Cols, ports, passages des Pyrénées

 

Share

 

Contrairement à ce que certains tentent de faire croire, les Pyrénées n'ont jamais été une chaîne de montagne sauvage. Les Pyrénées sont un espace qui a été occupé par l'homme il y a 6 à 7 000 ans pour y entretenir une activité humaine, parfois très intense, nécessitant des déplacements et des échanges d'une vallée à l'autre.
Les cols, parfois appelés ports et les divers passages ont accumulés une histoire : politique, économique, pastorale, etc… et on été les témoins d'échanges, de conflits, de plaisirs, etc… En fait tout ce qui fait l "histoire, le passé et encore le présent des hommes et de leur pays.
Ces cols et ces passages ne sont pas là que pour la randonnée. Ils ont d'autres fonctions, notamment pastorales. C'est ce que nous pouvons découvrir en les étudiants.

Quelques définitions
Les types de passages pyrénéens
  • Un col (aussi appelé " cot " en occitan gascon) est une dépression sur une arête permettant le passage entre deux vallées. Exemple : le cot d'Espade (le col de l'épée) ou le cot de Peyrahitta (col de la pierre dressée pour les limites de pâturage transformé en Pierrefitte) qui côtoie la hourquette de Mont Agut dans la même vallée.
  • Un port, c'est une porte qui s'ouvre entre une vallée française et espagnole encore que ce soit une explication simplifiée car le port de la Bonaigua se situe entre 2 vallées espagnoles (Alt Aneu et Val d'Aran). Même chose pour le Port de Balès situé en france entre la vallée de la Barousse et la vallée d'Oueil. Il faudrait donc dire entre une vallée du nord et une vallée du sud de la chaîne des Pyrénées. Exemple : le Port de Boucharo. Mais là encore il existe des exceptions nombreuses à cette définition tel que le port de Castet ou le port de Béon en vallée d'Ossau.
  • La hourquette c'est un passage entre 2 vallées " françaises ". Mais ça peut aussi être une estive de haute montagne. En gascon, la hourqueto (a) est une petite fourche. Un petit hourcàt en bois qui servait à retourner le foin pour le faire sécher. Est-ce que toutes les hourquettes ressemblent ou évoquent cet instrument de travail ? Je ne le crois pas.
  • La brèche qui est un passage étroit entre deux sommets ou parois rocheuses comme la Brèche de Roland ou la brèche de Chaussenque. C'est beaucoup plus discutable pour la brèche du Néouvielle.

Lorsqu'on nous apprend la géographie à l'école, il nous est dit que les cols des Pyrénées s'appellent des "Ports". Nous sommes bien loin de cette idée reçue.

Haut de page

La toponymie


Bien souvent, les passages qui ont un nom ontégalement une histoire, une explication. Néanmoins il faut éviter de vouloir toujours donner à tout prix une explication à tout. Il faut simplement retenir que dans les Pyrénées centrales, les Pyrénées où l'on parle l'occitan-gascon sous ses diverses formes, béarnais, bigourdan, commingeois, couseranais, tous ces noms indiqués ci-dessus évoquent un passage autant pour les hommes que pour les animaux. Achaque fois qu'il y a un nom de donné à ce passage, il y a une histoire.
Mais nous trouverons toujours des passages anonymes, connus de peu de monde ou ayant un caractère presque intime. Nous trouverons aussi de nouveaux lieux de passage pour le tourisme et les activités de loisirs tel que le ski.

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les cols et passages des Pyrénées
Les activités de sports de nature des Pyrénés