Aménagements routiers en vallée d'Ossau 

Le point au 15 mars 2012 

 

Début mars 2012, les services techniques du Conseil Général en présence d’André Berdou, Conseiller Général du canton, ont fait le point sur les infrastructures routières dans le Haut-Ossau.

 


Les investissements réalisés

  • Les gorges du Hourat : la route (D 934), décidée en 1812 par Napoléon Ier, emprunte des gorges spectaculaires (ici, c'est la partie la plus étroite de la vallée d'Ossau). Dans un passé récent, des portions de chaussée se sont effondrées. Les travaux de soutènement et de sécurisation des falaises ont donc été nécessaires.
  • La route entre Le Tucq et Rébénacq a été élargie.
  • Les déviations d'Iseste et Gère sont terminées.
  • Le paravalanche de l'Ouradé sur la route du col du Pourtalet a été fini en 2009 ainsi que les râteliers anti-avalanches.
  • A l'entrée sud de Laruns, la route a également été élargie.

Les investissements à venir

  • Le flux circulatoire de Laruns est récurrent. Une étude s'avère opportune et le conseil général va y réfléchir.
  • Deux déviations vont aboutir en 2012: celle de Buzy-Buziet-Ogeu-les-Bains et celle de Louvie-Juzon.
  • Le parking de Bious-Artigues va enfin voir le jour dans le courant de l'année.
  • Les gorges du Hourat reviennent sur le tapis ! Il s'agit de sécuriser, une bonne fois pour toutes, le tunnel, afin d’éliminer les stalactites très dangereuses pour les automobilistes (en février, une voiture a été transpercée par un énorme «glaive» de glace). En outre, le problème permanent des chutes de pierres sur la route doit être solutionné au plus vite.
  • Aux Eaux-Bonnes, une question de formalisme et de formalité va être réglée au sujet de la route qui ceint le jardin Darralde. Une partie de cette route est départementale alors que l'autre est  communale ! Pour la clarté administrative, il a été convenu d'échanger les tronçons.
  • A mi-parcours de la montée entre Eaux-Bonnes et Gourette, la fameuse cote à 13% va être rectifiée.
  • La traversée d'Assouste va être améliorée au niveau de la route et des caniveaux.

Spécificité du Pourtalet : une nouvelle vie à la douane

La valorisation de la frontière du col du Pourtalet demeure le point le plus intéressant des travaux à venir. Les bâtiments de la douane espagnole vont retrouver une nouvelle vie avec trois réalisations : un centre de déneigement franco-espagnol en hiver, un lieu d'accueil et d'hébergement pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle en été, et enfin un espace socio-culturel franco-espagnol avec des conférences, expositions, colloques... A l'heure actuelle, une commission issue du conseil général et de la députation d'Aragon se charge du recrutement d'un directeur, français ou espagnol.


 

Accueil du Monde des Pyrénées
Circulation sur les routes de montagne
Retour environnement