Le Petit Train d'Artouste

 

Le petit train touristique, qui relie la Sagette au lac d'Artouste, est situé à plus de 2000 mètres et est le plus haut d'Europe. Il a été construit en 1924 pour la construction du barrage qui a été mis en service en 1929. Il permet de découvrir un paysage de haute montagne remarquable sur une distance de 10 km. Le voyage en voitures découvertes dure environ 55 mn.

L'accès à la Sagette se fait par télécabine depuis le lac de Fabrèges en vallée d'Ossau.




Photo : Image des Pyrénées

Juin 2005 : il fonctionne !



Histoire

La construction du petit train entre la Sagette, où arrivait un téléphérique, et le lac d'Artouste a été construit pour permettre la construction du barrage. Il a servi au chantier jusqu'en 1929, date de mise en service du barrage puis par la suite à l'entretien des installations hydroélectrique. Il passe en exploitation touristique dans les années 30 et le téléphérique fut remplacé par une télécabine en 1984 après plusieurs années de fermeture.
Depuis 1966, le site est transformé en station de ski avec de nombreuses péripéties.

Les péripéties d'exploitation du petit train

2012 : 80 ans d'exploitation touristique du train d'Artouste

Informations touristiques
Renseignements touristiques Renseignements Réservations
Office de Tourisme - 64440 LARUNS
Tél. 05 59 05.31.41
Toutes informations et tarifs
  • Ouverture : de juin à septembre
  • Horaires :
    • Juin et septembre : Trains de 10 heures à 15 heures toutes les heures.Si vous souhaiter prendre votre temps et flâner toute la journée en montagne, vous pourrez choisir votre heure de retour dans la limite des places disponibles (cette option ne s'applique pas aux groupes ou qu'exceptionnellement).
    • Juillet et août : Trains de 9 heures à 17 heures toutes les ½ heure.Avant ou après votre excursion en train qui dure 3.h1/2 vous pouvez faire une belle ballade en Télésiège de l'Ours pour vous rendre au Plateau du Soussouéou
  • Réserver ses places (impératif surtout en juillet et août).
  • Prévoir d'arriver une heure avant le départ du train.
  • Prévoir, avant de prendre le train, que vous devez prendre une télécabine (15 mn de montée environ + attente possible).
  • Prévoir des vêtements chaud, en montagne, le temps et la température peuvent changer brusquement.
  • A Fabrèges (départ de la télécabine), parking de 1000 places et aire de camping-cars.
  • Tarifs et conditions de groupes
L'excursion
  • Télécabine depuis le parking du lac de Fabrèges. Durée 15mn environ
  • Col de la Sagette (2000 m), gare d'arrivée de la télécabine et gare de départ du petit train. Vue magnifique sur le Pic du Midi d'Ossau et la vallée.
  • Le parcours en petit train à voie étroite (voir les chemins de fer des Pyrénées) se fait à flanc de montagne sur environ 10 km pour une durée de 50 à 55 mn en voitures découvertes.
  • Arrivée à la gare du barrage, courte marche de 10 à 15 mn sur un sentier balisé pour atteindre le lac d'Artouste.
  • Au lac, vous disposez d'environ une heure pour admirer le paysage avant de revenir à la gare du barrage et retour au col de la Sagette par le même itinéraire.
  • Le + : si vous n'êtes pas liés aux impératifs d'un groupe, possibilité de prendre le télésiège de l'Ours pour atteindre le plateau du Soussouéou (environ 600 m plus bas) avant de revenir à Fabrèges par la télécabine.
La randonnée
  • Les impératifs horaires sont liés aux petits trains et non à la télécabine. Il est donc possible de se balader toute la journée depuis le col de la Sagette.
  • Cette installation touristique est inadaptée aux pratiquants de la montagne. Quoique le refuge d'Arrémoulit ne soit pas trés loin du lac d'Artouste (juste le col d'Arrémoulit à passer au fond du lac), il est difficile de l'utiliser, sauf arrangement avec l'exploitant, pour envisager une randonnée.
  • Depuis le col de la Sagette, il est possible de reprendre le GR 10 (par le plateau du Soussouéou et d'atteindre la hourquette d'Arre, les cols d'Artouste ou d'Arrémoulit.
  • Visiter la vallée d'Ossau

