Tunnel du Puymorens

Insécurité : lettre ouverte au Ministre des Transports

Pierre Enoff, citoyen de la commune de Porta à la sortie sud du tunnel du Puymorens, écrit au Ministre des Transports pour faire part de son inquiétude suite à l'incendie d'un camion, sans accident, juste avant d'entrée dans le tunnel. Avec ce qui s'est passé au tunnel du Mont-Blanc, on imagine la catastrophe qui aurait pu se produire au Puymorens.


Lettre ouverte au Ministre des transports.

Citoyen Ministre c'était moins UNE!!!!!!

Dans le cadre des avertissements gratuits, nous pouvons dire merci à l'automobiliste qui, ce 19 septembre 2002 a signalé au chauffeur que son camion était en feu, alors qu'il roulait tranquille et ne s'était rendu compte de rien,
A moins d'une minute de l'entrée nord du tunnel du Puymorens, le chauffeur a juste le temps de sauter de sa cabine, il saisit son extincteur mais c'est inutile, tout brûle. Le camion luxembourgeois, âgé d'un an à peine, se rendant à Barcelone, transporte une cargaison de cosmétiques. Un carburant haut de gamme en quelque sorte. Dans le lot des marchandises, on trouve ainsi des produits déclarés par le fabricant comme étant inflammables. Ce sont des milliers d'aérosols.
Comment la législation permet ce genre de procédé ? Alors que le tunnel est interdit aux matières dangereuses les camions passent quand même avec une cargaison hautement inflammable! Bizarre...

Aujourd'hui le drame est évité... mais demain.
Même causes -la rampe sévère de plusieurs kms menant au tunnel
Même effets -la mécanique qui chauffe et le feu-.

Les usagers et les agents qui travaillent dans le tunnel ont de quoi s'interroger à nouveau en ce qui concerne leur sécurité.

Cette fois ci, c'était moins une, à une minute d'un nouveau drame!
Allons nous attendre passivement le prochain camion en feu en croisant les doigts - Saint turbo refroidissez-vous - ou vas-tu réagir, citoyen Ministre, toi qui as la volonté d'être en charge de notre sécurité dans nos tunnels?

Le cocktail tunnel-camions est explosif!
Citoyen Ministre tu auras du mal à nous convaincre en ce qui concerne la mise en sécurité du tunnel alors que les pompiers, en spécialistes, n'hésitent plus à dénoncer l'incurie et avouent
leur incapacité à intervenir efficacement et surtout dans les délais imposés -10 minutes- au de la desquelles, nous le savons, la situation devient ingérable. Il conviendra de demander aux conducteurs qui auraient le mauvais goût de faire brûler leur camion dans le tunnel, d'avertir au passage les pompiers d'Ax les thermes -Ariège- ou ceux de La Tour de Carol - Pyrénées-Orientales - (arrivée moyenne des secours estimée à 30 minutes et dès qu'il neige, nous savons que de toute façon on arrivera trop tard...).

Citoyen Ministre, Il sera impossible de ranger le prochain camion qui chauffe dans un tunnel dans la catégorie accident. Ne pas accepter cette évidente analyse relève de la désinvolture criminelle. Les cosmétiques, comme le bois, comme les céréales, comme le talc... – denrées non périssables - peuvent très bien prendre le train. La solution existe arrêtons de servir le fameux: "Roulez tranquilles braves gens, tout est sous contrôle..." sous contrôle des responsables de notre sécurité ou du business des transporteurs routiers?
…………
Pierre Enoff
La Pastorale
66760 Porta

E-mail
Site Web

 


Le Grand Charnier

Accueil du Monde des Pyrénées
Les axes transfrontaliers
Tunnel du Puymorens