En Italie, l’opposition aux loups est de plus en plus forte

Loup hiverMalgré les affirmations contraires des écologistes dogmatiques et sectaires, la réalité est bien là. L’opposition au loup se renforce en Italie et ils le font savoir. Et cette opposition dépasse le milieu traditionnel des éleveurs et bergers.

L’universitaire Michele Corti écrit :

« Il n’y a pas que des éleveurs à demander la capture et le transfert des loups hors de la Lessinia. Les montagnes au Nord de Vérone sont utilisées par beaucoup d’élevages de vaches laitières. La présence des loups est incompatible avec la structure agricole. Peu de forêts et beaucoup de prés. Les loups attaquent les jeunes bovins et font des pertes. La motion représente un acte politique significatif aussi parce qu’elle demande que la Lessinia, les montagnes véronaises, soient exclues du projet WolfAlp   qui avec une dotation de 7,3 millions d’euro se propose de favoriser la diffusion du loup dans toutes les Alpes. La Région autonome du Val d’Aoste ainsi que la Province autonome de Bolzano, où UV et SVP soutiennent de façon cohérente le monde agricole, n’avaient pas adhéré à ce projet. Le promoteur et chef de file du projet WolfAlp est le Parc Alpi Marittime dans la Province de Cuneo, avec pour Président Gianluca Barale, de la Ligue du Nord ». 

Une affaire à suivre dans les prochains mois….

En savoir plus sur le blog « Le loup des voisins » 

Voir également

Publié dans environnement, Faune, Loup | Commentaires fermés

Pyrénées – Les écologistes vont commenter : Jean Lassalle réélu à la tête de l’IPHB

IPHB-Conseil de gestion patrimonial

IPHB-Conseil de gestion patrimonial

 

Pour la 10eme fois depuis sa création en 1994, Jean Lassalle vient d’être réélu à la tête de l’Institution Patrimoniale du Haut Béarn. Seul candidat, il a obtenu 18 voies pour et 11 nuls ou abstentions .

Une collectivité territoriale originale

L’IPHB n’est pas une association. C’est avant tout une collectivité territoriale soumis aux mêmes règles que toutes collectivités publiques. La gestion est démocratique, les réunions sont publiques et le budget est contrôlé, surveillé. Autant d’obligations qui n’existent pas pour les associations toujours à la pointe des critiques.

« L’Institution Patrimoniale du Haut-Béarn est un rassemblement de partenaires. Elle permet la rencontre de tous les acteurs du territoire pour qu’ils réfléchissent aux solutions les mieux adaptées et construisent ensemble l’avenir des 3 vallées béarnaises OSSAU, ASPE et BARÉTOUS : élus, administrations, bergers, éleveurs, forestiers, associations de protection de la nature, pêcheurs, chasseurs, acteurs du tourisme, hydroélectriciens, agents de développement, chambres consulaires…

« Une méthode innovante de « gestion en patrimoine commun » basée sur l’implication, la concertation et la décision partagée a été retenue comme alternative à un cadre réglementaire souvent trop rigide ».

Des polémiques permanentes et stériles

L’IPHB fait souvent l’objet d’attaques de la part des milieux écologistes au sujet de l’ours pour s’être prononcée contre les introductions. De telles critiques sont ni plus ni moins qu’un rejet des décisions dé:démocratiques prises par les membres.

Tout aussi régulièrement, l’IPHB a des problèmes de trésorerie. Pourquoi ? Les services de l’État sont mauvais payeurs et le Conseil Régional et Général se plaisent à ne pas respecter leurs engagements… Histoire d’ennuyer politiquement Jean Lassalle. Ce sont en fait les entreprises prestataires, les collectivités locales et les éleveurs qui sont mis en difficulté par des conflits réguliers qui n’ont pas lieu d’exister.

Jean Lassalle est donc reparti pour quelques années, que cela plaise ou non. Le fait est qu’il n’avait pas d’opposant. Cherchez l’erreur !

Les écologistes et certains élus régionaux et départementaux auront donc encore de la matière pour critiquer sans grande raison afin d’occuper le terrain et tenter d’exister dans un climat stérile.

En savoir plus sur l’IPHB  

Louis Dollo

Publié dans Economie, environnement, Faune, Ours, Pastoralisme, Patrimoine, Territoires | Commentaires fermés

Pyrénées : 1ère édition du challenge de ski alpinisme « Les Coumes du Pic du Midi » dimanche 13 avril 2014

P3240106-PLe Domaine de ski du Grand Tourmalet, depuis l’Ayré jusqu’au Pic du Midi en passant de Barèges à La Mongie, offre, l’hiver, le plus espace de ski alpin des Pyrénées mais également de grandes possibilités de pratiques du freeride et du ski alpinisme. Une situation qui n’a pas échappé, depuis plusieurs années, à l’équipe d’organisation des compétitions du Club Amitié et Nature Tarbes

Un savoir-faire de 20 années

Pendant plus de 20 ans, le Club Amitié et Nature Tarbes a su organiser de grandes compétitions à Gavarnie avec le Derby 3000. A une époque la compétition la plus haute d’Europe en passant à plus de 3000 m d’altitude au sommet du Taillon, elle a accueilli à plusieurs reprises les championnats de France et des coupes d’Europe et du monde. Malheureusement, des contraintes budgétaires mais surtout environnementales liées aux exigences du Parc National des Pyrénées n’ont pas permis la poursuite de l’aventure dans ce village et cette station fort appréciés. Néanmoins, le savoir-faire des équipes reste intact. Il fallait trouver une solution pour maintenir de haut niveau de compétence parvenu à Zéro accident malgré la difficulté de l’épreuve.

Le Grand Tourmalet et Le Pic s’imposaient

L’expertise du Club Amitié et Nature Tarbes dans l’organisation et la création de grands évènements ski de randonnée n’est plus à prouver. Il fallait seulement changer de quartier pour fuir les exigences d’une écologie administrative punitive sans se soustraire aux contraintes du respect du milieu protégé et en même temps répondre à une demande sportive et de loisir physique.

Le Grand Tourmalet répond parfaitement à ces contraintes. Un grand nom avec un grand pic dans une grande station qui a déjà su ouvrir son espace au ski libre, qu’on l’appelle freeride ou hors-piste et pourquoi pas aussi ski de randonnée ou ski alpinisme. Il faut pouvoir offrir à la fois du sport et du loisir, du technique et du facile pour que chacun puisse se faire plaisir sur un joli parcours. Au départ du Taoulet, tout y est !

P3240138-PLe Grand Tourmalet : un Pays de Coumes

Coume l’Ayse, Coume Lounque, Coume de Sencours, Coume du Pic…. Elles ne manquent pas avec chacune leur charme et pour toile de fond le vaisseau des étoiles : le Pic du Midi de Bigorre. C’est dans ce contexte qu’est née l’idée d’un challenge des Coumes. Des Coumes à visiter, descendre, traverser et remonter par des itinéraires plus ou moins difficiles…

Parcours et itinéraires pour tous

Avec près de 1 000 mètres de dénivelé positif et trois boucles différentes, les Coumes du Pic du Midi s’annoncent d’ores et déjà comme une compétition spectaculaire. Le circuit en étoile se fera autour du Taoulet, gare intermédiaire du téléphérique amenant au Pic du Midi. Les parcours alterneront des parties techniques (arêtes et couloirs) et des montées et descentes. Il n’y aura aucune limite de temps sauf pour des raisons de sécurité qui surviendraient en dernière minute. Un passage technique avec une remontée de couloir équipé, facile pour des alpinistes entraînés, passionnant pour ceux pour lesquels ce sera l’exception d’un grand moment. Et puis un spectacle visible par tous, skieurs ou non, de la gare intermédiaire du Pic du Midi.

Au-delà de l’épreuve sportive c’est surtout un esprit convivial qui primera. Premier ou dernier, tout le monde aura gagné, tout le monde repartira avec un lot tiré au sort. Un classement ? Oui. Mais l’essentiel sera de participer.  Après l’effort, un casse-croûte montagnard vous attend à La Mongie.

Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire et rendez-vous dimanche matin, 13 avril,  à l’office de Tourisme de La Mongie.

Au programme :

  • 8h      : accueil à l’Office de Tourisme de La Mongie
  • 9h      : montée en téléphérique
  • 9h15      : briefing au Taoulet, au départ de la course
  • 9h30      : départ des compétiteurs
  • 12h      : rendez-vous pour un casse-croûte convivial sur La Mongie
  • 13h      : résultats et remise des prix

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
Inscription 10€ (+ 6€ pour les non licenciés FFME/FFCAM)

Publié dans alpinisme, Montagne, Stations de ski | Commentaires fermés

Dans le Haut Var : Impuissants face au loup

Prédation sur brebis

Prédation sur brebis

Facile, depuis un bureau, derrière un ordinateur, de dire aux éleveurs « y a ka » et présenter les mesures officielles de protection imaginées par on ne sait qui mais sûrement pas par un berger ou éleveur confronté au loup au quotidien.

Ce matin, Céline vient de nous envoyer le mail qu’elle a transmis à la DDT du Var (Service de la Préfecture). La situation est édifiante et montre l’impuissance qu’un éleveur ou un simple  résident avec un caniche peut éprouver face à ce prédateur présenté par des écologistes comme peureux, craintif,  gentil et inoffensif.

« Pour info il y a 15 jours Jean-Vincent a retrouvé 12 brebis mortes étouffées d’un mouvement de panique dans le parc électrifié gardé par les Patous. C’était sur le même secteur que l’attaque de 2012. Nous avons signalé l’incident pour info à l’ONCFS mais évidemment pas de constat possible car pas de trace de morsure ». Voilà toute la difficulté de la preuve que doit apporter un éleveur qui ne sera, évidemment pas remboursé des dégâts. Et pendant ce temps, les bien-pensants de l’écologie expliqueront que les éleveurs sont grassement remboursés et même que la prédation de loup est une opportunité intéressante pour leur rémunération.

Loup2Elle poursuit : « Quelques jours avant un loup a été aperçu sur Fox-Amphoux la commune juste à côté. Si les Patous ont rempli leur fonction la mortalité est tout de même là… C’est la 1ère fois que nous observons ce type de panique dans un parc de nuit (enfin 2ième car il y avait aussi eu une  brebis étouffée en 2012 le jour de l’attaque) ». Encore une fois, nous voyons les limites des mesures de protection. Et la question : ne vaut-il pas mieux laisser le troupeau en liberté ?

Céline apporte une information complémentaire : « Nous avons aussi eu comme information qu’un particulier s’est fait emporter son caniche par un loup à Régusse il y a une semaine. Il a été témoin et n’a rien pu faire… D’après la coopérative agricole à Aups il est un peu choqué ». Les éleveurs et bergers ne sont donc plus les seuls concernés. Après les chevaux de loisir, les chiens des bergers, c’est maintenant le tour des chiens des particuliers. A quand les humains comme au bon vieux temps jadis tant souhaité par les écologistes qui vantent la cohabitation ?

Voilà un témoignage supplémentaire qui nous promet un bel avenir, pas seulement en montagne mais aussi en plaine.

Louis Dollo

Publié dans Faune, Loup, Pastoralisme | Commentaires fermés

Hautes-Pyrénées – Inondations : Le Grand Tarbes communique

« Les fortes précipitations des derniers jours ont entraîné une saturation des sols est des nappes phréatiques. Cet état de fait se traduit par des inondations sans précédent sur les zones les plus exposées de notre territoire. Il en va ainsi pour le CaminAdour et la ZAC de Bastillac qui, une nouvelle fois, subit une montée d’eau paralysant l’activité.

« Les services d’urgence et les agents territoriaux sont immédiatement intervenus pour sécuriser les périmètres les plus touchés. La tâche est ardue et la mobilisation importante.

« Malgré les travaux réalisés sur le rond-point de Bastillac et le curetage des canaux, l’inondation n’a pu être évitée. Cette situation est d’autant plus complexe que la chute d’un arbre est venue détruire une digue naturelle sur laquelle la législation (loi sur l’eau) nous interdit d’intervenir. L’ensemble des services de l’Etat, les services de secours et d’urgence, les services municipaux, communautaires sont en alerte et mobilisés pour accompagner l’ensemble des personnes touchées par ces inondations.

« Il convient de saluer ici leur professionnalisme et leur réactivité. « 

Publié dans catastrophes naturelles, environnement | Commentaires fermés

Le Pass Catalunya, pour la promotion des Pyrénées-Orientales

Les acteurs du tourisme des Pyrénées-Orientales avec le Conseil Général, la communauté de communes Perpignan Méditerranée, la ville de Perpignan, l’UMIH 66, l’UPE 66 et la CCI de Perpignan se sont réunis pour présenter le »Pass Catalunya del nord ».

L’objectif est de proposer aux voisin de Catalogne Sud durant le week-end du 1er au 4 mai,

Le Canigou

Le Canigou

un ensemble d’offres exclusives dans tout le département des Pyrénées-Orientales. L’adhésion à ces avantages est prévu via le site internet  mais aussi, et c’est assez nouveau, par des QR codes en justifiant des billets de train à la date de l’événement.

Cette opération séduction des P.-O. repose sur la mise en ligne,  des avantages promotionnels par les professionnels de l’hôtellerie, de la culture, de la restauration, des loisirs, du shopping, de la détente, invités à collaborer gracieusement à cette démarche de promotion touristique.
Dommage que ce soit limité à un seul WE.

Publié dans Economie, Tourisme | Commentaires fermés

Semaine du développement durable du 1er 7 avril 2014

La Semaine du développement durable (SDD) aura été sérieusement perturbée par les élections municipales. Personne n’en a jamais entendu parler jusqu’à aujourd’hui. Néanmoins, comme chaque année, elle se déroule du 1 au 7 avril.  Le thème de cette 12e édition est  « Consommer  autrement », l’objectif  étant de montrer aux consommateurs qu’ils sont déjà entrés dans l’ère de la consommation durable grâce à une offre disponible : produits éco-conçus, systèmes de transports alternatifs, écorénovation, recyclage…

Vous pourrez trouver  l’ensemble du programme des manifestations qui  se tiendront dans  votre  département  et  dans  la  France  entière  sur  le  site  dédié.

Selon un communiqué de presse : « Les  services  de  l’État  locaux :  préfecture,  sous-préfectures  et  directions départementales  interministérielles,  s’engagent  quotidiennement  dans  cette démarche de développement durable ». Voilà une bonne initiative qui devrait déboucher sur des économies et des baisses d’impôts. Et l’Etat va plus loin dans sa déclaration en annonçant que « chaque service dispose de son plan d’administration exemplaire (PAE) dont les axes principaux sont la suppression des imprimantes individuelles au profit de copieurs partagés,  le  tri  des  déchets  et  le  traitement  des  déchets  d’équipements  électriques  et électroniques (DEEE) ».

Et encore …. « De  nombreuses  actions  de  sensibilisation  sont  également  organisées  en  interne  pour encourager  les  bonnes  pratiques  (limiter  les  impressions papier,  faire du co-voiturage, apprendre l’éco-conduite) ».

Et pour terminer : « Enfin, des « bilans carbone » sont en cours de réalisation dans les différents services de l’Etat,  des voitures hybrides sont  mises à la disposition des agents de l’État  pour leurs déplacements professionnels et l’utilisation de la visioconférence est encouragée ».

Concrètement, le contribuable en retire quoi ? Sommes-nous sûr que les paroles et bonnes intentions sont à la hauteur des réalisations ?

Louis Dollo.

 

 

Publié dans environnement | Commentaires fermés

Ce matin, ouverture d’une base de données des attaques de loups sur les hommes

 

Jean-Marc Moriceau

Jean-Marc Moriceau

Jean-Marc Moriceau, Professeur d’histoire moderne à l’Université de Caen, nous a crédité de nombreux ouvrages sur l’ours et le loup. Mais il faut les acheter et ce n’est jamais complet. Dans « La fin du mythe », Lynda Brook évoque des attaques sur l’homme y compris des attaques fatales. Des communications diverses en font état y compris dans les Pyrénées. De leur côté, les écologistes émettent des réserves en prétendant que le loup, animal craintif, a peur de l’homme. Pourtant, il existe des vidéos et de nombreux témoignages confirmant ces attaques. Cette fois, Jean-Marc Moriceau pourrait bien « casser » les théories des propagandistes écologistes en mettant une base de données à la disposition du public.

En avoir plus….

Publié dans environnement, Faune, Loup | Commentaires fermés

Premier symposium national sur le loup en Allemagne organisé par la DJV*

Loup2La croissance constante de la population de loups en Allemagne ainsi que leur pénétration de plus en plus forte dans les régions à l’ouest de leurs terrains de chasse habituels, à la frontière de la Pologne, ont fait l’objet d’un débat animé auprès du grand public mais également des décideurs politiques. Alors que le cas des loups peut être considéré comme un succès en termes de conservation, ce n’en est pas moins une source d’inquiétude grandissante pour les citoyens concernés, les éleveurs, les propriétaires fonciers et les chasseurs.

Le 21 mars, l’Association des Chasseurs Allemands (DJV) a organisé, à Berlin, un symposium sur « Le retour du loup – Bienvenu sans si ni mais ? » invitant des fonctionnaires gouvernementaux, des scientifiques, des hommes politiques mais également des organisations pour la protection de la nature, des chasseurs et autres groupes. Le Secrétaire-Général de la FACE, Filippo Segato, a été invité à présenter le point de vue européen, grâce à un discours sur « Les grands carnivores et la chasse d’un point de vue européen ». Cela fut l’occasion, pour la FACE, d’informer les participants sur les dernières initiatives de la Commission européenne relatives aux loups, à savoir, « La plateforme sur la coexistence entre hommes et grands carnivores » ainsi que les délais envisagés pour un accord sur le texte final entre toutes les parties prenantes impliquées.

Il s’agissait du premier événement au niveau fédéral en Allemagne. Malgré la sensibilité du sujet, l’objectif du symposium était de contribuer à une discussion objective tout en promouvant l’acceptation de toutes les opinions et visant à trouver une solution viable pour la coexistence entre humains et loups.

Loup hiverDans le contexte du symposium, l’Association des Chasseurs allemands a présenté les documents clés sur les loups en Allemagne. La DJV exhorte le gouvernement de mettre en application un plan de gestion national basé sur les lignes directrices internationales. La gestion du loup devrait particulièrement se pencher sur les conséquences socio-économiques du retour des loups dans des paysages multifonctionnels.

Chaque Land adopte actuellement  son propre plan de gestion des loups. Avec une prévision de croissance de population égale à 30% par an, il faut une coordination nationale parce que les loups continueront sans doute à traverser la frontière en provenance de Pologne.

Deux points de discussion clés ont émergé des présentations: la définition de statut de conservation favorable ainsi que la marge de manœuvre dans l’interprétation de la protection stricte et de l’utilisation durable dans la Directive Habitat. D’après la tendance actuelle, la population de loups en Allemagne pourrait atteindre un statut de conservation favorable dans quelques années. La DJV appelle les gouvernements fédéral et régionaux à s’atteler à la gestion des loups de manière objective et scientifique.

Les représentants du Ministère de l’environnement ont cependant fait preuve d’une approche rigide quant à la possibilité de faire passer le loup de l’Annexe IV (protection stricte) à l’Annexe V ( utilisation durable) de la Directive européenne Habitat. Et ce, tout en reconnaissant que le gouvernement devait fournir de meilleures réponses.

Etant donné que de plus en plus de chasseurs reçoivent une formation spécifique pour le contrôle des loups, ils peuvent fournir de précieuses preuves quant à la présence de ce grand mammifère dans de nouvelles zones. La DJV a prôné un rôle plus important de la communauté cynégétique dans la gestion des programmes de contrôle du loup ainsi que pour l’évaluation des données afin d’arriver à une meilleure acceptation au sein des zones rurales.

Source : FACE

* DJV = Association des Chasseurs Allemands

Publié dans Chasse, environnement, Faune, Loup | Commentaires fermés

La SNCF ouvre ses ventes de billets TGV et intercités pour l’été dès le 3 avril

SNCF-LogoDès le 3 avril, SNCF ouvre ses ventes de billets TGV et intercités pour les vacances d’été.

SNCF reconduit l’ouverture anticipée des ventes pour les circulations de l’été afin de permettre à ses clients de préparer leur voyage et réserver en toute sérénité leurs billets aller et retour pour les vacances. Ils pourront le faire dès le 3 avril sur tous les canaux de vente SNCF, pour des voyages jusqu’au 24 août inclus avec TGV et INTERCITÉS*.

Dès le 3 avril, les ventes seront ouvertes pour des circulations du 3 juillet au 24 août.  partir du 6 mai, les ventes seront possibles également pour des circulations du 25 août au 31 août.

UN MAXIMUM DE PETITS PRIX EN VENTE DÈS LE 3 AVRIL
L’ouverture avancée des réservations permet de préparer dès maintenant ses vacances aux meilleurs prix : un maximum de petits prix seront accessibles dès le 3 avril, dont 1 million de billets Prem’s TGV à partir de 25€ ; et 400 000 billets INTERCITÉS à partir de 10€ ou 15€** selon la destination.

Plus de 2200 TGV 100% Prem’s seront également ouverts à la vente à cette date.
…..

En savoir plus…..

Voir l’actualité du groupe SNCF 

Publié dans Tourisme | Commentaires fermés

Ariège-Pyrénées / Ax-Les 3 Domaines : Promo de fin de saison

Ax-3-Domaines-Logo-02Du 25 mars au 6 avril 2014

La journée de ski au prix de la 1/2 journée ! C’est l’occasion de terminer la saison en beauté avec les récentes chutes de neige.

Adulte: 27.5€ ; Enfant* Étudiant*: 19€ ; Sénior*: 23€

Cette réduction est accordée aux guichets de la station et dans les points de vente partenaires de la station.

Si vous utilisez la carte Blanche, pas de soucis, chaque journée de ski avec votre carte blanche vous permet de créditer votre compte en ligne de 6.5€ (vérifiez que vos cartes soient enregistrées sur votre compte en ligne avant de vous rendre sur les pistes)

Une avalanche de bonnes nouvelles

Les partenaires de la station vous proposent aussi des réductions.

  • Nikita sports  Location journée au prix de la 1/2 journée
  • Esquimo sports Location journée au prix de la 1/2 journée
  • Restaurant Lou cantou café offert pour un  repas acheté

… les autres réductions arrivent

En savoir plus….

Publié dans Stations de ski, Tourisme | Commentaires fermés

Pyrénées – Luz-Saint-Sauveur : Fête de la Dernière Neige du 28 au 30 mars 2014

Trois jours de fête et d’activités entre le village et la station de ski de Luz-Ardiden avant de sa fermeture de fin de saison prévue dimanche 30 mars

Voir le programme

2014-Fete-derniere-neige

Publié dans Animations, Stations de ski, Tourisme | Commentaires fermés

Pyrénées – Mission réussie pour les premiers toqués de N’Py à Barèges-Grand Tourmalet

Les Toqués N'Py à La Laquette

Les Toqués N’Py à La Laquette

Jeudi 20 mars dernier, 80 convives ont pu apprécier les mets préparés par 3 jeunes chefs pyrénéens : Alexis Saint Martin du Viscos à Saint Savin, Grégory Bellard de l’Embrun à Lannemezan et Philippe Gomez de l’Etoile à Tarbes. Tous trois étaient « parrainés » par deux anciens chefs étoilés au Guide Michelin : Michel Pujol et Viviane Darroze. Le défi pour ces trois jeunes chefs consistait à préparer 3 entrées, 3 plats et 2 desserts composés de produits du terroir, le tout dans un cadre inédit : le restaurant d’altitude de la Laquette à Barèges en plein cœur du domaine skiable du Grand Tourmalet.

