Le tunnel d'Aragnouet à Bielsa

 

Share  

 

Suivre l'état des routes notamment en hiver

Le tunnel Aragnouet - Bielsa, long de 3 km, est à lui seul toute une histoire depuis sa conception jusqu'à son ouverture en 1976. De conception rudimentaire (juste un tuyeau non bétonné dans sa totalité jusqu'en 2007), la partie française a dû attendre 2000 pour être éclairée alors que la partie espagnole l'était depuis longtemps.
Menacé de fermeture car hors normes à la suite de l'accident du tunnel du Mont-Blanc, il est aujourd'hui ouvert à la circulation en alterné, tant côté français que côté espagnol. Des délais d'attente sont donc à prévoir. Attention, par temps de brouillard les feux sont difficilement visibles.

Fermetures temporaires en 2012

 


Entrée du tunnel, côté France - Eté

Entrée du tunnel, côté France - Hiver

Extension de la station de ski de Piau-Engaly ?
Protection des vallées de Saux et de la Géla

Suivre l'état des routes notamment en hiver


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de sports de nature des Pyrénés
Les axes transfrontaliers

 

 

Vaches et moutons sont chez eux et prioritaires

Ce que vous verrez sur le bord de la route au-dessus de l'ancien poste de douane

Avant 1976 la vallée donnant accès au tunnel de Bielsa n'était desservie que par un chemin depuis Aragnouet. C'était d'ailleurs la même chose pour toutes les vallées au-dessus du village d'Aragnouet avant la création de la station de ski de Piau-Engaly.

De ce fait, la vallée était totalement consacrée au pastoralisme. Aucune voiture. Peu ou pas de touristes et randonneurs.

En 1976, la route donnant accès au tunnel qui avait servi durant deux années à sa construction, était livrée à la circulation automobile et au tourisme (avec quelques périodes de fermeture pour des raisons techniques). Mais le pastoralisme est toujours resté présent. C'est donc bien la route qui traverse les estives, prolongement des exploitations agricoles. Les vaches et les moutons ont conserver "leur territoire" et y accueil le tourisme. C'est donc aux touristes de respecter cette vie pastorales loin des turbulences citadine.

En plus de respecter le rythme des troupeaux, il est demandé de ne jeter aucune ordure et surtout aucun sac plastique pour des raisons de propreté des lieux mais également pour des raisons sanitaires pour les bêtes d'élevage mais aussi les bêtes sauvages notamment isards et marmottes.

La réglementation d'accès au tunnel pour les camions

A chaque entrée du tunnel, les camions, pour ne pas dire tous les véhicules utilitaires tel que minibus, doivent se garer sur le côté droit. Un système de feu tricolore coordonne le passage de ces véhicules dans les deux sens afin de prévenir tout accident important.

Cet itinéraire est fortement déconseillé aux poids lourds.

Fermeture du tunnel de Bielsa (15 septembre 2007)


Le tunnel de Bielsa dans les Hautes-Pyrénées permet d'accèder au versant sud des Pyréénes depuis la vallée d'Aure (Saint-Lary). Il facilite l'accès aux massifs des Posets, Mont-perdu et aux canyons de la Sierra de Guara. Afin de permettre la rénovation du tunnel trans frontalier de Bielsa de 3100 mètres, l'ouvrage sera fermé à partir du 10 septembre pour une période de 8 semaines (environ 15 novembre. -
En savoir plus

Ouverture du tunnel de Bielsa


Les travaux de réparation de la voûte du tunnel d'Aragnouet-Bielsa étant terminés, la circulation sera de nouveau autorisée sur la route départementale n° 173, à l'entrée du tunnel, 24 heures sur 24, à partir du jeudi 8 novembre 2007, à 11 h 30. - En savoir plus sur le passé...

