C'est terrible un drame pareil la veille de Noël.En montagne, tout peut arriver, le risque zéro n'existe pas malheureusement. C'est terrible. C'est affreux, on ne peut pas l'exprimer avec des mots.»


--------------------------------------------------------------------------------

Les pisteurs, présents immédiatement sur les lieux du drame.

«Juste à côté de nous»
Jean-Philippe Ravier et son collègue de la station de Val-Louron étaient à quelques mètres des skieurs quand le drame est arrivé :

« Nous, nous étions dans la descente du pic de Sarrouyes vers la station. Nous les avons croisés, nous étions un peu décalés. Et puis, nous avons entendu du bruit. Un bruit énorme. Et nous avons vu l'avalanche.

« Nous étions décalés, mais nous nous sommes poussés un peu plus. Elle est passée juste à côté de nous et nous pouvions voir les trois skieurs : ils étaient dessus, donc pas ensevelis à ce moment-là. On les voyait à vue en surface. Lorsque la coulée a cessé, nous nous sommes portés à leur secours immédiatement. Nous avons trouvé les deux premiers tout de suite, ils étaient parfaitement conscients, en surface, et nous nous sommes tous mis en position de recherche. Grâce à la balise, nous avons trouvé le troisième : il était beaucoup plus bas, enseveli dans la neige.

« Nous l'avons dégagé avec nos pelles. Pendant que je faisais le massage cardiaque et la jeune femme la ventilation par bouche à bouche, j'ai envoyé mon collègue avertir les secours. Il a croisé le médecin qui est monté aussitôt. Il nous a aidés, mais… Et puis les secours sont arrivés et nous sommes descendus. » Beaucoup de tension dans la voix de Jean-Philippe Ravier. Beaucoup d'amertume aussi face à un drame épouvantable.


--------------------------------------------------------------------------------

Un médecin toulousain s'est porté le premier au secours des skieurs.
Secours exemplaires

Louis Léger est médecin anesthésiste-réanimateur à la clinique Pasteur à Toulouse et possède une résidence secondaire dans la vallée. Il était parti hier matin en randonnée, seul, comme il en a l'habitude, dans le secteur du pic de Sarrouyes, qu'il connaît par cœur. Il s'est porté, tout de suite après le drame, au secours des jeunes gens, juste après les deux pisteurs.

« Je venais juste de finir de pique-niquer, quand j'ai vu descendre un homme affolé, à toute allure. Il m'a dit ce qui venait de se passer et je suis monté aussitôt. Quand je suis arrivé, le pisteur et la jeune femme pratiquaient déjà les premiers secours, de façon très efficace et très sûre, quasi professionnelle : ventilation, massage cardiaque. J'ai pris le relais, mais hélas, c'était trop tard. Je n'ai pu faire que le bilan. D'après ce que j'ai pu constater, le jeune homme a été enseveli et comprimé tout de suite par la neige. Selon moi, il est décédé presque instantanément. Il présentait tous les signes d'une extrême gravité, avec vraisemblablement une fracture de la colonne vertébrale d'emblée. Sa bouche était emplie de neige ce qui prouve que lui a été enseveli, ce qui n'est pas le cas pour les deux autres. Malgré la rapidité avec laquelle on a pu le désensevelir, il n'y avait, à mon avis, déjà plus rien à faire. Il n'a eu aucune chance, c'est extrêmement malheureux. Rien n'aurait pu le sauver. »

À l'arrivée des secours, le docteur Léger est redescendu à la station : « On ne peut que saluer le professionnalisme et la maîtrise des secours, leur parfaite coordination, leur efficacité. Ils ont été exemplaires. »


Auteur : Hélène Dubarry
Source : La Dépêche du Midi du
24 décembre 2007

Haut de page

Trois skieurs tués dans une avalanche à Formigal


Une avalanche s'est produite vendredi sur une zone de hors piste de la station de ski espagnole de Formigal, dans les Pyrénées, tuant trois skieurs. Rapidement parvenus sur les lieux, les secouristes ne sont pas parvenus malgré tous leurs efforts à ranimer un des skieurs. Les deux autres étaient déjà décédés quand leurs corps ont été retrouvés.