Il était une fois... le petit train d'Artouste de Sophie Ponsolle.
Toute l'histoire du célèbre petit train montagnard, de sa création dans les années 1920 jusqu'à son exploitation actuelle.
Ouvrage 48 pages tout en couleur avec de nombreuses illustrations d'époque et d'aujourd'hui.
Prix : 9 euros
Versions française, espagnole, anglaise
Commande à l'auteur


Le Grand Charnier

Réservez votre gîte dans les Pyrénées

Accueil du Monde des Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées
A visiter dans les Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques

 

 

L'avenir du petit train


L'exoploitation de la station de ski tout comme l'avenir du petit train ont fait l'objet de nombreuses péripéties. Après une fermeture totale de plusieurs années, une réouverture sporadique de la station de ski avec des déficits chroniques puis sa fermeture totale pour l'hiver 2004/2005, l'avenir et les conditions d'exploitation du petit train sont de nouveau posés.

ARTOUSTE. -- Jean-Jacques Lasserre va demander à la commune de Laruns d'exploiter le petit train en régie directe, cet été

Le département met Laruns au pied du mur

S'engageant à mettre à disposition de Laruns la télécabine de La Sagette en état de fonctionnement " dans une perspective de dix ans ", le président du Conseil général va demander à la commune d'exploiter le petit train d'Artouste en régie directe, cet été, à titre transitoire. Jean-Jacques Lasserre indique que le Conseil général est également disposé à un accompagnement technique, pour " rendre la responsabilité de la commune accessible et profitable ". On pense en particulier à la mise à disposition du personnel de l'EPSA (Etablissement public des stations d'altitude) compétent, pour assurer dans les meilleures conditions le fonctionnement de la télécabine, seul moyen d'accès au site d'Artouste été comme hiver. M. Lasserre indique par ailleurs que des discussions sont en cours entre l'EPSA et la SHEM (Société hydroélectrique du Midi), filiale de la SNCF, pour une remise en état du petit train (la SHEM la chiffre à 500 000 euros). Il rappelle au passage la substantielle redevance d'exploitation (environ 91 000 euros par an) qu'a jusqu'alors acquittée l'EPSA au propriétaire, tout en faisant son affaire de l'entretien du matériel.


Ne pas perdre de temps. Dès lors que la commune de Laruns sera mise dans " des conditions d'exploitation tout à fait convenables ", le président de l'exécutif départemental attend d'elle qu'elle " s'engage à lancer une délégation de service public été-hiver ".
" Il ne faut pas perdre de temps ", souligne Jean-Jacques Lasserre. La controverse juridique ayant opposé le préfet et les militants de la réouverture de la station de ski rassemblés derrière la SETVO lui fait aussi souhaiter " qu'on échafaude des solutions qui ne soient pas sujettes à des interprétations juridiques différentes, et qui recueillent l'assentiment de tous les partenaires ". Or à ses yeux la régie municipale directe, dans les conditions précisées, constitue bien " la solution la plus claire et qui ne souffrira aucune contestation juridique ".
" Nous allons prendre nos responsabilités ", clame Jean-Jacques Lasserre, tout en indiquant qu'il allait aussi solliciter l'Etat et la région. A deux jours de la réunion du Conseil municipal de Laruns, la balle est à nouveau dans le camp de la commune.

