Les étapes 2013 dans les Pyrénées

 

En 2013 et un Tour de France curieux qui ne fait pas vraiment le tour. Un petit tour dans les Pyrénées et puis s'en vont. Juste deux étapes pyrénéennes et pas des meilleurs, sans le Tourmalet par ailleurs enneigée et sinistré sur le versant Barèges.
C'est l'occasion de voir beaucoup de monde sur les routes, beaucoup de perturbations sur la circulation locale mais aussi un beau spectacle et une belle promotion des Pyrénées via les émissions de télévision.

Nous fournirons les informations nécessaires pour accéder, le mieux possible, aux sites de pratique de la montagne et de l'escalade.


  • Étape 8 - 6 juillet 2013 : Castre - Ax les Trois Domaines
  • Étape 9 - 7 juillet 2013 : Saint-Girons - Bagnères de Bigorre

L'étape du Tour


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées
Le Tour de France dans les Pyrénées

 

 

 


Photo : anonyme / DR

 

Étape 8 - 6 juillet 2013
Castres - Ax les Trois Domaines
195 km

Étape 9 - 7 juillet 2013
Saint-Girons - Bagnères de Bigorre
168 km


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées
Le Tour de France dans les Pyrénées

 

 

 

Problèmes de circulation liès au passage du
Tour de France dans les Pyrénées


Étape 8 - 6 juillet 2013 : Castres - Ax les Trois Domaines
Conséquences sur la circulation et l'accès à la montagne


La première étape de montagne du Tour se révèle toujours riche en enseignements, quelquefois en surprises, rarement en certitudes. Avant d?aborder les Pyrénées, la montée en régime a permis d?opérer une première sélection, qui a éliminé de façon un peu brutale des prétendants au podium comme Jurgen Van den Broeck et Janez Brajkovic, sortis du jeu sur blessure. Pour le reste, de petits indices ont pu être glanés ici et là pour juger de l?appétit et de l?état de forme des leaders : du côté d?Ajaccio pour Chris Froome, puis sur le comportement conquérant de Contador et... Lire la suite

Description générale : Départ de Castres passe par Castelnaudary et Quillan véritable entrée dans les Pyrénées. Puis Axat et les coureurs montent au col de Pailhères (2001 m 17 km à 7,2%), descendent à Ax pour aller aux Trois Domaines (1375 m avec des parties à 10.50%) soit au total 195 km. - Infos tourisme Vallées d'Ax : tél.05 61 64 60 60

Les Pyrénées : la véritable entrée dans le massif sera à Quillan......


FR - Analyse de l'étape - Étape 8 (Castres > Ax... par tourdefrance

La circulation sera perturbée sur toute la haute vallée de l'Aude depuis Quillan, l'itinéraire Ascou - Axe les Thermes et toute la Haute-Ariège depuis Tarascon

Haut de page

Étape 9 - 7 juillet 2013 : Saint-Girons - Bagnères de Bigorre
Conséquences sur la circulation et l'accès à la montagne


« S'il est possible que l'étape de la veille se soit résumée, pour les favoris, à une course de côte dans l'ascension finale, le menu du jour, forcément, va proposer une autre saveur... D'abord, il s'agit d'une étape relativement courte. Ensuite, elle est particulièrement difficile avec pas moins de cinq cols. Notre volonté ? Multiplier les situations de course, préserver le suspense... D'où une longue et exigeante descente de trente kilomètres pour atteindre l'arrivée à Bagnères-de-Bigorre. Nous avons pensé qu'un Nibali ou qu'un Evans inspirés pourraient y développer un schéma tactique intéressant, propre à déstabiliser l'hégémonie annoncée de l'équipe Sky ProCycling. »

Description générale : Cinq cols sont prévus en Ariège et en limite Hautes-Pyrénées et Haute-Garonne : col de Portet d'Aspet en Ariège (1069 m), col de Menté entre Ariège et Haute-Garonne (1349m), col de Peyresourde entre Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées (1569m), le Col d'Azet (1 580 m) entre Val Louron et vallée d'Aure et La Hourquette d'Ancizan (1 564 m) avant d'arriver à l'étape en fond de vallée à Bagnères de Bigorre soit au total 168 km. - Infos tourisme Grand Tourmalet : Tél: 05 62 92 16 00

Les Pyrénées : Nous sommes en plein dans l'Ariège, la haute vallée de la Garonne et l'entrée dans les Hautes-Pyrénées par le Louron.....


