>

Sécurité sur les pistes de ski : Recommandations du Ministère du Tourisme

 

Jusqu’en 2012, la pratique du ski relevait du Ministère des sports aujourd’hui dilué dans la santé et le bien-être et les règles de pratique étaient dictées par une fédération sportive délégataire par ailleurs olympique, la Fédération Française de Ski (FFS) et la Fédération Internationale de Ski (FIS). De même, les moniteurs de ski professionnels sont titulaires d’un Brevet d’état sportif délivré par l’Etat (pas un diplôme de tourisme) et les bénévoles d’un diplôme délivré par une fédération sportive et non par une association de tourisme ou une agence de voyages.

De la dilution dans un Ministère de la Santé où le sport va finir par être traité comme une cure thermale ou un séjour de thalasso à Biarritz, l’année 2013 innove à nouveau par des recommandations de sécurité pour la pratique du ski émanant du Ministère du Tourisme. Nous voici donc avec une pratique sportive de loisir, mais sportive quand même, réduite au rang du bronzage sur une plage de Thaïlande. Il y a matière à s’inquiéter quant à l’évolution qui est donnée au ski… Et pourquoi pas aussi l’escalade, l’alpinisme et, bien entendu, la randonnée en montagne maintenant que la marche nordique est recommandée par le corps médical.

Pour les questions de sécurité et de préconisations de recommandations et d'actions éducatives, le problème aujourd’hui est l’absence de fonctionnement du SNOSM depuis plus de 6 ans et un Conseil Supérieur des Sports de Montagne (CSSM) qui ne sert à rien. Il serait grand temps de mettre de l’ordre dans toutes ces nébuleuses.

Louis Dollo, le 13 mars 2013

 

Recommandations du Ministère du Tourisme


Les premières semaines des vacances d’hiver ont été marquées par un nombre très important d’accidents graves sur les pistes de ski. Les températures douces favorisent les risques d’avalanche et rendent notamment la pratique du hors piste plus dangereuse.

C’est pourquoi Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, appelle tout particulièrement les vacanciers à adopter un comportement prudent et responsable et rappelle les dix règles essentielles de sécurité :

  • Ne pas mettre autrui en danger ou lui porter préjudice par son comportement ou son matériel.
  • Adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu'aux conditions générales du terrain et du temps, à l'état de la neige et à la densité du trafic.
  • Lorsque l'on est en amont, effectuer sa trajectoire de manière à préserver la sécurité des personnes en aval.
  • Dépasser de manière assez large pour prévenir les évolutions de celui que l'on dépasse.
  • Au croisement des pistes, s'assurer en examinant l'amont et l'aval que l'on peut s'engager sans danger pour autrui et pour soi-même.
  • Éviter de stationner dans les passages étroits ou sans visibilité et, en cas de chute, dégager la piste le plus rapidement possible.
  • En cas de remontée ou de descente à pied le long des pistes, utiliser le bord de la piste en prenant garde à ce que le matériel ou sa propre personne ne constitue pas un danger pour autrui.
  • Tenir compte des conditions météorologiques, de l'état des pistes et de la neige. Et respecter le balisage et la signalisation.
  • Assister et donner l'alerte en cas d'accident. Et le cas échéant, se mettre à la disposition des secouristes.
  • S'identifier : toute personne témoin ou auteur d'un accident est tenue de faire connaître son identité auprès du service de secours et/ou des tiers.

    Conseils de prévention pour les enfants :

    • Leur faire porter un casque et des protèges poignets (snowboarders).
    • Faire régler les fixations à chaque séjour par un professionnel.
    • Eviter la pratique des miniskis.

L’ensemble des règles de sécurité sont également accessibles sur le site des domaines skiables

Source : Communiqué du Ministère du Tourisme du 11 mars 2013

 

Voir également :

Haut de page

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Stations de ski des Pyrénées
Stations ski-infos