Les Toqués N'Py à La Laquette

Les Toqués N’Py à La Laquette

Pour N’PY, cette nouvelle manifestation, Les Toqués de N’PY, menée à l’initiative du Grand Tourmalet, répond aux attentes d’une clientèle initiée qui souhaite participer à des animations de qualité. Les invités ont eu le plaisir de déguster au coin du feu quelques mets composés à base de Porc Noir de Bigorre, de Champignons bio de Madiran, d’Agneau du Pays Toy, de Haricot Tarbais ou encore de Safran de l’Arbizon. Ils ont tous salué la qualité des mets présentés et la convivialité de cette soirée. Le tout était accompagné de grands crus : Château Rabaud-Promis (Sauternes), Château Cardinal Villemaurine (Saint Emilion), Madiran et le champagne Feuillate ou encore l’Armagnac Château Courrejot (Condom).

Au vu du succès rencontré par cette première édition, les Toqués de N’PY seront certainement renouvelés dans d’autres stations l’an prochain. A suivre donc !

L’hiver, lorsque la station de ski est ouverte et l’été en juillet août, le restaurant de La Laquette vous offre des menus de qualité avec des produits locaux.
Toutes les photos : La Laquette du bonheur

Les Toqués N'Py à La Laquette

Les Toqués N’Py à La Laquette

Les Toqués N'Py à La Laquette avec Michel Pélieu, Président de N'Py et du Conseil Général des Hautes-Pyrénées

Les Toqués N’Py à La Laquette avec Michel Pélieu, Président de N’Py et du Conseil Général des Hautes-Pyrénées

 

 

 

Publié dans Gastronomie, Stations de ski, Territoires, Tourisme | Commentaires fermés

Edmond Duplan à Tarbes

Edmond Duplan

Edmond Duplan

La municipalité de Tarbes a le plaisir d’inviter les Tarbais au Tour de chant du chanteur pyrénéen Edmond Duplan le samedi 5 avril 2014 à 15h00 au Théâtre des Nouveautés

Edmond Duplan, 84 ans, est originaire de Pouzac où il réside toujours.  « Il est le chantre de sa région et ses chansons sont connues dans tout le Sud Ouest. Il est l’auteur-compositeur d’environ 200 chansons. On l’appelle « le Cantagoy pyrénéen ». Cette belle ballade est accompagnée par des images de balades dans le Couserans en Ariège Pyrénées ».

Ecoutons « Le Refuge » pour se mettre dans l’ambiance

Inscriptions à l’accueil du CCAS – 29bis rue G. Clémenceau « Bâtiment Pyrène » depuis le 17 mars 2014 muni d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile.

Publié dans Animations | Commentaires fermés

Office de Tourisme du Grand Tourmalet : dynamisation du territoire

Après les ateliers numériques auxquels de nombreux prestataires ont assisté, l’Office de Tourisme du Grand Tourmalet continue sa dynamisation du territoire avec de nouveaux ateliers :

Au programme :

  • Relooking d’intérieur – Pourquoi relooker ? Pour qui ? A quel coût ? Trucs et      astuces…
  • Information sur les services proposés par la collectivité pour parfaire l’accueil des      touristes et curistes (tri sélectif, tourisme durable, Wifi

L’évolution permanente des souhaits  des clients impose d’améliorer régulièrement les aménagements et services proposés.

Le jeudi 27 mars 2014 à 15h

Salle multi culturelle D.Larrey – Rue D. Larrey
65710 BEAUDEAN

OU

Le vendredi 28 mars 2014 à 15h

Salle des fêtes
65120 BAREGES

Publié dans Territoires, Tourisme | Commentaires fermés

Fermeture anticipée de l’espace nordique du Chioula en Ariège-Pyrénées

Dans la soirée du 19 mars, un incendie est venu endommager de manière importante une partie du bâtiment d’accueil du domaine du Chioula. L’Espace Nordique n’étant plus en mesure d’accueillir le public dans les conditions habituelles, il a donc été décidé de fermer la station avec 10 jours d’avance.

Toutefois, le domaine skiable reste en accès libre, les pistes ne seront cependant ni damées, ni sécurisées.

Le Refuge du Chioula, accessible depuis la station, demeure quant à lui ouvert jusqu’au 30 mars pour accueillir skieurs et randonneurs.

 

 

 

Publié dans Stations de ski | Laisser un commentaire

Pyrénées : 15ème Festival Vocal dans le Castillonn​ais en Ariège

Voces-Intimae-12-04-petiteLa Bellongaise est une association culturelle, installée au cœur des Pyrénées Ariègeoises sur le Canton du Castillonnais. Désireuse de participer à « une ruralité vivante » sa démarche est de créer une synergie entre culturel et économique sur le Canton, favoriser une dynamique collective en portant des projets partenariat avec les acteurs locaux, sensibilisation à l’environnement, le développement rural et durable, la politique enfance jeunesse – faire découvrir Le Castillonnais

Le festival vocal fête ses 15 ans du 11 avril au 3 mai

Un anniversaire qui se fête avec vous… spectateurs, amis, sponsors, financeurs, partenaires et  encore plus de moments d’émotions à vivre ensemble.

 

Publié dans Animations, Montagne, Patrimoine | Laisser un commentaire

Pyrénées – Annulation de la 5ème édition du Derby Pic du Midi – Grand Tourmalet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe comité d’organisation est contraint, à regret d’annuler cette 5ème édition. Les prévisions météorologiques pour le week end annoncent notamment de la pluie, du vent, et surtout une couverture nuageuse importante. Les moyens aériens pour les Secours en Montagne ne pourraient donc être déployés pour secourir un blessé, si cela était nécessaire.

Interrogation sur la capacité de secours

Si toutes les compétitions de ski alpinisme devaient être annulées en raison de la couverture nuageuse et de la capacité d’évolution des hélicoptères, il y en aurait peu de réalisé. Nous pouvons nous interroger sur la capacité de secours et les moyens pouvant être mis en œuvre par les organisateurs.

Sommet du Pic du Midi après une chute de neige

Sommet du Pic du Midi après une chute de neige

Seconde années consécutive d’annulation

C’est la seconde année consécutive que cette compétition est annulée. L’an dernier nous pouvions l’expliquer par un enneigement exceptionnel. Cette année, c’est la pluie et les nuages potentiels. Les organisateurs donnent rendez-vous l’année prochaine pour la 6ème édition. Est-ce vraiment sérieux ?

L’office du tourisme signale que « l’espace freeride reste ouvert, et la plus grande prudence est bien sur recommandée ».

Louis Dollo

Publié dans Montagne, Stations de ski | Laisser un commentaire

St Lary : Etape de la coupe du monde de snowboard – Poney Session aujourd’hui

0112ème édition du plus important événement de snowboard en France avec la Poney Session, étape de la a coupe du monde.

Ce matin, à partir de 10H30, qualifications et finales

Le printemps est bel et bien là pour le bonheur de notre joyeuse bande de poneys-snowboarders. Cette première journée a déjà permis à certains de dégainer leurs meilleurs tricks d’échauffements sur le snowpark de Saint-Lary Soulan redessiné pour l’occasion !

Les conditions d’enneigement et les prévisions météo laissent présager une compétition éblouissante pour ce matin. Les hostilitées sont lancées pour cette dernière manche française complètement décalée et plébiscitée par les 46 plus grands noms de la discipline en Slopestyle, toute nouvelle discipline olympique.

Hier, le slopestyle VDLR, au nom du snowboarder local Victor de le Rue, que l’on ne présente plus, était le théâtre d’une folle journée d’entraînement et d’une première compétition pour s’échauffer, à savoir : « cash for tricks », soit les meilleures figures exécutées récompensées par quelques euros.

02En quelques mots, le ton a été donné pour ce matin !

Le départ sera donné à 10h00 pour les qualifications.

2 poules de 45 minutes départageront les meilleurs snowboardeurs.

Nous pourrons alors assister à des finales spectaculaires, en fin de matinée, entre les 10 meilleurs athlètes retenus !

Victor de le Rue invitera, par la suite, l’ensemble des riders sur l’épreuve du « VDR Garden ». Une occasion pour chacun d’entre eux de remporter les 1000€ en jeu.

Dans une ambiance décalée et unique, LA PONEY SESSION, promet, cette année encore, de très belles images !

Liste des participants

Lien vers le teaser 2014

La video du snowpark

 

A propos du TTR / WORLD SNOWBOARD TOUR 

Fondé par Terje Haakonsen & Drew Stevenson et des innovateurs de l’industrie en 2002, le TTR World Snowboard Tour est à but non-lucratif, à l’écoute des snowboarders avec la mission de créer le meilleur circuit de snowboard de compétition au monde, en utilisant l’authenticité, l’accessibilité, l’innovation comme principes directeurs. Depuis sa création, le TTR s’est développé pour devenir le circuit de snowboard le plus populaire du monde. Il regroupe les plus importants et indépendants événements de snowboard freestyle sur une période de dix mois dans les hémisphères sud et nord de la planète. Les meilleurs snowboarders masculins et féminins sont couronnés TTR World Snowboard Tour Champion sur la base d’une moyenne de leurs sept meilleurs résultats de la saison.

 

A propos de la Poney Session 

11 années d’expériences, de glisse et d’originalité orchestrées par l’équipe Pony’Up. Inscrite au tableau du WST (World Snowboard Tour), circuit référent dans le monde du snowboard freestyle, la Poney Session a su devenir le rendez-vous à ne surtout pas manquer pour les professionnels comme pour les passionnés de snowboard. Ce festival de la culture alternative se démarque chaque année grâce à un programme riche et décalé, et attire toujours plus de public et de sponsors à l’image de Dakine, Saint-Lary-Soulan, Altiservice, Carlsberg, Monster, Sosh, ATC, Element, Pull-In, Adopteunmec.com.

 

Publié dans Stations de ski | Laisser un commentaire

SAGE, un sujet polémique au Conseil Général des Hautes-Pyrénées

Le SAGE / schéma d’aménagement et de gestion des eaux est, à certains égards, un sujet polémique dès que l’on aborde la question des barrages / réservoirs. Cette simple évocation fait penser aux barrages de l’Ousse et de la Géline. Mais il y a bien plus en matière de gestion de l’eau notamment deux points.

1/ La neige de culture

Il ne s’agit pas de barrages ni de plan d’eau mais de réservoir pour disposer d’une réserve hivernale pour alimenter des enneigeurs indispensables sur certaines pistes de station de ski afin de maintenir une activité économique normale et régulière quel que soit les conditions d’enneigement naturelles. Le Conseil général souhaite que ces retenues soient exclues des règles restrictives des plans d’eau.

2/ Les zones humides

Il y a bien souvent des appréciations de zones humides tout aussi stupides que les conditions de nettoyage des fossés dans les espaces agricoles. Il suffit que le piétinement du bétail fasse déborder un fossé qui se bouche par manque d’entretien souvent pour des raisons administratives pour que quelques obsédés de salon de la nature estiment qu’il existe une zone humide parce qu’une grenouille est de passage. Et là commence les problèmes autant pour l’agriculteur que pour l’aménageur éventuel tels que l’entretien des routes, l’élargissement, etc….  La suppression d’une de ces zones implique d’en créer une autre d’une superficie de plus 150% de celle d’origine. Et pour cela, le plus souvent, on prend sur des terres agricoles existantes. Et c’est l’engrenage de l’accroissement des zones humides au détriment de terres agricoles.

Ainsi, le Conseil général demande que ce principe administratif ne s’applique Qu4aux zones écologiquement marquées.

Louis Dollo

Publié dans environnement, Montagne, Stations de ski | Commentaires fermés

Tarbes / Lourdes – Madrid avec Air Nostrum

Une nouvelle ligne aérienne s’ouvre entre Tarbes / Lourdes et Madrid. L’opérateur sera la compagnie Air Nostrum  qui a signé un accord de franchise avec Iberia  en mai 1997.  Ses vols sont opérés sous la marque Iberia Regional, operado por Air Nostrum.

Air Nostrum est une compagnie aérienne espagnole fondée en 1994 qui opère sur 53 aéroports européens et qui est basée à l’aéroport de Valence. La compagnie est le leader de l’aviation régionale en Espagne avec 65 avions et environ 350 vols par jour.

Deux rotations par semaine sont prévues entre Tarbes/Lourdes et Madrid, les samedis et mardis toute l’année. L’appareil serait un Bombardier CRJ-900  de 90 places. Le taux moyen de remplissage est estimé à 55% nécessitant une subvention d’équilibre estimée à 250 000 Euros par an dont 60 000 serait pris en charge par la Communauté de Commune de Lourdes.

L’ouverture annuelle de cette ligne permet un accès de la clientèle espagnole à Lourdes, bien sûr, mais également aux stations de montagne hiver et été. Dans l’autre sens, c’est pour la clientèle du sud-ouest, un accès aux liaisons, à des tarifs intéressants, vers l’Amérique latine. Mais ce sera aussi une facilité d’accès à Lourdes par cette même Amérique latine.

Voilà donc une liaison qui pourrait intéresser beaucoup de monde. Reste aux conseillers généraux de valider le principe de la subvention d’équilibre.

Louis Dollo

Publié dans Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Journée des Acteurs du Patrimoine des Hautes-Pyrénées

L’Association Patrimoine des Hautes-Pyrénées, en partenariat avec le Conseil-Général des Hautes-Pyrénées, organise la Journée des Acteurs du Patrimoine le vendredi 25 Avril 2014 à la salle du Forum (ancien casino) de Luz-Saint-Sauveur de 9h à 17h30

La thématique sera : Le patrimoine Culturel immatériel – « De la collecte à la valorisation »

Durant cette journée les intervenants vous proposeront des découvertes, des échanges et des retours d’expériences, au travers des nombreuses thématiques de ce patrimoine exceptionnellement riche dans les Hautes-Pyrénées.

Chants, danses, langue, contes, savoir-faire, usages des plantes et pratiques du paysage seront explorés.

Grâce aux nombreux acteurs, professionnels et passionnés qui font vivre ce P.C.I., nous vous proposerons des ateliers, des tables-rondes, des stands, des expositions, des documentaires, ouvrages ainsi que des rencontres exceptionnelles.

Le nombre de places étant limité pour permettre un confort maximum, il est recommandé de s’inscrire en utilisant le bulletin d’inscription à renvoyer par courrier, ou à remplir directement en ligne

Publié dans Patrimoine | Laisser un commentaire

19 mars 2014 à Belvédère, aux portes du Parc National du Mercantour, Catherine Bisotto reste ferme : elle poursuit sa grève de la faim

Cathy Bisotto au cours de l'interview mercredi soir

Cathy Bisotto au cours de l’interview mercredi soir

Ça fait désordre. Dans ce village de 690 âmes, entre l’église et le monument aux morts d’un côté et la mairie de l’autre, une femme tient tête à toute une administration. En fait, une résistance face au maire et un Parc National du Mercantour dont, à priori, on se demande bien ce qu’il vient faire dans cette histoire d’attribution d’estive et d’appréciation sur l’élevage équin dont il ne connaît manifestement pas grand-chose si on lit bien la Charte.
…//…..

Une résistance patrimoniale plus qu’une revendication personnelle

Nous avons vu hier que le maire de Belvédère comme le Parc National du Mercantour affichaient clairement leur volonté de préserver le patrimoine de leur territoire. Parmi les divers patrimoines il en est un, oublié,  en voie de disparition rapide si rien n’est fait dans les très prochaines années, c’est l’élevage et le pastoralisme. Malgré les belles déclarations et les beaux titres des publications, séminaires et discours, le Parc National du Mercantour mène une politique totalement opposée au maintien de ce patrimoine immatériel. La Charte, dans ce domaine, dit tout et son contraire. Les orientations prises en  faveur du classement au patrimoine mondial de l’UNESCO sont manifestement tournées, dans la plus totale discrétion et sans transparence, contre ce patrimoine qu’il prétend défendre. C’est clairement écrit aux pages 34, 38 et 53 de la Charte……

En savoir plus….

Publié dans Montagne, Pastoralisme, Territoires, Tourisme | Laisser un commentaire

La Poney Session : coupe du monde snowboard WST à Saint-Lary

Copyright Frédéric Egli

Copyright Frédéric Egli

La Poney Session, la coupe du monde snowboard WST se tiendra à Saint-Lary de jeudi 20 à dimanche 23 mars.

De nombreuses animations seront proposées tout au long des festivités : initiation au snowboard pour tous, test de matériel en partenariat avec un shop local, séance d’autographes, vin chaud à la sortie du ski, jeu-concours,…

Copyright Frédéric Egli

Copyright Frédéric Egli

La musique et la « culture glisse » seront également à l’honneur avec de nombreux temps forts : Graphic Session (animation peinture collective), Contest de skateboard (mini-rampe best tricks), Live Painting, démonstration et initiation au Break Dance, soirées électro avec des Dj de renommée internationale…autant de temps forts qui place l’art au centre de cet événement !

Cette année, c’est le local Victor de le Rue, petit frère de Paul-Henry qui parrainera l’événement et de nombreux riders de la scène française et internationale ont d’ores et déjà répondus présents  pour offrir à tous 4 jours de figures plus aériennes les unes que les autres…spectacle garanti !

Copyright photo : Kimultimedia

Copyright photo : Kimultimedia

Louis Dollo

 

Publié dans Montagne, Stations de ski, Tourisme | 2 commentaires

Dans les Alpes-Maritimes une éleveuse en grève de la faim à Belvédère

Catherine Bisotto-Bois, éleveur de chevaux Mérens dans les Alpes-Maritimes, sur la commune de Belvédère, débute une grève de la faim lundi 17 mars 2014 pour tenter d’assurer son avenir. Jeuner pour survivre, tel est son choix pour tenter de sauver son exploitation.

          Résumé de la situation

Originaire de l’Isère, Catherine Bisotto s’installe à Belvédère il y a 28 ans pour élever des chevaux de race Mérens. Depuis 28 ans elle travaille sur une exploitation qui s’étend sur des terrains communaux (prairies de fauche) avec une grange attenante dans laquelle elle stocke son fourrage. Elle entretient ces prairies au point d’avoir été distinguées dans le cadre du concours de prairies fleuries. Preuve, s’il en fallait une, du professionnalisme de Catherine Bisotto

Depuis 28 ans, elle conduit ses chevaux en estive, en montagne. Prairies estivales indispensables pour son exploitation. Depuis l’arrivée du loup en 1998, elle aura perdu officiellement 8 chevaux dont la prédation a été reconnue. « Et je ne parle pas de ceux que nous n’avons pas retrouvé ».

En savoir plus….

Publié dans Montagne, Pastoralisme, Territoires | Laisser un commentaire

Cinquième Derby du Pic du Midi samedi 22 mars 2014

VISUEL-5EME-DERBYChaque année depuis 2010, les skieurs, snowboarders, télémarkeurs et monoskieurs rejoignent La Mongie / Grand Tourmalet pour une descente, la plus rapide possible, du Pic du Midi de Bigorre. Organisé par le Pic du Midi et les Ecoles de Ski du Grand Tourmalet Barèges et La Mongie, le Derby Pic du Midi / Grand Tourmalet est une rencontre de glisseurs de tous horizons.

Le principe de cette course chronométrée qui s’étend sur un dénivelé de 1 500 mètres, est simple : départ du Pic du Midi par vague de quatre concurrents, le meilleur temps à l’arrivée en bas gagne… Les participants choisissent leur moyen de descente (ski, snowboard, télémark ou monoski), l’itinéraire le plus opportun pour gagner la course et doivent rejoindre l’arrivée le plus rapidement possible. Aucune porte ni tracé ne sont imposés en dehors de quelques passages interdits pour raison de sécurité.

Cette course est parrainée par Cathy Breton, 1ère  femme à avoir établi en 1978 le 1er  record du monde de ski de vitesse féminin sur les pentes de Portillo au Chili en atteignant alors 197 km/h.

En savoir plus….

Publié dans Animations, Montagne, Stations de ski | Laisser un commentaire

5ème Trophée Golfeur des Neiges : Ca swingue à Beille ! – Jeudi 20 mars

Golf-HiverBeille accueillera jeudi 20 mars prochain le 5ème Trophée Golfeur des Neiges qui se jouera cette année aux sons de l’accordéon et du banjo. Organisé par les Ateliers de Golf Adultes/Seniors du Service de l’Animation Socioculturelle de la Mairie de Toulouse en partenariat avec l’Association des Golfeurs Appaméens, il s’adresse aux golfeurs de tous les niveaux qui s’affronteront sur un parcours éphémère de 18 trous tracés dans la neige.

Avant tout moment de convivialité, cette journée sera également l’occasion de tester son swing, un concours du plus beau swing d’altitude étant organisé avec des balles développement durable comestibles par la faune locale.

Balades en raquette encadrées par des éducateurs sportifs et tombola des neiges avec notamment un jambon ariégeois à gagner sont également au programme.

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

  • 9h30         Petit-déjeuner de bienvenue à Beille
  • 10h / 13h Compétition de golf ou balade en raquette pour les non golfeurs
  • 13h           Déjeuner en musique au Restaurant l’Abeille Gourmande de Beille
  • 15h           Remise du Trophée du Golfeur des Neiges 2014 et Tombola des Neiges

TARIFS ET INSCRIPTIONS

 En savoir plus : BEILLE-MAIRIE DE TOULOUSE-2014-03-20

Publié dans Animations, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Montagne et gastronomie : Quand les chefs étoilés se toquent des Pyrénées

Toquées de n'pyPour la 1ère fois, deux chefs étoilés remettront leur tablier pour accompagner 3 jeunes chefs des Hautes Pyrénées lors d’un dîner gastronomique à 2 000 mètres d’altitude ! En effet, c’est au restaurant La Laquette à Barèges en plein cœur du domaine skiable du Grand Tourmalet qu’est organisée la 1ère soirée « Les Toqués de N’PY » le jeudi 20 mars prochain. Un évènement unique qui marie la gastronomie et les Pyrénées.

Avec cette nouvelle manifestation, à l’initiative du Grand Tourmalet, N’PY répond aux attentes d’une clientèle initiée qui souhaite participer à des animations de qualité. Cette 1ère soirée « Les Toqués de N’PY », à l’instar des N’PY CUP KING FOR A DAY destinés à un public de jeunes, d’étudiants et de jeunes parents et des N’PY DOWNTOWN pour les urbains, devrait être dupliquée l’année prochaine dans plusieurs domaines N’PY.

MICHEL PUJOL ET VIVIANE DARROZE METTENT 3 JEUNES CHEFS SOUS LES FEUX DE LA RAMPE

Michel Pujol et Viviane Darroze ont tous deux été distingués d’une étoile au Guide Michelin, le premier lorsqu’il était chef du Restaurant Pujol à Blagnac, la deuxième comme chef du restaurant éponyme rue Castellane à Toulouse. Désormais à la retraite, ils souhaitent transmettre leur savoir-faire aux jeunes générations. Ils restent attachés à leur métier de cuisinier et continuent à promouvoir la gastronomie dans leurs actions en organisant notamment des concours de cuisine et en participant à des jurys professionnels.

