Laurent le berger nous a quitté : Adiu l’Ami ! Nous ne t’oublierons pas

 


Laurent Crampe avait 61 ans. En voulant rétablir l’eau dans le canal depuis le Riu du Lac det Ca pour abreuver ses vaches, il va être victime du décrochement imprévisible d’un névé sur herbe. Bousculé, emporté dans la pente, c’est la glissade fatale….

Cet itinéraire, Laurent le connaissait depuis son enfance. C’était chez lui. Un peu son jardin. Son père lui avait transmis et avant lui son grand-père… des générations avaient entretenu ce canal, cette prise d’eau pour alimenter la grange. Et puis un jour… Un mauvais jour…

Laurent était un éleveur / berger qui incarnait la tradition du Pays Toy sans pour autant renier le téléphone portable et bien d’autres modernités. Tradition dans l’élevage avec ses brebis barégeoises labellisé AOC / AOP mouton de Barèges-Gavarnie. Tradition de la transhumance des brebis et des vaches entre Viella, Transarrious, la Bonida, Sencours, la cabane de Toue, le col d’Aoube… Toutes ces montagnes sont l’extension de sa ferme…. De son jardin. Il est chez lui. "Je suis attaché à la montagne. Je suis plus fatigué de rouler vers Tarbes que de courir après mes bêtes en montagnes"… Tout est dit !

Tradition dans la tonte de septembre aux ciseaux. Tradition dans l’entretien de l’allat où ses amis et la famille aiment à se retrouver après avoir cuisiné quelques pommes de terre et fait griller des côtelettes à la cheminée.

Laurent, c’était aussi un musée d’ustensiles anciens qui font l’histoire d’une famille, d’un village et d’une vallée. Mais c’était aussi un passionné, pour ne pas dire un amoureux de son travail, de ses bêtes, de ces prairies… Son sourire, sa gentillesse étaient légendaires. Il savait accueillir, notamment les touristes qui lui rendaient visite. Pour lui "l’agriculture de montagne et le tourisme sont liés". Parfois, souvent… on lui disait : "Vous faites un beau métier"… Par beau temps en été.... Laurent souriait, plaisantait…. Expliquait son métier avec cette envie de transmettre.

Laurent ne sourira plus, n’aura plus ces petits mots gentils qu’il savait adresser à chacun. Mais nous garderons ce souvenir de lui à travers des photos, quelques vidéos mais aussi et surtout ce livre dans lequel sa cousine a su parfaitement traduire ce qu’était Laurent, le berger du Pays Toy.

Adiu Laurent, nous ne t’oublierons pas.

Louis Dollo

Photo : Raphaelle Jessic / Ed. de plaines en vallées

Viella : Beaucoup d’émotion pour accompagner Laurent le berger

Un village et une église trop petits pour accueillir les 400 à 500 personnes venus rendre un dernier hommage à Laurent le Berger. Outre la présence de plusieurs personnalités, ils sont venus de tous les villages de la vallée et au-delà. Beaucoup d’émotion alors que l’Orphéon entonnait les derniers chants devant ce cercueil coiffé du béret de Laurent.

Un Adieu ? Pas évident, tant la mémoire de Laurent est forte. Les souvenirs et le berger seront toujours présents.

Haut de page

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Pastoralismee et agriculture de montagne