Une alerte pour risques d'avalanches avait auparavant été émise pour les zones de hors-piste de Formigal, où de fortes chutes de neige avaient contraint à fermer plusieurs pistes du domaine, a indiqué la station de ski sur son site internet.

Source : TF1 du 4 janvier 2008

Haut de page

26 mars 2008 : Rique d'avalanche dans les Pyrénées


Le risque d'avalanches est "fort" dans plusieurs départements de la chaîne pyrénéenne, en raison d'importantes chutes de neige et d'un vent violent soufflant ces derniers jours, a-t-on appris mercredi auprès des préfectures des départements concernés.

Le risque d'avalanches est qualifié de "fort" (4 sur une échelle européenne de 5) dans les zones du Capcir et du Puymorens, "plus particulièrement dans les secteurs de Formiguières et Puyvalador", et de "marqué" dans celles du Canigou et de la Cerdagne, a averti la préfecture des Pyrénées-Orientales dans un communiqué. Voir Météo France

"Les adeptes des sports de neige doivent se montrer extrêmement vigilants (...) de même que les usagers de la route", a souligné la préfecture. En Ariège, où le risque était "fort" mardi, il atteignait mercredi un niveau de 3. Au sud de la Haute-Garonne, il s'établissait à 4 en raison d'un vent de nord-ouest "qui soufflera assez fort au niveau des crêtes et se renforcera jeudi après-midi", a indiqué Météo France. Dans les Hautes-Pyrénées, un avis d'alerte avalanches avait été diffusé pour le week-end de Pâques. Il "est maintenu" en raison notamment du redoux, a-t-on précisé à la préfecture.Voir Météo-France pour les Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques

Voir Météo montagne

Haut de page

Chute mortelle de randonneurs


Deux randonneurs ont fait une chute mortelle aujourd'hui en début d'après-midi dans le cirque de Gavarnie (Hautes-Pyrénées), probablement emportés par une coulée de neige.

Les deux victimes, un homme et une femme d'une soixantaine d'années, dont la nationalité n'a pas été précisée, ont fait une chute de 150 mètres sur les échelles de Sarradets, sentier très raide situé à plus de 2.000 mètres d'altitude.

"A priori, une coulée de neige les a emportés (...) Actuellement, au-dessus de 2.000 mètres, beaucoup de neige est tombée et ce sont des conditions d'hiver, avec un risque d'avalanche important", a expliqué le capitaine Bertrand Couret du PGHM de Pierrefite Nestalas dans les Hautes-Pyrénées.

Source : AFP / Le Figaro du 4 juin 2008

Observations


Il est extrêmement dangereux de remonter l'échelle des Sarradets lorsque celle-ci est enneigée. De plus, actuellement, la montagne est en condition hivernale au-delà de 2000 m d'altitude. Voir les conditions

Chute mortelle de randonneurs dans le cirque de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées


Nous apprenons du PGHM de Pierrefitte Nestalas dans les Hautes-Pyrénées, que deux randonneurs ont fait une chute mortelle aujourd'hui en début d'après-midi dans le cirque de Gavarnie (Hautes-Pyrénées). Les deux personnes, un homme et une femme d'environ 60 ans ont chuté de 150 mètres à l'échelle des Sarradets. Il est probable qu'ils aient été bousculés par un départ naturel d'avalanche dans le second tiers de l'itinéraire très raide et très enneigé à cette période de l'année.

Le capitaine Bertrand Couret du PGHM de Pierrefitte Nestalas nous précise : "A priori, une coulée de neige les a emportés (...) Actuellement, au-dessus de 2.000 mètres, beaucoup de neige est tombée et ce sont des conditions d'hiver, avec un risque d'avalanche important".

Cet itinéraire est totalement déconseillé lorsqu'il est enneigé
De plus, cette année, nous sommes en présence de conditions tout à fait exceptionnelles. Depuis plusieurs jours les conditions sont hivernales en haute montagne suite à des chutes de neige importantes. Il y a une couche de neige pourrie à partir de 2000 mètres. Puis, à partir de 2400 mètres environ, cette couche de neige pourrie est recouverte d'une importante couche de neige fraîche sur toute la chaîne notamment à proximité de la crête frontière. Il y a des départs naturels d'avalanches. Cette situation devrait se maintenir encore une quinzaine de jours si il n'y a pas d'autres chutes de neige.