Désireux de faire émerger de nouveaux talents, c’est avec plaisir qu’ils ont répondu à l’invitation du Grand Tourmalet et de N’PY. C’est pour eux l’occasion exceptionnelle de mettre le savoir-faire de jeunes chefs Pyrénéens et la renommée de produits du terroir au service de valeurs telles que la convivialité, le bien-être, le manger sain, le tout dans un cadre exceptionnel et préservé.

3 jeunes chefs des Hautes-Pyrénées seront mis en avant :

  • Alexis Saint Martin, chef du Viscos à Saint Savin. Depuis 2009, il est revenu au Viscos perpétuant ainsi la renommée du restaurant pour la 7ème génération. Après de nombreuses années passées dans les cuisines de tables remarquables de l’hexagone, il apporte un souffle de modernité à la cuisine réputée de l’endroit.
  • Grégory Bellard, chef de l’Embrun à Lannemezan. En 2009, il prend la décision de tenter l’aventure citadine à Lannemezan après avoir conquis les fines-bouches au « Monastère du Mont Ares ». Dès 2010, il introduit dans sa carte des produits bio, une initiative alors peu commune à l’époque en restauration gastronomique.
  • Philippe Gomez, chef de l’Etoile à Tarbes. Après douze ans sur la Côte d’Azur, il est revenu au pays où il propose une cuisine simple et goûteuse. Sa cuisine au travers de laquelle les produits locaux rencontrent les influences méditerranéennes et exotiques a su convaincre une clientèle fidèle.

Ces trois chefs prépareront un repas dégustation comprenant 8 services (3 entrées froides, 3 plats chauds et 2 desserts) préparés uniquement à base de produits locaux. De grands crus ont répondu présents à cette initiative : Château Rabaud-Promis (Sauternes), Château Cardinal Villemaurine (Saint Emilion), Madiran et le champagne Feuillate. 80 personnes participeront à ce diner qui s’annonce d’ores et déjà comme exceptionnel.

 

www.n-py.com

Publié dans Animations, Gastronomie, Montagne, Tourisme | Laisser un commentaire

Candidatez aux Trophées du développement durable en Midi-Pyrénées jusqu’au 31 mars !

Trophees-DEeveloppement-DurableLes Trophées du développement durable en Midi-Pyrénées 2014 sont lancés ! Ils ont pour objectif de promouvoir le développement durable sur le territoire régional. Ce concours récompense des porteurs de projets qui prennent en compte le développement durable dans toutes ses dimensions : environnementale, économique, sociale, gouvernance. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mars prochain.
Chaque prix sera doté de 5 000 €, ainsi que d’un accompagnement technique par un chef de projet de l’ARPE Midi-Pyrénées ou d’un des partenaires de l’opération.

Deux catégories de Prix sont proposées :

 catégorie 1 : récompensant une structure ou personne dont l’activité économique intègre des critères d’efficacité environnementale, économique, sociale, en faveur d’un développement durable. L’un des lauréats de cette catégorie recevra le Prix Henri Vernhes de l’ARPE Midi-Pyrénées, les deux autres prix étant parrainés par la Région Midi-Pyrénées et le Groupe La Poste.

catégorie 2 : récompensant une structure qui développe en interne une politique exemplaire en termes de développement durable, de Responsabilité Sociétale de l’entreprise ou de l’organisation (RSE). C’est le Prix Etienne Miquel de la CCI Midi-Pyrénées qui sera remis au lauréat.

Quatre acteurs régionaux se sont associés pour promouvoir cette opération : la Région Midi-Pyrénées, l’ARPE Midi-Pyrénées, le Groupe La Poste, et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Région. Ils remettront chacun l’un des 4 trophées. Une attention toute particulière sera accordée aux projets en phase de démarrage et qui font preuve d’innovation.

28 projets ont été primés depuis 2002 : de 2002 jusqu’en 2012 dans le cadre du Prix Henri Vernhes (initié par l’ARPE Midi-Pyrénées et la Région), et depuis 2012 dans le cadre des Trophées du développement durable. L’édition 2013 a récompensé les sociétés COBRATEX (31), SINEO (31), CARRE PRODUCTS (81) et CITEL (81).

Publié dans Animations, environnement, Territoires, Terroir | Laisser un commentaire

Greffage et plantation d’arbres fruitiers – Larreule / Hautes Pyrénées

Avec l’Association Artpiculture découvrez l’art du greffage et de la plantation d’arbres fruitiers à Larreule dans les Hautes-Pyrénées

Pour en savoir plus…..  

Apiculture

Publié dans Animations, environnement, Terroir | Laisser un commentaire

« 100 M€ au total de la Région, pour le déploiement du très haut débit en Midi-Pyrénées »

Selon Martin Malvy, Président du Conseil Régional : « Nous allons redoubler d’effort pour accompagner le déploiement du très haut débit en Midi-Pyrénées ». Et il précise :

« Je n’imagine pas un seul instant que seules les grandes villes soient desservies en haut débit et très haut débit par des opérateurs et gratuitement, tandis que le reste du territoire serait laissé en jachère.  On ajouterait là un handicap au handicap.

« Ainsi nous avions lancé un Plan très haut débit de 50 M€, je vous proposerai de passer notre investissement à 100 M€ et d’en prévoir l’insertion en autorisation de programme au prochain budget.

« Nous mènerons cette politique en concertation avec l’Etat et les Conseils généraux, pour garantir à tous les  habitants de Midi-Pyrénées un accès au haut ou très haut débit d’ici 2022, et ainsi éviter la fracture numérique ».

Il lui aura fallu attendre le l’assemblée plénière du Conseil Régional de ce jour, 13 mars 2014 pour faire cette déclaration. Une découverte du Président Malvy à quelques mois des élections régionales…. Et oui le Haut débit existe. Une révolution pour les élus régionaux qui ont peut-être passé quelques jours de vacances dans les stations de ski avec un ordinateur portable pour constater que « ça rame ».

Mieux vaut tard que jamais mais la détente régionale est plutôt lente même lorsqu’il s’agit autant du confort de vie des habitants des campagne et des vallées autant que du tourisme.

Louis Dollo

Publié dans Territoires, Tourisme | Laisser un commentaire

Le 16ème Printemps des Poètes « Au coeur des Arts »

Jeudi 20 mars 2014 à 18h30 à la Médiathèque Louis Aragon à Tarbes.

ImpressionExposition de livres d’artistes
Echanges autour de la relation entre la poésie et l’art
Lectures de poèmes par Jacqueline Saint-Jean et Alain Raguet.

Entrée libre – Tout Public
Plus d’informations au 05 62 44 38 98.
Médiathèque Louis Aragon, 31 rue André Fourcade – 65000 Tarbes

Tout le programme

Publié dans Animations | Laisser un commentaire

Beau temps sur les Pyrénées

Luz-Ardiden

Luz-Ardiden

Beau temps et soleil sur l’ensemble des Pyrénées avec de la neige dans les stations jusqu’à 3m50 en haut de certaines pistes de la chaîne N’Py.

Pour la randonnée à raquette et ski, parfaites conditions. Risques d’avalanche limités même s’il faut toujours être vigilant.

A suivre….

Publié dans Montagne, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Un loup dans l’Aude confirmé et photographié

2014-03-07-Loup-de-Ribouisse-GVoilà plus d’un an que l’on tergiverse pour savoir si c’est un loup ou non qui se balade dans l’Aude. Du temps perdu pour prendre des mesures de protection même si nous savons que celles-ci sont, de toute manière, inefficaces. Pendant ce temps où tout le monde cherche, il semble bien, selon des témoins qui refusent de parler publiquement, qu’il se réalise deux lâchers clandestins de loups entre Ariège et Aude. Selon les témoignages reçus, beaucoup d’entre eux n’ont pas survécu à cette migration forcée clandestine. Mais combien y en avait-il exactement ?
….
Faute de preuve pour être indemnisé  et écouté, les éleveurs ont mis en place dans leur propriété un appareil photo automatique. Le résultat est clair. Ce cliché a été pris dans le secteur de Lafage (Aude) le 7 mars 2014. L’ONCFS a posé le même genre de caméra automatique et obtenu le même type de clichés. Selon nos sources, ceci confirmerait qu’il s’agit bien d’un loup.

En savoir plus…..

Publié dans environnement, Faune, Loup, Pastoralisme | Laisser un commentaire

Le stress des vaches victimes du loup et ses conséquences

Vache-TeteDeux études américaines, l’une de l’Université de l’Orégon, l’autre du Montana, montrent les conséquences du stress lié au loup sur les troupeaux de vaches. Nul doute que des conséquences similaires existent avec l’ours et sur les ovins  et caprins (chèvres). Ce phénomène est bien connu des éleveurs français mais, curieusement, à notre connaissance, il n’a jamais fait l’objet d’une étude approfondie alors qu’on nous amuse avec de l’accessoire tel que les chiens de protection et les clôtures dont nous connaissons l’inefficacité. Ces études sont aussi une preuve que les loups s’attaquent aux bovins et pas seulement aux moutons alors qu’en France quelques donneurs de leçons écologistes, y compris des élus, étalent leur ignorance en préconisant le changement de type d’élevage de l’ovin vers le bovin. Raisonnement hautement stupide.

En savoir plus…..

Publié dans environnement, Faune, Loup, Ours, Pastoralisme, Territoires | Laisser un commentaire

La face cachée des 1000 merveilles du monde

Sans aller trop loin à travers le monde, la France dispose d’excellents exemples que Canal + aurait pu mettre en avant. Ce qui se passe dans les Pyrénées et surtout dans le Mercantour sont des exemples intéressants.

Mais ce soir à 20h50 sur la chaîne câblé, les reporters / investigateurs nous conduiront aux Pyramides d’Egypte, au Mont-Saint-Michel, Pompeï, la Grande Muraille de Chine. « Sur notre belle planète, certains paysages sont considérés comme des merveilles de l’humanité. Des lieux magiques, symboles de perfection universelle. Une liste officielle recense un millier de ses sites extraordinaires : urbains, archéologiques ou naturels ».

Canal + pose les bonnes questions : « Mais qui, au juste, définit cette liste ? Selon quels critères ? Et dans quel but ? ». Et nous pourrions rajouter : « A qui cela profite-t-il ? Qui fournit les informations ? Qui désinforme ? Qui est réellement derrière ces classements ? Qui impose ? Et pourquoi ?… »

Créée en 1978 à l’initiative de l’UNESCO (filiale de l’ONU chargée de promouvoir l’éducation et la culture). Chaque année suite à une sélection complexe et difficilement compréhensible… sur des bases manifestement subjectives, de nouveaux sites intègrent la liste prestigieuse… pour le tourisme et deviendront des sites « remarquable ».

« Selon certains experts, ce classement mondial ne serait pas seulement dicté par des critères esthétiques ni tout à) fait objectif. La politique et les tractations de coulisses y joueraient un rôle clé. Plus grave : dans certains cas, les considérations commerciales et touristiques auraient pris le pas sur les exigences culturelles. Enfin, certains sites prestigieux ne seraient pas suffisamment entretenus. Résultat : le classement provoquerait l’effet inverse de celui escompté : une dégradation de certains paysages au lieu de la préservation promise ».

En  fait, un classement, et c’est la même chose avec les Parcs Nationaux, attirent les touristes, massifie l’attrait, engendrent des aménagements, des interdits, des réglementations et c‘est l’engrenage d’une machine infernal qui conduit à une privatisation et une financiarisation du milieu…. C’est bien l’objectif des écologistes pour concentrer le public qui paie afin de laisser le reste du territoire s’ensauvager (Rwilding). Un business juteux à terme grâce à l’argent public souvent au détriment des populations locales.

En regardant cette émission, faites le parallèle avec les Parcs Nationaux notamment celui des Pyrénées pour Gavarnie-Mont-Perdu et le projet du Mercantour avec l’Italie… sujets sur lesquels nous aurons à revenir.

Louis Dollo

Canal +
Patrimoine : la face cachée des 1000 merveilles du monde
Lundi 10 mars – 20h55 -  Durée : 1h35
Présenté par : Stéphane Haumant.

L’avis de Télécâble Sat : Passionnant décryptage d’une politisation du beau et de pratiques de lobbying entre pays.
L’avis de Télérama : Être inscrit par l’Unesco au Patrimoine de l’humanité est, pour un site, l’assurance d’une juteuse affluence touristique. De quoi inspirer pressions et manigances, dont témoigne ce reportage.

Rediffusions

Lundi 10 mars – 22h25
Mardi 11 mars – 09h20
Mardi 11 mars – 20h50
Vendredi 14 mars – 14h00

 

Publié dans environnement, Patrimoine, Tourisme | Laisser un commentaire

La Préfecture des Hautes-Pyrénées appel à la vigilance face au risque avalanche en cette période de vacances scolaires et de forte affluence en montagne

Drapeau-Avalanches-02Suite à un cumul de neige important, auquel se sont ajoutés d’importantes pluies ces derniers jours et le redoux actuel, le risque avalanche est élevé en montagne.

De nombreux départs spontanés d’avalanche peuvent se produire et notamment dans les secteurs routiers d’altitude.

Aussi, la préfecture rappelle les conseils de sécurité suivants et appelle à la plus grande vigilance :

  • Pour les automobilistes, dans les secteurs routiers d’altitude, conformez-vous aux      consignes de sécurité et interdictions en vigueur. Respectez les distances de sécurité
    • Informations sur l’état des routes
  • Pour les pratiquants du ski sur domaine skiable :
    • le ski hors-piste est à proscrire. Restez sur les pistes damées et balisées des stations de ski.
    • Respectez les balisages et la signalisation sur les pistes,
    • Respectez strictement les consignes que les stations donnent en matière de pratique du ski.
    • N’hésitez pas à vous renseigner auprès des professionnels de la montagne (pisteurs, secouristes, guides ou moniteurs…)
    • Vidéos de secours et prévention des accidents dans les stations de ski
  • Pour les pratiquants de la montagne (Freeride, ski de randonnée / alpinisme, raquette à neige hors itinéraires balisés des stations, randonneurs pédestres…)
    • Choisir un itinéraire sans risque
    • Disposer pour chaque personne du triptyque : DVA, sonde et pelle à neige et savoir d’en servir
    • Se renseigner sur la nivologie avant le départ et pour le choix de l’itinéraire
      • Météo montagne
      • Bulletin d’estimation du risque avalanche : 08 92 68 10 20
    • Demander un avis aux professionnels du secours en montagne
      • CRS 29 Lannemezan : 05 62 50 12 29
      • PGHM 65 Pierrefitte-Nestalas : 05 62 92 71 82
    • Voir les recommandations du PGHM des Hautes-Pyrénées  

Il est important de garder à l’esprit qu’un comportement imprudent dans de telles conditions nivologiques peuvent mettre en péril non seulement votre sécurité mais également celle d’autres skieurs ou randonneurs.

 

Publié dans alpinisme, Montagne, Randonnée, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Eclairage nocturne : très maigre bilan du ministère de l’Ecologie

Après celui de l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (Anpcen), le ministère de l’Ecologie et du Développement durable a publié son premier bilan de l’application de l’arrêté sur l’extinction de l’éclairage nocturne – un bilan toutefois très limité puisqu’il ne recense les actions menées que dans certains ministères et grandes villes (Paris, quartier de la Défense, Strasbourg, Lyon, Lille).

Le ministère lui-même ne se distingue pas par son exemplarité, puisque dans son bilan au 31 janvier, il reconnaît qu’« à ce jour, environ 20 % des services du ministère ont transmis leurs grilles d’évaluation » d’application de l’arrêté. Pire, selon une enquête menée par ce même ministère en novembre 2013, l’un de ses bâtiments, boulevard Saint-Germain, resterait « significativement éclairé » la nuit.

Parmi les autres mauvais élèves au sein des « bâtiments emblématiques de la capitale », on trouve également le ministère de l’Economie, le Palais-Bourbon, le siège de la RATP, mais aussi des monuments comme la cathédrale Notre-Dame-de-Paris ou l’Arc de Triomphe.

A Strasbourg, une enquête sur 19 bâtiments (musées, monuments, administration publique) fait apparaître que « 11 maintiennent leurs façades allumées après 1h du matin et 7 conservent leurs espaces intérieurs éclairés ».

A Lyon, les dispositions de l’arrêté s’appliquent « depuis plusieurs dizaines d’années » aux monuments et au cadre bâti ; à Lille, « l’ensemble des illuminations de façades de bâtiments non résidentiels gérées par la ville sont éteintes au plus tard à 1h ».

Au quartier de la Défense, une seule des tours de bureaux a réduit son éclairage la nuit entre juillet 2013 et janvier 2014, avec des augmentations allant jusqu’à 140 %. Cependant, rappelle le ministère, c’est un constat « purement factuel » qui ne tient pas compte du fait que certains bureaux puissent encore fonctionner la nuit.

Il y a quelques jours (lire Maire info du 18 février), l’Anpcen brossait un tableau très contrasté de l’application de l’arrêté imposant, depuis le 1er juillet 2013, l’extinction de l’éclairage des vitrines de magasins et des bâtiments non résidentiels après 1h du matin, ainsi que celui des bureaux une heure après leur fermeture. L’Etat, affirmait l’Anpcen, « n’est pas toujours celui qui applique sa réglementation de manière exemplaire ».

Source : Maire-Info

Publié dans Economie, environnement | Laisser un commentaire

L’immobilier touristique en montagne sous l’œil du Sénat

Le mardi 4 mars 2014, Hélène Masson-Maret (UMP – Alpes-Maritimes) et André Vairetto (Soc – Savoie) ont présenté à la presse, au nom de la commission du développement durable, leur rapport d’information : « Patrimoine naturel de la montagne : concilier protection et développement ».

Alors que tous les 7 ans, la France détruit au profit de l’urbanisme la valeur d’un département de terres agricoles, dans un récent rapport, le Sénat s’intéresse à l’immobilier en montagne. Le plus souvent immobilier de loisir engendrant des aménagements collectifs et des routes donc des frais de structure pour les collectivités et une artificialisation des milieux au détriment de ceux qui font et entretiennent la beauté des paysages qui attirent ces mêmes touristes consommateurs d’immobilier. Bref, « l’engrenage de la fuite en avant immobilière » dont on ne sait où et quand elle s’arrêtera.

Parallèlement nous avons des mouvements écologistes qui militent pour un ensauvagement des mêmes milieux (Rewilding) avec la présence de grands prédateurs tels que le loup, l’ours et le Lynx. Curieusement, ces militants de l’écologie extrême se mobilisent beaucoup moins contre le bétonnage, l’urbanisation et l’essaimage des constructions que pour le loup et l’ours. Pourquoi ? Y aurait-il des intérêts cachés ?

Avant de répondre à cette question, le Sénat considère « que ce processus est à la fois suicidaire sur le plan économique et néfaste sur le plan environnemental ». Les sénateurs appellent à « un Grenelle de l’immobilier touristique en montagne » pour dégager des « solutions durables ». Si c’est pour en arriver aux même effets que le Grenelle de l’Environnement, il faudra sans doute avoir une autre démarche en tête et penser avant tout développement durable avec ses trois piliers en dialoguant exclusivement avec les personnes intéressées localement plutôt qu’avec des consommateurs lointains de l’espace montagnard pour une prise en compte globale des problématiques montagnardes.

Une question unique devrait occuper l’esprit des habitants montagnards : que voulons-nous pour nos territoires ?  C’est à eux seuls de répondre.

En savoir plus…    

 

Publié dans environnement, Montagne, Territoires, Tourisme | Laisser un commentaire

Pyrénées : La bergerie au salon de l’agriculture de Tarbes du 6 au 9 mars

La Bergerie au salon 2012Au sein du salon de l’agriculture  de Tarbes dans les Pyrénées, du 6 au 9 mars au parc des expositions, chaque une place toute particulière est accordée à l’élevage ovin en créant une grande bergerie et toutes les races de moutons des Pyrénées.

Les moutons font partie du paysage pyrénéen mais ce sont aussi eux qui au cours des millénaires ont façonné nos paysages et leur diversité. C’est grâce à eux que la montagne, chemins, prairies et estives sont entretenues et participent à la biodiversité remarquable que nous connaissons. Il est donc normal qu’ils soient mis en avant pour que les visiteurs

La tarasconnaise à l’honneur

La diversité des races de moutons dans les Pyrénées fait partie de la biodiversité pyrénéenne. Chaque race, fruit de milliers d’années de sélection,  est adaptée à son milieu. Elles font toutes parties de ces races autochtones à petits effectifs dont certaines ont un avenir bien moins garanti que l’ours ou le loup. C’est notamment le cas de la lourdaise, de l’Aure et Campan ou de la castillonnaise. C’est la tarasconnaise, mise à l’honneur cette année, qui est sans doute la mieux développée quant à ses effectifs répartis sur toute la chaîne. Elle n’en reste pas moins une race à petits effectifs à préserver.

La volonté de préserver les races locales menacées

Philippe Lanne de la Chambre d’Agriculture nous explique : « L’OS UPRA des Pyrénées-Centrales a mis en place un schéma de conservation des races locales. Environ 250 jeunes béliers sont testés chaque année et les meilleurs d’entre eux sont mis à disposition des éleveurs ». Et il précise que cette préservation ne se limite à produire pour arriver dans nos assiettes. L’élevage ovin a « une dimension multifonctionnelle des exploitations »…. « Au-delà de la fonction de production, les troupeaux ovins jouent aussi un rôle prépondérant pour l’entretien de l’espace ».

La Bergerie - Animation au salon 2012Des orientations de production différentes en fonction des systèmes

L’éleveur, le paysan aujourd’hui, c’est aussi une entreprise qui doit faire des choix de gestion, prendre des décisions, des orientations de production et de distribution. Nous ne sommes plus au 19ème siècle avec l’image du berger qui passe son temps à garder les moutons. Il a aussi une fonction économique et sociale. Il doit respecter des obligations fiscales, sanitaires, environnementales, etc….

Philippe Lanne nous rappelle : « L’élevage ovin Haut-Pyrénéen est tourné à 90 % vers la production de viande. Cependant, certains éleveurs font le choix de la production laitière avec fabrication de fromages à la ferme et vente directe….. Dans tous les cas, l’objectif est de retirer le maximum de valeur ajoutée de l’atelier ovin ». Mais aujourd’hui, dans le contexte pyrénéen de petites unités de production, il ne s’agit pas de produire n’importe quoi n’importe quoi : « Des démarches de qualité de type Agneau Label Rouge « Sélection des Bergers », IGP Agneau des Pyrénées et AOC Barèges-Gavarnie ont été mises en place dans le but de mieux valoriser la production et de diversifier les circuits de commercialisation ».

Et les chèvres ?

Dans cette bergerie, nous pourrons également découvrir l’élevage caprin notamment la race pyrénéenne qui a failli disparaitre après avoir été un des fers de lance de l’élevage de montagne. Cette race aux fonctions multiples permet aussi bien une production fromagère, qui se distingue nettement des autres races (2 producteurs en Hautes-Pyrénées), qu’une production de chevreau.

Sauvegardée grâce à l’action de l’Association Chèvre des Pyrénées,  cette race mérite qu’on s’y attarde et qu’on la découvre d’autant qu’elle présente par ailleurs des qualités environnementales tout à fait exceptionnelles.

