Un DVA ça sert à quoi ? Et la pelle ? Et la sonde ?

ARVA (Appareil de Recherche de Victimes d'Avalanches) autrefois nom générique, est devnu une marque commerciale. D'où la transformation en DVA (Détecteur de Victimes d'Avalanches).


On entend parfois des observations ou des affirmations surprenantes tant sur les avalanches que sur l'usage spécifique du matériel de secours. On notera ci-dessous quelques-unes de ces réflexions :

  • On a des DVA on ne craint rien. Le DVA n'est pas un appareil "renifleur" d'avalanches pas plus qu'une assurance tout risque. Il permet simplement de rechercher une victime elle-même équipée d'un DVA et à la condition de savoir s'en servir pour rechercher ;
  • Je ne sais pas utiliser le DVA donc j'en prends pas. Aller en montagne s'apprend comme faire du vélo, conduire une automobile, nager, etc…. Il suffit d'apprendre à se servir du matériel spécifique pour la montagne hivernale avant de s'engager. Il faut aussi s'exercer régulièrement et contrôler son matériel ;
  • Je ne sorts qu'en forêt ou des endroits où je suis déjà allé sans problème. Attention ! Même si les arbres peuvent constituer des encrages naturels, le risque d'avalanche n'en est pas pour autant éliminé. De plus en cas de coulée, vous risquez les collisions avec les arbres. Même si vous êtes déjà allé à un endroit sans problème, dans d'autres conditions les risques peuvent exister. La neige n'est pas un élément stable. Elle peut changer souvent même dans une journée ;
  • Le DVA ne sert effectivement à rien s'il n'est pas branché, si tout le groupe n'est pas équipé, s'il est dans le sac (en cas de chute dans une avalanche, on risque de retrouver le sac mais pas la victime), si les piles sont usées, si on ne contrôle pas son fonctionnement. Le DVA est un matériel comme un autre, indispensable et obligatoire ;
  • Le DVA coûte trop cher ! Et la vie a-t-elle un prix ?
  • Le DVA n'est pas une assurance vie. Ca ne garantie pas contre les avalanches. Non ! Mais ça peut aider…. Comme une corde….
  • La pelle c'est trop lourd. J'en prends pas ! Faites l'inventaire de ce qui est trop lourd dans votre sac et… partez sans sac ça sera plus léger… On peut toujours creuser avec les mains ou les raquettes. Et bien essayez en chronométrant le temps. Sachant que les chances de survie se situent dans les 15 mn de l'enfouissement… trouvez la solution au problème.
  • La sonde ? Encore un matériel de plus….. Et 200 gr ! Essayez de peaufiner votre recherche en allant le plus vite possible (toujours cette course aux 15 mn) et on en reparlera !
  • Je prends qu'une pelle et une sonde pour le groupe. C'est moins lourd et puis c'est du matériel collectif. Pourquoi pas ? Surtout si c'est le porteur du matériel collectif qui est sous l'avalanche ! Il vous sert à quoi ce matériel dans ce cas ?

DVA + pelle + sonde sont des matériels indissociables, individuels et obligatoires pour toute pratique de la montagne hivernale quel que soit le lieu ou la durée.

En savoir plus sur le DVA

 

Les marques de DVA sur le marché


Les marques de DVA sont nombreuses. Nous pouvons en trouver dans tous les magasins spécialisés un peu sérieux. Mais un DVA seul est peu efficace si on s'en sert seul, voir pas du tout efficace si on ne sais pas s'en servir et si on ne s'entraine pas régulièrement à des recherches.

Il faut rajouter pelle et sonde et savoir utiliser le matériel en suivant une formation même si vous suivez un guide. Le guide peut aussi être pris dans l'avalanche. Il faut donc être autonome.

 

Informations diverses
Les formations neige et avalanches des Pyrénées

Haut de page

 

     

Accueil du Monde des Pyrénées
Secours et responsabilité en montagne