FR - Analyse de l'étape - Étape 9 (Saint-Girons... par tourdefrance

    La circulation sera perturbée sur la vallée de la Garonne notamment l'accès au Val d'Aran en Espagne, entre Saint Béat et Cierp, toute les vallées autour de Luchon depuis Cierp jusqu'au Peyresourde, le Val Louron, la vallée d'Aure et le haut d'Adour. Pour simplifier, seule la vallée des Gaves ne sera impactée par le Tour de France avec la montée vers Luz et gavarnie, Cauterets et tout le Val d'Azun

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées
Le Tour de France dans les Pyrénées

 

 

 

8 500 cyclos attendus à Foix


En juillet 2007, L'Étape du Tour s'élancera de Foix. Il s'agit d'un gigantesque rassemblement cyclosportif (le plus important d'Europe) organisé quelques jours seulement avant le passage du Tour de France, sur le tracé d'une des étapes de l'édition en cours. Le 16 juillet 2007, près de 8 500 cyclos tenteront donc de rallier Loudenvielle (Hautes-Pyrénées) via notamment le col de Port et le Portet d'Aspet.

Les cyclosportives par le Port de Balès avec un club de La Barousse

Haut de page

Ces cols qui font monter les Pyrénées

C'est Charlemagne qui a inventé les cols. Dans les Pyrénées, ses armées taillaient des brèches et des routes pour poursuivre le Sarrazin. La chanson de Roland a fait de Roncevaux un pic de l'histoire de France. Les chroniqueurs du Tour de France ont hissé bien des cols pyrénéens sur des sommets quasi-mythiques. Trop longtemps, chaque col se moquait des lacets du voisin comme d'une première chemise.

Pour la première fois, à l'initiative de la confédération pyrénéenne du tourisme soucieuse de renforcer la promotion de la saison d'été, 34 cols sont liés pour… relier les deux mers. D'est en ouest, sur le versant français, la route traverse trois régions, six départements sur plus de 300 km.

Qui monte ou descend les cols pyrénéens, roule, pédale marche, s'essouffle sur les traces des éléphants d'Hannibal, dans les roues de Coppi, Merckx, Bartali, sur les pas de Malraux et des brigadistes portant renfort aux républicains espagnols en 1936 ou des enfants juifs et des aviateurs anglais guidés par les passeurs ariégeois pour fuir l'occupation. Du dernier jour du preux Roland à la descente dramatique du Portet d'Aspet fatale au cycliste Fabio Casartelli dans le Tour de France 1995, ces cols déroulent au détour de leur virage des destins épiques ou tragiques.

Certains cols sont devenus de vrais hauts lieux de pèlerinage. Ainsi du haut de ses 2 115 m, entre Barèges et La Mongie, Le Tourmalet qui toise un siècle de Tours de France, durcit les mollets et brûle les poumons de milliers de cyclistes amateurs qui chaque été se déplacent du monde entier. Mais d'autres cols vivent cachés, serpentant dans l'anonymat entre prairies, rochers, futaies. La notoriété de l'Oxtondo basque, du Xatard catalan du Pas de Souloumbrie ariégeois atteint tout juste la préfecture du département. Et encore.

À VÉLO, À PIED À MOTO
Jalonnée par des bornes, cette route permet surtout de parcourir et de découvrir la richesse naturelle et culturelle du massif pyrénéen.

D'ordinaire points de passages, les cols deviennent ainsi des points de départ pour des boucles, des itinéraires de découverte ou de randonnées décrits sur des cartes, repérés sur des fiches pratiques. A flanc de col, on peut ainsi grimper à l'observatoire Pic du Midi, visiter la maison natale du maréchal Foch, les inconnues mines du Rancier en Ariège, les vignes de Banyuls avec vue sur la mer. Les haltes touristiques, gastronomiques et les rendez-vous festifs dans les vallées sont également signalés.

Le plus dur pour les cyclistes ? Selon l'ancien champion Laurent Jalabert qui les a pratiquement tous escaladés sur deux roues, le Tourmalet vide les poumons, le Marie Blanque brise les mollets, le Pailhères en Ariège casse le moral tellement il n'en finit plus. Pour les motards, les descentes de la Core (Ariège) et du Soulor (Hautes-Pyrénées), au milieu des vaches en estive se transforment parfois en numéros d'équilibristes. Les cols basques sont plus sombres, les Catalans plus secs. Les auberges le long de ces routes sont en général roboratives et les crêpes du cabanon du col de Peyresourde, posé à équidistance de l'Atlantique et de la Méditerranée, sont les moins chères du sud ouest. À vélo, à pied, à moto, en camping-car, cet itinéraire pyrénéen mérite plus d'une halte.

Auteur : P. J.
Source : La Dépêche du Midi du 30 juin 2007

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées
Le Tour de France dans les Pyrénées