Dégustations et ateliers du goût

Au cours de ce salon de l’agriculture de Tarbes, il sera possible de déguster des produits issus des exploitations du département. Qu’il s’agisse des diverses races de moutons ou de la chèvre des Pyrénées, vous trouverez dans le programme les horaires de dégustation à la Bergerie.

En parallèle, et avec la participation de Slow Food,  des ateliers du goût vous permettrons de mieux apprécier les plats préparés par des chefs des restaurants et collectivités des Hautes-Pyrénées.

Un salon de dimension régionale

Rappelons que le Salon Agricole des Hautes-Pyrénées a attiré en 2013 près de 60 000 visiteurs. Il est devenu incontournable pour les Bigourdans mais rassemble bien au-delà des frontières du département : les Béarnais, Basques, Gersois, ariégeois ou encore Haut-Garonnais sont nombreux à nous rendre visite. De nombreux professionnels de la filière ovine seront présents dans la Bergerie et prêts à répondre à toutes les questions. Une occasion unique pour découvrir le travail remarquable de nos paysans.

Louis Dollo

Publié dans environnement, Montagne, Pastoralisme, Territoires, Terroir | Laisser un commentaire

Ouverture de la pêche samedi 8 mars : La SHEM, Groupe GDF SUEZ, rappelle les consignes de sécurité à respecter le long des cours d’eau

panneau_dangerA l’occasion de l’ouverture de la pêche, le 8 mars prochain, la Société Hydro-Electrique du Midi (SHEM) relance son dispositif d’information et rappelle les consignes de sécurité à respecter aux abords des cours d’eau équipés de centrales et de barrages hydroélectriques. 

Lorsque la demande d’électricité est importante, les usines hydroélectriques doivent y répondre et démarrer rapidement. Cette souplesse et cette réactivité nécessitent des lâchers d’eau qui peuvent entraîner la montée rapide du niveau des cours d’eau aux abords des ouvrages hydrauliques.

Afin de sensibiliser le public aux bonnes pratiques à observer aux abords de ses ouvrages et de prévenir les risques pour les personnes, la SHEM poursuit sa démarche de prévention, à travers des supports d’information et des signalisations spécifiques

La SHEM installe notamment, sur les cours d’eau concernés, des panneaux jaunes avertissant les pêcheurs, les promeneurs et les pratiquants de sport d’eau vive qu’il est dangereux de s’aventurer dans le lit des cours d’eau et qu’il convient de rester sur les berges.

Des fiches d’information rappelant les règles de prudence, disponibles en français, anglais, espagnol et allemand, sont par ailleurs largement diffusées dans les mairies et les offices de tourisme.

La SHEM a également complété son dispositif d’information avec un film pédagogique intitulé «Restez vigilants au bord des rivières», disponible sur le site internet de l’entreprise : http://www.shem.fr/FR/video.html . La SHEM met ce film à la disposition des offices de tourisme et de ses partenaires locaux.

Les règles de prudence de la SHEM

  • Respectez les consignes des panneaux jaunes et ne vous installez pas dans ces zones
  • Restez sur les berges
  • Ne vous installez pas sur les îlots ou les rochers au milieu de la rivière
  • Surveillez les enfants aux bords de l’eau.

Soyez vigilant à proximité des rivières de montagne

La SHEM, producteur majeur d’hydroélectricité dans le Sud-Ouest
La SHEM (Société Hydro-Electrique du Midi) est un producteur hydroélectrique majeur dans le grand Sud-Ouest et un acteur  régional de premier plan qui emploie près de 320 collaborateurs. Ses 56 usines et ses 12 grands barrages, répartis sur la chaîne des Pyrénées, les rivières du Lot et de la Dordogne, produisent une énergie propre et sans rejet de CO2, certifiée 100 % renouvelable par l’organisme de certification indépendant TÜV-SÜD. Son parc de production, d’une puissance totale de 783 MW,  génère une production annuelle moyenne de 1 836 GWH. La SHEM est ancrée au cœur des territoires qu’elle contribue à développer tant sur le plan économique que social et environnemental. Certifiée ISO 14001 et OHSAS 18001, labellisée Lucie pour sa politique de Responsabilité Sociétale des Entreprises, la SHEM est une filiale de GDF SUEZ, leader mondial de la production  indépendante d’électricité et 2ème producteur hydraulique en France.

 

Publié dans Accidents, Tourisme | Laisser un commentaire

8ème congrès mondial sur la neige et le tourisme de montagne en Andorre – Pyrénées

Andorre-Ordino-EgliseLe Congrès Mondial du  Tourisme de Neige et de Montagne est une initiative des 7 Mairies, du  Gouvernement d’ Andorre et de l’Organisation Mondiale du Tourisme, dans le but  de constituer un forum de débats permanents sur le développement et la  durabilité du tourisme en zones de montagne. Il est biannuel et organisé à tour  de rôle par les Mairies.

Depuis sa création en 1998, le Congrès a traité, à chaque fois, des thèmes les  plus innovants du moment, fruit de l’analyse des tendances touristiques et  sociales, de la conjoncture économique et du développement d’outils de  communication et d’analyse.

Pour cette raison, soutenue par l’augmentation des participants à chaque édition,  le Congrès Mondial du Tourisme de Neige et de Montagne d’Andorre est devenu la référence  internationale d’échanges de connaissances sur les tendances, les outils et les  opportunités de développement touristique en territoire de montagne.

Édition 2014

Lors de la huitième édition  du Congrès, qui se tiendra à Andorre la Vieille   le 9 et 10 avril 2014, nous traiterons du nouveau potentiel du tourisme  de montagne en été et des outils que nous avons   pour désaisonnaliser l’offre : les nouveaux produits adaptés aux  nouveaux secteurs du marché et ceux émergents, les applications pour les portables  et la géolocalisation comme un outil de diffusion et promotion, les  « resorts » de montagne qui triomphent ailleurs, la valeur des icônes  dans le développement et la commercialisation touristique, les grands parcs thématiques  de nature en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que la croissance de la pratique  de sports associés aux espaces naturels.

Publié dans Tourisme | Laisser un commentaire

La commune de Ferrières à la recherche de professionels

Eglise de Ferrière

Eglise de Ferrières

La commune de Ferrières dans les Hautes-Pyrénées, propose avec l’association Camp de Base, un accompagnement à l’installation pour les porteurs de projet.

Des locaux professionnels, accueillant déjà une agence de communication, sont à louer dans une bâtisse de caractère au centre du village. Ferrières compte de nombreux services : école, haut débit, agence postale communale.

Contact : Camp de base, Katty Brognoli. Tel : 06 13 85 48 98.

Publié dans Economie, Territoires | Laisser un commentaire

Pyrénées : Visite guidée de Vielle-Aure et son patrimoine

Visite guidée du village et de son patrimoine et goûter convivial à Vielle-Aure le 16 février à 14h30

2014-02-26-Visite-eglise-vielle-adour

Publié dans Patrimoine, Tourisme | Laisser un commentaire

Météo Pyrénées : tempête de beau temps avant celle de mauvais

Sommet du Pic du Midi après une chute de neige

Sommet du Pic du Midi après une chute de neige

Week-End ensoleillé sur les Pyrénées qui devrait se poursuivre lundi

Météo France prévoit une dégradation avec chute de neige à partir de mardi après-midi en s’intensifiant dans la nuit de mardi à mercredi

Suivre l’évènement à partir de mardi

Publié dans environnement, Montagne, Stations de ski | Laisser un commentaire

Les Journées Nature en Midi-Pyrénées, c’est toute l’année !

Le mouton AOP Bareges-Gavarnie

Le mouton AOP Bareges-Gavarnie

Depuis 2006, la Région Midi-Pyrénées organise les Journées Nature, qui proposent plus d’un millier d’animations, ludiques et inventives, tournées vers la préservation de l’environnement, la découverte du patrimoine naturel régional, et plus globalement le développement durable. 

Cette année, la Région a décidé de revoir le format de ce dispositif : désormais, les Journées Nature, c’est toute l’année. Il est donc possible d’inscrire sur le site qui leur est dédié les animations qui ont lieu à tout moment de l’année.

Ces activités – randonnées, observations de la faune et de la flore, activités sportives, éco-constructions, conférences,… – sont organisées sur l’ensemble du territoire régional par de nombreuses structures différentes : collectivités, associations, structures de gestion d’espaces naturels labellisés (Parcs Naturels Régionaux (PNR), Parc National, Réserves Naturelles), lycées, CFA, bibliothèques, offices de tourisme ou encore entreprises.

Toutefois, la Région Midi-Pyrénées a choisi de consacrer entièrement 3 jours, du 22 au 24 mai 2014, aux Journées Nature sur tout le territoire.

Pour s’inscrire et retrouver toutes les infos sur les Journées Nature :
www.journeesnature.midipyrenees.fr

Publié dans Animations, environnement, Loup, Montagne, Ours, Pastoralisme, Patrimoine | Laisser un commentaire

Pyrénées : Le volet ours de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB)

Parmi les sujets à l’ordre du jour du Comité de massif des Pyrénées du 20 février dernier   il y avait :

  • état d’avancement de la démarche
  • information sur le volet ours brun de la SPVB

Sujet transformé, selon une information de la DREAL Midi-Pyrénées  en lancement de « l’élaboration d’un volet Ours brun dans la SPVB »

Une Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB)  a été validée par le comité de massif en janvier 2012. Selon la DREAL : « Cette stratégie articule la diversité des actions développées en la matière ». Dans ce cadre, la Ministre de l’écologie, Philippe Martin, « a demandé l’élaboration d’un volet Ours brun dans la SPVB ». Il aura donc fallu une réunion « sous la présidence conjointe de Monsieur Henri-Michel Comet, préfet de la région Midi-Pyrénées, préfet coordonnateur du massif des Pyrénées, et de Monsieur François Maïtia, président de la commission permanente du comité de massif » pour lancer une telle opération.

Toujours selon la DREAL, « le comité de Massif a chargé le Comité de suivi de la SPVB (élus, représentants des gouvernements espagnol et andorran, des activités économiques, des associations, des socio-professionnels, des parcs) d’élaborer le projet du volet ours de cette stratégie. Il en étudiera les différents items ainsi que les actions et orientations s’y rapportant ». Lorsqu’il s’agit de l’ours, l’objectif est toujours « d’assurer la sauvegarde de l’ours et de maintenir l’activité pastorale….. ». Voilà un postulat de travail qui évite de rechercher la vérité et de prendre en compte la réalité, qui préside aux destinées des Pyrénées et à la réflexion d’un groupe qui, manifestement, pourrait bien perdre son temps.

Ce que ne précise pas la DREAL, c’est le positionnement des élus et des représentants de la profession agricole. Ces derniers, par la voie de Bernard Moules (FNSEA) et de Jean-Michel Anxolabehere, Président de l’Association des Chambres d’Agriculture des Pyrénées (ACAP) lancent un avertissement très clair quant à des introductions. La réflexion ne doit pas se limiter à 6 ours dans l’immédiat mais à 258 ours matures minimum   pour assurer la pérennité de l’espèce selon un rapport du Muséum National d’Histoire Naturel.  ( Voir l’analyse de l’ADDIP ) Les Pyrénées et surtout les pyrénéens sont-ils disposés à accepter autant d’ours sur leurs territoires ? Avec 20 ours il y a déjà des difficultés pour un coût inacceptable, imaginons avec 12 à 15 fois plus…. Une catastrophe annoncée comme dans les Alpes avec le loup. Par ailleurs, doit-on et peut-on financièrement porter artificiellement, une population d’ours, c’est-à-dire une espèce qui, comme le loup, n’est nullement en danger. Cette artificialisation de la nature est-elle de la biodiversité ou de la gestion de parc animalier ? Il faut aussi rappeler que ces ours sont le fruit d’importations de Slovénie réalisées dans des conditions contestées tant par les organisations syndicales que par la coordination pyrénéenne ADDIP.

Néanmoins, à une époque où les services publics et les écoles sont abandonnés dans les vallées, l’ours va mobiliser d’autres fonctionnaires pour assurer sa sauvegarde et maintenir l’activité pastorale grâce, selon la DREAL :

• à  l’accompagnement technico-économique des élevages exposés au risque de prédation, en compatibilité avec le prochain Plan de soutien à l’économie de montagne (PSEM),

• à  concilier les activités cynégétiques avec la présence d’ours,

• à  examiner collectivement les différentes expertises menées sur le sujet dont le rapport rendu par le Muséum National d’Histoire Naturelle sera un des éléments Télécharger l’étude du 26 septembre 2013,

• à  engager une concertation transfrontalière  en coordination avec le comité de suivi SPVB.

Des orientations qui ont subitement été modifiées depuis mars 2013   Ce projet devrait être présenté au comité de massif au cours du second semestre 2014. Ce qui laisse déjà prévoir aucune procédure d’introduction en 2014 et assez peu probable en 2015 à la veille des élections régionales.

Toutefois une interrogation existe quant aux conditionnalités des aides du Plan de soutien à l’économie de montagne (PSEM). Assortir ces aides à la condition d’acceptation des prédateurs, ours et loups, comme le souhaite les écologistes et certains inspecteurs généraux de l’environnement (Cf. Rapport Guth / Bracque ) pourrait bien mettre le feu aux montagnes. Quant à « l’accompagnement technico-économique des élevages exposés au risque de prédation » nous connaissons tous le néant actuel et les 400 000 Euros versés à une association d’opérette pour placer des chiens… Nous sommes en plein délire. Il serait souhaitable d’y mettre un terme et penser aux choses sérieuses pour l’avenir des Pyrénées et des pyrénéens.

Une affaire à suivre….

Louis Dollo

Publié dans environnement, Faune, Ours, Patrimoine | Laisser un commentaire

PNR des Pyrénées ariégeoises : Les actes sonores des 4e Rencontres avec les scientifiques en ligne.

PNR-Pyrenees-AriegeoisesLes 8 et 9 novembre, le Conseil scientifique organisait ses 4e Rencontres avec les scientifiques sur le thème principal de la forêt ariégeoise.

Les actes sonores ainsi que les diaporamas présentés lors du colloque du 8 novembre sont désormais disponibles sur le site Web du Parc Naturel Régional des Pyrénées ariègeoises.   Des fichiers pdf sont en appui aux enregistrements.

« Cette manifestation s’est déroulée sur 2 jours : des rencontres en salle le 8 novembre et des ateliers terrain le 9 novembre au château de Montréal de Sos à Auzat. Au total, ce sont 200 personnes qui ont participé à cette manifestation. Les rencontres en salle du vendredi 8 novembre 2011 se sont tenues à la salle Max Linder à St Girons. Elles étaient organisées autour de 12 interventions et de 5 débats avec le public, le matin sur « la restitution des travaux réalisés par les membres du Conseil scientifique » et l’après-midi sur le thème de la « forêt ariégeoise » ».

Publié dans environnement, Faune, Flore, Montagne, Patrimoine | Laisser un commentaire

Introduction d’ours dans les Pyrénées : Jean Lassalle réagit

Jean Lassalle

Jean Lassalle

Comme nous l’annoncions  hier, Jean Lassalle a fait connaitre sa position au Préfet de région par un courrier qu’il lui a adressé hier après-midi et dont nous avons eu copie.

Il semble que, comme beaucoup d’autres élus, il soit impressionné par la quantité de documents à assimiler en peu de temps : « J’ai bien reçu les documents correspondants qui seront étudiés en séance. Compte tenu de leur nombre et de leur importance, vous comprendrez que je ne puisse faire valoir mes positions d’ici là ».

S’il ne peut se prononcer sur les documents eux-mêmes, il a néanmoins des idées à faire connaître quelques principes : «… concernant la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité  (SPVB), je souhaite préciser que la meilleure stratégie en la matière reste pour moi la stratégie du dialogue, de la concertation et de la co-décision avec les pyrénéens ». Et il regrette que : «que le volet « environnement et biodiversité » soit resté un atelier fermé, réservé à quelques membres choisis ». Ce qui laisse à penser, selon le député béarnais, que les conditions d’une « stratégie du dialogue, de la concertation et de la co-décision avec les pyrénéens » ne sont pas réunies.

Quant au sujet de l’ours « qui rebondit à nouveau », Jean Lassalle  « constate qu’à l’occasion du rapport du Muséum d’Histoire Naturelle »,   il « a déjà été largement commenté dans les médias ».

Au-delà des clivages politiques, nous constatons  une unanimité chez les parlementaires  lorsqu’il précise au Préfet : « Je vous demande de bien vouloir porter à connaissance des membres du Comité de massif que je partage en tous points la position de mes collègues parlementaires exprimée par la voix de la députée Jeanine DUBIE ».

Avant de conclure il exprime son  « inquiétude quant à l’évolution des conditions d’existence qui ne sont plus que de subsistance, de nos bergers, vachers et éleveurs de montagne ».  Et il termine par cette phrase qui reflète assez bien le sentiment de beaucoup d’élus : « Aussi, face à un tel contexte, je suis convaincu que le Comité de Massif et ses membres auraient certainement des travaux plus urgents pour nos Pyrénées que de rentrer à nouveau dans cette polémique aussi stérile qu’inutile qu’est l’introduction de nouveaux prédateurs dans nos Pyrénées ».

Louis Dollo

Publié dans environnement, Ours, Pastoralisme | Laisser un commentaire

Assemblée plénière du Comité de massif des Pyrénées du 20 février 2014

Vu l’importance que revêt la question de l’ours dans les Pyrénées qui conditionne l’avenir des vallées, nous aurions pu penser que le comité de massif consacrerait une séance plénière spécifiquement à cet aspect de la stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité que les mouvements écologistes boycottent depuis un certain temps. Il n’en est pas question….

L’ordre du jour que nous avons pu obtenir  est assez fourni et ne laisse pas beaucoup de place à la discussion, le dialogue et l’échange.

Prévu aujourd’hui  jeudi 20 février à 14h30, les élus ne disposeront guère de plus de 3 ou 4 heures pour remplir leur mission de représentants des citoyens. Et tout juste 7 jours pour prendre connaissance des dossiers quand ils les ont reçus.

Et le rapport du Muséum d’histoire naturelle ? Il n’est pas dans les documents joints. Curieuse méthode d’information des élus… quant au public….N’en parlons pas.  Voilà qui promet de nombreux conflits et probablement procédures judiciaires pour faire respecter le droit des français à être informés et à participer à l’élaboration des projets à caractère environnemental.

Si c’est pour annoncer qu’il n’y aura pas d’introduction d’ours et que le volet ours de la stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité exclu le plantigrade, il est probable que peu de pyrénéens s’en plaindront. Ce sera aussi, autant d’économie pour le budget de l’Etat.

Louis Dollo

Publié dans environnement, Montagne, Ours | Laisser un commentaire

Maison du Parc National des Pyrénées à Saint Lary est rouverte

Saint-Lary - Maison du Parc National

Saint-Lary – Maison du Parc National

Après des travaux de réhabilitation et d’extension et un réaménagement de la scénographie intérieure, la Maison du Parc est de nouveau ouverte depuis le 15 février.

Ce nouveau bâtiment comprend un espace audiovisuel et un amphithéâtre d’une capacité de 50 sièges. Les travaux ont été réalisés par la Commune, en étroite collaboration avec le Parc des Pyrénées qui a apporté un large financement à l’ensemble des investissements.

Publié dans Animations, environnement | Laisser un commentaire

Introduction d’ours : Le Minsitre de l’Ecologie répond à Jeanine Dubié, Députée des Hautes-Pyrénées

Jeanine Dubié, députée PRG des Hautes-Pyrénées confime ses propos tenus auprès des éleveurs confrontés aux prédations d’ours. Fidèle à ses engagements et à ceux de l’ANEM (Association Nationale des Elus de la Montagne) présidée par Frédérique Massat, députée PS de l’Ariège, elle vient d’interroger le Ministre de l’Ecologie quant à l’éventualité d’introductions d’ours réclamés par les écologistes et préconisées par le Muséum d’Histoire Naturelle. Dans un communiqué et une vidéo, elle nous fait part de cette réponse ministérielle

Jeanine Dubié

Jeanine Dubié

 

« Lors de la séance de questions au gouvernement du mardi 18 février 2014, Jeanine DUBIE a interrogé le Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Philippe MARTIN, sur la question de l’Ours dans les Pyrénées.

« Après avoir rappelé le rôle essentiel du pastoralisme pour la préservation des territoires de montagne et relayé les inquiétudes très fortes des éleveurs du Massif Pyrénéen face à l’hypothèse de la réintroduction de l’Ours brun dans les Pyrénées, Jeanine DUBIE a interrogé le Ministre sur les intentions du Gouvernement en la matière. La députée des Hautes-Pyrénées a également fait état des fuites du rapport commandé au Museum National d’Histoire Naturelle qui n’est pourtant toujours pas public et demandé au Gouvernement dans quel délai il comptait le présenter….. »

En savoir plus…..

Publié dans environnement, Faune, Ours, Pastoralisme, Patrimoine | Laisser un commentaire

Nos stations de ski des Pyrénées ne sont pas les plus chères ni les moins chères du marché

Cauterets

Cauterets

TripAdvisor,  le plus grand site de voyage au monde*, dévoile aujourd’hui le TripIndex Ski 2014, un comparatif de prix en euros de 27 stations de ski françaises. TripIndex Ski est basé sur le coût combiné d’une nuit d’hôtel, d’un forfait d’une journée de ski, de la location d’un équipement de ski basique pour une journée, d’un plat typique (raclette), d’une bière, de 25 cl de vin rouge et d’un soda (étude menée du 3 au 7 février 2014).

 Les Orres, Gérardmer et Villard-de-Lans sont les stations proposant le meilleur rapport qualité/prix alors que Courchevel et Méribel sont les stations les plus chères.

Les Orres est la destination la plus abordable pour des vacances au ski cette année. Une journée de ski pour un adulte et un enfant – comprenant forfaits et location d’équipements, un repas, une bière, 25cl de vin rouge et un soda et une nuit à l’hôtel – coûte 195,11€, tandis qu’à Courchevel, elle coûte 520,82€.

Concernant plus spécifiquement les prix des hôtels, Méribel détient le prix moyen le plus élevé pour une nuit 343,09€. Pour le prix d’une nuit à Méribel, les vacanciers peuvent passer cinq nuits aux Orres (68,61€ pour une nuit).

C’est à la station Gérardmer que le forfait d’une journée de ski pour un adulte est le moins cher, coûtant 25,20€, soit presque deux fois moins qu’à Courchevel où il s’élève à 57€. La station Villard de Lans propose le forfait journalier le moins cher à 18,5€ pour un enfant contre 45,60€ à Courchevel.

C’est à Gérardmer que la location d’équipement pour une journée est la moins chère pour un adulte. En effet, le coût moyen de location de skis, chaussures et bâtons est de 14,83€, soit 2 fois moins qu’à Megève où il est de 29,00€.

Concernant la location de matériel pour les enfants, c’est à Valmorel que la location d’équipement pour une journée est la moins chère à 9,67€, soit 2 fois moins qu’à Megève où il est de 19,33€.

2014-02-17-Nos stations de ski ne sont pas les plus chères ni les moins chères du marché

La journée de ski la moins chère comprenant un forfait adulte avec location de matériel coûte 40,03€ à Gérardmer contre 81,67€ à Courchevel. La journée de ski la moins chère comprenant un forfait enfant avec location de matériel coûte 30,83€ à Villard de Lans contre 60,77€ à Courchevel.

