Nos paysans aiment leurs bêtes

 

Les éleveurs de montagne, notamment les éleveurs de moutons et bergers, sont souvent critiqués par les mouvements écologistes quant à leurs méthodes de travail. Ces apprentis sorciers de l’écologie passent leur temps à expliquer et même réaliser et diffuser plaquettes et ouvrages sur la conduite d’un troupeau, sur la manière dont on doit élever des bêtes et s’en occuper et, par la même occasion, mettre en doute la capacité de ces professionnels à protéger et aimer leurs animaux. Quelle profession en France accepterait que des bouffons viennent leur expliquer comment ils doivent travailler sans jamais passer à l’action mais uniquement depuis un bureau ou devant un tribunal.


Nous avons décidé de mettre en avant les faits montrant des éleveurs et bergers attachés à leurs bêtes et à leur bien-être. Bien sûr, comme dans toutes sociétés, il y a des cas de maltraitance pour des raisons diverses. Est-ce pour autant qu’il faut généraliser ? Nous retrouvons des situations similaires dans toutes les professions et, au-delà dans la vie courante. Mais la vraie question : est-ce à des écologistes de donner des leçons pour apprécier et aimer les bêtes ?


Il faut visionner... Ca se passe de commentaires. Elle aime ses vaches.

Haut de page

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Aspects sanitaires des bêtes
Pastoralisme dans les Pyrénées
Le bien-être animal