Le petit train jaune

 

Le petit train jaune, presque centenaire, a fait peau neuve il y a quelques années. Ses voitures et automotrices ressemblant à un train du "farwest" qui parcourent la Cerdagne et la vallée du Conflent sont complétées par des voitures panoramiques plus modernes.

"Le Train Jaune est un atout formidable pour le territoire" et contribue au développement touristique. Il constitue un véritable patrimoine de la région, historique, culturel et technique au sein du futur Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes. Le Conseil régional Languedoc-Roussillon a su en prendre conscience et participe à sa modernisation tout en lui conservant son caravtère.


Dates marquantes de son histoire

Mise en service entre 1910 et 1928 :

  • Villefranche-de-Conflent - Montlouis-la-Cabanasse - 28 km - 1910
  • Barrage des Bouillouses : mise ne service en 1910 avec la centrale électrique pour l'alimentation du petit train jaune.
  • Ouverture du Grand Hotel de Font-Romeu en 1910 et début du tourisme été et hiver avec la création de la station de ski de Font-Romeu
  • Mont-Louis - La-Cabanasse - Bourg-Madame - 27 km - 1911
  • Bourg-Madame - La-Tour-Carol - 7 km - 1927
  • 2005 : acquisition de deux automotrices panoramiques de 86 places
Caractéristiques techniques
Matériel d'exploitation
  • Automotrices de 300 CV
  • Voitures de type Midi et Nord de 40 et 46 places assises.
  • Voitures panoramiques découvertes de 69 places assises.
  • La composition des trains de voyageurs ne peut excéder 6 véhicules.
  • 2 automotrices panoramiques de 86 places chacune acquises en 2005
Conditions d'exploitation technique de la ligne
  • Vitesse maximum autorisée : 55 km/h.
  • Voie unique
  • Les croisements ne peuvent se faire que dans les gares d'Olette, Fontpédrouse, Mont-Louis, Font-Romeu, Saillagouse et Bourg-Madame


Automotrice d'origine de 1909
Le caractére "far-west" de ces automotrices et voitures, qui subsistent encore de nos jours, sont complétées par des automotrices modernes à partir de 2005. Le moderne et l'ancien cohexisteront.

Matériel historique d'exploitation classé :
Un fourgon moteur, deux automotrices et deux remorques sont inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1995..


petit train jaune 1909.jpg (46078 octets)

Photo Oliver Wileczelek
Pour en savoir plus, cliquez sur la photo

Infrastructures
  • L'infrastructure est celle d'origine. L'entretien est fait dans le respect des caractéristiques d'origine.
  • Distance de la ligne : 62 km
  • Altitude de 427 à 1231 mètres d’altitude
  • Déclivité maximum : 60 mm/m (6%)
  • 310 courbes
  • Voie métrique
  • Alimentation électrique par troisième rail en 850V continu
  • Gare de Bolquère-Eyne à 1592 m d'altitude : la plus haute de France sans crémaillère
  • Ouvrages d'art : un total de 650 ouvrages dont 19 tunnels de 56 à 380 mètres 14 viaducs et 4 ponts voutés
  • 2 viaducs exceptionnels dont un vouté et un suspendu
  • Le Barrages des Bouillouses et la centrale électrique de la Cassagne qui font également l'objet d'un classement. Elle produit 200 000 000 de Kw/h alors que le train en consomme 10 fois moins

Le Pont Gisclard (Photo ancienne - Coll. L. Dollo)

Viaducs exceptionnels

  • Le Pont Séjourné vouté inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1994. Il porte le nom du concepteur de la ligne, Paul Séjourné (1851-1939)
  • Le Pont Gisclard, pont suspendu, classé Monument Historique en 1997. Il porte le nom de l'ingénieur concepteur du pont qui mourut tragiquement au court d'un essai le 31 octobre 1909
Conditions d'exploitation commerciale
  • Depuis son origine, aucune interruption d'exploitation.
  • Construction et début d'exploitation par la compagnie du Midi en 1910
  • Nationalisée et exploitée par la SNCF en 1937
  • 2005 : exploitée par la SNCF et le Conseil régional Languedoc-Roussillon.
  • Environ 400 000 personnes par an sont transportées par le petit train jaune
L'avenir de la ligne

Après avoir risqué plusieurs fermetures définitives, le Petit Train Jaune fait une seconde vie grâce au tourisme et à la prise de conscience du Conseil régional de son grand intérêt. Nous pouvons dire que, avec le PNR des Pyrénées Catalanes, sont avenir est actuellement assuré. Il est rentable.