C’est à La Bresse que la raclette est la moins onéreuse à 17,07€ par personne, alors qu’à Courchevel elle s’élève à 27,23€. Concernant la bière, c’est à nouveau à la station Les Orres qu’elle est la moins chère – 2,57€, soit 1,53€ de moins que les 4,10€ à Val Thorens. Si vous consommez un soda, il vous en coûtera 2,75€ au Dévoluy contre 4,30€ à Megève.

C’est enfin encore aux Orres que les 25cl de vin rouge sont les moins chers : 2,83€ contre 9,33€ à Châtel.

La méthodologie du TripIndex Ski:

TripIndex Ski compare 27 destinations majeures en France. La liste a été établie en utilisant des informations obtenues d’experts en ski et voyage, ainsi que des données du site TripAdvisor.

Les prix ont été obtenus de plusieurs manières, comme détaillé ci-dessous. Les prix ont été recensés entre les 3 et 7 février 2014.

Les hôtels: Les prix affichés correspondent au prix moyen pour une nuit dans un hôtel trouvé sur TripAdvisor dans un rayon de 8km de la station. En moyenne, 26 hôtels ont été pris en compte dans les calculs du prix moyen de la destination. Les informations concernant les prix proviennent des sites de réservation partenaires de TripAdvisor. Les prix affichés sont ceux de la période du 15 février au 15 avril 2014.
Le forfait de ski: Celui-ci indique le coût par jour pour accéder aux pistes de ski fourni par les opérateurs de la région.
La location de matériel de ski: Indique le coût moyen de location du matériel de base (chaussures, skis, bâtons). Le prix affiché est le prix moyen de trois forfaits de location de la station.
La raclette : Les prix indiqués sont ceux du coût moyen pour un plat individuel de raclette. Cette moyenne a été déterminée à partir de deux (ou plus si possible) restaurants de la station.
La bière: Le prix indiqué est le prix moyen d’une bouteille de bière locale ou d’une bière à la pression, déterminé à partir de deux restaurants ou plus.
Le vin : Le prix indiqué est le prix moyen de 25 cl de vin rouge, déterminé à partir de deux restaurants ou plus.

*Source : comScore Media Metrix pour les sites TripAdvisor du monde entier, Juin 2013
**Source : Google Analytics, données monde, Juillet 2013

Tripadvisor – communiqué de presse du 17 février 2014

Publié dans Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

258 ours dans les Pyrénées : c’est un objectif affiché par le Muséum d’Histoire Naturelle

Ours dans les Pyrénées

Ours dans les Pyrénées

Six ours à minima, c’est ce que tout le monde aura retenu de la presse la semaine dernière. La réalité est bien différente puisque l’objectif affiché page 17 du rapport du Muséum d’Histoire Naturelle « Expertise collective scientifique, l’ours brun dans les Pyrénées » est de 258 ours dans les Pyrénées. Et encore cela ne suffirait pas, puisque ce chiffre « mènerait à une catégorisation ‘en danger’ mais proche du seuil ‘vulnérable’ de la population pyrénéenne. »

Une spoliation des territoires prévue de longue date

Derrière cette énormité, la réalité va bien au delà de l’ours en lui même. Il s’agit en fait de tendre vers une mainmise totale sur le massif par une forme d’administration écologiste dont l’aboutissement est à la fois la privatisation et la financiarisation des espaces protégés. L’animal n’est ici qu’un prétexte au profit d’une idéologie et non au profit de l’environnement. Certains éléments se trouvent clairement écrit dès septembre 1997 par l’un des « experts » rédacteurs du rapport du Muséum, Luigi Boitani, dans Livestock subsidy systems in Europe and reform proposals to benefit large carnivore conservation (Systèmes européens de subventions à l’élevage, et propositions de réformes favorables à la conservation des grands carnivores). D’autres apparaissent à travers des conventions telles que celles passées entre les Parc Nationaux et la LPO ou encore le projet de mise sur le marché mondial du captage du CO2 par les parcours pastoraux.

Dans le rapport de Boitani, loin de limiter l’impact des grands carnivores à quelques secteurs des massifs concernés, il est clairement indiqué, page 103 : « C’est la totalité du paysage qui doit être incluse dans les plans de gestion. » Et l’élevage n’est pas le seul visé, les activités touristiques sont directement menacées, page 97, car « elles peuvent conduire à des effets négatifs sur les populations de grands carnivores. » 

Tourisme, randonnée : Ensauvagement ou diversité des paysages ?

Sous l’apparence du « nounours », la volonté d’ensauvagement du massif est claire, comme est évidente celle de déposséder les habitants et tous ceux qui profitent de ses beautés, de les marginaliser. Les territoires de montagne des Pyrénées ont toujours été humanisés. Ce sont leurs habitants qui ont su préserver leurs richesses biologiques, tout en y développant une économie riche et variée : pastoralisme et tourisme, exploitation forestière, industries en de nombreuses vallées même si la crise, là comme ailleurs, fait des ravages.  L’homme pyrénéen a toujours su s’adapter aux époques et contextes différents, jamais faciles, toujours avec les mêmes passions et amour du pays.

Aux antipodes de l’ensauvagement, et si nous regardons les projets en cours ou à venir, c’est cette dynamique que les Pyrénéens entendent continuer en l’adaptant aux besoins et nouvelles techniques du XXI° s. Et comme ils l’ont toujours fait, en partageant avec tous ceux qui viennent profiter, en touristes, de leurs montagnes ou choisissent de s’y installer et devenir Pyrénéens.

Face à cette dynamique, y compris pastorale, il est difficile d’imaginer que l’avenir se trouve dans 258 ours et plus, ni dans un paysage en totalité placé sous contrôle parce que les besoins de ces ours priment sur ceux des humains.

La raison l’emportera-t-elle ?

Louis Dollo

Publié dans environnement, Faune, Ours | Laisser un commentaire

Enquête sur l’utilisation des téléphones portables en montagne

Dans le cadre d’une étude sur “l’usage des téléphones portables en montagne” le laboratoire SET (UPPA/CNRS) propose de répondre à un questionnaire en ligne pour comprendre quels sont les usages des téléphones portables en montagne, leurs impacts sur les choix des randonnées, les risques pris et les appels aux secours plus ou moins légitimes.

Répondre au questionnaire…..

Publié dans Accidents, alpinisme, Canyon+, Montagne, Randonnée, Stations de ski | Laisser un commentaire

Hubert Reeves et les oies grises ou l’expression d’un obscurantisme inquiétant.

Dans Le Point du 7 février 2014, Hubert Reeves, Président de l’association « Humanité et biodiversité » signe un billet dans Le Point avec manifestement une vision partiale de la problématique des oies  Billet repris sur le site Web de son association.

Oies grises en vol

Oies grises en vol

Quel sens donner à ce billet ?

Partiel, surement. Partial, également sauf s’il n’est pas informé de tout ce qui se passe en Europe, ce dont nous pouvons douter. Dans tous les cas, il nous interroge.

Est-ce que la protection de l’environnement et le développement de la biodiversité prend toute sa source dans des textes législatifs et réglementaires que l’on fait appliquer contre tout bon sens par des décisions de justice ?  Ou est-ce également analyser une situation globale notamment tous les aspects de la migration d’une espèce de passage ?

Il est stupéfiant de voir qu’Hubert Reeves, dans ce cas précis,  se limite à une vision strictement franco-française en imaginant que les oies ne migrent qu’à l’intérieur de l’hexagone au lieu de prendre la dimension européenne comme il le ferait au Canada en ne se limitant pas au seul Québec.

Oies grises en Hollande

Oies grises en Hollande

Réaction militante stérile pour la biodiversité

Il est tout aussi stupéfiant que ces réactions militantes stériles pour la biodiversité, ne font jamais allusion, en France, au gazage  de ces mêmes oies et autres espèces protégées en Hollande depuis plusieurs années.  20 minutes.fr  est un des rares journaux en ligne à y avoir fait allusion.  Pourquoi ?

La bonne information dans la diversité de l’information

Face à un militantisme dont la bonne foi est très souvent fort discutable et à une presse sclérosée depuis longtemps dans le domaine de l’environnement, il faut aller sur des sites « pro-chasse » pour découvrir autre chose. Et cet « autre chose » est ahurissante. Il y est dénoncé  des pratiques qui n’ont jamais fait l’objet de démenti par les écologistes notamment par l’association d’Hubert Reeves « Humanité et Biodiversité » C’est le cas de :

Et bien d’autres vidéos….

Un comportement écologiste stupéfiant

Nous pouvons  lire dans Le Monde.fr du 16 avril 2012 sous le titre « A l’aéroport d’Amsterdam, les oies seront gazées » :

« Un « pacte » a ainsi été signé par le gouvernement, les autorités provinciales, des agriculteurs et des organisations de défense de l’environnement prévoyant une série de mesures pour lutter contre la prolifération de ces oiseaux. »

Doit-on en conclure qu’en Hollande on a le droit de massacrer des oies et qu’en France on les protège ? Ou encore, que ces oies, quoi que classées espèces protégées sont bien en surnombre mais que pour satisfaire une idéologie anti-chasse entretenue par une certaine vision sectaire de l’écologie, on entretien artificiellement un lobbying ?

oies sauvages en vol

oies sauvages en vol

Des questions similaires pourraient être posées pour ce qui concerne la protection du renard (qui n’est pas une espèce protégée mais classé nuisible) lorsque nous entendons l’indignation de Brigitte Bardot.

Face à cette situation, Monsieur Reeves, est-il décent que vous vous réjouissiez des résultats d’une procédure judiciaire défavorable aux chasseurs ? Cautionnez-vous le massacre des oies en Hollande ? Pourquoi protéger d’un côté et éradiquer de l’autre ?  Ne serait-il pas plus logique de laisser la chasse ouverte 20 jours de plus et ne pas gazer les oies ?

Quelle que soit votre réponse, s’il vous plait, un peu de bonne foi et de logique dans le raisonnement pour une meilleure lisibilité de votre message « humaniste » de protection de la biodiversité.

Louis Dollo, non chasseur

Publié dans Chasse, environnement, Terroir | Laisser un commentaire

90 ans pour le petit train de la Rhune au Pays Basque dans les Pyrénées-Atlantiques

Train de la Rhune

Train de la Rhune

Aujourd’hui samedi 15 février, le petit train à crémaillère reprend du service pour une saison exceptionnelle, sur la voie des arts.

Jusqu’au 11 novembre 2014, l’Etablissement public des stations d’altitudes (EPSA) et le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques proposent Panoramika : une programmation exceptionnelle pour célébrer les 90 ans de la mise en service du train de la Rhune. Ferraille Productions se charge de la direction artistique. Le 28 juin 2014, des spectacles et performances seront proposés in situ, pour une journée anniversaire.

Infos pratiques :

Ouverture : Tous les jours du samedi 15 février au 11 novembre Horaires : Départs toutes les ½ h de 9h30 à 11h30 et de 14h00 à 16h00 Tarif unique toute la saison : Adulte aller retour : 17 € – Enfant de 4 à 12 ans : 10 €

En savoir plus la Rhune sur la page Facebook  et sur le site www.rhune.com

Voir également

Publié dans Animations, Tourisme | Laisser un commentaire

Les parachutistes vont attaquer Anères dans les Hautes-Pyrénées

Lundi 17 février à Anères à partir de 14H, les parachutistes de Tarbes réaliseront des manœuvres d’entrainement au combat sur l’aéroport des ULM d’ Anères

Au cours de cet exercice sera présenté le nouvel hélicoptère de combat dénommé NH90 Caïman qui entre en phase opérationnelle actuellement.

Les civils sont cordialement invités à assister à ces manœuvres qui verront une importante présentation de matériels militaires terrestres et aériens.

Une démonstration d’attaque d’un hangar est prévue dans l’après-midi.

Vous êtes tous invités à assister à ces manœuvres.

Publié dans Animations | Laisser un commentaire

L’application Hydrovallées Bigorre, un outil de visite numérique convivial

screen1Découvrez la première APPLICATION NUMÉRIQUE associant patrimoine hydroélectrique et pôles d’intérêts touristiques développée par EDF en collaboration avec ses partenaires haut-pyrénéens.

Ses objectifs : • Permettre de préparer votre visite avant de vous rendre sur place. • Donner accès à la connaissance des espaces pyrénéens en vous proposant, les informations patrimoniales, culturelles, historiques, touristiques, environnementales afférentes au site sur lequel vous vous trouvez. • Offrir la possibilité de réagir, de vous exprimer, ou de poursuivre votre expérience à l’issue de votre visite.

En soir plus….

Publié dans Animations, Histoire, Patrimoine, Tourisme | Laisser un commentaire

Posez pour le Grand Tourmalet !

Participez à la 2ème session du concours photos, lancé sur le Grand Tourmalet du 15 Février au 15 Mars 2014. Participez, photographiez et vacancez au Grand Tourmalet !

Des paysages grandioses, des sauts majestueux, des descentes d’enfer, des traces uniques, des fous rires, …. Cadrez, cliquez et envoyez !!!

Pour s’inscrire, rien de plus simple, connectez-vous sur la page facebook du Grand Tourmalet ou envoyez vos photos via twitter et Instagram avec le hashtag #PICS BY U et tentez de gagner vos prochaines vacances

Publié dans Animations, Stations de ski | Laisser un commentaire

De l’art grandeur nature !

Dans le cadre de l’exposition Becs et Ongles, une randonnée 1/2 journée Pastoralisme et rapaces d’altitude aux cabanes de Tramezaigues vous est proposée le 19 Février prochain.. Découvrir les liens qui unissent les bergers et les rapaces depuis la nuit des temps, la randonnée se déroule en versant sud et permet, après avoir traversé une belle forêt de hêtres, d’accéder à un site pastoral d’exception favorable à l’observation.

Rendez vous à 13h30 au Parking de la centrale hydroélectrique de Gripp

Pour plus d’infos : MUSÉUM 06 76 82 40 56

Publié dans Animations | Laisser un commentaire

« La Mongie aux couleurs des anneaux olympiques ! « 

2014-02-14-Manifestations-du-15-au-21-fevrierVenez encourager Adrien Théaux le 16 Février à 8h Place de la Grenouillère. A l’occasion de la retransmission de la descente Homme JO Sotchi 2014, l’union des commerçants et l’Office de Tourisme, auront le plaisir d’offrir « un petit déjeuner » à La Mongie. Venez Nombreux pour suivre notre champion pyrénéen et vibrez aux résonances des JO!

Pour plus d’infos : 05 62 91 94 15

Publié dans Animations, Stations de ski | Laisser un commentaire

Histoire de la création des Hautes-Pyrénées

Bigorre-Hautes-Pyrenees-PPSouvent, on confond à tort les Hautes-Pyrénées avec la Bigorre. Ce n’est pas sans raison même si nous devons dire aux Aurois et Baroussais qu’ils ne sont pas Bigourdans. De là à dire que nous avons depuis plusieurs années deux sénateurs (Josette Durieu et François Fortassin) qui sont des « étrangers »….

Les départements, une idée ancienne

De même, ce n’est pas en 1792 que furent créés les départements. Certes, ils avaient une forme et des noms différents, mais c’est bien avant que l’idée a germé. La République n’a fait que poursuivre un travail entrepris avant son existence.

L’idée apparaît en 1764 lorsque le marquis d’Argenson demande que le royaume soit divisé en départements. A ce moment, plusieurs concepts apparaissent, parfois assez surprenants.

La première idée avait une vision assez géométrique de la division de la France. Un quadrillage très administratif digne d’un jeu de Dames. Evidemment, échec ! C’était le mauvais jeu.

La seconde idée était une sorte de compromis de centralisation et décentralisation, si on pouvait déjà l’appeler ainsi. Il s’agissait de 83 départements numérotés du nord au sud laissant la dernière place à la Corse. Pas plus de succès que la première idée. Tout était à revoir.

En savoir plus…..

Publié dans Histoire | Laisser un commentaire

Beau temps routier pour l’arrivée dans les stations des Pyrénées

Descente de Super Barèges pour les enfants

Descente de Super Barèges pour les enfants

Ce vendredi après-midi, veille des vacances d’hiver et d’arrivée des skieurs dans les stations, les conditions routières sur les Pyrénées sont bonnes et la neige est au rendez-vous sur les pistes… pas sur la route.

Situation à Barèges

La vallée de Barèges (bat Sus) dans les Hautes-Pyrénées est, bien sûr toujours en travaux. Ceci ne signifie pas que la circulation est impossible. Bien au contraire. Tout est en ordre même si sur certains secteurs il faut admettre que c’est un peu défoncé…. Normal, des engins de travaux publics circulent sur cette route. Toute fois les entreprises ont tout fait pour ne pas perturber les activités touristiques. Le lit du Bastan est aménagé avec un passage de camion permettant de travailler à la reconstruction des berges en toute autonomie.

04-Les entreprises SOARES et TOVO à l'oeuvre

04-Les entreprises SOARES et TOVO à l’oeuvre

Sur les pistes elles-mêmes il n’existe aucune conséquence des crues. Elles sont merveilleusement bien préparées. Le parking de Tournaboup est opérationnel à 100 % comme pour les années antérieures. Dans le village de Barèges, quelques modifications quant aux parkings et la circulation qu’il convient de respecter. Des navettes gratuites sont mises en place entre le bas du village (Barzun) et Tournaboup.

Les autres stations

Aucune autre station des Pyrénées n’a été affectée par les inondations de juin 2013. Les routes sont dégagées. Beaucoup sont sèches cet après-midi. Mais le temps peut toujours changer brusquement. Prévoyez les équipements spéciaux. Après tout une chute de neige en montagne en plein hiver, c’est normal si on veut skier.

Louis Dollo

 

Publié dans Animations, Montagne, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Ours dans les Pyrénées : les pyrénéens ont trop bien préservé leur territoire…. Ils le défendront encore !

ours

Par le passé, les pyrénéens ont toujours été mis devant le fait accompli dès lorsqu’il s’agissait d’ours. On interdit la chasse et donc une forme de protection / défense des troupeaux, on veut imposer les réserves Lalonde, on charge les associations écologistes de la protection des ours, on impose un Parc National dans des conditions étonnantes puis ce sera le tour de la directive habitats le plus souvent en trompant les acteurs locaux, et c’est l’introduction d’ours à deux reprises….Mais pourquoi un tel acharnement sur les Pyrénées ?

Tout simplement parce que les pyrénéens ont eu le malheur de bien gérer et préserver leur territoire et que vu de Paris, c’est la « frontière sauvage » un peu comme l’Alaska est pour les américains, « The last frontier » (La dernière frontière). Dans les couloirs d’un Ministère de l’environnement en gestation dans les années 1970  on se prend à rêver aux fantasmes des romantiques du 19ème siècle en écrivant encore dans un dossier justifiant la présence des ours : « Jusqu’à récemment encore zone isolée et inaccessible, les Pyrénées sont un des derniers refuges en Europe pour quelques-uns de nos mammifères et oiseaux les plus spectaculaires et menacés : l’ours brun…. « . Mépris total de l’homme qui, à leurs yeux, ne compte pas ou est absent. Il en sera ainsi dans tous les processus mis en place pour faire croire à une acceptation sociale.

Montreurs d'ours

Montreurs d’ours

Une expertise contestée

Cette fois les ministres prennent quelques précautions en sollicitant une expertise. Problème : les experts ne sont pas indépendants. C’est le cas de Luigi Boitani, Président de la LCIE   et Pierre-Yves Quenette, le patron de l’Equipe Technique Ours (ETO) dépendan t de l’ONCFS, établissement public de l’Etat. Et là, on veut nous faire gober les mouches. La preuve : l’absence de communication et d’information du public. Une procédure bien loin des obligations de la charte de l’environnement adossée à la constitution comme le fait remarquer l’ADDIP dans son dossier de presse.

Au-delà du formalisme, dans son dossier de presse, l’ADDIP relève plusieurs anomalies, erreurs et inexactitudes importantes quant à l’appréciation de la situation. Quelle valeur peut-on accorder à un tel rapport d’expertise ?

Le piège déjoué ?

Si l’ours n’a pas d’impact immédiat sur la faune sauvage, rien ne permet de dire qu’il en sera différemment lorsqu’ils seront plusieurs centaines pour atteindre une population viable. Par contre, établir un tel rapport sans parler de l’impact sur les troupeaux, sur l’activité économique, les incidences sociales relève de l’irresponsabilité. A moins que ce soit une manœuvre pour faire accepter un plan dont personne ne veut. Séparer le biologique des composantes du développement durable, voilà une manipulation à laquelle nous avons souvent assisté. Les élus du Comité de massif tomberont ils dans le piège ? Avant une validation par ce même comité ne faut-il pas consulter le public et le faire participer à l’élaboration du projet. Et si ce public concerné ne veut pas…..

Le piège est quand même trop gros. Nous ne sommes plus en 2006. Jusqu’où les pouvoirs publics iront-ils dans l’illégalité ? Nous le saurons dans les prochains mois.

Prédation sur brebis au Casque du Lhéris

Prédation sur brebis au Casque du Lhéris

L’avertissement est clair

« L’ADDIP fédère et coordonne les actions des associations citoyennes du massif pyrénéen pour une biodiversité à visage humain ». Dans cette structure nous trouvons tous les milieux sociaux et professionnels mais aussi des syndicats agricoles, des élus politiques, des communes, etc…  Et la conclusion du communiqué de presse est clair à l’égard de l’Etat : « Si malgré tout il s’engageait sur la pente dangereuse des réintroductions alors que rien ne l’y oblige, cette position serait très clairement une déclaration de guerre. L’ADDIP, comme elle l’a toujours fait, mobiliserait les milliers de Pyrénéens qui sur le terrain n’ont cessé de dire qu’ils voulaient, pour eux comme pour tous ceux, français ou étrangers, qui aiment jouir librement des beautés du massif, un autre avenir que l’ensauvagement. Il faut entendre cette déclaration avec toute sa force. La colère déjà forte deviendrait difficilement maîtrisable ».

Louis Dollo

Pour tout savoir…..

Publié dans environnement, Faune, Ours, Pastoralisme | Laisser un commentaire

Barèges – Le Grand Tourmalet, le rendez vous des Êtres-aimés !

2014-02-10-Thermes-offre_saint_valentin_2014Du plaisir, du bien être en hiver, demandez la carte c’est au Grand Tourmalet. Durant toute la saison, les établissements de remise ne forme vous ouvrent les portes de leurs spas et vous proposent un pur moment de détente.

Prenez le temps de vous faire chouchouter…. Avec la St Valentin qui approche, le plaisir se savoure à deux….c’est ce que vous propose Cieléo avec ses offres « spécial Fête des amoureux ». Que ce soit son « PASS CIELEO DUO » à  29 €, son « INSTANT EVASION SAINT VALENTIN » à  46 € ou son « INSTANT BONHEUR A DEUX » à 99 €, il ne vous reste plus qu’à choisir !