Pour les randonneurs en moyenne montagne, la situation est tout aussi délicate. A la suite de fortes pluies les terrains sont très humides et la végétation herbeuse très importante. Les risques de glissades sur les pentes fortes sont à craindre. La plus grande attention est exigée.

Source : Kairn.com et Tarbes-Infos

Haut de page

Massif du Montcalm : chute mortelle à 2 700 m


L'homme victime d'une chute, mardi après-midi, dans le massif du Montcalm (lire notre édition d'hier) est décédé des suites de l'accident, peu après son arrivée au centre hospitalier de Toulouse-Rangueil. Artisan électricien, Christan Goudal, âgé de 57 ans, était originaire de Cambon, dans le Tarn.

Vers 13 h 30, mardi, deux randonneurs progressent à proximité de l'étang du Pinet, à près de 2 700 m d'altitude. C'est en cherchant à franchir une zone rocheuse que se produit l'accident : l'un des deux hommes sent le sol se dérober sous ses crampons et tombe. « C'est une roture, cette limite entre un espace enneigé et des rochers qui peut former une crevasse. La neige masque souvent ces pièges, même pour des montagnards expérimentés comme la victime semblait l'être », indique le lieutenant Fauvet du peloton de gendarmerie de haute montagne de Savignac.

Christian Goudal chute effectivement d'une quinzaine de mètres, jusque dans un petit torrent qui court au fond de la crevasse. Souffrant de fractures aux deux bras, il est néanmoins conscient. De la voix, il parvient à indiquer sa position à son compagnon qui s'élance alors vers le refuge du Pinet pour y donner l'alerte. Une progression rendue délicate du fait de la neige et des 500 m de dénivelé à parcourir. à l'arrivée des secours (un médecin urgentiste du SAMU et un gendarme secouriste du PGHM), Christian Goudal ne répond plus, « il se trouve dans un état de mort apparente, vraisemblablement dû à une grave hypothermie provoquée par l'eau glacée », affirme le lieutenant Fauvet. Après l'avoir extrait de la crevasse, les sauveteurs tentent de le réanimer. Trois heures durant. En vain. « Il a fallu prendre la décision d'une évacuation par hélicoptère vers Rangueil », assure le docteur éric Pohlmann. Le décès de Christian Goudal y sera constaté en début de soirée.

Le quinquagénaire tarnais est la première victime de la montagne ariégeoise cet été. « La montagne est dangereuse, rappelle le lieutenant Fauvet. Ce drame le démontre à nouveau ».

Auteur : N.H.
Source : La Dépêche du Midi du 10 Juillet 2008

Haut de page

Pic de l'Ardiden: une Espagnole dévisse et se tue


Hier après-midi, une randonneuse d'origine espagnole et demeurant à Huesca, Rosa Casas Jimenez, âgée de 57 ans, s'est tuée au pic de l'Ardiden. Avec son compagnon, Gabriel Miranda, elle était partie faire une randonnée au pic de l'Ardiden, qui se trouve en pays Toy, entre Cauterets et Luz. Il semblerait que lors de la descente, le couple s'est quelque peu égaré du chemin de randonnée, se trouvant alors sur un terrain plus raide et rocailleux. C'est alors qu'elle aurait fait une chute importante qui lui a été fatale.« C'est un chemin de randonnée qui se situe en haute montagne. Il n'a pas de difficulté particulière si ce n'est que c'est un endroit escarpé dont il ne faut pas s'éloigner car cela peut être très dangereux. La moindre chute ne pardonne en général pas », indiquait un secouriste du PGHM.L'alerte a été donnée à 17 heures. La malheureuse a été prise en charge par deux secouristes du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas, accompagnés d'un médecin montagne du Smur de Tarbes, et l'hélicoptère de la gendarmerie. Le corps de victime a été rapatrié par l'hélicoptère de la gendarmerie sur Tarbes avant d'être pris en charge par les pompes funèbres.

Auteur : P.L.
Source : La Dépêche du Midi du 20 Juillet 2008

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de loisirs et sports de nature des Pyrénées