Haut de page

Le tunnel d'Aragnouet ne craindra plus le gel


La harde d'isards, occupés à lécher des pierres à sel, est à peine troublée par les vrombissements stridents en provenance de la bouche du tunnel d'Aragnouet-Bielsa. À l'intérieur, on devine à travers un nuage de poussières et de vapeurs d'échappement, les engins à l'œuvre pour découper les parois de béton armé. Le seul axe transfrontalier des Hautes-Pyrénées restera fermé à la circulation jusqu'au 10 novembre. Le temps pour l'entreprise LTP de refaire la voûte de béton sur une dizaine de mètres. La chute pendant l'hiver d'une plaque de béton a révélé l'état de l'ouvrage. Conçu pour une exploitation estivale, le tunnel reste finalement ouvert toute l'année pour permettre la desserte des stations de ski françaises. Problème : l'hiver, le tunnel est traversé par un courant d'air froid qui fait geler l'eau contenue dans les drains. Le béton ne résiste pas longtemps au gel. Le chantier prévoit l'installation d'une membrane étanche entre le rocher et la future voûte de béton projeté entre des cintres métalliques. La membrane devrait éviter les trop grandes concentrations d'eau et faciliter son évacuation vers les caniveaux. Une étude menée sur l'ensemble des 3 km du tunnel a également révélé le besoin de renforcer un secteur en injectant du béton entre la voûte et le rocher. De nouveaux investissements sont d'ores et déjà programmés pour achever la mise aux normes de sécurité du tunnel pour en faire un véritable itinéraire européen. Le seul dans les Hautes-Pyrénées.

Auteur : Arnaud Paul.
Source : La Dépêche du Midi du 20 septembre 2007

Haut de page

Un cordon ombilical avec l'Espagne


« Le tunnel d'Aragnouet-Bielsa nous met à 5 heures de Madrid, plus près que Paris. Ce tunnel qui est le seul accès transfrontalier du département est extrêmement important », souligne Maryse Beyrié, conseillère générale de Vielle-Aure qui suit le dossier avec une attention toute particulière. Il faut dire qu'avec des pointes de 3.000 véhicules par jour l'été et entre 900 et 1.000 certains dimanches d'hiver, le tunnel est un véritable cordon ombilical avec l'Espagne. Vital pour la vallée et ses stations de montagne tant en été qu'en hiver. Le tunnel devient un problème aigu en période hivernale quand il s'agit d'assurer la viabilité des routes d'accès. Évoqué lors de la dernière séance plénière du conseil général, l'avenir du tunnel et de son exploitation est international. « Nous avons rencontré le président d'Aragon, M. Iglésias le 31 juillet pour évoquer la question », expliquent Maryse Beyrié et Michel Pelieu, vice-président du conseil général des Hautes-Pyrénées. L'Aragon et les Hautes-Pyrénées vont créer d'ici la fin de l'année un consorcio, une structure internationale pour assurer la gestion du tunnel, la sécurité, l'entretien mais aussi la viabilité hivernale des routes d'accès. « Il s'agit de se donner les moyens d'assurer une fiabilité en terme d'exploitation » explique Michel Pelieu. Un centre technique pourrait être installé côté espagnol. Situé en versant sud, il serait moins gêné par la neige. De plus, c'est plus facile de déneiger en descendant jusqu'à la chapelle des templiers plutôt qu'en montant comme c'est le cas actuellement depuis la France. Les anciens bâtiments de la douane espagnole pourraient même servir de premier camp de base. Qui va payer ? Un temps évoqué, l'instauration d'un péage n'est plus d'actualité. Pour le moment en tout cas. L'exploitation sera financée à part égale par l'Aragon et le conseil général des Hautes-Pyrénées.

Source : La Dépêche du Midi du 20 septembre 2007

Haut de page

Un point de départ pour des randonnées toute l'année


En chantier

Fermetures temporaires en 2012

En raison de la reprise des travaux à l'intérieur de l'ouvrage, en 2012, le Tunnel sera fermé à la circulation dans l'horaire et les dates qui sont indiquées ensuite :

  • Du 9 janvier au 3 octobre 2012, le tunnel sera fermé les nuits du lundi au jeudi, de 22h a 07h.
  • Le dimanche, il fermera de minuit à 07h.
  • Le vendredi soir, le tunnel sera ouvert.
  • Le samedi, les jours fériés et veilles de jours fériés nationaux (espagnols et français).
  • Du 13 juillet au 16 août, le tunnel sera ouvert 24h/24.

Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès du Consortio Tunnel de Bielsa : 0800-91-60-33, information disponible en espagnol et en français. - Toujours prévoir les équipements l'hiver. Le consorcio Bielsa-Aragnouet et les conditions d'accès de la route - Voir le bulletin info-routes des Hautes-Pyrénées

Haut de page


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les activités de sports de nature des Pyrénés
Les axes transfrontaliers