Pour tout renseignement, ou réservation, contactez Cieléo au 05.62.92.68.02 ou cieleo.bareges@wanadoo.fr

Offres valables du 1er au 15/02/14

Publié dans Animations, Stations de ski, Thermalisme | Laisser un commentaire

Top 10 des stations de ski les moins chères d’Europe : aucune française mais des pyrénéennes…. Non françaises

Pas de la Case en Andorre

Pas de la Case en Andorre

Après avoir publié la liste des stations de ski les plus chères d’Europe,  le site Web Infotourisme  s’est attaché à réaliser « le top 10 des stations de ski les moins onéreuses du Vieux Continent ».

En fait ce classement a été réalisé « par Tripadvisor sur le coût combiné d’une nuit d’hôtel, d’un forfait d’une journée de ski, de la location d’un équipement de ski basique pour une journée, d’un repas local et d’une bière (15 décembre 2013-15 avril 2014) ».

Nous pouvons noter pour les Pyrénées que nous trouvons toutes les stations d’Andorre et une aragonaise, Candanchu. Aucune station française et encore des Pyrénées françaises. Il y a peut-être matière à s’interroger pour l’avenir.
Louis Dollo

Publié dans Stations de ski | Laisser un commentaire

La chasse facteur de développement local

Contrairement aux associations de protection fortement subventionnées par des fonds publics, la chasse et les chasseurs par leurs fédérations, sont des facteurs de développement local.

Non seulement les permis de chasse rapportent aux caisses d l’Etat mais ce sont les chasseurs qui paient les dégâts aux cultures agricoles occasionnées par le grand gibier. De plus, il est développé des produits « chasse » que nous pouvons qualifier de « produits touristiques » qui attirent une clientèle extérieure au département.

Comme le mentionne une revue de chasseur du Bas-Rhin, « plus de 52 millions d’Euros injectés par an dans l’économie locale « . Voilà qui peut amener à réfléchir. Au lieu de gazer les oies en Hollande, organisons des chasses commerciales en France pour disposer d’un moyen rentable et non coûteuse aux contribuables.

Si le loup et l’ours étaient chassables, nul doute qu’un business s’organiserait et il serait protégé tout en étant financiarisé comme le sont ou vont l’être d’autres produits de l’écologie tel que les parcours pastoraux.  Par ailleurs on comprend mieux que les espagnoles trainent les pieds pour fournir des bouquetins ibériques aux Pyrénées : on ne tue pas la poule aux œufs d’or.

Dans les Pyrénées, les fédérations de chasseurs de l’Ariège et des Hautes-Pyrénées mènent une expérience de commercialisation de « produits », c’est-à-dire de séjours « chasse » en même temps qu’ils financent, le plus souvent sur fonds propres, des actions de protection de la nature et de développement de la biodiversité en concertation avec les populations locales.

Louis Dollo

Publié dans Chasse, Economie, environnement, Faune, Montagne, Territoires, Terroir, Tourisme | Laisser un commentaire

Pyrénées / Grand Tourmalet – La Mongie : Grande finale de la N’Py Cup les 8 et 9 février

Après Piau et Gourette, RDV au Grand Tourmalet côté La Mongie pour la finale de la N’Py Cup alors que versant Barèges se déroulera la course de ski alpinisme franco-espagnole ALPITOY

Pour sa troisième édition, la N’PY CUP KING FOR A DAY réunit un public jeune autour de la musique, des sports de glisse et des animations ludiques et festives. Après deux étapes sur une journée à Piau et Gourette avec plus de 300 compétiteurs, la grande finale sur deux jours se tiendra les samedi 8 et dimanche 9 février au Grand Tourmalet versant La Mongie.

Forte de son succès, la N’PY CUP grandit et est pleine de surprises pour le plus grand bonheur des étudiants, des jeunes, des enfants et de leurs parents. Au programme, un événement sportif et décalé accessible aux amateurs comme aux professionnels, un espace réservé aux enfants avec de nombreux ateliers, une zone Chill Out, un village gourmand, mais aussi des DJ sets et une soirée.

Le village test comprendra une quinzaine de marques ambassadrices des sports de glisse telles que Nitro, Gnu, Pipolaki, Fisher ou encore Blackcrows pour n’en citer que quelques unes… Elles mettront à la disposition du public leurs dernières nouveautés et même pour certaines la future gamme 2014/2015.

Le Banked slalom, succession de virages relevés dans un tracé naturel avec modules gonflables, igloos et autres surprises (épreuve individuelle accessible à tous) permettra de se confronter aux vainqueurs des précédentes éditions. En outre quelques-uns des meilleurs riders locaux viendront s’affronter sur le Big Air. Les amateurs pourront quant à eux s’essayer au meilleur saut, sans danger, sur le Big Air Bag.

Pour les moins sportifs, la N’PY CUP réservera une zone Chill Out tout confort avec bars à bière, vin chaud, transats et village gourmand pour des dégustations de produits originaux (Saké, agneau de lait, huitres, sushis, gâteau à la broche, vin de Madiran et fromage du pays). Le tout sur un fond musical Rap et Electro.

Pendant que les parents s’amuseront, la Kid Area proposera aux enfants de 2 à 10 ans des ateliers créatifs et récréatifs sur neige (Snow Skate, parcours de snow golf…).

Point d’orgue de l’évènement, la soirée du samedi à la Salle Horizons accueillera un large public avec une belle programmation musicale. Après Dj Falcon, Brodinski, Club Cheval et Monsieur Monsieur, cette année Dj Pone (Birdy Nam Nam), Victor Aime (Because) et Naughty J (NTM) se partageront l’affiche.

Un cocktail détonnant pour cet événement associant sports de glisse, fête et musique… Rendez-vous est donné au Grand Tourmalet les 8 et 9 février !

Inscriptions et renseignements

Publié dans Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

La région Midi-Pyrénées investit dans les énergies renouvelables

Dans le cadre de son Plan Midi-Pyrénées Énergies, la Région a impulsé la création de Midi-Pyrénées Énergies Investissements (MPEI), une solution novatrice de financement dédiée aux énergies renouvelables.

Cette SAS, créée en mai 2013, accompagne des projets de production d’énergies renouvelables, en apportant des fonds propres pour entrer au capital des sociétés dédiées, produisant toute énergie renouvelable (solaire, bois énergie, méthanisation, géothermie,…). Outre la Région qui est majoritaire, via la SEM COGEMIP, elle compte à son capital la Caisse des Dépôts, GDF-Suez (via sa filiale COGAC), le Crédit Agricole Toulouse 31, le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées, CAM Energie (Crédit Agricole Pyrénées Gascogne) et la SEM81 du Tarn.

MPEI, lors de son Comité d’engagement réuni le jeudi 12 décembre à l’Hôtel de Région, a décidé de ses deux premiers engagements, pour un montant global de 185 000 € :

-        auprès de la société ESTERA, implantée à Montréjeau, qui développe dans les Hautes-Pyrénées des unités de chaudières mobiles alimentées avec du bois-énergie local : engagement de 35 000 € pour un déploiement sur 2 sites,

-        auprès de PERLA, implantée à Lannemezan, pour la construction, l’exploitation et la maintenance  d’une unité de méthanisation: engagement de 150 000 €.

MPEI étudie actuellement d’autres dossiers d’investissements, dont plusieurs projets de méthanisation.

La vocation de MPEI est d’apporter des solutions de financement aux acteurs qui développent des projets d’énergies. La société s’est ainsi définie des critères pour s’engager dans des projets ; ceux-ci doivent notamment participer au développement du territoire d’implantation, permettre des  retombées économiques sur Midi-Pyrénées et plus particulièrement sur le territoire d’implantation, présenter un impact social et environnemental favorable (prise en compte du cycle de vie de l’installation, des matériaux utilisés).

MPEI vient ainsi enrichir la palette d’outils mis en place par la Région Midi-Pyrénées dans le cadre de sa politique énergétique pour le financement de projets d’énergies renouvelables 

Publié dans environnement | Laisser un commentaire

Appel à projet national : Midi-Pyrénées, 1ère région de France pour le nombre de ses projets agro-écologiques retenus par le ministère

En mai 2013, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll a lancé un appel à projets « mobilisation collective pour l’agro-écologie » financé par le Compte d’affectation spéciale pour le développement agricole et rural (CASDAR).

Dans un courrier adressé à Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, Stéphane Le Foll détaille les résultats de cet appel à projets dont l’objectif était notamment de préparer la mise en place des GIEE (Groupements d’intérêt économique et environnemental).

Sur les 103 projets retenus au niveau national, 13 lauréats sont de Midi-Pyrénées dont 2 au titre des actions d’accompagnement/thématiques innovantes (liste ci-dessous).

Représentatifs de la diversité des productions mais aussi des acteurs du développement agricole, ces 13 projets représentent au total près de 900 000 € d’aides, soit 13.4% de l’enveloppe nationale.

Parmi eux, deux dossiers ont par ailleurs été soutenus par la Région Midi-Pyrénées lors de sa commission permanente de décembre dernier : Qualisol et Agro d’Oc Union des Ceta d’Oc.

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, s’est félicité de ces résultats qui témoignent de la qualité et de la vitalité des porteurs de projets de Midi-Pyrénées qui ont travaillé en lien avec la Région et la direction régionale de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (DRAAF).

***

Liste des projets retenus par la ministère au titre de l’appel à projets national « mobilisation collective pour l’agro-écologie » :

- APIL L’Agroforesterie aux pieds des Pyrénées, carrefour des innovations et créatrice de liens entre agriculteurs porté par la Chambre d’agriculture de l’Ariège

- Comment maîtriser l’enherbement des exploitations maraichères biologiques de la vallée Arize-Lèze par Erables 31

-  Concevoir et mettre en œuvre des sytèmes agro-écologiques en grandes cultures basés sur la conservation des sols et adaptés au contexte du Sud-Ouestau travers de la dynamique des CETA porté par Agro d’Oc Union des CETA d’Oc

- L’agro-écologie pour gagner en compétitivité dans les exploitations de polyculture élevage de l’Astarac par la Chambre d’agriculture du Gers

- Sélectio participative des semences maraîchères et céréalières par l’ADEAR 32

- Ségala Energie Positive par la Coppérative fermes de Figeac

- Assolement en commun : rendre les exploitations viables, vivables, attractives et transmissibles porté par la FD Cuma des Hautes-Pyrénées

- Couverts végétaux innovants en viticulture pour l’amélioration de la fertilité du sol afin de concilier réduction des intrants et durabilité de la production porté par l’association maison de la vigne et du vin de Gaillac

- Réappropriation des savoir-faire en sélection paysanne pour des variétés-populations de céréales panifiables par l’association Pétanielle

- Innovations agro-écologiques et organiationnelles entre les éleveurs, céréaliers et polycultures biologiques du Tarn-et-Garonne porté par BIO 82

- Post MAET Gimone par Qualisol dans le Tarn-et-Garonne

Projets retenus dans le cadre des actions d’accompagnement/thématiques innovantes :

- ASSOLEMENT, l’amélioration des sols, essentielle à la mobilisation pour l’environnement du territoire par la Chambre d’Agriculture de l’Ariège

- Systèmes Agro-écologiques Laitiers du Sud-Aveyron (SALSA) porté par l’association Vétérinaires Eleveurs de Millau.

 

 

Publié dans environnement, Montagne, Pastoralisme, Territoires, Terroir | Laisser un commentaire

Samedi soir, concert gratuit à Luz

Le week-end prochain est celui de la course de ski alpinisme « Altitoy » mais aussi l’assemblée générale de « Jazz à Luz » avec la présentation du programme 2014. Une occasion de faire la fête, ce qu’à fort bien compris la Maison du Parc National et de la Vallée de Luz.

Nous aurons donc le duo Didier Dulieux (Accordéon) et Laurent Guitton (Tuba) Samedi 8 février 2014 à 19h00 à la Maison du Parc national et de la Vallée. Et l’entrée sera libre.

Créé en 2004, ce duo explore, à partir de compositions originales saupoudrées de jazz ou de musique du monde, le mélange inhabituel des sonorités de ces deux instruments.

Bousculant les rôles dévolus à l’accordéon ou au tuba, ils explorent un univers tour à tour sombre, tumultueux ou burlesque.

On est parfois suspendu à un souffle, parfois submergé par les sons et les harmonies d’une musique évoquant sans cesse l’image. Les paysages défilent au gré d’univers musicaux variés ou chaque séquence fait oublier la précédente.

Publié dans Animations | Laisser un commentaire

Pyrénées : Le Festival d’altitude Jazz à Luz de prépare dès ce Week-end

2014-Jazz-LuzL’association JAZZ PYR saisit l’occasion de son assemblée générale pour nous offrir un concert samedi soir tout en annonçant que la 24ème édition du festival d’Altitude JAZZ A LUZ se déroulera du vendredi 11 au lundi 14 juillet 2014.

L’Assemblée Générale de l’association JAZZ PYR’ se tiendra ce  samedi  8 février  2014 à 17h30 à la Maison du Parc National et de la Vallée de Luz-Saint-Sauveur.

Comme chaque année, l’équipe du festival d’Altitude Jazz à Luz présentera les rapports moral et financier de l’association pour  l’année 2013,  les projets et  le visuel  2014 et  terminera par  l’élection du Conseil  d’Administration.

Ce rendez-vous sera suivi d’un apéritif  et  à  19h00 d’un concert  du duo  Didier  Dulieux (accordéon)  et Laurent Guitton (tuba), proposé par la Maison du Parc National et de la Vallée de Luz.

Publié dans Animations, Tourisme | Laisser un commentaire

Ski de randonnée : Spécial Japon pour le nouveau numéro de Ski Rando

Ski Rando n°15

Ski Rando n°15

« Quel que soit l’objectif d’un voyage et son niveau de préparation, quand on se rend sur une nouvelle destination, il faut être prêt à faire face à l’imprévu et à chambouler ses habitudes ». Et c’est particulièrement vrai au Japon selon Sylvio Egéa qui nous a réservé un « spécial Japon » pour ce 15ème numéro de Ski Rando.

Hormis ce dossier très complet qui fait envie de partir sur Hokkaido hors des sentiers battus ou sur les volcans de l’île d’Honshu, Sylvio nous emmène à l’Etale, en Haute-Savoie, « La perle des Aravis », au Nant Brun en Savoie, et sur les Brèches du Barbat dans les Hautes-Pyrénées.

Pour terminer, il nous propose des tests de fixations à inserts (Dynafit Beast, Diamir Vipec et Plum Yak) ainsi qu’un témoignage sur l’impressionnante avalanche de  Cherry Bowl du 17 mars 2013 au Canada.

Ne parlons pas des photos. Pour la 15ème fois, ce numéro ne dément pas sa qualité.

Louis Dollo

- En savoir plus…..

Publié dans alpinisme, Montagne, Randonnée, Tourisme | Laisser un commentaire

Artouste – Pyrénées : Démonstration de Dual Snowboard aujourd’hui

Dual snowboard

Dual snowboard

Aujourd’hui à Artouste aura lieu une démonstration de Dual Snowboard de 13h00 à 17h00 en front de neige.

Ce ne sont ni des skis, ni un snowboard, mais une planche à chaque pied, chaussée comme un snowboard.

Le Dual Snowboard est né aux Etats-Unis en 2011 et s’est développé en Russie, en Chine, au Japon et en Corée.

Ce nouveau concept débarque en France depuis l’an dernier, et jusqu’à présent la seule manière de se procurer les Boards étaient le web.

Or, depuis début janvier, il est possible de louer ce matériel à Artouste au magasin Ossau 2000 situé en haut des télécabines.

Dual snowboardCe dimanche la société Stick Your trick, seul distributeur du Dual Snowboard en France, sera présente à Artouste pour faire une démonstration avec l’entraîneur de l’équipe d’Ecosse de Freestyle : Jake Yuill-Kirkwood.

Petits et grands sont donc conviés à se présenter sur l’espace débutant pour un test gratuit de 13h00 à 17h00 ce dimanche

Le matériel nécessaire ? Une paire de boots de snowboard et beaucoup d’énergie !

Le meilleur repartira avec son Dual Snowboard !

Ce matin, prévoir les équipements spéciaux pour accéder aux stations de la vallée d’Ossau

 

Publié dans Animations, Stations de ski | Laisser un commentaire

Pyrénées : Les paysages pyrénéens s’affichent à Barèges

2014-02-01-Affiche-expoDu 1er février au 31 Mars 2014 se tient à Barèges une exposition qui ravira les amoureux de nos Pyrénées.  La montagne sous vos yeux : du massif du Néouvielle au cirque de Gavarnie, les sommets, les lacs n’ont jamais été aussi prêts de vous !

Cette immersion au cœur de la montagne vous emmènera du Néouvielle jusqu’au Cirque de Lescun, vous permettant ainsi de découvrir des joyaux tels que le Vignemale ou le Mont-Perdu. Un photographe qui cherche à partager son bonheur, ses émotions au travers ses œuvres.

Cette exposition est pour lui avant tout une satisfaction, la satisfaction du travail achevé. Pour cet artiste, ne pas exposer, ne pas partager peut devenir très vite une frustration.

Pour tous les curieux, n’hésitez pas à découvrir ces œuvres à la salle du conseil à La Mairie de Barèges.

Pour plus d’infos : 05.62.92.16.00 et

Publié dans Animations | Laisser un commentaire

8 et 9 Février : un week-end sportif et festif au Grand Tourmalet dans les Pyrénées !

Le week-end prochain, le Grand Tourmalet se prépare à vivre de grands moments. Des sportifs, des champions, du sport et de la fête….tout y est !

2014-02-01-altitoy-2014Altitoy : 8 et 9 Février 2014
L’Open Altitoy c’est l’épreuve franco-espagnole de Ski-Alpinisme en équipes, une des plus importante des Pyrénées. Plus de 550 participants chaque année, un succès populaire sans précédent dans les Pyrénées.

  • 8 Février 2014 :      1ère journée Altitoy à Super Barèges :
    • 8       h 30 : Sortie Tourmalet (Super-Barèges) parcours A et B
    • 11       h 00 : Arrivée des premiers participants
    • 14       h 00 : Fin des arrivées

Au cours de l’après-midi : remise des prix et résultat du tirage au sort avec des séjours hôteliers, forfaits, entrées aux thermes et matériel

  • 9 Février : 2ème      journée sur Luz Ardiden

Pour plus d’infos   

 

2014-02-01-Affiche-N-Py-CupN’PY Cup : 8 et 9 Février 2014
La Mongie : Finale de la N’Py Cup, édition 2014

Du ski, du snow et de la bonne musique, la N’py Cup c’est avant tout un grand rassemblement festif et sportif…

Au programme :

  • samedi      8 et dimanche 9 toute la journée sur la piste des grenouilles : Happening      Zone /Kids Area/ Village Test. Et de 13h00 à 14h00 à la piste des      grenouilles Big Air/Big Air Bag : Kicker en neige avec un air bag en      réception. (Big Air Bag ouvert à tous, Big Air aux riders confirmés).
  • samedi      8 :
    • De       10h00 à 14h00 à la piste des grenouilles : Banked Slalom : parcours       ludique et chronométré avec        bosses, woops, pont de neige ouvert à tous
    • De       18h30 à 20h à la piste du Turon 1 : Urban Session : Démonstration de       riders
    •  De 21h00 à 02h00 à la salle des Horizons       : After Ski Party

Pour plus d’infos

JO 2014 : 9 Février 2014
Un territoire qui suit son champion….. A l’heure des JO 2014 à Sochi, tout un fan club, un village derrière Adrien Théaux, qui a fini 1er en DH à Lenzerheid et qui a une revanche à prendre depuis les derniers JO de Vancouver en 2010. Venez supporter le champion à La Mongie, où la descente sera retransmise.

Pour plus d’infos : Office de Tourisme 05.62.91.94.15

Publié dans alpinisme, Animations, Montagne, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

A la maison du Berger des Hautes-Alpes : L’alpage, en montagne, comment ça marche ?

Vache Tarine

Vache Tarine

La montagne, la découverte du milieu montagnard, ce n’est pas seulement la randonnée, le ski, l’alpinisme, etc… C’est aussi un lieu de vie, un lieu de travail, des métiers de production comme l’élevage avec vaches, des moutons, des chevaux, des chèvres… qui entretiennent l’alpage et participent au développement de la biodiversité à travers une activité humaine. 

La Maison du Berger de Champoléon dans les Hautes-Alpes propose sur toute l’année un programme autour de l’alpage et du pastoralisme qui s’étale sur toute l’année

 Fondée par le berger, assistant-berger et écrivain, Pierre Mélet, la Maison du berger est un centre d’interprétation des cultures pastorales alpines, un lieu d’accueil et de médiation culturelle pour tous les publics et les professionnels de l’élevage.

C’est aussi un service emploi, une bibliothèque pour les pros et les chercheurs, une radio en ligne, un lieu d’exposition, un service recherche et expertise, des animations pédagogiques, une boutique, etc.

Tout débute le samedi 1er février de 14 h à 16 h au Musée Muséum Départemental à Gap  par la présentation d’un film « Un sentier pastoral »de Jean-Pierre Deffontaines : un cheminement en alpage. Cette présentation se fera avec Benoît Deffontaines, géologue, Jean Ritter, botaniste et André Leroy, berger.

Ce film pourra être vu au Musée Muséum départemental des Hautes-Alpes jusqu’au 25 mai 2014 puis à la Maison du Berger de fin mai à mi-novembre 2014.

Maison du Berger
Les Borels – 05260 Champoléon
Téléphone : 04 92 49 61 85

Publié dans environnement, Montagne, Pastoralisme | Laisser un commentaire

Les refuges de montagne sur France Inter

Refuge-Montagne-Sylvain-JoutyA l’occasion de la sortie du magnifique kivre de Sylvain Jouty « Les refuges en montagnes » (éditions Hoebeke) France Inter cosacre une émission avec l’auteur sur ce sujet, le dimanche 2 février 2014 à 16h avec Alexandre Héraud

 Par radio interposée, une occasion de partir le plus loin, le plus haut surtout où peuvent nous mener nos pas et nos piolets.

Une occasion d’ouvrir les portes des plus incroyables constructions humaines posées à flanc de parois, défiant parfois les lois de la gravité. Ces endroits improbables imaginés pour abriter, le temps d’un soir, les carcasses fatiguées des plus entreprenants grimpeurs, des plus audacieux alpinistes qui soit ou simplement du randonneur résistant se confrontant aux éléments : les refuges en montagne…

Notre guide, Sylvain Jouty, dans cette belle envolée sportive vers ces nids d’aigles tous différents,nous parlera, à l’aide de nombreuses pépites radiophoniques exhumées de l’INA de sa passion pour la montage et l’altitude.à travers les refuges.

Refuge Borelli

Refuge Borelli

Publié dans alpinisme, Montagne, Randonnée | Laisser un commentaire

Silence : ne pas perturber l’ours dans les Pyrénées

Dessin d'oursLes écologistes l’ont demandé, les Tribunal Administratif de Pau leur a donné raison : l’ours ne doit pas être perturbé et donc pas effarouché.

L’ours, un Dieu pour secte ?

Le nounours, dans les Pyrénées, fait l’objet d’une dévotion naturaliste que nous ne trouvons que dans les sociétés primitives et dans les sectes. Les protecteurs doivent, eux aussi, être préservés, adorés, respectés comme des Gourous. On fête les naissances, on le baptise,  on suit sa vie, on la raconte, on chante à sa gloire et on porte le deuil à son décès. En cas de disparition, on lance un avis de recherche, des enquêtes de gendarmerie sont diligentées…. Et on organise même des milices pour le protéger et surveiller ses opposants. On va même jusqu’à installer des caméras de surveillance…. Bref !  Nous ne sommes pas loin d’atteindre le fond du ridicule et de la stupidité dès lors qu’il est question d’ours. Mais puisque l’écologie prend une connotation religieuse….