Source : Sud-Ouest du 16 février 2005



ARTOUSTE. -- Il sera exploité à partir du 4 juin par la commune de Laruns

Le petit train à nouveau sur les rails

Le petit train d'Artouste devrait entrer en service à partir du 4 juin pour fonctionner jusqu'en octobre prochain. Lundi, les membres du comité directeur de l'office de tourisme de Laruns ont en effet accepté à l'unanimité de confier l'été prochain à cet organisme la gestion de cet équipement touristique majeur. « La convention permettant à la SHEM de mettre le petit train à la disposition de la commune de Laruns est bouclée. Et la SHEM engagera des travaux la semaine prochaine pour remplacer les essieux des wagons » explique André Berdou, maire et conseiller général. « De plus, nous étudions actuellement les conventions qui vont lier la commune au Conseil général pour la mise à disposition de la télécabine, ainsi que des personnels de l'EPSA qui seront chargés de la faire fonctionner ». Sachant que la commune de Laruns veillera de son côté à recruter le personnel saisonnier nécessaire pour faire rouler le petit train. Bref, sans bruit, et passés les éclats de voix de ces derniers mois, les choses avancent. « Lors de la réunion de lundi, les tarifs qui seront pratiqués l'été prochain ont également été validés. Et la commercialisation du petit train a commencé, avec par exemple des envois de courriers aux comités d'entreprise » ajoute André Berdou. Tout en rappelant que cette gestion directe du petit train par la commune, l'été prochain, a été décidée en attendant les résultats de la nouvelle procédure de délégation de service public lancée par Laruns pour confier l'exploitation du site d'Artouste à une entreprise privée, été comme hiver, à partir de la fin 2005.

Source : Sud-Ouest du 26 mars 2005

Haut de page
Le petit train a sifflé une première fois

ARTOUSTE. --Il était au rendez-vous, samedi, pour l'ouverture de la saison touristique. Les voyageurs aussi


Les nuages se sont définitivement dissipés, samedi, au-dessus du petit train d'Artouste. Retapé à grand frais (1), il était au rendez-vous pour démarrer comme d'habitude la nouvelle saison d'été le premier week-end de juin (2).
Après tous les évènements de l'hiver passé concernant la station, le soulagement était palpable, samedi, chez les élus et gestionnaires du site, invités à couper un ruban symbolique.

« C'est un grand bonheur », a lancé le maire de Laruns, André Berdou, ravi de constater que « le petit train est sur les rails ». Cet été, la commune gère cette attraction touristique majeure en direct, au travers de l'office du tourisme. Après la fermeture de la station d'Artouste cet hiver, cette solution a été finalement adoptée en attendant la fin de la nouvelle procédure de délégation de service public lancée par Laruns pour confier l'exploitation du site, été comme hiver, à une entreprise privée. Les candidats ont jusqu'au 11 juillet pour déposer leurs dossiers. Le maire de Laruns s'est dit samedi « relativement optimiste ». « Nous partons sur des bases beaucoup plus saines », constate-t-il.

Aux normes.
Le sous-préfet d'Oloron, Claude Gobin, qui a participé vendredi à l'inspection de sécurité avant que le feu vert ne soit donné à l'exploitation du train, a de son côté « tenu à saluer les efforts des uns et des autres pour les remises aux normes ». Car, il faut le dire, « ce n'était pas aux normes depuis plusieurs années. »
Malgré sa faible allure de croisière (7,5 km/heure) lorsqu'il serpente à 2 000 mètres, le petit train fonce déjà vers une belle saison puisque l'office enregistre une hausse des réservations de 30 % par rapport à l'année dernière. De quoi réjouir la dizaine de permanents et la quarantaine de saisonniers qui y travaillent.

Nouvelle signalétique.
A elle seule, la première journée de samedi a attiré plus de 400 voyageurs. Pour attirer encore plus de monde, « la signalétique va être révisée, car elle n'est pas très lisible », indique Bruno Allein, directeur de l'office de tourisme de Laruns. Les moteurs des locos vont également être changés « dans les plus brefs délais », en tout cas cette saison, afin d'atténuer l'inconfort lié aux odeurs de gasoil.
Mais malgré toutes ces améliorations, en ce qui concerne la fréquentation, le décideur reste le soleil : il faut compter 100 000 personnes un été pluvieux et jusqu'à 140 000 l'été de la canicule. Samedi, en tout cas, comme l'ont fait remarquer certains passagers facétieux, en plus du soleil, l'office de tourisme avait « sorti les marmottes » (cinq au total) et les « fumigènes », des nuages baladeurs à mi-hauteur.

(1) 500 000 euros de travaux pour le petit train en lui-même par la SHEM (Société hydroélectrique du Midi) et un million d'euros consacrés à la remise à niveau des télécabines (propriété du Conseil général)
(2) Renseignements et réservations au 05.59.05.36.99. Voir les tarifs et conditions

Source : Sud-Ouest

Haut de page


Le Grand Charnier

Réservez votre gîte dans les Pyrénées

Accueil du Monde des Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées
A visiter dans les Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques