Souvenirs de chasseurs en Espagne

 

Les parcs nationaux espagnols sont, comme en France, des zones de protection de la faune sauvage. Néanmoins, sous le régime franquiste, et avant 1970, Franco se réservait des droits que l'on a tendance à oublier. Les Parcs et Réserves en Espagne devenaient des espaces de chasse réservés au dictateur et à ses amis. C'est ainsi que certaines pistes carossables (avec tout terrain) ont été crées comme dans le parc d'Aigües


Un hôtelier lourdais, aujourd'hui décédé, qui pendant longtemps a eu des responsabilités importantes dans le milieu montagnard et ami personnel de Franco, s'était laissé aller à quelques confidences sur la pratique de la chasse par les dignitaires du régimes franquiste avant 1970.

Il expliquait que des rabatteurs passaient par les crêtes pour rabattre le gibier dans les combes où les chasseurs, postés autour, povaient faire autant de cartons qu'il y avait d'animaux. Parfois, c'était un véritable carnage qui, visiblement, apportait une certaine satisfaction à ces dignitaires.

Chacun appréciera cette page d'histoire....

 

Autre témoignage à prendre au conditionnel car je ne dispose d'aucune preuve matérielle etn contrairement au témoignage ci-dessus, la fiabilité du témoin n'est pas garanti.

Versant espagnol du col de La Munia, il y a le cirque et les lacs de La Munia. Une piste venant de Pinède, aujourd'hui non entretenue, permettait un accès facile par véhicules 4x4 depuis le Parador de Pinéta au début des années 1970.
Il se dit que les rabatteurs faisaient converger isards et bouquetins dans ce cirque pour que les dignitaires du régime puissent faire le trophée de leur choix. En général, selon un témoin, la chasse se terminait en boucherie.


Louis Dollo - 15 juin 2006

Autres informations

     

Accueil du Monde des Pyrénées
Environnement de Pyrénées
Faune sauvage des Pyrénées