Mais ce n’est pas sans poser de problèmes à ceux qui ne pratiquent pas cette forme de croyance. C’est ainsi que des arrêtés préfectoraux de 2012 et 2013, prévoyant un effarouchement  pour éloigner un ours d’un troupeau et dont l’application est éteinte depuis longtemps, ont été annulés. Il n’est pas admissible de faire peur à un Dieu. En quelque sorte, sur demande de la toute puissante Eglise de l’Ecologie, on annule ce qui a existé et exécuté et qui n’existe plus.

oursLes moutons et l’homme ont-ils aussi le droit de vivre ?

L’ours et le loup ont le droit de vivre, selon les slogans de l’écologie profonde (1). Pas les moutons qui sont destinés à l’abattoir pas plus que l’homme qui est intrus perturbateur, polluant et destructeur sur la planète. L’ours est devenu un enjeu idéologique et financier  où l’écologie n’est qu’un alibi au détriment des éleveurs,  des traditions et du patrimoine pastoral qui fait la richesse économique et touristique de nos vallées en préservant paysage et biodiversité sans parler des puits de carbone indispensables pour compenser la pollution industrielle.

Qu’il s’agisse d’agents de l’ONCFS qui déposent plainte en Ariège dès qu’un éleveur élève le ton ou se fait aider par ses collègues ou qu’il s’agisse d’associations écologistes qui brillent par leur absence autant que par leur ignorance des réalités du terrain, il n’y a pas de répit. Ces favorisés sociaux improductifs et subventionnés poursuivent leur bataille pour imposer des ours que personne ne veut sauf ceux qui n’y sont pas confrontés au quotidien.

Les éleveurs doivent-ils se taire ?

Lundi, des éleveurs étaient entendus par la gendarmerie à Saint-Girons.  Aujourd’hui, comme il fallait s’y attendre et comme nous l’avions annoncé le 20 janvier, le Tribunal Administratif de Pau a annulé les deux arrêtés de la préfecture des Hautes-Pyrénées qui avaient été pris en 2012 et 2013 pour effaroucher un ours en Pays Toy.  Ces arrêtés n’ont d’ailleurs plus cours depuis un bon moment puisqu’ils étaient limités dans le temps. Recours inutile, pour ne pas dire stupide, car aujourd’hui, cette décision pourrait bien, plus que jamais, rendre des introductions d’ours impossibles et surtout cautionner l’idée que la présence de grands prédateurs est matériellement incompatible partout où il existe une activité humaine.

Ours-sortie bainDes engagements jamais tenus

Le plan ours qui était applicable jusqu’en 2009, prévoyait une procédure d’effarouchement. Depuis cette date il n’existe plus de plan ours. La structure informelle dite « de concertation et de dialogue » pompeusement appelé « Groupe National Ours », sans doute en prévision d’une présence « nationale » sur toute la France, n’existe plus faute de participants. Seuls les fonctionnaires et les associations de protection de l’environnement y participaient.

Suite à une demande de la Ministre de l’Ecologie en 2009 puis en mai 2012, à une réunion, tenue à la mairie de Luz et présidée par le sous –Préfet du moment, Pierre-Yves Quenette, responsable de l’Equipe Technique Ours devait proposer une nouvelle procédure d’effarouchement plus souple, plus efficace,  répondant et surtout plus adaptée aux nécessités du terrain. Il n’a jamais rien été fait.  Ce qui ne fait que renforcer l’idée qu’un dialogue est impossible, inutile et sans intérêt.  Aujourd’hui, cette procédure ancienne, acceptée en son temps par les associations écologistes, n’est même plus valable, ce qui est normal. Elle ne satisfaisait ni les écologistes, ni les éleveurs

Que reste-t-il pour se défendre des grands prédateurs ?

A priori, c’est à l’Etat seul d’assumer ses responsabilités. S’il ne peut pas assurer la protection de tous les troupeaux et la pérennité des exploitations telles que l’y oblige le Code Rural,  il lui faudra probablement en tirer les conséquences vis-à-vis des ours et des loups…. Puisqu’il ne faut pas perturber l’animal !

Surtout, pas de bruit en montagne. Vous pourriez stresser l’ours.

Louis Dollo

(1)  Voir le « Nouvel Ordre Ecologique » de Luc Ferry   ou encore ce qu’est l’écologie radicale de la Convention Vie et Nature

Publié dans environnement, Faune, Ours, Pastoralisme | Laisser un commentaire

Pau touché par la crue du Gave : Des travaux à faire sur le seuil Heid

Le seuil Heid avant 1909

Le seuil Heid avant 1909

Ce n’est pas aussi important que dans la vallée des Gaves dans les Hautes-Pyrénées où la centrale du lac des Gaves a été soulevée et rendue inutilisable. Toutes les rives n’ont pas été emportées mais néanmoins les dernières crues ont fait quelques dégâts à réparer rapidement. C’est le cas du « seuil Heid ».

Le seuil Heid c’est quoi ?

Le seuil est ouvrage fixe ou mobile construit dans le lit mineur d’un cours d’eau et qui le barre en partie ou en totalité. Le cas du seuil Heid sur le gave de Pau permet une dérivation de l’eau vers le canal et l’ancienne usine devenue Hôtel du département. Il permet également de réguler l’étiage du gave.

L'usine Heid aujourd'hui, devenue Hôtel du département

L’usine Heid aujourd’hui, devenue Hôtel du département

Des dégâts sur le seuil

A la suite des récentes crues, « des dégâts ont été constatés sur le seuil Heid le week-end dernier » selon un communiqué de la Préfecture. Des réparations s’imposent sur cet ouvrage construit en 1855 et qui a toujours son utilité. La société concessionnaire et  la  Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées,  qui en ont la responsabilité, ont  été réunis en préfecture  hier  « pour examiner les conditions de reconstruction de ce seuil ». Evidemment, un tel ouvrage pour de tels travaux sur une rivière comme le gave de Pau nécessitent le respect de conditions administratives et la réunion de moyens financiers.

Sur le plan technique… des travaux à engager

Selon le communiqué de la Préfecture : « Pour assurer la reconstitution du seuil, deux grandes options techniques sont possibles :

  1. 1.     soit réaliser un batardeau permettant d’effectuer la reconstruction au sec, qu’il serait logique de prévoir durant l’été. La durée totale des travaux étant de l’ordre de 10 semaines.
  2. 2.     soit utiliser d’autres techniques permettant de commencer les travaux dès à présent, mais qui pourraient se révéler plus onéreuses ».

Voilà des travaux en perspective qui alimenterons, à n’en pas douter, les conversations paloises.

Publié dans catastrophes naturelles, Histoire, Patrimoine, Tourisme | Laisser un commentaire

Les éleveurs de l’Ariège contre la répression policière et l’introduction d’ours dans les Pyrénées

Le coeur des alpins du Vercors

Le coeur des alpins du Vercors

La pluie n’aura pas arrêté environ 150 éleveurs de l’Ariège appuyés par des départements voisins et une petite délégation des éleveurs du Vercors Drôme-Isère partis hier soir des Alpes soutenir les Pyrénéens.

C’est hier soir vers 18h que la mobilisation s’est organisée. En quelques heures, la nouvelle s’est développée selon laquelle des éleveurs étaient entendus par les gendarmes sur les événements de cet été sur l’estive de Pouilh.

Des informations les plus folles ont circulés. Des plaisanteries ont été prises au premier degré. Chez les écolos, comme à l’ONCFS, on ne rigole pas avec les histoires d’ours. Et puis les éleveurs avec un bâton de berger font peur. Normal. Ils ne reculent devant rien. C’est leur avenir qu’ils défendent contre une idéologie du « tout sauvage » qui veut les éliminer malgré les beaux discours.

Philippe Lacube, leader du mouvement

Philippe Lacube, leader du mouvement

Selon Philippe Lacube, le leader charismatique de la lutte contre les grands prédateurs carnivores qui déciment les troupeaux tous les étés, « le feu couve, il ne faut pas grand-chose pour ranimer les braises ».

Les éleveurs sont encore à cet instant, entendu par les gendarmes tandis que leurs camarades veillent. Une chose est certaine, il n’y aura pas de concession de la part des éleveurs. C’est un refus catégorique dans les Pyrénées de la présence des ours importés de Slovénie.

Le prochain été s’annonce déjà chaud si à l’ours nous devons, comme il a déjà été observé, compter sur le loup. Autre calamité bien plus grave pour l’élevage pyrénéen.

Louis Dollo

En savoir plus….

Le feu de la colère

Le feu de la colère

 

 

Publié dans Faune, Loup, Montagne, Ours, Pastoralisme, Patrimoine | Laisser un commentaire

Projet d’introductions d’ours dans les Pyrénées : Existe-t-il une tentative de répression de l’état contre la non-acceptation locale ?

Manifestation devant la Préfecture de l'Ariège

Manifestation devant la Préfecture de l’Ariège

Le communiqué de presse de l’ASPAP est clair. Il est bien précisé, dès le titre : « l’Etat tente de réprimer la non-acceptation locale »

La non-acceptation sociale de l’ours dans les Pyrénées n’est pas un vain mot. Ferait-elle l’objet d’une répression policière ? Pourtant, le public concerné a été consulté début 2011. Même si les conditions de dépouillement sont contestables, tout le monde connaît le résultat. Seuls les associations écologistes et l’ONCFS nient cette consultation et tentent d’imposer leurs méthodes et d‘autres introductions au détriment du respect du Code de l’Environnement, adaptation de conventions internationales et de la charte de l’environnement adossée à la Constitution française (article 7).

Dans son communiqué de presse en réaction à la convocation à la Gendarmerie par trois des leurs, elle emploi des termes forts. Elle parle de « mépris » de la part de « ces nouveaux «cow-boys de l’Ariège», qui arrivent à 4, arme au ceinturon, face à un éleveur seul et souvent dans le désarroi ». Pour l’association, il faut « s’attendre à des confrontations sur le terrain de plus en plus fréquentes ». Elle accuse l’Etat de mettre « en œuvre la confiscation de notre territoire ». C’est le même discours que ceux qui s’opposent aux réserves et Parcs Nationaux. Et comme de nombreux français, qu’il s’agisse des « pigeons » ou des « bonnets rouges » bretons sans parler des « bonnets noirs » des Hautes-Alpes face au loup, l’ASPAP dénonce : « on ne compte plus les contrôles, les verbalisations, les barrières qui compliquent voire interdisent l’accès à tous ceux qui s’obstinent à aller en montagne : éleveurs, pêcheurs, chasseurs, promeneurs … ». C’est donc, au-delà de l’activité professionnelle des éleveurs, tous les usagers de loisirs de la montagne qui sont concernés.

Et comme toujours face à l’adversité, l’ASPAP fait référence à l’histoire de son terroir, sa culture, son patrimoine montagnard avec la guerre des Demoiselles. 150 ans après, ils appellent à réunir « nos forces pour résister » et « renforcer notre cohésion et notre solidarité ».

Publié dans environnement, Faune, Ours, Pastoralisme, Patrimoine | Laisser un commentaire

Préfecture des Pyrénées-Atlantiques : Situation sur les conditions météorologiques à 8 heures

Vendredi 24 janvier 2014, le département des Pyrénées-atlantiques a été placé en vigilance ORANGE pluies – inondations, avalanches, et crues sur les rivières du gave de Pau, gave d’Oloron, la Nive, la Nivelle, le Saison et les gaves réunis.

Conformément aux prévisions,  les  Pyrénées-atlantiques  ont été confrontées dans la  soirée et  la  nuit  à des précipitations importantes sur l’ensemble du bassin versant donnant lieu à des crues hivernales significatives mais non exceptionnelles.

Les communes les plus concernées ont activé leur PC crise pour apporter une réponse rapide à la situation conformément à leur plan communal de sauvegarde.

Les cumuls de précipitations ont atteint leur pic à 3 heures cette nuit. Le secteur de la vallée d’Ousse est plus particulièrement touché :…….

En savoir plus……

Publié dans catastrophes naturelles, environnement, Tourisme | Laisser un commentaire

Circulation et accès aux stations des Pyrénées

Le Hautacam vendredi après-midi

Le Hautacam vendredi après-midi

La circulation est difficile pour l’accès à plusieurs stations de ski et passages de cols. Les équipements spéciaux peuvent être obligatoires.

En raison des conditions météo (vent et avalanches) des stations sont fermées comme Gavarnie et Hautacam, d’autres partiellement ouverte comme le Grand Tourmalet (La Mongie et Barèges). Aujourd’hui, le Pic du Midi est également fermé.

Des cols sont fermés comme le Somport et le Pourtalet. L’accès au tunnel de Bielsa est impossible et celui du tunnel de Vielha est réglementé pour certains véhicules.

Grand Tourmalet / Barèges -  Hier à 17h30 à Tournaboup

Grand Tourmalet / Barèges – Hier à 17h30 à Tournaboup

Le risque d’avalanche est passé à 5/5 hier soir. Le hors-piste est totalement déconseillé.

Des informations sont données pour chaque station

Toute fois les conditions peuvent évoluer rapidement en bien ou en mal.

Autres informations avec photos et vidéos

 

 

Publié dans Montagne, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Une belle histoire : De combattant à sage-femme… Pour les militaires du 1er Régiment de Hussards Parachutistes de Tarbes

Un accouchement en Centre Afrique

Un accouchement en Centre Afrique

Combattant en Centre Afrique mais en mission de paix avant tout, ces militaires professionnels sont formés pour faire la guerre mais ils savent aussi donner la vie. Une fois encore, ils auront aidé une femme à accoucher et avec succès. Les « Bercheny » du 1er Régiment de Hussards Parachutistes de Tarbes (RHP) savent adapter leur devise de militaires en devise de paix : « Si tu as tout perdu, souviens-toi qu’il reste l’honneur ». Ils n’ont rien perdu, ils ont tout gagné en plus de l’honneur.
A peine une semaine après la naissance du petit Jérôme, les soldats du 1er parachutiste  « remettent ça », en portant une nouvelle fois assistance à une femme enceinte dans le Nord de la capitale centrafricaine.

Ce mercredi 22 janvier, les hommes du régiment de Tarbes enchaînent 40 heures de mission non-stop. Leur rôle : assurer une présence permanente dans le secteur dit de « PK12 ». Au cours de cette mission, ils mènent la fouille de véhicules susceptibles de cacher de l’armement.

Il s'appellera aussi Cyril

Il s’appellera aussi Cyril

Mais ce soir-là, à 21H, ils feront une toute autre découverte dans ce minibus venant du Nord. Les hommes du peloton d’appui direct (PAD) aperçoivent alors une femme enceinte en détresse sur le point d’accoucher. Il faut agir vite. Elle a déjà perdu les eaux.

Trois hussards parachutistes formés aux premiers secours vont évacuer la jeune femme du véhicule pour la prendre en charge, à l’abri des regards, dans un poste de gendarmerie de Bangui. Tout comme leurs camarades quelques jours plus tôt, les 3 hussards parachutistes vont, à l’aide du médecin joint par radio, permettre l’accouchement de la jeune femme.

Le nouveau-né et ses parents seront ensuite escortés et accueillis à l’hôpital communautaire de la capitale. La maman donnera à son fils le prénom de Cyril, prénom en hommage au brigadier Cyril du 1errégiment de hussards parachutistes.

Bravo à ces militaires tarbais qui, contrairement à certains propos, servent à quelque chose : protéger des vies.

Publié dans Sans Catégorie | Laisser un commentaire

Les Jeunes Agriculteurs des Hautes-Pyrénées solidaires d’un berger du Var

Un chéque de soutien de 1400 Euros

Un chéque de soutien de 1400 Euros

Didier Trigance, éleveur / berger dans le Var dans les Alpes du Sud a quelque peu malmené deux agents du Parc National du Mercantour qui n’avaient pas l’intention d’aller faire un constat de prédations de loups car les dépouilles des brebis étaient trop éloignées.

Condamné à 4000 euros de dommages et intérêts et 4 mois de prison avec sursis, la solidarité des éleveurs et bergers de montagne s’est immédiatement manifestée pour y venir en aide. Les Jeunes Agriculteurs d’ovins des Hautes-Pyrénées dont certains avaient eu fort à faire avec le Parc National des Pyrénées il y a quelques années ont immédiatement répondu à l’appel de le FROSE (Fédération régionale Ovine du Sud Est) en envoyant un chèque de 1 400 Euros. Aujourd’hui, nous savons que la totalité des frais engagés par Didier Trigance ont été couverts par la solidarité.

Une solidarité dont on peut assurer qu’elle n’est pas à sens unique. Des relations, des visites et des projets sont d’ailleurs en cours.

Louis Dollo

Publié dans Pastoralisme | Laisser un commentaire

Grand Tourmalet Barèges et La Mongie – Risque d’avalanche 5/5

Au vu des quantités de neige qui sont tombées ces dernières heures (70 cm de neige fraiche) et du redoux attendu demain, le risque avalanche évolue et passe à 5/5 (Risque très fort).

Deux commissions de sécurité à La Mongie et à Barèges auront lieux demain matin, celles-ci détermineront l’ouverture du domaine pour la journée.

Nous pouvons dès à présent, vous informer que les secteurs débutants de La Mongie et de Barèges ainsi que les secteurs de la Laquette et du Lienz à Barèges seront ouverts.

Nous attendrons les décisions des commissions de sécurité pour le reste du domaine skiable.

Le Pic du Midi sera fermé demain pour la journée.

Nous vous informerons régulièrement de l’évolution de la situation.

Nous vous remercions pour votre compréhension,

Publié dans Stations de ski | Laisser un commentaire

Sécurisation du pacte intergénérationnel en faveur des moniteurs de ski

Les députés ont examiné le 21 janvier dernier un texte de loi proposé par Frédérique Massat, Députée de l’Ariège et Président de l’ANEM visant à mettre en place un dispositif de réduction d’activité des moniteurs de ski ayant atteint l’âge de liquidation de leur pension de retraite et souhaitant prolonger leur activité au bénéfice des nouveaux moniteurs.

La procédure accélérée au Parlement

L’affaire n’est pas nouvelle au sein des Ecoles de ski et du Syndicat National des Moniteurs. Elle a fait l’objet de nombreux votes, discussions, procédures judiciaires contre des textes internes aux moniteurs non encadrés par la loi.

C’est dans ce contexte que les députés ont examiné et légiféré sur les dispositions du pacte intergénérationnel voté à une grande majorité par les Ecoles du Ski Français (ESF) en novembre 2012 et défendu par Gilles Chabert, président du Syndicat national des moniteurs du ski français (SNMSF). Le patron des « pulls rouges » a réussi à réunir gauche et droite sur ce texte qui est une loi à part entière.

Le gouvernement a engagé la procédure en accéléré de cette proposition de loi de Bruno Le Roux, président du groupe socialiste et plusieurs de ses collègues dont des députés des  régions de montagne (Marie-Noelle Battistel, rapporteur, Bernadette Laclais…) et Frédérique Massat.  Ce qui signifie qu’après le vote,  le texte est parti au Sénat sans faire de navette et se trouve appliquable dès la validation par  la Haute assemblée.

L’ANEM a porté le proposition

Selon un communiqué : « Frédérique MASSAT, députée de l’Ariège, et Laurent WAUQUIEZ, député de la Haute-Loire, respectivement présidente et secrétaire général de l’ANEM, tous deux signataires d’une proposition de loi identique, avaient été auditionnés le 7 janvier par Marie-Noëlle BATTISTEL, députée de l’Isère et rapporteure de la proposition. Le texte sécurisera et améliorera juridiquement un dispositif existant au sein de cette profession libérale indépendante depuis une cinquantaine d’années.

« Son principe vise à renouveler les générations de moniteurs de ski par un système de solidarité intergénérationnelle et de baisse progressive de l’activité. Il a été mis en cause par une directive européenne de 2008, au motif d’une discrimination entre professionnels basée sur l’âge, diverses juridictions ayant eu à se prononcer récemment.

« Le nouveau texte offre la possibilité aux associations et syndicats professionnels de mettre en place un mécanisme de compensation progressive entre les moniteurs en fin de carrière ayant atteint l’âge d’ouverture du droit à une pension de retraite, et ceux en en début de carrière. Ainsi :

  • La réduction d’activité générée ne peut bénéficier qu’aux moniteurs de moins de 30 ans.
  • La limitation de l’activité d’un moniteur en fin de carrière est limitée à 30% pendant 3 ans pour les moniteurs ayant atteint l’âge d’ouverture du droit à pension, et à 50% pendant les deux années suivantes. Cette réduction doit garantir  à tous les moniteurs la validation à minima de 2 trimestres de retraite pour chaque saison de ski. »

C’est chose faite. Le Parlement a adopté la loi rapidement pour conforter une profession qui regroupe 17 000 moniteurs environ et qui a toujours assuré un débouché aux 400 nouveaux diplômés chaque année.

Louis Dollo

Les débuts de l’Ecole de Ski de Barèges en 1921. Près d’un siècle d’histoire sans pulls rouges ni pacte intergénération

Les débuts de l’Ecole de Ski de Barèges en 1921. Près d’un siècle d’histoire sans pulls rouges ni pacte intergénération

Photo : Les débuts de l’Ecole de Ski de Barèges en 1921. Près d’un siècle d’histoire sans pulls rouges ni pacte intergénération. A découvrir 

 

 

Publié dans Stations de ski | Laisser un commentaire

Pyrénées : Week-end à risque en montagne ?

Les avalanches n’ont pas d’horaire

Avalanche au cirque du Lys à Luchon le 13 février 2013

Avalanche au cirque du Lys à Luchon le 13 février 2013

La Préfecture des Pyrénées-Atlantiques a émis un bulletin d’alerte concernant « l’activité avalancheuse attendue au cours des prochaines 24 h » à compter de ce vendredi à 16h puis 15h dans un second communiqué.  Il semble bien que la réalité soit bien différente. En premier lieu, le risque d’avalanches n’a pas d’horaire. Un communiqué qui mentionne « Fin événement : Samedi 25 janvier 2014 à 15 h 00 » n’est pas sérieux. Par ailleurs, le risque ne se limite pas à un département, il ne connait pas les frontières et les limites administratives. Aujourd’hui, le risque d’avalanches concerne toutes les Pyrénées

Un risque d’avalanches sur toute la chaîne

Depuis au moins une semaine, Météo France affiche sur son site un risque 3 (marqué) à 4 (fort) sur l’ensemble des Pyrénées. Les chutes de neige en cours depuis quelques jours ne sont pas de nature à améliorer la situation et devrait largement dépasser les prochaines 24 heures même s’il fait beau dès dimanche. Hors des pistes balisées et sécurisées des domaines skiables, le risque fort doit être retenu et les skieurs se conformer aux recommandations des stations.

