La diététique de Jean Arlaud

 

On ne présente plus Jean ARLAUD aux pyrénéens. Il fait parti de l'histoire de la "découverte" des Pyrénées, des premières ascensions et d'un art de vivre. C'est ce qu'on peut appeler sans hésitation un "pyrénéiste" pratiquant ou vivant le "pyrénéisme". Et pourtant...

 

IL nous livre dans ses relations quelques conseils dans son livre "Manuel d'alpinisme" (édité par le Club Alpin Français en 1934). Et oui, déjà à cette époque, l'alpinisme pyrénéen existait dans les Pyrénées. Dans le Tome 2, il consacre tout un chapitre sur "hygiène de l'alpiniste". C'est très sérieux. Il faut dire que Jean Arlaud était médecin de profession.

Il y consacre quatre pages sur la nourriture. Comme quoi, déjà à cette époque on aimait bien la bonne bouffe pour le réconfort et l'hygiène du corps. On peut citer un extrait de son livre :

"Je ne citerai que pour mémoire les omelettes au rhum et aux confitures, entremets classiques de préparation instantanée ; les crêpes emportées froides mais flambées d'une bonne rasade de rhum ou de kirsch, fourrées d'un peu de confiture..."

Il poursuit (ben voyons c'est pas fini...) :

"En d'aussi mauvaises conditions que l'on se trouve, on peut malaxer à froid de la crème de marrons (une des plus agréables confitures à consommer en montagne) avec un tiers de beurre et quelques gouttes d'un alcool (kirsch,rhum, voir simple gnole). Il suffit d'avoir deux récipients d'aluminium inégaux de grandeur... et un peu de temps, pour réussir au bain-marie, avec quelques œufs et une boîte de lait condensé sucré, une crème anglaise (le blanc d'œufs ira dans le potage)" [...]

Et ça se poursuit sur quatre pages du même cru.... Alors les mecs à l'EPO allez vous rhabiller.... vous faites figure de... passons !

 

Accueil du Monde des Pyrénées
Bien manger et bien boire dans les Pyrénées