La procédure d'inscription du Petit Train Jaune au patrimoine mondial de l'humanité (UNESCO) est toujours en cours.

Informations diverses

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les axes transpyrénéens
Chemins de fer des Pyrénées
Histoire des transports dans les Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées

 

Le Grand Hôtel de Font-Romeu


Il se remarque de loin. Il est, avec celui de Superbagnères à Luchon, le symbole du développement des chemins de fer français. Des investisseurs privés, grands bâtisseurs et précurseurs du tourisme d'aujourd'hui avec le thermalisme et les sports d'hiver. Ils avaient une vision globale du développement avec le chemin de fer, les stations, la fabrication et la fourniture d'électricité, les routes, les hôtels, etc… En Cerdagne, ces précurseurs ont su avoir une " politique de développement touristique liée à l'édification de la ligne. "
Le Grand Hôtel de Font-Romeu est le " principal témoignage de l'action de la Compagnie des Chemins de Fer du Midi dans ce domaine. " Cet hôtel ouvert en 1910 en même temps que l'arrivée de la ligne à Mont-Louis - La Cabanasse, et l'oeuvre de l'architecte Henri Martin. Il a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1988.

Haut de page

Acquisition de deux automotrices panoramiques de 86 places en 2005

C'est une longue histoire portée par la région Languedoc-Roussillon qui, en 1996, vote le principe de l'acquisition de 2 automotrices modernes pour compléter et remplacer à terme un matériel qui n'a pas changé depuis le début du XXème siècle.
L a difficulté était de trouver un constructeur qui accepterait le cahier des charges assez contraingnant en particulier :

  • Pouvoir circuler sur la ligne tel qu'elle existe, sans modification.
  • Construire seulement deux exemplaires des automotrices.

C'est la Société suisse Stadler implantée à Altenrhein qui a remporté le marché en faisant évoluer son modèle GTW. La livraison devrait intervenir fin 2003. Il s'agira d'automotrices panoramiques. Elles seront assemblées trés probablement à Villefranche-de-Conflent. La mise en service publique pourrait intervenir dans le courant de l'année 2004. Le coût de cette acquisition est de 8.9 millions d'Euros.

Les deux automotrices seront mises en exploitation en 2005.
Le chemin de fer du Vall de Nuria a acquis les mêmes automotrices

Haut de page

Promenade virtuelle avec le petit train jaune


Marc ZABOR nous propose une petite balade réalisée à l'occasion de ses vacances 2004 dans les Pyrénées.
Une ballade dans le Train Jaune s'imposait !
Le départ de la ligne est à Villefranche de Conflent :
Heure de départ 10h05, arrivée à La Tour de Carol à 13h00...
C'est parti pour la Cerdagne !

Haut de page

Recherche d'un chargé de mission


En juin 2007, la Fédération nationale des Parcs naturels régionaux (PNR) recherchait pour le PNR des Pyrénées Catalanes un chargé de mission ayant entre autre pour mission :

"....la tâche d’apporter un soutien technique, de coordonner et de formaliser la rédaction les plans de gestion des sites de Villefranche-de-Conflent (Fort Libéria, Remparts et Cova Bastera), de Mont-Louis et du Train Jaune. Le travail revêt quatre types de missions."
.......
"En ce qui concerne le plan de gestion du Train jaune, le chargé de mission aura en charge la conception et la rédaction du plan de gestion."
......
"Les sites de Mont-Louis et Villefranche-de-Conflent, appartenant au réseau des sites majeurs Vauban sont candidats en 2007-2008 à la distinction de l’UNESCO. Le Train Jaune est inscrit sur la liste indicative des sites français pouvant être présentés par l’Etat à l’UNESCO dans les années à venir. Le classement UNESCO induit la présentation de documents formalisés comme l’étude scientifique et descriptive, l’étude comparative et le plan de gestion. L’état d’avancement des deux projets UNESCO du territoire est différent mais nécessite une même méthodologie notamment pour la rédaction des plans de gestion.".....

Source : Fédération des PNR

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les axes transpyrénéens
Chemins de fer des Pyrénées
Histoire des transports dans les Pyrénées
Tourisme dans les Pyrénées