Plaque Pas le même risque partout

Hors des domaines skiables, pour les pratiquants de la montagne à différencier des skieurs de stations, le risque fort (4 sur l’échelle européenne) est à retenir sur l’ensemble de la chaîne et d’une manière générale. Mais il appartient à chacun d’apprécier le risque en fonction de la cours choisie et notamment du terrain. Pour un skieur de randonnée averti, ou le randonneur à raquettes, le risque n’est pas le même dans la vallée de la Glère au-dessus de Barèges, la vallée de Gaube au-delà du télésiège, la vallée d’Ossoue ou celle du Marcadau. Il faut donc savoir adapter sa sortie aux risques du moment. Mais cela, tous les professionnels et initiateurs fédéraux le savent.

 

Recherche d'une victime avec un chien

Recherche d’une victime avec un chien

Mauvais temps et formation

Partir hors-piste sur un domaine skiable de station ou pratiquer le ski de randonnée / alpinisme, nécessite un minimum de connaissance de la neige et des moyens d’auto-sauvetage et de détection d’une victime sous avalanche. Les journées de mauvais temps peuvent être une opportunité de se former pour se préparer pour les belles journées. Il ne suffit pas d’avoir un DVA sur soi, encore faut-il savoir l’utiliser avec toujours sonde et pelle…. Alors profitez-en

 

Publié dans alpinisme, Montagne, Randonnée, Stations de ski | Un commentaire

En montagne, le loup n’est pas le seul prédateur des brebis : on recherche 47 moutons volés !

Mary et Romain avec leurs brebis

Mary et Romain avec leurs brebis

Nous connaissons le loup, l’ours, quelques chiens en divagation selon les régions, mais il y a aussi l’homme. Le vol de bétail devient de plus en plus courant. Certains abattent même les bovins sur place. Le pire est lorsqu’il s’agit d’une personne connue  qui s’attaque au troupeau de brebis de jeunes qui s’installent souvent dans la difficulté.

Wanted ! Recherche 47 brebis volées !!!

Mary André et Romain Féraud, éleveurs à Pierrerue et Oraison dans les Alpes de Haute-Provence, sont à la recherche d’une cinquantaine de leurs brebis, volées le 6 décembre dernier sur la plaine d’Oraison. Les bêtes portent encore leur marque d’alpage. Parmi les 47 bêtes volées il y a 20 brebis Préalpes, 25 brebis  Mourerousses et 2 Béliers. Seuls une brebis et deux béliers ont été retrouvés. Un homme a été arrêté. Lui aussi est éleveur. Il sera jugé le 20 février prochain.

Les marques des brebis

Les marques des brebis

Comment reconnaître les bêtes

Quoiqu’un suspect ait été arrêté, personne ne sait où sont les bêtes. Peut-être le verrez-vous dans une prairie des Alpes ou ailleurs que vous soyez éleveur ou randonneur. Comme indiqué sur les photos jointes, elles sont repérables. Elles portent deux types de marques :

  • Des rouges: Un B et un      trèfle
  • Des bleues: Un F et une      étoile

Si vous voyez un de ces animaux, contactez Mary André au 06 33 30 90 46. C’est son outil de travail et elle reste attachée à ses bêtes.

Un article sera consacré à ce problème dans prochain numéro de l’Espace Alpin dont la sortie est prévue le 24 janvier.

Publié dans Montagne, Pastoralisme | Laisser un commentaire

Bio ou pas bio, des produits régionaux de qualité dans les Pyrénées

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, vient de donner le coup d’envoi de la campagne de promotion des produits « Bio Sud Ouest France ». L’étiquetage « Sud Ouest France » est une bannière commune lancée par les deux Régions Aquitaine et Midi-Pyrénées « pour promouvoir l’agriculture de leur territoire ». L’opération qui est lancée cette semaine est, selon le Président Malvy, « l’occasion de découvrir la richesse et la qualité des productions bio du Sud-Ouest ».

D’autres produits de qualité

Le « bio » n’est pas le seul label garant de la qualité des produits. Il existe bien d’autres labels et notamment les IGP et AOP, que nous pouvons trouver dans le Sud Ouest et sur nos marchés de proximités. D’autres sont en cours de démarche.  Le « bio » est un label parmi d’autres. Plus localement, nous disposons du haricot tarbais, du noir de Bigorre, de l’oignon de Trébons, de l’AOC/AOP mouton de Barèges-Gavarnie, de la poule gasconne, la châtaigne, etc…. et bien d’autres produits issus de l’agriculture paysanne qui valent bien le bio.

Souhaitons que ces produits bénéficient également de l’étiquetage « Sud Ouest France » s’ils en font la demande tout en sachant qu’un étiquetage n’est pas un label de qualité.

En savoir plus…..

Publié dans Gastronomie, Patrimoine, Terroir | Laisser un commentaire

Effarouchement de l’ours au Tribunal Administratif : conclusions en faveur des écologistes

Ours dans les Pyrénées

Ours dans les Pyrénées

On se souvient qu’à la suite de nombreuses prédations occasionnées par l’ours Canellito sur l’estive de Bachebirou au-dessus de Luz-Saint-Sauveur, le Préfet des Hautes-Pyrénées avait pris des arrêtés d’effarouchement.   Le premier le 1er août 2012 et le second le 26 juin 2013, quelques jours après les inondations qui ont sérieusement sinistrés le Pays Toy.

A ces occasions, France Nature Environnement et six autres associations écologistes ont engagé une procédure administrative devant le Tribunal Administratif de Pau en estimant que les mesures prises sont perturbantes pour des plantigrades « en voie d’extinction ».  Que les mesures soient perturbantes, c’est une évidence puisqu’un effarouchement, tel que prévu dans le protocole de gestion de l’ours, est précisément fait pour cela afin d’écarter le prédateur des troupeaux. Quant à savoir s’ils sont « en voie d’extinction », c’est une constante dans les slogans des mouvements écologistes, de détourner la vérité. L’ours brun est bien une espèce protégée mais en aucun cas il n’est  « en voie d’extinction ».

Il ressort plusieurs points

La Sepanso Béarn voit légitimement sa requête discutée en raison de son implantation géographique. S’il arrive à l’ours Cannelle d’aller dans les Pyrénées-Atlantiques, l’effarouchement concerne des faits qui se produisent régulièrement dans les Hautes-Pyrénées. Mais c’est une habitude chez les écologistes de ratisser large.

Bérangère Thoby, juriste de formation, bénévole à la SEPANSO Béarn et porte-parole des requérants “admet les prédations sur les élevages ovins mais préconise, pour les prévenir, le recours à la présence humaine ou aux chiens de berger”. Comme toujours, ces écologistes de salon savent mieux que les éleveurs comment garder les moutons. Aussi, des éleveurs Toy préconisent à cette juriste occasionnelle de parfaire ses connaissances en lui proposant un contrat de travail du 1er juin au 30 septembre dans la cabane de Bachebirou au SMIC à travailler 24h/24 et 7j/7. Une expérience qui devrait lui être bénéfique pour défendre l’indéfendable et convaincre un rapporteur public déjà acquis, comme d’habitude, à la cause écologiste.

Quant au chien de protection, un Payou, il a fallu le retirer car il posait plus de problèmes que l’ours vis à vis des brebis. Et pourtant il avait été choisi et testé par une association grande spécialiste qui a néanmoins vu ses compétences réduites à zéro à l’occasion d’un groupe de travail du Goupe National loup du 15 janvier 2014. Et puis,  pour les bergers, c’est à l’état d’assurer le service selon l’article L 113-1 du Code Rural.  Ce qui fut fait mais pas longtemps puisque l’ours est parti.

Des procédures inutiles

Le reste de la défense n’est qu’un gargarisme habituel sans aucun intérêt puisque les arrêtés préfectoraux sont limités dans le temps et que ce temps est écoulé depuis longtemps.

C’est cas pour l’arrêté  du 1er août 2012 où le préfet des Hautes-Pyrénées a autorisé un effarouchement jusqu’au 31octobre 2012 limité à l’estive de Bachebirou. FNE et ses associés engagent  un recours le…. 27 septembre.  Quant à l’arrêté du 26 juin 2013 pris dans les mêmes conditions qu’en 2012, le recours est déposé le…. 27 août 2013  alors que toutes les opérations sont terminées. Dans ces conditions, à quoi bon engager des procédures ? A moins qu’elles n’aient  pour but que de se faire verser des dommages et intérêts. En effet, pour la première fois, le collectif écologiste n’a pas rémunéré un avocat. La crise est là…. Il faut trouver de l’argent !

La décision sera rendue le 28 janvier.

Louis Dollo

Publié dans environnement, Faune, Montagne, Ours, Pastoralisme | Laisser un commentaire

Pyrénées : la neige est de retour partout : prévoir les équipements spéciaux

Fortes chutes de neige attendues sur le secteur Andorre : La direction des routes interdépartementales du Sud Ouest vous informe que des chutes de neige sont prévues dans l’après midi du dimanche 19 janvier, sur l’accès Andorre, rendant les conditions de circulation difficiles. Il est fortement conseillé d’être muni des équipements spéciaux afin de pouvoir les utiliser en cas de besoin. Pour les personnes n’ayant pas les équipements spéciaux , il est déconseillé de se rendre en Andorre.

Dans les Pyrénées-Orientales : La circulation est délicate sur la RN320 pour franchir le col du Puymorens et accéder au Pas de la Case, les équipements spéciaux sont obligatoires. Circulation délicate également sur la RN20 entre Latour de Carol et Bourg Madame, et sur la RN116 entre Bourg Madame et Mont Louis.

Chutes de neige en cours sur les stations de la chaîne N’py des Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Atlantiques… et encore demain selon Mélanie, Miss Météo, qui est allé prier à la grotte de Lourdes…. Et ça marche ! La preuve en vidéo.

En savoir plus….

 

Publié dans Montagne, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Du nouveau aux archives départementales des Hautes-Pyrénées

Archives départementales

Archives départementales

La commission permanente du Conseil Général des Hautes-Pyrénées a pris deux décisions importantes et pertinentes quant à la valorisation des archives départementales et leur ouverture au public.

 

L’œuvre d’Edmond Lay, architecte Haut-Pyrénéen, cédée aux Archives départementales

Architecte Haut-Pyrénéen, Edmond Lay, né en 1930 à Lannemezan, a obtenu le grand prix national d’architecture en 1984.  Il a réalisé un grand nombre de bâtiments à Tarbes : IUT, IUFM, école d’infirmières, extension du Palais de Justice, aire du Pic du Midi, etc.

En 2012, les Archives départementales des Hautes-Pyrénées avaient acquis, pour la somme de 30 000 €,  les plans, dossiers, études et maquettes réalisés par l’architecte.

La Commission permanente du Conseil Général, réunie ce vendredi 10 janvier, a décidé la signature d’un contrat de cession entre le Conseil Général des Hautes-Pyrénées et Edmond Lay. Ce contrat de cession assurera le classement et la conservation des documents. Le public pourra ainsi consulter ces derniers, notamment dans le cadre de manifestations culturelles et scientifiques.

Salle de lecture aux archives départementales

Salle de lecture aux archives départementales

Les Archives départementales partagent ses documents numérisés pour une diffusion en France et en Europe

La Commission permanente du Conseil Général, réunie ce vendredi 10 janvier, a décidé d’autoriser la publication, la reproduction et la diffusion des documents numérisés par les Archives départementales sur le catalogue du Ministère de la Culture et de la Communication.

Le catalogue « Patrimoine numérique » géré par la mission de recherche et de la technologie (MRT) du Ministère de la Culture et de la Communication permet le partage et la réutilisation en France et en Europe de  tous les documents patrimoniaux numérisés par les institutions françaises.

Ce portail avait accordé durant les trois dernières années, des subventions aux Archives départementales des Hautes-Pyrénées pour la numérisation de certains de ses fonds.

En savoir plus…..

 

Publié dans Histoire, Montagne, Patrimoine | Un commentaire

Pyrénées : Plus d’un mètre de neige attendue entre dimanche et mardi !

 

Route de Barèges

Route de Barèges

Selon une information du site Hebdo Météo de ce jour à midi,  il faut s’attendre à plus d’un mètre de neige entre dimanche et mardi. Il précise :

« La baisse conjuguée des températures et la persistance du temps très perturbé va engendrer des chutes de neige abondante sur l’ouest de la chaîne des Pyrénées (Pyrénées Atlantiques (64) , Hautes-Pyrénées (65) , Haute-Garonne (31) , Ariège (09) .Dans une masse d’air de plus en plus froid avec l’orientation du vent au nord ouest, cet épisode va concerner les régions en direction du piémont Pyrénéen ou les nuages se bloqueront.

« Les chutes de neige s’abaissent jusque vers 800m d’altitude demain , voire plus bas en soirée et la nuit suivante. On attend 15 à 20 cm de neige fraîche au-dessus de 1200m , 30 à 40cm au dessus de 1800 mètres.

« Lundi , la neige tombe toute la journée en abondance ! Le vent de Nord-ouest souffle de 20 à 30 km/h avec des rafales atteignant sur les sommets 60 à 80 km/h. Le cumul attendue pour la journée est de l’ordre de 15 à 20cm dés 1200 mètres , 30 à 50cm vers 2000 mètres ».

Les stations N’Py signalent également des chutes de neige selon une vidéo diffusée sur Facebook

En savoir plus sur les stations…..

Publié dans Montagne, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Fête de la Raquette à Neige 2014 en Béarn le Dimanche 19 Janvier 2014

Fête de la raquette à neige en Béarn le 19 janvier 2014

Fête de la raquette à neige en Béarn le 19 janvier 2014

Publié dans Montagne, Randonnée, Stations de ski, Tourisme | Laisser un commentaire

Les stations thermales des Hautes-Pyrénées au salon des Thermalies du 23 au 26 janvier 2014 à Paris

Thermes de Barèges

Thermes de Barèges

Les stations Thermales des Hautes-Pyrénées (65) participeront du 23 au 26 janvier aux Thermalies, seul salon dédié au thermalisme et au bien-être en eau thermale, afin de faire la promotion de leurs cures thermales, séjours santé (6 à 12 jours) et nouveaux programmes complémentaires 2013 en direction du public parisien.

A cette occasion, toutes les stations des Hautes-Pyrénées (Argelès-Gazost, Bagnères-de-Bigorre, Barèges-Barzun, Capvern-les-Bains, Cauterets, Luz-Saint-Sauveur, Saint-Lary-Soulan) seront présentes sur un stand commun cofinancé par la Fédération Thermale et Climatique des Hautes Pyrénées et Hautes-Pyrénées Tourisme Environnement.

Outre la promotion en direction du grand public, ce salon est également l’occasion pour les stations thermales des Hautes-Pyrénées de présenter leurs nouveautés 2014 à la presse parisienne et de participer aux réunions des instances nationales (Association des Maires de Communes Thermales, Conseil National des Exploitants Thermaux…).

Pavillon des Sources Thermales au Carrousel du Louvre – 99 rue de Rivoli, 75004 PARIS (Métro ligne 1 ou 7 ; arrêt : Palais Royal – Musée du Louvre) – Stand C14 -Allée C –Hall le Nôtre

 En savoir plus…..

Publié dans Thermalisme, Tourisme | Laisser un commentaire

Exposition aux archives municipales de Tarbes jusqu’au 28 février… Placide Massey

Archives Municipales de Tarbes - Quartier de l'Arsenal

Archives Municipales de Tarbes – Quartier de l’Arsenal

 » Il était une fois Tarbes…Placide Massey (1777-1853), un botaniste »
Cette exposition sur le créateur du jardin Massey a un double objectif : mettre à jour les connaissances sur Placide Massey et rendre un hommage à un bienfaiteur de la ville.
Renseignements :  2 avenue des Forges
Tel : 05 62 44 47 42

Du lundi au mercredi : 9h-12h et 14h-17h
jeudi : 14h-17h
vendredi : 9h-12h et 14h-16h30

Publié dans Histoire, Patrimoine, Tourisme | Laisser un commentaire

Visite guidée de Cauterets jeudi 23 janvier

Jeudi 23 janvier, visite de ville de Cauterets avec un Guide Culturel Pyrénéen.
Gratuit – Inscription préalable à l’Office de Tourisme

Renseignements : infos@cauterets.com
Tel : 05 62 92 50 50
En savoir plus : http://www.cauterets.com

Publié dans Animations, Patrimoine, Tourisme | Laisser un commentaire

La solidarité au Grand Tourmalet !

Les mois passent mais l’entre-aide reste ! 6 mois après les événements de juin 2013, l’élan de solidarité envers les habitants sinistrés de la vallée des Gaves ne faiblit pas…
Samedi 24 Janvier c’est Ordizan qui veut porter sa pierre à l’édifice.

Un concert de solidarité  vous est proposé à 20h30, à la salle des fêtes avec l’ensemble du conservatoire Henri Duparc du Grand Tarbes.
Soyez présents et vous aussi soutenez les sinistrès !

Pour plus d’infos : 05 .62. 95.50.71

Publié dans Animations, Territoires | Laisser un commentaire

« Alpiski by décathlon » : la forme au sommet !

Samedi 18 janvier aura lieu  la 1 ère édition de cette  course de ski de randonnée sur le domaine du Grand Tourmalet. Départ à 16h au pied de la Mongie, en direction des sommets, l’assaut du Gypaète….. La Montée sèche de 700 mètres de dénivelé quelque peu touristico-ludique avec ravitaillements tout au long du parcours, sera chronométrée.  La descente quand à elle reste libre. Une course ouverte à tous. De nombreux lots à gagner. Alors que le meilleur gagne !

Renseignements/Inscriptions : 05 62 56 33 44

Publié dans Animations, Montagne, Randonnée, Stations de ski | Laisser un commentaire

Les 3000 des Pyrénées

Gavarnie

Gavarnie

Les discussions et les polémiques autour de la liste des sommets de plus de 3000 m dans les Pyrénées ne datent pas d’aujourd’hui, que ce soit sur le versant français ou espagnol. La liste a évolué avec le temps. Des sommets secondaires, parfois difficiles à identifier sur des arrêtes déchiquetées, ont été baptisés. Des noms étonnant ont parfois été donnés…..
…//….

Déjà en 1935, l’Union Excursionniste de Catalogne publie dans son bulletin une liste de 41 sommets. Point de départ d’une course qui consistait à en trouver d’autres. C’est ainsi qu’en 1976, Juan María Feliú publie une liste de 100 sommets. Il la complétera en 1978 par 15 sommets supplémentaires soit un total de 115. Mais la recherche ne s’arrête pas là.

Gavarnie : troupeau de barégeoise de Christophe Marchand face au Cirque (L. Dollo)

Gavarnie : troupeau de barégeoise de Christophe Marchand face au Cirque (L. Dollo)

Dans les 1980, Jean Garnier, ex-président du CAF du Sud-Ouest (Bordeaux), annonce au Comité de Massif des Pyrénées de la FFM (pas encore la FFME) qu’il préside, réuni à Tarbes, le projet d’inventaire des sommets des Pyrénées de plus de 3000 m d’altitude, sur une idée de Jean Buyse. Ce promoteur étant totalement méconnu de l’assistance et du milieu montagnard à l’exception de Jean Garnier et de Jean-Louis Aranjo, le projet ne souleva pas du tout l’enthousiasme de l’assistance qui n’y voyait aucune intérêt ou, au mieux, qu’une liste supplémentaire. En l’absence d’opposition, le sujet tourne court et personne n’en parle plus.
…//….

Nous ne pouvons donc pas dire que cette liste et que ces noms ont été faits dans un consensus général puisque la base n’a jamais été véritablement consultée. D’un autre côté, cette base se moquait totalement de la réalisation de cette liste. Mais à la publication les critiques portaient essentiellement sur l’attribution de certains nouveaux noms, dont celui de Jean Garnier, décédé quelque temps avant ou encore Louis Audoubert dont il est dit qu’il n’aurait jamais donné son aval.

Aujourd’hui la liste existe. Personne ne la conteste vraiment. En 2012, l’équipe catalane n’a fait que confirmer la liste et précisé des altitudes. Les 212 sommets sont acceptés et font désormais partis du paysage, du patrimoine et des objectifs de réalisation de nombreux pyrénéistes.

En savoir plus….. avec une vidéo

Publié dans alpinisme, environnement, Histoire, Patrimoine, Randonnée, Tourisme | Laisser un commentaire

Pyrénées : L’engouement pour Balnéa dans la vallée du Louron se confirme

Bains chauds en plein air même en hiver

Bains chauds en plein air même en hiver

Balnéa,  premier complexe de détente en eau thermale des Pyrénées françaises, est un lieu idéal pour venir recharger ses batteries, un lieu entouré de montagnes pour se ressourcer totalement. Situé dans la Vallée du Louron, au pied des stations de ski de Peyragudes et de Val Louron et au bord du Lac de Génos-Loudenvielle, Balnéa propose un véritable pèlerinage aux sources, à la découverte des vertus immémoriales de l’eau.

Pour son dernier exercice comptable clôturé fin octobre 2013, Balnéa, enregistre une fréquentation en hausse de 8 % portant son nombre d’entrées à 205 000 (190 301 en 2012). Même si le centre est particulièrement fréquenté en période de vacances, la clientèle locale est de plus en plus présente.

Balnéa affiche un chiffre d’affaires de 3,1 M€ en augmentation de 9 % par rapport à 2012. L’engouement pour l’Espace Japonais et ses bassins extérieurs se confirme, les visiteurs appréciant particulièrement en période hivernale les « bains de neige » grâce à l’enneigeur.

L’espace restauration, désormais climatisé, a également progressé de 17 %. Depuis décembre dernier, Balnéa propose encore plus de produits fermiers locaux issus de son territoire.

Balnea

Balnea

Les soins du corps longue durée dispensés à l’Espace Tibétain continuent de susciter l’enthousiasme. Pour cet hiver, Balnéa a lancé quatre nouveaux soins : Lomi Lomi, Balinais, modelage à la bougie ainsi qu’un soin spécial skieur « Le Hourgade » du nom d’un des sommets alentour. Ce nouveau massage dynamisant à l’Arnica détend les muscles des jambes et du dos. D’une durée de 50 mn, il alterne l’usage des talons des mains et des poings pour déloger les tensions, puis des lissages et des pressions glissées pour accélérer l’élimination des toxines et des acides lactiques.

Balnéa offre désormais la possibilité aux internautes d’acheter en quelques clics sur http://www.balnea.fr/  plus de 40 produits (soins du corps, du visage, maillots de bain…) ainsi que des entrées (adulte, enfant, famille…). Cette nouveauté devrait permettre de faire gagner un précieux temps aux visiteurs lors de leur arrivée à Balnéa en particulier lors des périodes de pointe.

Balnéa a profité de sa période de fermeture annuelle pour transformer la Hutte Hoogan de l’Espace Amérindien en jacuzzi, climatiser l’Espace Tibétain. Deux nouvelles cabines de soins cosys et spacieuses ont été créées. Dans un avenir proche, Balnéa envisage d’ouvrir un nouvel espace pour les familles avec jeunes enfants.

Pour cette nouvelle année, Balnéa a décidé de ne pas répercuter la hausse de la TVA sur les tarifs des entrées 2h (adulte, enfant et famille) et les soins.

Enfin, fort des travaux réalisés au printemps dernier (aménagement des vestiaires, nouvelle signalétique, réfection du Pentagliss, des pédiluves et pataugeoire…), Ludéo a connu une de ses meilleures années avec une fréquentation de 31 500 personnes. Pour la saison 2014, l’installation d’un nouveau toboggan aquatique est d’ores et déjà prévue. La filtration et les plages des piscines seront changées.